Charles II d'Orléans est mort bêtement

Proposé par
le

Troisième fils de François 1er, Charles II d'Orléans est mort bien tristement. Son appartement au camp du roi ne lui plaisant pas, il alla dans une maison où 8 personnes venaient de mourir de la peste. Mis en garde, Charles déclara "jamais fils de France n'est mort de la peste !". Il l'attrapa et mourut les jours suivants, à 23 ans.


Tous les commentaires (75)

a écrit : Je pense au contraire qu'ils connaissaient bien mieux à l'époque la peste que nous. La première pandémie française date de 1348 et la peste a frappé jusqu'à la première moitié du XIXème siècle. Ils savaient mieux que nous comment on l'attrapait, ce qu'elle induisait comme symptomes et souffrances... Non, on a vraiment là affaire à un personnage qui se croyait au dessus de ça, qui se croyait de "pouvoirs" divin comme sang bleu ; un con quoi. Afficher tout Justement, ils ne savaient pour pas forcément comment cela se transmettait, pour preuve, un mur de la peste fut construit en Provence (en Vaucluse plus particulièrement), censé bloquer la propagation de la chose; efficacité : zéro.

a écrit : Justement, ils ne savaient pour pas forcément comment cela se transmettait, pour preuve, un mur de la peste fut construit en Provence (en Vaucluse plus particulièrement), censé bloquer la propagation de la chose; efficacité : zéro. Ils savaient que c'était contagieux par la proximité des malades ou des éléments contaminés par les malades. Beaucoup d'écrits mentionnent la mort des prêtres venus soigner les malades. Giovanni Boccace, poète de l'époque, parle même d'une "maladie qui se propage comme le feu dans du bois sec".

Par contre, effectivement, ils semblaient méconnaître la propagation par les animaux type rats ou puces. Et pour le coup, le mur est inutile.

a écrit : Je me remet dans le contexte :
- je suis le fils du roi
- aucun prince n'est jamais mort de la peste
Donc c'est que Dieu me protégera et je ne risque rien face à la peste.

Dans son référentiel de pensée, cela me semble tout à faire cohérent...
Ce n'est pas la connaissance du mode de la propagation de la maladie qui lui manquait, mais celle du proverbe "il faut un début à tout"...

a écrit : Ils savaient que c'était contagieux par la proximité des malades ou des éléments contaminés par les malades. Beaucoup d'écrits mentionnent la mort des prêtres venus soigner les malades. Giovanni Boccace, poète de l'époque, parle même d'une "maladie qui se propage comme le feu dans du bois sec".

Par contre, effectivement, ils semblaient méconnaître la propagation par les animaux type rats ou puces. Et pour le coup, le mur est inutile.
Afficher tout
Ils pensaient que la maladie se transmettait par le contact avec les malades ainsi que par voie aérienne. C'est pourquoi les médecins qui soignaient les pestiférés portaient le manteau et le chapeau de peste, des vêtements qui les couvraient entièrement pour éviter tout contact physique, ainsi qu'un masque de peste, qui ressemblait à une tête d'oiseau et dont le long bec contenait un filtre imbibé d'extraits de plantes médicinales (camphre,...) censé purifier l'air respiré et le débarasser des miasmes pesteux...

a écrit : Oui, et plutôt que de vous taper dessus parce que vous trouvez condescendant le commentaire de untel, comme le dirait sans doute ellinalove : faites l'amour pas la guerre. Faire l'amour ,pas la guerre?
Et puis quoi encore?! Tu veux une pandémie de MST c'est ça?!!!

a écrit : Justement, ils ne savaient pour pas forcément comment cela se transmettait, pour preuve, un mur de la peste fut construit en Provence (en Vaucluse plus particulièrement), censé bloquer la propagation de la chose; efficacité : zéro. Ben sûr que si, c'est efficace, si les pestiférés et leurs effets ne peuvent plus pénétrer dans le Comtat Venaissin, ils ne peuvent plus l'infecter. Les gens n'étaient pas si bêtes que tu ne le crois. Et quand tu franchissais le mur et que tu quittais le Comtat pour une affaire quelconque, tu devais fournir une attestation des gens chez qui tu étais allé, on s'assurait ainsi que tu n'étais pas allé en zone infestée.

a écrit : Ils pensaient que la maladie se transmettait par le contact avec les malades ainsi que par voie aérienne. C'est pourquoi les médecins qui soignaient les pestiférés portaient le manteau et le chapeau de peste, des vêtements qui les couvraient entièrement pour éviter tout contact physique, ainsi qu'un masque de peste, qui ressemblait à une tête d'oiseau et dont le long bec contenait un filtre imbibé d'extraits de plantes médicinales (camphre,...) censé purifier l'air respiré et le débarasser des miasmes pesteux... Afficher tout Oui mais ce que tu racontes est anachronique avec l'anecdote.
Les masques de peste ont été inventés par le médecin de Louis XIII, Charles de Lormes en 1619 soit 74 ans après la mort de Charles II.

En voilà un qui ne devait pas souvent se coucher moins bête

a écrit : Je me remet dans le contexte :
- je suis le fils du roi
- aucun prince n'est jamais mort de la peste
Donc c'est que Dieu me protégera et je ne risque rien face à la peste.

Dans son référentiel de pensée, cela me semble tout à faire cohérent...
Très bien résumé !

a écrit : Ils pensaient que la maladie se transmettait par le contact avec les malades ainsi que par voie aérienne. C'est pourquoi les médecins qui soignaient les pestiférés portaient le manteau et le chapeau de peste, des vêtements qui les couvraient entièrement pour éviter tout contact physique, ainsi qu'un masque de peste, qui ressemblait à une tête d'oiseau et dont le long bec contenait un filtre imbibé d'extraits de plantes médicinales (camphre,...) censé purifier l'air respiré et le débarasser des miasmes pesteux... Afficher tout D'où le pression "oiseau de mauvaise augure"

a écrit : Ouais, il était con et narcissique en somme. Comme les personnes accros aux réseaux sociaux de nos jours quoi.

Il ne faut jamais dire « jamais » ...

Voici un exemple de sélection naturelle de l’espèce humaine.

a écrit : J'espère qu'ils savaient tout de même que c'est contagieux et que ça tue les gens.
La peste noire a tué entre 30 et 50 % de la population européenne en cinq ans (1347-1352) faisant environ vingt-cinq millions de victimes. Soit deux siècles avant.

Donc je maintiens, il est mort de façon débile :)
En 2017, en Afrique, des types ont attaqué un hôpital surpeuplé de malades du virus ebola. Ils ont volé les matelas et habits des contaminés. C'est pas qu'ils sont cons, c'est qu'ils ignorent ce qui nous semble évident, parce qu'on est allés à l'école, qu'on a une médecine qui tient un peu la route. C'était pareil à l'époque de Charles II, y'avait rien d'évident, on ne connaissait pas clairement les causes de la contamination.

a écrit : On a les mêmes, aujourd’hui, avec les antivax…

Ce n’est plus la peste mais la rougeole et la grippe en ce moment. Deux maladies qu’on sait très bien prévenir mais que certains préfère affronter sous des prétexte idiots de complotisme…
Y’a un pourcentage assez inquiétant de drame qui sortent chaque années concernent les médicaments ou vaccins, on ne peux plus faire confiance aux labos dont on ne sait plus si leurs dires sont commerciaux ou sérieux donc, ouais faut pas s’étonner que les gens s’en méfient...
A l’heure actuelle c’est plutôt le prince qui se ferait vacciner de tous les cotes sans réfléchir !

a écrit : tu sais a cette epoque l'information ne circulait pas ,il y aurait pu avoir 20 épidémie sa n'aurait rien changer ,il pensait davantage a un châtiment divin , donc ta "supériorité " du 21 siecle garde la Ben oui enfin y avait pas les rézosociaux ! Tu crois qu’ils étaient à l’âge de pierre ou quoi? En 1545, ils avaient déjà de nombreuses connaissances et des manières de faire circuler les informations. On n’a surement pas attendu la télé et internet pour être au courant des infos! Ils savaient trés bien que la peste tuait et faisait des ravages, on brûlait tout ce qui appartenait aux gens morts de la peste! Bref, c’est seulement l’égo de ce type qui l’a tué, se croyant supérieur.

Vous oubliez un truc. Il était jeune, le petit Charles. À 25 ans, on se croit encore immortel, non?

a écrit : Il ne le gagnera pas face à Charles VIII qui lui est mort en se cognant violemment le front sur le haut d'une porte car il courait assister à une partie de jeu de paume N’était-ce pas en poursuivant une jeune fille qui fuyait ses ardeurs? J’ai dû être victime d’une légende...