Charles II d'Orléans est mort bêtement

Proposé par
le

Troisième fils de François 1er, Charles II d'Orléans est mort bien tristement. Son appartement au camp du roi ne lui plaisant pas, il alla dans une maison où 8 personnes venaient de mourir de la peste. Mis en garde, Charles déclara "jamais fils de France n'est mort de la peste !". Il l'attrapa et mourut les jours suivants, à 23 ans.


Tous les commentaires (75)

a écrit : tu sais a cette epoque l'information ne circulait pas ,il y aurait pu avoir 20 épidémie sa n'aurait rien changer ,il pensait davantage a un châtiment divin , donc ta "supériorité " du 21 siecle garde la Et alors? même dans ce cas de figure il a cherché à jouer avec dieu... Que veux tu que je te dise, ce mec a joué au con c'est tout. Faut pas jouer avec la mort parce qu'elle gagne à tous les coups, un peu comme les casinos! ^^

a écrit : Je me remet dans le contexte :
- je suis le fils du roi
- aucun prince n'est jamais mort de la peste
Donc c'est que Dieu me protégera et je ne risque rien face à la peste.

Dans son référentiel de pensée, cela me semble tout à faire cohérent...
Ah wesh.

Nous sommes en 1493, Je suis fils d'italien, jamais aucun italien ne s'est étouffé avec une tomate, allez, chiche j'en gobe une...

Sinon toi tu embrasserai quelqu'un qui a un herpès en sachant pertinemment que ce n'est pas mortel? Sans déconner?

Référentiel de pensée tu disais?

a écrit : Justement, ils ne savaient pour pas forcément comment cela se transmettait, pour preuve, un mur de la peste fut construit en Provence (en Vaucluse plus particulièrement), censé bloquer la propagation de la chose; efficacité : zéro. Entre tenter un truc désespéré pour éviter une pandémie et aller délibérément dans une baraque où des gens sont morts d'un truc inexplicable à l'époque pour y faire une bataille de polochons... Tiens, et si j'allais dans un hospital jouer avec tout ce qui traîne, je m'en fous, je suis le fils du roi je ne risque rien!
-Vas-y, fonce, René, on te regarde!
Je sais pas mais je me pose quand-même la question: ce type se croyait il si supérieur qu'il se croyait immortel? Probablement! Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient immortels... irremplaçables, pardon. ^^

a écrit : Ils pensaient que la maladie se transmettait par le contact avec les malades ainsi que par voie aérienne. C'est pourquoi les médecins qui soignaient les pestiférés portaient le manteau et le chapeau de peste, des vêtements qui les couvraient entièrement pour éviter tout contact physique, ainsi qu'un masque de peste, qui ressemblait à une tête d'oiseau et dont le long bec contenait un filtre imbibé d'extraits de plantes médicinales (camphre,...) censé purifier l'air respiré et le débarasser des miasmes pesteux... Afficher tout Ils pensaient que la maladie se transmettait par le contact avec les malades ainsi que par voie aérienne
Aérienne...
et l'autre andouille qui ... non rien, j'ai pas besoin de masque. Je suis d'essence divine, je crains deguin!
Darwin awards quoi, citout!

bon j'arrête les commentaires parce que sinon on va m'accuser de polluer le site, mais je dirai une dernière chose:

Ce type... ben, je suis triste pour lui, autant que je peux être triste pour moi d'avoir cru que je savais conduire une moto mieux que les autres et de me retrouver à boiter jusqu'à la fin de mes jours à cause de ma P... de fierté, cela dit, je suis encore en vie c'est toujours ça de pris!^^
Citout, bonne année à tous ;)

a écrit : Ce qui risque de vous faire un choc anaphylactique, c'est que l'usage de cet anglicisme est tel qu'il arrivera un jour dans le dictionnaire si ce n'est pas déjà le cas dans certains. Ce mot est utilisé depuis 30 dans les cérémonies de prix du cinéma et possède une construction linguistique tout à fait correcte. Il est utile et utilisé, n'interfère pas avec d'autres mots car il est spécifique aux cérémonies, provient de l'anglais ET du latin "nominare". Il a toutes les qualités d'un mot français sauf celui de plaire aux puristes.
J'aime beaucoup qu'on utilise les termes exactes mais le puritanisme linguistique à l'excès n'est pas intelligent. L'usage fera de ce mot, un mot de la langue française et vous n'y pouvez rien.
Afficher tout
Oui, ça s'appelle niveler par le bas.
Comme dire que "onion" est dans le dictionnaire. Tant pis pour ceuw qui l'ecrirons ainsi en se justifiant que "mais c'est juste !"

a écrit : Oui, ça s'appelle niveler par le bas.
Comme dire que "onion" est dans le dictionnaire. Tant pis pour ceuw qui l'ecrirons ainsi en se justifiant que "mais c'est juste !"
Me parler de « nivellement par le bas » en massacrant l’orthographe et la conjugaison dans chacun de tes commentaires, c’est assez ironique.

Tu vas me montrer où ici, car a part des coquilles, je vois pas de fautes d'orthographe.

a écrit : Tu vas me montrer où ici, car a part des coquilles, je vois pas de fautes d'orthographe. J'attends toujours la définition du mot "clichet".

a écrit : J'attends toujours la définition du mot "clichet". Très fourni donc comme argumentaires, un mot mal écrit, tu ne sais pas discuter face à quelqu'un, donc à défaut de pouvoir répondre du lui dit "t'as de la salade entre les dents" bravo, très riche de ta part.

a écrit : Très fourni donc comme argumentaires, un mot mal écrit, tu ne sais pas discuter face à quelqu'un, donc à défaut de pouvoir répondre du lui dit "t'as de la salade entre les dents" bravo, très riche de ta part. Sinon explique moi avec des arguments en quoi utiliser le mot « nominé » est un nivellement par le bas de la langue ?

a écrit : www.academie-francaise.fr/nomine

Tout a commencé ici... En l'an seize-cent (non je déconne.)
Je connaissais cet article. Je ne vois toujours pas pourquoi des angliscismes valables de surcroît si on regarde les caractéristiques que doit détenir un nouveau mot sont un nivellement par le bas.
Supprimer des règles d’orthographe ou de conjugaison, c’est un nivellement par le bas mais l’ajout de nouveaux mots sans que cela nuise à l’utilisation de ceux existants, je ne pense pas.
Je souhaite bon courage aux vieux croulants de l’académie française pour les années à venir et le déferlement de mots anglais et angliscisme qui vont arriver dans notre langue par l’usage.
Par exemple les mots courriel et infox qui sont de véritables inepties pour moi alors que email et intox me paraissent tout à fait appropriés.

« C’est de son bouillonnement, de son foisonnement, de son mouvement que naît la beauté de notre langue »

a écrit : Je connaissais cet article. Je ne vois toujours pas pourquoi des angliscismes valables de surcroît si on regarde les caractéristiques que doit détenir un nouveau mot sont un nivellement par le bas.
Supprimer des règles d’orthographe ou de conjugaison, c’est un nivellement par le bas mais l’ajout de nouveaux mot
s sans que cela nuise à l’utilisation de ceux existants, je ne pense pas.
Je souhaite bon courage aux vieux croulants de l’académie française pour les années à venir et le déferlement de mots anglais et angliscisme qui vont arriver dans notre langue par l’usage.
Par exemple les mots courriel et infox qui sont de véritables inepties pour moi alors que email et intox me paraissent tout à fait appropriés.

« C’est de son bouillonnement, de son foisonnement, de son mouvement que naît la beauté de notre langue »
Afficher tout
Infox est fait pour remplacer "fake news". C'est différent de intox, dont c'est dérivé. Si on a altéré le mot intox pour en créer un nouveau, il y a une raison. C'est très moche, donc autant utiliser fake news... Et pour email, le problème c'est que ce mot existe déjà en français (à un accent aigu près), de même que mail, donc le problème de ces mots c'est qu'ils créent de la confusion. Sinon il faut écrire e-mail.

a écrit : Je connaissais cet article. Je ne vois toujours pas pourquoi des angliscismes valables de surcroît si on regarde les caractéristiques que doit détenir un nouveau mot sont un nivellement par le bas.
Supprimer des règles d’orthographe ou de conjugaison, c’est un nivellement par le bas mais l’ajout de nouveaux mot
s sans que cela nuise à l’utilisation de ceux existants, je ne pense pas.
Je souhaite bon courage aux vieux croulants de l’académie française pour les années à venir et le déferlement de mots anglais et angliscisme qui vont arriver dans notre langue par l’usage.
Par exemple les mots courriel et infox qui sont de véritables inepties pour moi alors que email et intox me paraissent tout à fait appropriés.

« C’est de son bouillonnement, de son foisonnement, de son mouvement que naît la beauté de notre langue »
Afficher tout
J'ai pas tout lu car tu es obstiné dans ta démarche (bon si j'ai tout lu, mais je n'ai pas pris entière considération de certains propos).. Perso je suis plutôt dans la science, donc je reste un maximum pragmatique dans mes recherches.
Le nivellement par le bas est ici le fait d'ajouter un mot qui n'avait aucun sens d'existence (de par ceux déjà en place) car beaucoup de présentateurs l'ont utilisés et en ont abusé, c'est aussi simple que ça.
Maintenant si ça fait partie intégrante du vocabulaire français, ça ne me dérange pas, je vais pas être le seul à dire "et les nommés sont.. " donc je m' y plie. Idem si dans 40 ans 99% de la population se met à écrire "onion", je n'aurais pas envie de passer pour un aigris à expliquer "qu'à la base, non !.."
L'énergie c'est précieux.
Quant aux anglicismes, ça n'est pas la question, moi même étant dans le "big data" je ne dirais jamais "les grosses données", ça c'est pour faire plaisir au pro-français, mais qui n'ont aucune relation avec les domaines concernés (marche aussi pour brain storming, debriefing etc..) tout ça c'est un autre degré et ça n'est d'ailleurs pas du nivellement par le bas