A Londres, un brouillard fit des milliers de morts

Proposé par
le
dans

Le grand Smog de Londres de 1952 fut un épisode de 5 jours sans précédent dans l'histoire du Royaume-Uni. Le brouillard de pollution causé majoritairement par le charbon était particulièrement dense, ce qui rendait quasiment impossible de conduire et même les services d'urgences furent coupés. Les estimations tablent sur environ 12 000 morts durant le phénomène.


Commentaires préférés (3)

La gestion de cette crise est très bien décrite dans un épisode de The Crown, série qui raconte l'avènement de la reine Elizabeth II. Churchill a montré de véritables faiblesses au début du smog car il ne voulait pas reconnaître que c'était l'industrie anglaise qui était à l'origine de ce "brouillard".

Très souvent on associe les gaz avec l'effet de serre et le changement climatique, mais à petite échelle (notamment à l'échelle d'une ville)les gaz sont responsables d'une dégradation des voix respiratoire.
On estime qu'en France, la pollution atmosphérique aggrave (et cela inclue aussi la mort des personnes) 300 000 cas par ans.

C’est de la rigolade comparé au smaug des mines d’Erebor dans la terre du milieu


Tous les commentaires (27)

La gestion de cette crise est très bien décrite dans un épisode de The Crown, série qui raconte l'avènement de la reine Elizabeth II. Churchill a montré de véritables faiblesses au début du smog car il ne voulait pas reconnaître que c'était l'industrie anglaise qui était à l'origine de ce "brouillard".

Certains témoins disent avoir en fait vu une voiture diesel circuler à ce moment là.

Si je résume ce que j'ai compris des sources :
On a donc le dioxyde de Souffre (SO2) issue de la combustion du charbon qui réagit avec le dioxyde d'azote (NO2) issu des moteurs à combustion interne et l'eau (H2O) pour créer un mélange de sulfates (SO4- dans l'eau), d'acide sulfurique (H2SO4) et de monoxyde d'azote (NO) qui sont tous toxiques pour l'homme.
SO2 + NO2 + H2O → H2SO4 + NO

On a également des pluies acides composées d'acide nitriques (HNO3) pouvant provoquer des œdèmes pulmonaires:
3 NO2 + H2O → 2 HNO3 + NO

Que des réjouissances pour les poumons de ces chers Londoniens. D'autant plus que la couche d'air chaud supérieure emprisonnait les couches d'air froides inférieures avec les polluants pendant les 5 jours de brouillard. J'espère pas dire de bêtises car je suis naze en chimie.

Très souvent on associe les gaz avec l'effet de serre et le changement climatique, mais à petite échelle (notamment à l'échelle d'une ville)les gaz sont responsables d'une dégradation des voix respiratoire.
On estime qu'en France, la pollution atmosphérique aggrave (et cela inclue aussi la mort des personnes) 300 000 cas par ans.

a écrit : Très souvent on associe les gaz avec l'effet de serre et le changement climatique, mais à petite échelle (notamment à l'échelle d'une ville)les gaz sont responsables d'une dégradation des voix respiratoire.
On estime qu'en France, la pollution atmosphérique aggrave (et cela inclue aussi
la mort des personnes) 300 000 cas par ans. Afficher tout
Ce sont plus les particules fines qui sont responsables des problèmes respiratoires : c'est pour cela qu'on veut restreindre les diesels dans les villes ( plus de particules fines qu'une voiture essence), qu'on interdit les feux de bois lors des pics de pollution,...
Les gaz sont rarement responsables de problèmes respiratoires : ils rentrent dans notre corps par les voies respiratoires (c'est fait pour !), mais seuls quelques rares gaz les abîmé vraiment

C’est de la rigolade comparé au smaug des mines d’Erebor dans la terre du milieu

a écrit : C’est de la rigolade comparé au smaug des mines d’Erebor dans la terre du milieu Oh! Celle-ci je l'aime bien... ;-)

Quand même, c'est pas de chance cette histoire quand tu lis les sources. Ce phénomène est apparu avec l'accumulation de plusieurs choses.
D'abord, une vague de froid persistante. Beaucoup de charbons sont brûlés pour se réchauffer.
Ce charbon est de très mauvaise qualité car il ne reste que celui là pour les habitants londonniens. En effet, le contexte économique veut que le charbon de bonne qualité soit exporté. Or le charbon restant dégage énormément de sulfate de souffre.
Le SMOG s'installe, et les conditions climatiques (un anticyclone sans le moindre souffle de vent) n'arrangent rien. L'air froid est capturé au sol, les gens chauffent davantage, et l'absence de vent n'évacue pas les particules.
Et enfin, les réactions de la population et des autorités tardent, car les symptômes physiologiques ne sont pas immédiats et que Londres est connue pour être la ville du brouillard.

a écrit : Quand même, c'est pas de chance cette histoire quand tu lis les sources. Ce phénomène est apparu avec l'accumulation de plusieurs choses.
D'abord, une vague de froid persistante. Beaucoup de charbons sont brûlés pour se réchauffer.
Ce charbon est de très mauvaise qualité car il ne reste qu
e celui là pour les habitants londonniens. En effet, le contexte économique veut que le charbon de bonne qualité soit exporté. Or le charbon restant dégage énormément de sulfate de souffre.
Le SMOG s'installe, et les conditions climatiques (un anticyclone sans le moindre souffle de vent) n'arrangent rien. L'air froid est capturé au sol, les gens chauffent davantage, et l'absence de vent n'évacue pas les particules.
Et enfin, les réactions de la population et des autorités tardent, car les symptômes physiologiques ne sont pas immédiats et que Londres est connue pour être la ville du brouillard.
Afficher tout
* dioxyde de soufre.

a écrit : C’est de la rigolade comparé au smaug des mines d’Erebor dans la terre du milieu Je me disais bien que j'avais déjà entendu ce mot ! Ca me perturbait merci beaucoup ahah

Je me suis rendu compte que l'annecdote avait déjà été soumise par "Starckz" (je me suis sûrement trompé dans le pseudo). Plutôt surprenant qu'elle soit passée

a écrit : Je me suis rendu compte que l'annecdote avait déjà été soumise par "Starckz" (je me suis sûrement trompé dans le pseudo). Plutôt surprenant qu'elle soit passée Effectivement:
secouchermoinsbete.fr/48269-a-londres-un-brouillard-dura-4-jours-et-tua-des-milliers-de-personnes

Soit
- Philippe n'a pas vu et parfois la fonction recherche est capricieuse (pas de Smog dans l'anecdote de 2014 et elle apparaît en 4ème page avec Londre)
- soit il a considéré que la tienne apportait des précisions (le brouillard s'appelle Smog) et il garde les deux
- soit il va supprimer l'ancienne dont les chiffres semblent erronés (4000 morts annoncés contre 12000 maintenant)

12 000 morts et 100 000 malades à cause du charbon durant ces 5 jours à Londres.

Pour comparer, Tchernobyl, c’est ça :

– < 50 morts parmi les liquidateurs, les pompiers de Pripyat et les opérateurs de centrale des suites d'irradiation massive ;
– Environ 4 000 cas de cancer de la thyroïde chez les enfants les plus exposés en Ukraine, Biélorussie et Russie ;
– 9 morts parmi ces 4 000 cas.

(chiffres OMS)

a écrit : 12 000 morts et 100 000 malades à cause du charbon durant ces 5 jours à Londres.

Pour comparer, Tchernobyl, c’est ça :

– < 50 morts parmi les liquidateurs, les pompiers de Pripyat et les opérateurs de centrale des suites d'irradiation massive ;
– Environ 4 000 cas de cancer
de la thyroïde chez les enfants les plus exposés en Ukraine, Biélorussie et Russie ;
– 9 morts parmi ces 4 000 cas.

(chiffres OMS)
Afficher tout
Effectivement mis en parallèle c’est déroutant. Je croyais que Tchernobyl était bien plus dramatique que cela même si dans tes chiffres nous n’avons les cas de cancers et malformations de l’Europe toute entière (oui oui même après la frontière française).

Jlsd grâce à l’excellente série the crown que je conseille

a écrit : 12 000 morts et 100 000 malades à cause du charbon durant ces 5 jours à Londres.

Pour comparer, Tchernobyl, c’est ça :

– < 50 morts parmi les liquidateurs, les pompiers de Pripyat et les opérateurs de centrale des suites d'irradiation massive ;
– Environ 4 000 cas de cancer
de la thyroïde chez les enfants les plus exposés en Ukraine, Biélorussie et Russie ;
– 9 morts parmi ces 4 000 cas.

(chiffres OMS)
Afficher tout
Pr Tchernobyl tes chiffres sont exactes si tu prends l’instant T à un endroit. Mais c’est aussi une catastrophe sur le long terme, le nuage radioactif s’est déplacé dans toute l’europe et a contribué à déclencher des milliers de cancers et de malformations. Et ça a pollué de nombreux sols pas qu’en ukraine.
Donc c’est difficilement comparable.

D’ailleurs, c’est là qu’est né le scoutisme : Baden Powell emmena quelques jeunes à la campagne pour leur faire prendre l’air, lançant alors le mouvement

a écrit : D’ailleurs, c’est là qu’est né le scoutisme : Baden Powell emmena quelques jeunes à la campagne pour leur faire prendre l’air, lançant alors le mouvement Baden Powell est décédé en 1941

a écrit : Pr Tchernobyl tes chiffres sont exactes si tu prends l’instant T à un endroit. Mais c’est aussi une catastrophe sur le long terme, le nuage radioactif s’est déplacé dans toute l’europe et a contribué à déclencher des milliers de cancers et de malformations. Et ça a pollué de nombreux sols pas qu’en ukraine.
Donc
c’est difficilement comparable. Afficher tout
www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/04/26/tchernobyl-a-t-il-provoque-des-cancers-en-france_4908962_4355770.html
Commence par ça et tu comprendras que ton commentaire est en grande partie erroné.
Il y'a eu des pics de radioactivité en France à cause de Tchernobyl mais c'est impossible de prouver que ça a provoqué plus de cancers de la thyroïde.