Certains collaborateurs du régime nazi touchent une pension

Proposé par
le

Selon une loi allemande de 1951, plus de 2000 personnes dans le monde parmi lesquelles d'anciens collaborateurs du régime nazi touchent une pension, à condition de ne pas avoir commis de crimes de guerre ou avoir été SS. Cette pension est également versée aux personnes enrôlées de force et va jusqu'à 1300 euros par mois.


Commentaires préférés (3)

a écrit : C'est pas "2000 personnes dans le monde parmi lesquelles d'anciens collaborateurs du régime nazi" , c'est "2000 collaborateurs nazi" Il y a une différence entre un "enrôlé de force" et un "collaborateur nazi"...

Oui alors attention, j'avais voté non contre cette anecdote, cela ne m'arrive que tres rarement. Et je suis décu de la voir publiée car pour moi elle n'a pas sa place ici.

Les faits relatés font référence à la découverte de cette "liste de noms" qui est toute récente dans l'actualité et dont LFI s'est empressé de faire de la récupération politique du "buzz" généré par cette nouvelle.

Eux mêmes et Eric Coquerel en tête ne savent même pas de quoi ils parlent et on alterne entre des "nazis" et des "malgrés-nous" au gré des articles orientés ou non de certains médias.

Pour moi cela reste un non à cette anecdote, les faits sont trop récents, on ne sait même pas encore qui est concerné et on risque de se retrouver avec une anecdote complètement biaisé sur ce site plutot sérieux.

Cela n'engage que moi mais je ne suis vraiment pas fan des anecdotes qui sont paru dans les journaux dans les derniers jours.


Tous les commentaires (80)

C'est pas "2000 personnes dans le monde parmi lesquelles d'anciens collaborateurs du régime nazi" , c'est "2000 collaborateurs nazi"

Ces personnes sont majoritairement réparties en Europe, mais également sur d'autres continents :
54 en France, 18 en Belgique, 573 en Pologne, 184 en Slovénie, 101 en Autriche, 9 en République tchèque, 71 en Croatie, 48 en Hongrie, 34 en Grande-Bretagne
250 aux États-Unis, 121 au Canada, 18 au Brésil, 8 en Argentine
9 en Afrique du Sud, 4 en Namibie
12 en Thaïlande, 44 en Australie

a écrit : C'est pas "2000 personnes dans le monde parmi lesquelles d'anciens collaborateurs du régime nazi" , c'est "2000 collaborateurs nazi" Il y a une différence entre un "enrôlé de force" et un "collaborateur nazi"...

Oui alors attention, j'avais voté non contre cette anecdote, cela ne m'arrive que tres rarement. Et je suis décu de la voir publiée car pour moi elle n'a pas sa place ici.

Les faits relatés font référence à la découverte de cette "liste de noms" qui est toute récente dans l'actualité et dont LFI s'est empressé de faire de la récupération politique du "buzz" généré par cette nouvelle.

Eux mêmes et Eric Coquerel en tête ne savent même pas de quoi ils parlent et on alterne entre des "nazis" et des "malgrés-nous" au gré des articles orientés ou non de certains médias.

Pour moi cela reste un non à cette anecdote, les faits sont trop récents, on ne sait même pas encore qui est concerné et on risque de se retrouver avec une anecdote complètement biaisé sur ce site plutot sérieux.

Le gouvernement recherche d’ailleurs en ce moment qui dont ces bénéficiaires

Avec les infos disponibles sur cette pension, je trouve cela injuste de vouloir la retirer à tous et un peu démagogue.

Pour les personnes enrôlées de force c'est la triple peine. En plus d'avoir été envoyé sur le front (pour les Alsaciens le front de l'Est), avoir leur famille pris en otage au cas où ils déserteraient et ont risqué leur vie pour un dirigeant qu'ils n'ont pour la grande majorité jamais approuvé.

En plus les alliés les considéraient comme n'import quel prisonnier. Donc s'ils désertaient, les Alliés les mettaient avec les autres Allemands, donc ils étaient rejetés par ces derniers car vus comme des lâches.

Plus le retour au pays qui a du faire un choc car je suis sûr que certains ont été longtemps considérés comme des "collabo" (ça se voit déjà dans certains commentaires, ils ont dû être relativement désavantagés au cours de leur vie à cause de cette étiquette.

Alors que l'Allemagne verse à ceux la une prime comme dédommagement, je ne trouve pas ça scandaleux.

Et non Braster, ce sont bien 2000 collaborateurs du régime nazi.

Cela n'engage que moi mais je ne suis vraiment pas fan des anecdotes qui sont paru dans les journaux dans les derniers jours.

a écrit : Oui alors attention, j'avais voté non contre cette anecdote, cela ne m'arrive que tres rarement. Et je suis décu de la voir publiée car pour moi elle n'a pas sa place ici.

Les faits relatés font référence à la découverte de cette "liste de noms" qui est toute récente dans l'
actualité et dont LFI s'est empressé de faire de la récupération politique du "buzz" généré par cette nouvelle.

Eux mêmes et Eric Coquerel en tête ne savent même pas de quoi ils parlent et on alterne entre des "nazis" et des "malgrés-nous" au gré des articles orientés ou non de certains médias.

Pour moi cela reste un non à cette anecdote, les faits sont trop récents, on ne sait même pas encore qui est concerné et on risque de se retrouver avec une anecdote complètement biaisé sur ce site plutot sérieux.
Afficher tout
Bah que veux-tu, on ne demande pas aux médias de dire la vérité, on leur demande de donner l'actualité et de semer la pagaille...

Cela dit, ici, je pense que c'est un bon endroit pour se faire une bonne idée de la réalité des choses. Les débats sont ouverts et les armes à feu, on les laisse au vestiaires SVP! ^^

Pas vraiment une anecdote c'est sur tt les sites d'info depuis une semaine ...

Mais sinon je trouve ça normal de pays ses anciens combattants l'etat Français devrait s'en inspirer d'ailleurs

a écrit : Bah que veux-tu, on ne demande pas aux médias de dire la vérité, on leur demande de donner l'actualité et de semer la pagaille...

Cela dit, ici, je pense que c'est un bon endroit pour se faire une bonne idée de la réalité des choses. Les débats sont ouverts et les armes à feu, on les laisse au vestiaires SVP! ^^
Ca on le sait que les médias prechent pour leurs paroisses, mais si on peut éviter de ramener ces articles nauséabonds jusqu'ici, ca ne serait pas plus mal.

SCMB est encore un des rares sites où l'on peut apprendre des choses (contemporaines ou pas) avec un recul intelligent et objectif.
Rares sont les commentateurs qui réagissent sans sourcer ou étayer leurs propos et je trouve d'ailleurs que la communauté est plutôt bien fournie en personne interéssantes et intelligentes.

Je tiens aussi à m'excuser auprès de saa17 qui a soumis l'anecdote, j'ai l'air de faire une charge contre vous mais j'en veux plus à ceux qui ont voté "pour", comme je l'ai dit je vote rarement "contre" une anecdote (ca doit etre la 3eme ou 4eme fois) et si j'ai envie de lire des articles biaisés je vais sur le site du Figaro ou j'écoute "le vrai du faux" sur Franceinfo...etc etc.

Saa17 a soumis l'anecdote un peu trop tôt pour moi.

a écrit : Bah que veux-tu, on ne demande pas aux médias de dire la vérité, on leur demande de donner l'actualité et de semer la pagaille...

Cela dit, ici, je pense que c'est un bon endroit pour se faire une bonne idée de la réalité des choses. Les débats sont ouverts et les armes à feu, on les laisse au vestiaires SVP! ^^
J'ai voulu te donner 2 pouce! Mais dommage on ne m'accorde qu'un.
Très bonne définition du rôle des médias, on a tendance à s'attendre à ce que tout ce qu'ils disent soit forcément vrai au point de s'en pleindre

J'avoue que j'ai un peu de mal à comprendre les mécanismes de cette loi allemande. Il s'agit, disent les sources, d'une indemnité (1 500€/mois quand même ; c'est pas rien !) vouée aux "victimes de guerre"... Il faudrait déjà savoir ce qu'est une "victime de guerre" pour l'administration allemande ; en quoi un simple "collaborateur" (comme disent les sources) est une victime de guerre ? C'est un premier point sur lequel je butte un peu :)
Sinon, si ce sont vraiment des victimes de guerre et qu'ils n'ont pas commis d'exaction condamnable, n'ont pas été "SS", ce genre de financement existe aussi chez nous pour les militaires par les "campagnes" qu'ils ont menées...
Mais là encore, qu'est-ce que le mot "collaborateur" englobe pour l'administration allemande ? Les sources n'apprennent rien sur le sujet : seulement les militaires ? Étrangers "traitres" à leur propre patrie ?.. On ne sait pas...
Et puis qu'est-ce que cette "histoire" d'organismes allemands qui peuvent depuis quelques années ne plus payer, mais dont "peu ont utilisé cette possibilité" ?
Bref, j'ignorais tout cela, mais maintenant que je sais que ça existe, "je me coucherai finalement beaucoup plus bête".. :)

a écrit : J'avoue que j'ai un peu de mal à comprendre les mécanismes de cette loi allemande. Il s'agit, disent les sources, d'une indemnité (1 500€/mois quand même ; c'est pas rien !) vouée aux "victimes de guerre"... Il faudrait déjà savoir ce qu'est une "victime de guerre" pour l'administration allemande ; en quoi un simple "collaborateur" (comme disent les sources) est une victime de guerre ? C'est un premier point sur lequel je butte un peu :)
Sinon, si ce sont vraiment des victimes de guerre et qu'ils n'ont pas commis d'exaction condamnable, n'ont pas été "SS", ce genre de financement existe aussi chez nous pour les militaires par les "campagnes" qu'ils ont menées...
Mais là encore, qu'est-ce que le mot "collaborateur" englobe pour l'administration allemande ? Les sources n'apprennent rien sur le sujet : seulement les militaires ? Étrangers "traitres" à leur propre patrie ?.. On ne sait pas...
Et puis qu'est-ce que cette "histoire" d'organismes allemands qui peuvent depuis quelques années ne plus payer, mais dont "peu ont utilisé cette possibilité" ?
Bref, j'ignorais tout cela, mais maintenant que je sais que ça existe, "je me coucherai finalement beaucoup plus bête".. :)
Afficher tout
Et c'est là que je trouve cette anecdote difficilement publiable en l'état à ce jour.
Trop peu d'infos pour trop d'articles de presses orientés.

On oscille entre le nazi ou le collabo du régime de Vichy au soldats alsaciens enrôlé de force ou au collaborateur contraint d'aider car avec sa famille menacée.

Je vais le basher encore une fois, mais mention spéciale à E. Coquerel, qui dans son argumentation met tout le monde dans le même panier dans un je-m'en-foutisme à la Arnaud Amaury "Dieu reconnaitra les siens"

Je trouve cela vraiment navrant venant d'un coordinateur de parti et encore plus d'un député. Il aurait mieux fait de profiter de ses passages à Taulbiac pour réviser un peu son Histoire...

C’est donc cela l’amicale d’anciens nazis :)

a écrit : Cela n'engage que moi mais je ne suis vraiment pas fan des anecdotes qui sont paru dans les journaux dans les derniers jours. J'avais aussi voté non, entre autre pour le manque de recul sur ce sujet sensible.

a écrit : C'est pas "2000 personnes dans le monde parmi lesquelles d'anciens collaborateurs du régime nazi" , c'est "2000 collaborateurs nazi" Tous les Allemands n’était pas nazi attention au raccourci tout de même

Je ne trouve pas cela choquant. Nos anciens combattants et collaborateurs de l'armée recoivent eux aussi une retraite/compensation/prime ou quel que soit le nom. Heureusement qu'on ne soumet pas cette rétribution à la moralité de la guerre effectuée, ni à l'obligation d'avoir été vainqueur. Ils ont combattu pour leur pays, en obéissant à leur gouvernement comme le font tous les soldats, espions... du monde.

a écrit : Je ne trouve pas cela choquant. Nos anciens combattants et collaborateurs de l'armée recoivent eux aussi une retraite/compensation/prime ou quel que soit le nom. Heureusement qu'on ne soumet pas cette rétribution à la moralité de la guerre effectuée, ni à l'obligation d'avoir été vainqueur. Ils ont combattu pour leur pays, en obéissant à leur gouvernement comme le font tous les soldats, espions... du monde. Afficher tout Je suis tout à fait d'accord. C'est tout à fait normal. On verse une pension aux vétérans de guerre.

J'ai même appris ce matin que suite aux essais nucléaires menés dans le Pacifique, les militaires français ayant conduit ces essais et qui avaient été contaminés recevaient une indemnisation. Normal.
Par contre les victimes de ces essais, les habitants des îles alentours (Bora-Bora, Tureia...), doivent eux prouver que leurs maladies, malformations, et autres handicaps congénitaux étaient liés à une contamination radioactive.

Pour information, à Tureia 1 enfant sur 4 a un cancer de la thyroïde. Sacrée coïncidence !
Je crois que la France a aussi son lot de cadavres dans le placard.

J'ai l'impression que cette appli ressemble de plus en plus à un site d'actu, on parle de cette pension partout et c'est le cas de plus en plus d'"anecdotes"

a écrit : Je suis tout à fait d'accord. C'est tout à fait normal. On verse une pension aux vétérans de guerre.

J'ai même appris ce matin que suite aux essais nucléaires menés dans le Pacifique, les militaires français ayant conduit ces essais et qui avaient été contaminés recevaient une indemnisation.
Normal.
Par contre les victimes de ces essais, les habitants des îles alentours (Bora-Bora, Tureia...), doivent eux prouver que leurs maladies, malformations, et autres handicaps congénitaux étaient liés à une contamination radioactive.

Pour information, à Tureia 1 enfant sur 4 a un cancer de la thyroïde. Sacrée coïncidence !
Je crois que la France a aussi son lot de cadavres dans le placard.
Afficher tout
Pareil, entièrement d'accord ! Mon grand père (que j'adore) touche une pension d'ancien combattant pour avoir été en Algérie. Avec le recul aujourd'hui on peut admettre que les causes pour lesquelles la France a été faire la guerre là bas sont plus que discutables. C'est pas pour autant que mon grand père qui a été appelé là bas sans pouvoir refuser ne mérite pas cette pension.