Les maïs OGM ne sont pas dangereux pour la santé selon les études

Proposé par
le

Malgré les inquiétudes et controverses, le maïs OGM ne poserait aucun problème pour la santé. Ce sont en tout cas les conclusions d'une méta-analyse (analyse de 6 000 études publiées sur la question sur 21 années), qui indique même que le maïs OGM comporte moins de mycotoxines que d'autres variétés classiques de maïs.

Une autre analyse de 29 ans de données portant sur 100 milliards d'animaux d'élevage n'a trouvé aucune différence dans la santé des animaux après l'introduction d'OGM dans leur alimentation.


Tous les commentaires (114)

a écrit : Le problème des OGM c’est selon moi le fait que ce soit un pacte avec le diable.. certes de meilleurs rendements mais l’obligation de continuer à l’ogm après car plus aucune espèce classique ne pousserai.. beaucoup d’agriculteurs le regrette. Je pense qu’on peut faire sans.

Au contraire j’ai un ami qui co
nsidère que l’interdiction des Ogm serait un « crime contre l’humanité » (pas tout à fait approprié mais bon) car cela laisserai une part de la population dans la famine.. Afficher tout
Et encore, les meilleurs rendements promis sont remis en question sur certaines cultures ogm...

Il me semble qu'il y a également un risque qui n'a pas été trop soulevé
C'est que si l'on retrouve des traces d'OGM dans un champs non ogm ( par pollinisation par exemple) les organismes qui vendent les semences ogm comme Monsanto peuvent réclamer de l'argent aux agriculteurs pour le droit d'utiliser les ogm dans leurs champs
Même si on a rien demandé
Et ce à quoi on ne pense pas forcément, c'est dans les pays pauvres où les agriculteurs cultivent avec leurs moyens, ils n'auront pas la capacité de payé des redevances à Monsanto , ni payer des semences ogm ou les produits phytosanitaires qui vont avec.
Le risque de "contamination" me paraît quand même risqué...
Quand tout le monde sera pollué par des semences ogm disséminés, le monde payera des droits à Monsanto... Et où comment régner sur le monde...
Il y a des pays notamment en Amérique du Sud ou les ogm sont interdit et où l'on retrouve des traces d'OGM dans les champs
Il y a un reportage la dessus qui me semble intéressant " le monde selon Monsanto"

a écrit : C'est quoi cette histoire ? Quelle "obligation de continuer à l’ogm après" Pourquoi une "espèce classique" ne pousserait plus après ? C'est peut être dans le même ordre d'idée des antibiotiques, à force d'en prendre,  les bactéries sensibles sont éradiquées par l'antibiotique et ce sont les bactéries résistantes à cet antibiotique qui vont proliférer. C'est là que l'on risque de transmettre ces bactéries à notre entourage.
(www-franceinter-fr.cdn.ampproject.org/v/s/www.franceinter.fr/amp/sciences/)

Ah, cette sélection naturelle, où nous mènera-tu ?

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Du coup le combat contre les OGM est juste basé sur une incertitude ? Il n’y a pas d’autres arguments ? C'est un peu ça... Enfin dans la reaction epidermique qui fait dire aux gens ogm=merde=cancer. Le coté biodiversité et la standardisation des especes comestible en est un gros argument contre a mon se's. Surtout quand on parle d'une espece ogm ultra resistante qui supplante les autres et que cette derniere est commercialisée par des sociétés a la morale douteuse.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il suffit de voir ce qu'a donné la culture massive de coton OGM en Inde, celle du maïs aux USA et celle du soja au Brésil.
En manger où manger des animaux qui en ont mangé ne pose, à priori, pas de soucis, les vrais soucis, c'est les produits chimiques balancés sur les champs qui polluent l'environ
nement.

Je vais me répéter mais la promesse des entreprises, au départ, c'était que les OGM seraient conçus pour mieux résister à la sécheresse, où aux invasions d'insectes (il y a eu quelques réussites) mais la quasi-totalité des OGM conçus l'ont été pour mieux résister à des herbicides/pesticides/fongicides produits par ces mêmes entreprises, et si on ajoute à ça le problème de la contamination génétique, on a un super combo gagnant.
Afficher tout
Une culture OGM reçoit moins de pesticides qu’une non OGM.
Le maïs RR par exemple est désherbé au Glyphosate. Un maïs classique reçoit au minimum 3 molécules différentes pour le même résultat.

a écrit : Le problème des OGM c’est selon moi le fait que ce soit un pacte avec le diable.. certes de meilleurs rendements mais l’obligation de continuer à l’ogm après car plus aucune espèce classique ne pousserai.. beaucoup d’agriculteurs le regrette. Je pense qu’on peut faire sans.

Au contraire j’ai un ami qui co
nsidère que l’interdiction des Ogm serait un « crime contre l’humanité » (pas tout à fait approprié mais bon) car cela laisserai une part de la population dans la famine.. Afficher tout
Tu fais bien de dire « Selon moi »

a écrit : Parce que certains plants d'OGM sont conçues pour résister aux pesticides. Ainsi, on a plus qu'à arroser le champ cultivé de pesticide afin de tuer les "mauvaises herbes" et laisser la plante désirée pousser.
Sauf que ce champ sera bousillé par les pesticides, la terre sera "morte",
donc c'est difficile et long pour enfin pouvoir fait pousser une plante non-OGM sur cette même terre (une vingtaine d'année il me semble). Afficher tout
Si la terre est morte comme tu le dis, aucune plante n’y pousse. OGM ou non.
Ce cas là existe avec le cuivre, produit BIO mais qui a forte concentration entraîne la mort du sol.

a écrit : Quand Monsanto a créé l'agent orange qui a été balancé sur les forêts vietnamiennes, ce devait être pour le bien-être de l'humanité... Si tu vas pas là, Renault a fait des chars pour tuer des gens...

A l'heure où les ressources naturelles sont un bien aussi précieux, il serait peut être judicieux de se tourner vers les OGM qui pourrait permettre d'utiliser moins de pesticides et moins d'irrigation...

Posté le

android

(0)

Répondre

Quelle naïveté ! Quelle proportion de ces études est financée par les grands labos agro-alimentaires ? (Monsanto etc.)

a écrit : Je suis assez d'accord avec ton discourt, mais il ne faut pas confondre "sélection génétique" avec "organisme génétiquement modifiés.
D'autres détails aussi, la papaye sauvage existe encore et se porte très bien, c'est les papayes domestiques qui ont presque disparu, et tu sais pourq
uoi? Tout simplement parce qu'il ny avait qu'une seule variété, ce qui rejoint ce qui est dit plus haut avec les brevets et l'uniformisation des cultures.
On a réussi à rendre des ceps de vignes résistants à des parasites en les croisant et ça a sauvé l'industrie du vin en Europe, et y'a pas de brevets dessus, ils sont fertiles et ne nécessitent plus le pesticide vendu à l'origine devenu inefficace à force d'en balancer partout.

En clair, l'OGM est une technologie qui a très certainement de l'avenir je ne le nie pas mais justement c'est une technologie avec ses avantages et ses (gros) inconvénients. Faut arrêter de dire que c'est un truc miracle, il y a d'autres solutions qui ne sont pas forcément plus longues et plus chères à mettre en oeuvre. :)

Sinon pour le riz avec du jus de carotte, on aurait pu aussi leur filer des graines de carottes et leur montrer comment les planter (c'est pas bien compliqué) tu ne crois pas? ^^
Afficher tout
juste pour parler des cartottes, je ne pense pas qu'elles puissent pousser dans le meme biotope que le riz, elles pourriraient dans un sol aussi humide a mon avis. et en plus le riz contient plus de sucre que la cartotte, il est surement plus nourrissant du coups, comme c'est un feculent. enfin apres moi je suis pas nutritionniste, je suis tellement pas nutritionniste que je crois que j'ai fait plein de fautes dans le mot voila !

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : C'est un peu compliqué à expliqué ici mais les risques de croisement sont pris en compte dans les cultures OGM avec des zones tampons obligatoires. De plus les variétés cultivées sont bien moins résistantes que les souches sauvages, raison pour laquelle on trouve rarement des plantes de culture (même non OGM) hors des champs. Afficher tout je vois assez souvent du colza ou du ble sauter le chemin et se retrouver en face de la culture l'annee suivante. ceci dit, je suis quand meme d'accord avec ce que tu dis. mais je crois que ton commentaire merite d'etre developpe.

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

Le problème aussi concernant les OGM c’est que cela créé une homogénéisation au sein des individus alors qu’une population est censé être hétérogène. Pourquoi cette hétérogénéité est elle fondamental ? Et bien cela permet d’accroître la survie d’une espèce, en effet en ayant une variabilité de réponse il y a plus de chance que certains individus résistent à une épidémie au lieu que celle-ci n’extermine l’entièreté de cette dernière. Cette perte de variabilité interindividuelle peut donc entraîner la disparition entière d’une récolte si un simple microbe (virus, bactérie, parasites, champignons) est capable de nuire. C’est d’ailleurs la variabilité des individus qui entraîne une difficulté d’éradication des virus ou bactérie. En effet ces derniers se multipliant très vite, et bien au fil du temps vont acquérir certaines mutations qui peuvent leur être bénéfiques. Cela explique l’apparition des bactéries multi-résistantes. En virologie une infection n’est d’ailleurs pas causé par une espèce bien définis mais par une quasi-species notamment dans les virus à ARN qui n’ont pas de système de correction de la séquence nucléotidique, ainsi est d’autant plus soumis à des mutations comme il n’y a pas de contrôle de la réplication.
Il faut bien comprendre que la variabilité est source de protection, si nous avions tous été identiques nous ne serions certainement pas là à discuter car nous aurions tous été éradiqué par les épidémies de peste, choléra et j’en passe.

a écrit : Il me semblait que les controverses venaient plutôt de l’impact des espèces OGM sur les espèces non OGM dans la nature et de l’éventuelle perturbation des milieux en cas de fécondation entre les deux. Un maïs OGM plus résistant se fera forcément au détriment d’une autre espèce.
L’impact sur la santé est un prob
lème tout à fait différent et il apparaît logique qu’il n’y en ait pas même si l’étude reste courte (21 ans ce n’est pas tant que ça pour une étude sur la santé). Avec tous les microplastiques de l’océan, il apparaît bien plus sage aujourd’hui de manger du maïs OGM que du thon en boîte. Afficher tout
Les OGM sont fait pour qu’ils ne puissent pas produire de graines fécondes. Comme ça les agriculteurs en achètent tout les ans plutôt qu’une seule fois

a écrit : C'est quoi cette histoire ? Quelle "obligation de continuer à l’ogm après" Pourquoi une "espèce classique" ne pousserait plus après ? Dans certains cas (les graines de Monsanto qui est le n1 mondial) sont faites pour résister au Glophosate, et essaye de faire pousser quelque chose à un endroit où tu as mis du glyphosate pendant des années. Bah si tes plantes ne sont ps génétiquement modifiée pour résister au glyphosate, ça pousseras pas

a écrit : Le responsable de Greenpeace de l'époque est devenu un militant pro-OGM et a admit qu'ils s'y étaient opposés par manque de compréhension du sujet... pour lui ils ont raté une belle alternative écologique. Tiens donc !
Aurais tu des sources ?

a écrit : Oh oui si on n'est pas d'accord avec vous c'est forcément qu'on est corrompu... Sinon c’est juste un trait d’humour. Du calme boy

a écrit : je vois assez souvent du colza ou du ble sauter le chemin et se retrouver en face de la culture l'annee suivante. ceci dit, je suis quand meme d'accord avec ce que tu dis. mais je crois que ton commentaire merite d'etre developpe. Développement : croisement quasi impossible car les plants OGM ne sont pas féconds. Sinon ceux qui les vendent ne les auraient vendu qu’une fois plutôt que obliger les agriculteurs à acheter tout les ans

a écrit : Si la terre est morte comme tu le dis, aucune plante n’y pousse. OGM ou non.
Ce cas là existe avec le cuivre, produit BIO mais qui a forte concentration entraîne la mort du sol.
Et ? Là je ne vois pas du tout le lien, c’est pas parce que des produits qu’on peux trouver à l’état naturel aient les mêmes effets néfastes que des pesticides que c’est une raison d’en balancer partout sans réfléchir.