Gare au piège abscons

Proposé par
le

« Le piège abscons » est un biais cognitif dans lequel on a tendance à persévérer dans une action, même lorsque celle-ci devient déraisonnablement coûteuse ou ne permet plus d’atteindre les objectifs fixés. On retrouve ce phénomène dans les jeux d’argent ou les investissements à long terme : le joueur de poker ou de casino qui continue à jouer pour se refaire, continuer à réparer une vieille voiture car des frais ont déjà été engagés dessus etc.


Tous les commentaires (85)

On peux aussi citer les gens qui gardent absolument tout, car "ça peut servir", ça commence par garder un grille-pain qu'on réparera quand on aura le temps et on se retrouve 5 ans après avec du merdier jusqu'au plafond. ^^

J'ai bien aimé l'exemple du nucléaire mais il ne correspond pas à l'anecdote, si on essaie de faire durer les centrales plus longtemps c'est justement pour économiser le fric vu les coûts exorbitants de construction et de déconstruction... à une exception près: EPR, qui a plus qu'explosé son budget initial (multiplié par 5 quand même) pour ... SEULEMENT 20% d'énergie en plus à l'arrivée, en théorie, là on a carrément sombré dans le piège abscons.

a écrit : On peux aussi citer les gens qui gardent absolument tout, car "ça peut servir", ça commence par garder un grille-pain qu'on réparera quand on aura le temps et on se retrouve 5 ans après avec du merdier jusqu'au plafond. ^^

J'ai bien aimé l'exemple du nucléaire mais il ne cor
respond pas à l'anecdote, si on essaie de faire durer les centrales plus longtemps c'est justement pour économiser le fric vu les coûts exorbitants de construction et de déconstruction... à une exception près: EPR, qui a plus qu'explosé son budget initial (multiplié par 5 quand même) pour ... SEULEMENT 20% d'énergie en plus à l'arrivée, en théorie, là on a carrément sombré dans le piège abscons. Afficher tout
Peut être que le nucléaire est un mauvais exemple car l’exemple type est l’ensemble de notre société carbonée finalement.
S’entêter à investir dans une société basé sur une économie exponentielle carbonée et vouée à s’effondrer est un piège abscon.

a écrit : Tu ne sais pas encore que les comptes sont bidonnés ? Les coûts de démantèlement et de stockage sont grossièrement sous-provisionnés et les conditions d'extraction sont scandaleuses. Alors toi aussi tu es tombé dans le piège à bs'cons ! C'est vrai qu'on est très bien avec la tête cachée dans le sable. Attention de ne pas t'enfoncer la tête trop profond quand même : il y en a d'autres en dessous ! Afficher tout Peut-être mais on n’a pas encore trouvé de meilleure solution donc... Le nucléaire est parmi les meilleurs si ce n’est la meilleur option que l’on a à ce jour... Il faut donc encore patienter un peu pour que tout s’améliore.

On retrouve cela également en amour. On a déjà beaucoup fait d'efforts et enduré de souffrance pour et par une histoire d'amour et on continue, pensant qu'on arrivera à connaître plus de bonheurs que de douleurs..un jour!

Pour l'exemple de la voiture c'est assez discutable.
Quand on voit le prix que coûte à l'année une voiture neuve/récente, une voiture ancienne avec quelques petits frais à faire régulièrement peut être une bonne solution.

Rien que la décote, l'assurance et le coût du crédit couvrent les frais d'une voiture ancienne entretenue correctement.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Oui, quelle drôle d'idée d'arrêter une source d'énergie peu onéreuse et parmi les plus propres qui soient. Oh oui, une des plus propres qui soient. Le truc rejette que de la vapeur d'eau, c'est fantastique. Si seulement ça produisait pas des déchets nucléaires qui ont tendance à un tout petit peu polluer les sols. Un tout petit peu. Et qui se paient le luxe d'être des sacrés saloperies à "recycler". Non, non, fantastique le nucléaire, et très propre. Qu'est ce qu'il faut pas entendre.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Oh oui, une des plus propres qui soient. Le truc rejette que de la vapeur d'eau, c'est fantastique. Si seulement ça produisait pas des déchets nucléaires qui ont tendance à un tout petit peu polluer les sols. Un tout petit peu. Et qui se paient le luxe d'être des sacrés saloperies à "recycler". Non, non, fantastique le nucléaire, et très propre. Qu'est ce qu'il faut pas entendre. Afficher tout C'est pas comme si on cherchait à récupérer le carbone de l'air pour le stocker. C'est toujours mieux d'avoir des déchets dans des bidons sous contrôle que de produire du Co2 de façon incontrôlée qui se répandent partout... Mais bon j'imagine que tu es de ceux qui achètent le menu best-of panneau solaire & conscience en se disant sauveur de l'humanité? Ou peut être que tu te chauffes l'hiver en pédalant ?

Je connaissais ça comme le biais du parieur : à force de jouer et perdre, il tente de "se refaire" pour de nouveau jouer donc perdre de nouveau...

a écrit : Le mur de Trump qui aurait coûté moins cher à construire que ce qu'à fait perdre aux États-Unis le shutdown entre il dans ce genre de biais ? Peut on appliquer ça alors qu'il s'agit d'une décision, ou plutôt indécision, collective ? Le mur de Trump, tel qu'il est appelé par les journalistes, a été construit par Obama, ne l'oublions pas.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il y a une excellente vidéo de Science Étonnante sur ce sujet : "Les coûts irrécupérables" Il y a aussi d'excellentes chaînes qui abordent les biais cognitifs, comme Science4all, Monsieur Phi et tronche en biais (même si j'aime pas trop le fait que ça soit axé sur son avis d'athée),e-penser,etc...

a écrit : Pourquoi citer spécifiquement Fortnite ? Beaucoup de jeu a le même principe ils n'ont rien inventé
Sinon l'âge minimum pour ce jeu est de 12 ans et même là les parents sont censés surveiller leur enfant.


Mais je ne pense pas que ce mécanisme soit la même chose expliqué dans l'anecdote.
12 ans devrait être l age légal maximum pour ne plus jouer à fornite
Sûrement le plus gros piège abscons de ses derniers temps...

Ça me fait penser regardez l épisode 2 ou 3 de la série black mirror qui tape aussi dans cette dépendance au virtuel ca fait froid dans le dos mais c est tellement pessimiste en même temps que vrai...

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : On peux aussi citer les gens qui gardent absolument tout, car "ça peut servir", ça commence par garder un grille-pain qu'on réparera quand on aura le temps et on se retrouve 5 ans après avec du merdier jusqu'au plafond. ^^

J'ai bien aimé l'exemple du nucléaire mais il ne cor
respond pas à l'anecdote, si on essaie de faire durer les centrales plus longtemps c'est justement pour économiser le fric vu les coûts exorbitants de construction et de déconstruction... à une exception près: EPR, qui a plus qu'explosé son budget initial (multiplié par 5 quand même) pour ... SEULEMENT 20% d'énergie en plus à l'arrivée, en théorie, là on a carrément sombré dans le piège abscons. Afficher tout
Syllogomanie ça, non? Je me rappelle avoir lu quelque chose sur cette manie après m'être demandé si garder toutes mes bouteilles d'eau "Juste au cas où" n'était pas inquiétant...
(J'ai arrêté depuis, après avoir vu des photos d'appartements pleins de junk parce que "ça peut toujours servir")

a écrit : On retrouve cela également en amour. On a déjà beaucoup fait d'efforts et enduré de souffrance pour et par une histoire d'amour et on continue, pensant qu'on arrivera à connaître plus de bonheurs que de douleurs..un jour! Oui j’aurais dû mettre cet exemple dans l’anecdote car c’est l’un des plus courant.
Il faut finalement du courage pour quitter quelqu’un et le pseudo confort qui va avec même lorsque l’on n’est pas heureux en couple.

a écrit : Oui, quelle drôle d'idée d'arrêter une source d'énergie peu onéreuse et parmi les plus propres qui soient. Peu onéreux ?
Quand on sait que les coûts de fermeture et de démontage et même des coûts d'entretien n'ont jamais été intégrés au prix payé.

Énergie parmi les plus propres ?
Certainement pas.
Cette énergie est une des moins destructrice pour la couche couche et pour le réchauffement climatique mais elle est extrêmement polluante et en plus sur un temps excessivement long.

Posté le

android

(2)

Répondre

Exemple simple qui m arrive souvent: lorsqu'on attend le bus, qu il est en retard mais qu'on s obstine à l attendre car on a déjà trop attendu pour abandonner et partir à pied alors que apres coup il aurait été plus simple d y aller à pied.

a écrit : Peu onéreuse certainement pas pour l’état. Propre, oui plus que les autres énergies fossiles existantes. Mais c’est un tout autre débat.

Continuer à investir dans des centrales vieillissantes qui auraient dû fermer il y a plusieurs années au lieu de chercher des solutions alternatives est un piège abscon.
oui bof, je trouve que ca tient plus de la vision a court terme du profit. alors que, de ce que je comprends de la signification du piege abscons, c'est qu'il y a une espece d'espoir de voir la situation changer a son avantage. alors que je ne crois pas que ce soit ce qui motive encore l'utilisation de vieille centrales...

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : attention : votre anecdote pourrait être considérée comme discriminatoire, voire insultante, à l'encontre des joueurs qui ont tendance à persévérer dans le jeu même lorsqu'ils perdent. Il n’y a rien de discriminatoire à théoriser un phénomène sociologique. Justement, loin de donner envie de juger ou stigmatiser un groupe de personnes, cela permet de mieux le comprendre.

En toute rigueur intellectuelle, nous pouvons donc dire “élection, piège abscons”.

a écrit : Oui, quelle drôle d'idée d'arrêter une source d'énergie peu onéreuse et parmi les plus propres qui soient. Propre c est lorsque l'on sait recycler. Jusqu'à preuve du contraire les déchets radioactifs ne le sont pas. Ils sont même enterrés sous la terre. Pendant combien de temps ? Personne n'est capable de répondre, ni de déterminer si celà aura un impact dans le temps sur la terre. Propre dans une vision présent mais pas futur !

a écrit : Peu onéreuse certainement pas pour l’état. Propre, oui plus que les autres énergies fossiles existantes. Mais c’est un tout autre débat.

Continuer à investir dans des centrales vieillissantes qui auraient dû fermer il y a plusieurs années au lieu de chercher des solutions alternatives est un piège abscon.
Si j'me souviens bien, il y'a 3/4 ans, l'entretien des centrales en estimation atteignait les 100 milliards.

Posté le

android

(2)

Répondre