Gare au piège abscons

Proposé par
le

« Le piège abscons » est un biais cognitif dans lequel on a tendance à persévérer dans une action, même lorsque celle-ci devient déraisonnablement coûteuse ou ne permet plus d’atteindre les objectifs fixés. On retrouve ce phénomène dans les jeux d’argent ou les investissements à long terme : le joueur de poker ou de casino qui continue à jouer pour se refaire, continuer à réparer une vieille voiture car des frais ont déjà été engagés dessus etc.


Tous les commentaires (85)

Un exemple très probant tiré de l’excellent livre « petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens » et qui prend pour exemple quelqu’un qui attend le bus : plus elle attend, plus elle est amenée à attendre encore plus. Ici c’est du temps qu’elle perd et qu’elle espère gagner

a écrit : En toute rigueur intellectuelle, nous pouvons donc dire “élection, piège abscons”. C'est amusant mais non, pas vraiment :) il n'y a pas la notion d'argent perdu pour le gars qui va voter...
"Piège à cons" peut-être :) Sentiment légitime pour celui qui vote inlassablement pour les perdants. C'est le revers de la démocratie, il faut subir les choix des gagnants supérieurs en nombre.
Reste alors le choix d'imposer ses convictions par la force : une minorité va alors décider pour une majorité, et ce n'est plus une démocratie mais une dictature. Je pense qu'il vaut mieux aller voter plutôt que de ne pas le faire et de râler ensuite. C'est d'actualité aujourd'hui :)

a écrit : C'est amusant mais non, pas vraiment :) il n'y a pas la notion d'argent perdu pour le gars qui va voter...
"Piège à cons" peut-être :) Sentiment légitime pour celui qui vote inlassablement pour les perdants. C'est le revers de la démocratie, il faut subir les choix des gagnants supér
ieurs en nombre.
Reste alors le choix d'imposer ses convictions par la force : une minorité va alors décider pour une majorité, et ce n'est plus une démocratie mais une dictature. Je pense qu'il vaut mieux aller voter plutôt que de ne pas le faire et de râler ensuite. C'est d'actualité aujourd'hui :)
Afficher tout
Le truc de la démocratie comme on la pratique en France actuellement c'est que les représentants du peuple représentent tellement peu et mal le peuple qu'au final c'est une oligarchie déconnectée de cette majorité populaire.

Posté le

android

(1)

Répondre

Joule et Beauvois "Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens"

a écrit : Je croyais qu'il leurs fallait obtenir 5% des voix pour que leurs campagnes soit remboursées par l'état. Très peu respecté . Sinon il n y aurait plus de candidats quand on voit le prix d’une campagne même et surtout pour un petit parti.

a écrit : Est-ce le même phénomène pour certains candidats qui se présentent inlassablement à toutes les élections sans les gagner ? Ton raisonnement amène à un parti unique. Defendre une idée, un idéal de société ou de civilisation n'a absolument rien à voir avec le sujet de cette anecdote.

Posté le

android

(2)

Répondre

Cette anecdote me rappelle l’histoire du Fyre Festival ! J’ai vu un documentaire Netflix qui parlait de l’échec de cet événement , je pense que c’est très proche de ce qui est dit dans l’anecdote et c’est une histoire assez dingue (je trouve)

a écrit : Peu onéreuse certainement pas pour l’état. Propre, oui plus que les autres énergies fossiles existantes. Mais c’est un tout autre débat.

Continuer à investir dans des centrales vieillissantes qui auraient dû fermer il y a plusieurs années au lieu de chercher des solutions alternatives est un piège abscon.
Ouaaaaaaaah quel bel argument. Votre logique est indémontable, les faits et statistiques précis sur lesquels vous vous appuyez sont au delà de tout questionnement.

Effectivement c'est un tout autre débat mais scientifique et non émotionnel, prière d'y réfléchir et de faire des recherches sur le sujet avant de laisser Eva Joly parler pour vous.

En l'occurrence oui continuer d'exploiter ces centrales coûte cher. Selon toutes les estimations qui ont été faites, ça coûte globalement aussi cher que de ne pas continuer de les exploiter et de construire autre chose à la place, mais c'est seulement si on ne compte pas non plus les démanteler (parce que ça ça coûterait cher pour de vrai par contre). Donc toutes les options sont envisageables, puisque vous êtes si enthousiaste pour des solutions alternatives pouvez-vous en proposer une qui tienne la route ?

a écrit : Ouaaaaaaaah quel bel argument. Votre logique est indémontable, les faits et statistiques précis sur lesquels vous vous appuyez sont au delà de tout questionnement.

Effectivement c'est un tout autre débat mais scientifique et non émotionnel, prière d'y réfléchir et de faire des recherches sur le s
ujet avant de laisser Eva Joly parler pour vous.

En l'occurrence oui continuer d'exploiter ces centrales coûte cher. Selon toutes les estimations qui ont été faites, ça coûte globalement aussi cher que de ne pas continuer de les exploiter et de construire autre chose à la place, mais c'est seulement si on ne compte pas non plus les démanteler (parce que ça ça coûterait cher pour de vrai par contre). Donc toutes les options sont envisageables, puisque vous êtes si enthousiaste pour des solutions alternatives pouvez-vous en proposer une qui tienne la route ?
Afficher tout
Quel rapport avec Eva Joly ?

Les solutions alternatives ne sont pas forcément à chercher dans la production d’énergie mais plutôt dans des alternatives de consommation modérée voire de non consommation (optimisation des éclairages, des chauffages, des climatiseurs et de l’ensemble des équipements utilisés aujourd’hui par exemple voire changement de mode de vie ou retour à des énergies naturel type moulin, roue d’archimede). La meilleur des énergies est celle non consommée. Notre société actuelle a pour moteur de croissance l’énergie et c’est une erreur d’appréciation.
Si on continue à investir dans les centrales nucléaire aujourd’hui c’est parce qu’on estime y avoir déjà investi énormément et c’est cela qui rejoint le piège abscon.
Bref, ce n’est pas du tout l’anecdote pour débattre sur le nucléaire et je ne suis pas spécialement contre le nucléaire par rapport à une centrale à charbon. Mais il faut arrêter de croire que c’est la panacée ni le modèle adéquat.

Pour le reste, tu peux garder ton ironie pour toi.

Le piège d'abscon c'est d'acheter une Austin mini neuve.

a écrit : Peu onéreuse certainement pas pour l’état. Propre, oui plus que les autres énergies fossiles existantes. Mais c’est un tout autre débat.

Continuer à investir dans des centrales vieillissantes qui auraient dû fermer il y a plusieurs années au lieu de chercher des solutions alternatives est un piège abscon.
Renseignez vous avant de juger.
Nous sommes déjà en train de mettre en place la fusion nucléaire, en ce moment avec le projet ITER, en France a Caradache dans les Bouches du Rhône. Ce projet a pour but de créer et maintenir un plasma stable pendant plusieurs minutes. Le premier plasma est initialement prévu pour 2027 mais je crois qu'on est plus proche des 2030. Ensuite, vers 2035 le projet DÉMO prendra la relève pour une quinzaine d'années avant la mise en service à grande échelle prévue pour les années 2050. Donc non, il ne s'agit pas de se reposer sur de vieilles pierres mais de se donner le temps de passer à autre chose.

a écrit : Renseignez vous avant de juger.
Nous sommes déjà en train de mettre en place la fusion nucléaire, en ce moment avec le projet ITER, en France a Caradache dans les Bouches du Rhône. Ce projet a pour but de créer et maintenir un plasma stable pendant plusieurs minutes. Le premier plasma est initialement prévu pour
2027 mais je crois qu'on est plus proche des 2030. Ensuite, vers 2035 le projet DÉMO prendra la relève pour une quinzaine d'années avant la mise en service à grande échelle prévue pour les années 2050. Donc non, il ne s'agit pas de se reposer sur de vieilles pierres mais de se donner le temps de passer à autre chose. Afficher tout
Je connais très bien le projet ITer et il est loin d’être fini et abouti. On sait très bien faire de la fusion aujourd’hui mais on ne sait pas le rendre rentable en énergie. L’idée d’Iter c’est simplement que plus le tomahawk est grand, plus il pourrait produire d’énergie et passer le seuil de rentabilité énergétique mais rien n’est certain. Le projet actuel est une démo sur plusieurs décennies avant mise en place dans « l’hypothèse ou cela fonctionne » de projet identique. On a donc quelques années avant que le chantier se termine, quelques dizaines d’années de tests et de réglages et ensuite si ça fonctionne encore une dizaine d’années où deux de chantier pour des projets à grande échelle. On sera déjà en 2080 et nos centrales nucléaires seront fissurées de toutes parts.

a écrit : attention : votre anecdote pourrait être considérée comme discriminatoire, voire insultante, à l'encontre des joueurs qui ont tendance à persévérer dans le jeu même lorsqu'ils perdent. Je ne pense pas.
Perceverer alors que l on pert tiens de la patologie et l annecdote y donne un nom.
J ai moi même vécu la situation avec une vielle voiture. Il M a était plus facile d arrêter (et de entreprendre un autre projet plus realiste) quand j ai pris conscience qu mes raisonnement étaient irationel et "patologique" même si cela concerne ENORMMENT de gens et de situations.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Oui, quelle drôle d'idée d'arrêter une source d'énergie peu onéreuse et parmi les plus propres qui soient. Propre oui et non. Le stockage des déchets nucléaires sera un problème assez rapidement, et en cas d’accident la propreté on peut repasser x)

a écrit : Peu onéreux ?
Quand on sait que les coûts de fermeture et de démontage et même des coûts d'entretien n'ont jamais été intégrés au prix payé.

Énergie parmi les plus propres ?
Certainement pas.
Cette énergie est une des moins destructrice pour la couche couche et pour le réchauffe
ment climatique mais elle est extrêmement polluante et en plus sur un temps excessivement long. Afficher tout
Petites précisions :
De l'énergie, en soi, ce n'est ni propre ni sale.
L'important, c'est la manière de la produire et la gestion des déchets résiduels.

Il faut arrêter avec cette paranoïa sur le nucléaire.
L'énergie nucléaire vient de la fission ou fusion de noyaux d'atomes. Point.
Il y a plein de types d'atomes avec lesquels on peut "jouer" de cette manière.
Certain produisent des déchets qui deviennent inoffensifs au bout d'une fraction de seconde.

Il y a un énorme choix d'atomes à utiliser, tout dépend de l'objectif que l'on se fixe.
L'uranium 235 a été choisi grâce à un bon compromis entre rentabilité énergétique/recyclage des déchets en choses utiles.
Les choses utiles, ce sont en gros des composés militaires ou industriels. L'uranium 235 appauvri est l'un des composant les plus denses que l'on est capable de se procurer. Ca peut servir dans plein de domaines spécialisés.

La priorité de l'énergie nucléaire a donc été mise sur la rentabilité, cela pourrait être une toute autre histoire si elle était mise sur la diminution de l'impact écologique à l'extraction du composant fissible/stockage des déchets.

Mais pour cela, il faut investir dans la recherche. Il faut trouver des alternatives à l'uranium 235.

Gueuler contre le nucléaire, c'est comme gueuler contre le principe de la combustion.
L'énergie de la combustion, aujourd'hui, est majoritairement obtenue par [pétrole + oxygène = CO2 + gaz nocifs]. Mais on peut aussi utiliser [hydrogène + oxygène = eau] ! Ca dégage une énergie phénoménale et c'est utilisé par certains moteurs de fusées. Le hic, c'est le fort risque d'explosion.
Comment on peut régler ça pour le rendre utilisable par le moteur de la voiture du pégu moyen ? Avec de la recherche. Les solutions, ça se trouve pas tout seul.

Le nucléaire, c'est pareil. L'U235, c'est l'équivalent de notre bon vieux pétrole. Mais on peut investir et chercher comment le remplacer par des alternatives moins polluantes.

a écrit : Oui, quelle drôle d'idée d'arrêter une source d'énergie peu onéreuse et parmi les plus propres qui soient. En bonne partie parce que beaucoup des centrales française sont sur le point / ont déjà atteint leur durée de vie estimée à la construction ce qui pose de très légitime questions de sécurité.

Après, sur le côté propre c'est assez catégorique comme jugement. Décarboné au niveau de la production c'est sur, mais au niveau de l'extraction minière d'uranium on est loin d'une Industrie "propre" (Beaucoup d'etapes avec mélange de produit chimique rejeté n'importe comment dans les sols). Et la gestion des déchets après la production c'est encore un autre problème.

a écrit : Oui, quelle drôle d'idée d'arrêter une source d'énergie peu onéreuse et parmi les plus propres qui soient. Peu onéreux ?
Ne vous fiez pas au prix du kWh de votre facture d’électricité pour évaluer les coûts du nucléaire. Une bonne partie est pour ainsi dire subventionnée suivant comment l’état choisi de « budgétiser ». Choisir d’écarter tout autre coût que l’exploitation d’une centrale pour en évaluer le coût total n’est rien d’autre qu’une tromperie.

Je ne suis pas contre le nucléaire, bien content de respirer pour l’instant, je souhaite juste que l’on arrête de penser que c’est peu onéreux puisque ça l’est plus que le reste...
Le nucléaire a un prix, ça n’est pas un miracle non plus !

je le connaissais sous le nom de "biais des couts perdus". quand l'engagement passe de ressource influence notre decision, alors qu'elle sont deja perdu quelque soit l'option choisie.

a écrit : Peu onéreux ?
Ne vous fiez pas au prix du kWh de votre facture d’électricité pour évaluer les coûts du nucléaire. Une bonne partie est pour ainsi dire subventionnée suivant comment l’état choisi de « budgétiser ». Choisir d’écarter tout autre coût que l’exploitation d’une centrale pour en évaluer le coût total n’
est rien d’autre qu’une tromperie.

Je ne suis pas contre le nucléaire, bien content de respirer pour l’instant, je souhaite juste que l’on arrête de penser que c’est peu onéreux puisque ça l’est plus que le reste...
Le nucléaire a un prix, ça n’est pas un miracle non plus !
Afficher tout
Le nucléaire subventionné ? Elle est bien bonne, celle-là !

Fais la comparaison des subventions aux EnR et celles au nucléaire et on revient en parler ;)

Accessoirement, je ne vois pas pourquoi tu dis qu'on "Choisit d’écarter tout autre coût que l’exploitation d’une centrale pour en évaluer le coût total", c'est complètement faux. On prend tout en compte pour faire une comparaison juste et objective, et là-aussi on se retrouve avec le nucléaire trois fois moins cher que le solaire éolien (n'oublie pas de prendre en compte le facteur de charge aussi !).