Quand une panne d'électricité fait émerger le hip hop

Proposé par
le

Une panne de courant généralisée qui dura 24 heures en 1977 à New-York est en grande partie à l'origine de l'explosion du mouvement hip-hop. Les nombreux pillages de magasin d'électronique survenus permirent à des centaines de jeunes DJ de se procurer des platines, bien trop chères autrement.

Le mouvement hip-hop (dance, graffitis, mixage, phrasé) était apparu déjà depuis 1973 à New York mais se développait de façon très confidentielle, lors d’événements improvisés en plein air par les MCs (maîtres de cérémonie) dans des terrains vagues, des hangars abandonnés. Le hip-hop se posait en contre-culture du mouvement disco, alors en plein essor, avec ses codes de la rue. Les DJs New-Yorkais reprenaient des samples de soul et de funk et les rappeurs posaient dessus leurs textes. Ce développement s'est fait très lentement au début car les platines coûtaient bien trop cher pour la grande majorité des jeunes talents en herbe qui venaient des ghettos New-Yorkais (notamment du Bronx). On comptait seulement une poignée de groupes/artistes de Hip Hop dans l'agglomération New-Yorkaise jusqu'à 1977. Les vols de platines lors du blackout de juillet 1977 ont vu le nombre de jeunes DJs exploser, on pouvait ensuite croiser des artistes Hip Hop "à chaque coin de rue", selon Disco Wizz (l'un des tout premiers DJs).


Tous les commentaires (66)

a écrit : Tu dit que des choses fausse et tu prétend détenir la grande vérité alors qu’on donne un avis en général dans les commentaires ta le droit de pas être d’accord mais ton contre exemple et nul, car d’après ton raisonnement si on autorise à casser une vitre d’une voiture au soleil pour sauver un chien alors on devrais pouvoir peter la porte d’une maison pour arrêter une alarme qui sonne sans cesse alors que les proprios sont en vacances... raisonnement absurde tout comme le tiens Afficher tout Bien sûr qu'il faudrait casser la porte d'une maison si c'est le seul moyen d'arrêter l'alarme qui dérange les voisins. Mais seulement après s'être entouré de personnes prêtes à témoigner de la situation et avoir appelé la police, exactement comme pour le chien. Sauf que des alarmes que sonnent sans discontinuer, ça n'existe pas, elles s'arrêtent au bout de quelques minutes. Et de toutes façons c'est moins urgent que pour le chien enfermé au soleil donc on aurait le temps d'attendre l'arrivée de la police. Donc c'est ton contre exemple qui est nul, et il ne démontre rien... contrairement au mien ! CQFD.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Bien sûr qu'il faudrait casser la porte d'une maison si c'est le seul moyen d'arrêter l'alarme qui dérange les voisins. Mais seulement après s'être entouré de personnes prêtes à témoigner de la situation et avoir appelé la police, exactement comme pour le chien. Sauf que des alarmes que sonnent sans discontinuer, ça n'existe pas, elles s'arrêtent au bout de quelques minutes. Et de toutes façons c'est moins urgent que pour le chien enfermé au soleil donc on aurait le temps d'attendre l'arrivée de la police. Donc c'est ton contre exemple qui est nul, et il ne démontre rien... contrairement au mien ! CQFD. Afficher tout A trop vouloir faire dans l’absurde En effet mon exemple est bidon, mais ça ne te donne pas raison quand même mal grès ce que tu pense. Mais je vais en rester là je m’en fou un peu de ce débat à la base