Quel est le site le plus traduit au monde ?

Proposé par
le

Le site le plus traduit au monde n'est pas Google ni Wikipédia ni même le site des Nations Unies mais le site officiel des témoins de Jéhovah. Il a été traduit en plus de 821 langues et dialectes, avec des contenus téléchargeables en plus de 1000 langues.

Loin derrière se situe le portail Wikipedia et sa traduction en 287 langues.


Tous les commentaires (125)

a écrit : Une telle traduction est un véritable "exploit" qui démontre une volonté d'hégémonie un brin mégalomane. Il doit demander un temps fou et réclamer un beau paquet de $...
En parlant $, je ne connais pas bien les financements de cette secte. Est-ce comme Moon ou la scientologie, où il faut donner tou
t ou partie de sa fortune pour être "libéré des bassesses matérialistes de ce pauvre monde" ? absolument nécessaire, bien sûr, pour être totalement "libéré" :) Afficher tout
Ça ne coûte rien de faire ces traductions si c'est fait par des bénévoles qui parlent ces langues. Les témoins de Jehovah ont pour mission de porter la bonne parole aux autres alors au lieu de faire du porte à porte tout le temps, comme les autres, certains consacrent du temps à faire des traductions dans les langues qu'ils connaissent et c'est leur manière de porter la bonne parole. Et comme il y a beaucoup de témoins de Jehovah partout dans le monde, qui parlent toutes les langues possibles et imaginables, et ils ont beaucoup de temps à consacrer à porter la bonne parole, c'est pas étonnant qu'il y ait autant de traductions pour rendre leur site accessible à toute personne, quelle que soit sa langue. Et sinon pour les analphabètes et les aveugles, il reste le porte à porte...

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Ou alors sortir un peu de son idéologie athée un peu exacerbée et se dire qu’une religion c’est également une forme de philosophie de vie générale qui va bien au delà psychologiquement du simple ami imaginaire et réducteur. Voici une des définitions d'une secte:
Ensemble de personnes professant une même doctrine religieuse, philosophique ou autre.

Ça ressemble pas mal à ton commentaire.

Je suis athée, la seule non-religion où tous les adeptes sont pratiquants... ;-)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Voici une des définitions d'une secte:
Ensemble de personnes professant une même doctrine religieuse, philosophique ou autre.

Ça ressemble pas mal à ton commentaire.

Je suis athée, la seule non-religion où tous les adeptes sont pratiquants... ;-)
Dans ce cas-là, le corps professoral de philosophie de l'éducation nationale est une secte ?

J'ai eu une éducation religieuse durant toute mon enfance, puis j'ai été foncièrement anti-clérical par rébellion puis ensuite athée par esprit scientifique. Maintenant je me considère comme agnostique car j'estime finalement qu'il est plus sage de ne pas répondre plutôt que d'être convaincu sans preuve.

Je suis un grand fan d'astrophysique et plus j'apprends sur le sujet, plus les choses apprises me dépassent. D'une certaine manière, c'est la science qui m'a fait viré de athée à agnostique tellement les choses que l'on découvrent sont extraordinaires et difficile à rationaliser à l'extrême.

Je reste convaincu que l'athéisme est une forme de religion.

a écrit : Evidemment qu'on peut se passer de transfusion dans pas mal d'opérations aujourd'hui, ca s'appelle le progrès, mais sur le billot, quand la pression artérielle chute d'un coup et que le coeur dépasse les 200 battements par minute, tu veux la faire remonter comment, la pression, en injectant de la flotte dans le système cardiovasculaire? On a essayé, ca marche pas.

Les transfusions, 99% du temps, ca sert à remplacer le sang perdu pendant une opération, quand ca gicle partout comme quand le plombier a déserré un écrou sans fermer l'arrivée de flotte, sauf que dans le corps humain, y'a pas d'arrivée de sang au compteur pour maintenir la pression dans la tuyauterie qui finit par se vider, c'est un circuit fermé. Par exemple, une chirurgie cardiaque, ca peut consommer plus de 30 litres de sang...

Et en plus qu'es ce que ca peux fiche, les globules rouges crèvent au bout de 10 jours, l'âme est intacte en 15 jours! ^^
Afficher tout
Je suis d'accord avec vous, le sang perdu doit être compensé, en cas de perte sanguine importante, par l'intermédiaire de restaurateurs du volume plasmatique...

Mais la transfusion sanguine amène de nombreux inconvénients que vous voulez ignorer... Le sang est aussi personnel à un être humain que les empreintes digitales...

Bien souvent, le fait de refuser la transfusion sanguine s'avère être une véritable protection sanitaire et évite les inconvénients que des millions de personnes ont connus dans le passé et connaissent dans le présent...

Si vous avez un compte facebook, je vous invite à visionner cette vidéo qui montre l'action des gilets jaunes sur la façade d'un bureau de l'Établissement Français du Sang qu'ils badigeonnent de peinture rouge, en dénonçant la traitrise de nombreux médecins dans ce domaine... Ils crient très fort :

"Maladie de Lyme, la pandémie qu’on vous cache... Scandale sanitaire en cours, transmission de la maladie de Lyme par les transfusions sanguines" :

www.facebook.com/groups/202438147342392/wp/416673192592692/

Pour votre information sur la maladie de Lyme :

www.facebook.com/france.lyme/

Un scandale parmi tant d'autres déjà connus dans le passé...

Cordialement.

a écrit : Je suis d'accord avec vous, le sang perdu doit être compensé, en cas de perte sanguine importante, par l'intermédiaire de restaurateurs du volume plasmatique...

Mais la transfusion sanguine amène de nombreux inconvénients que vous voulez ignorer... Le sang est aussi personnel à un être humain qu
e les empreintes digitales...

Bien souvent, le fait de refuser la transfusion sanguine s'avère être une véritable protection sanitaire et évite les inconvénients que des millions de personnes ont connus dans le passé et connaissent dans le présent...

Si vous avez un compte facebook, je vous invite à visionner cette vidéo qui montre l'action des gilets jaunes sur la façade d'un bureau de l'Établissement Français du Sang qu'ils badigeonnent de peinture rouge, en dénonçant la traitrise de nombreux médecins dans ce domaine... Ils crient très fort :

"Maladie de Lyme, la pandémie qu’on vous cache... Scandale sanitaire en cours, transmission de la maladie de Lyme par les transfusions sanguines" :

www.facebook.com/groups/202438147342392/wp/416673192592692/

Pour votre information sur la maladie de Lyme :

www.facebook.com/france.lyme/

Un scandale parmi tant d'autres déjà connus dans le passé...

Cordialement.
Afficher tout
Que votre histoire soit vraie ou pas ne change pas grand chose finalement et je ne vois pas vraiment en quoi c'est un argument quelconque.

Je préfère vivre encore quelques années grâce a une transfusion sanguine (qui reste une mesure d'urgence vitale) et risquer d'attraper la maladie de lyme (quel risque ? 1 pour 10000 ? 1 pour 1 million ?) que de mourir.
C'est pareil pour les vaccins. "Imaginons" qu'une personne sur 1 million deviennent autiste à cause des vaccins. Le bilan global des vaccins restent bons en terme de survie face aux maladies graves.

Une transfusion n'est pas un acte anodin et on en fait pas pour le plaisir d'en faire.

a écrit : En quoi crois tu ? En rien. Je me fie aux lois de la physique et aux théories scientifiques jusqu'à preuve du contraire, mais pas aux doges et aux légendes civentrés par les hommes...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Donc pour vous, un appel téléphonique su cherche à me vendre une assurance par exemples, c’est exactement la même chose que quelqu’un qui sonne à ma porte et qui cherche à me faire croire en un dieu supposé ou en une interprétation personnelle de la bible ?
Je suis personnellement athée même si je comprend qu’on
puisse croire en «  dieu « 
Mais je ne comprend pas que on sonne à ma porte pour essayer de m’en convaincre, je veux bien en discuter mais pas dans ces conditions. Je n’ai pas encore vu un chrétien, catholique, juif, musulman, bouddhiste etc... sonner à ma porte pour me vendre sa religion.... c’est quand même un peu intrusif comme façon de procédé, surtout que c’est vraiment très souvent de très jeune personne qui font ça et qui n’ont absolument pas ni la connaissance, ni la maturité pour ça. Je ne pense pas qu’on puisse faire du démarchage pour Dieu comme si c’était une assurance vie ou un forfait téléphonique...
Afficher tout
Vous avez écrit : "c’est quand même un peu intrusif comme façon de procédé, surtout que c’est vraiment très souvent de très jeune personne qui font ça et qui n’ont absolument pas ni la connaissance, ni la maturité pour ça. Je ne pense pas qu’on puisse faire du démarchage pour Dieu"...

Savez-vous que la plupart des "jeunes" TJ que je rencontre ont une connaissance de la Bible (que je considère comme la parole de Dieu) bien supérieure à la majorité des membres adultes de l’Église Catholique-Romaine ?

En ce qui concerne le fait de prêcher la bonne nouvelle, de maison en maison, les TJ ne font rien de plus que de s'inspirer des enseignements de la Bible sur le fonctionnement du christianisme primitif...

Jésus portait directement aux gens le message du Royaume, les enseignant en public et à leur domicile (Mt 5:1 ; 9:10, 28, 35). Quand il envoya ses premiers disciples prêcher, il leur donna cette directive : “ Dans quelque ville ou village que vous entriez, cherchez qui en cet endroit est digne. ” (Mt 10:7, 11-14). Cette ‘ recherche ’, logiquement, consisterait entre autres à aller chez les gens : c’est là que les personnes ‘ dignes ’ écouteraient le message et que les disciples trouveraient le gîte pour la nuit. — Lc 9:1-6.

Vous portez donc votre jugement, non pas sur les TJ, mais sur les Écritures, tout simplement... Cordialement.

a écrit : Et bien en fait si, je pense que tu devrais. Parce qu'en insultant ou méprisant la croyance, tu insultes et méprises les croyants.

Le vivre ensemble passe aussi par là.
Non, je ne devrais pas, parce que personne ne devrait imposer ses croyances à autrui ou devoir subir les croyances d'autrui. Respectez-vous Quetzalcoatl, Osiris, Wothan, le Père Noël ou le Grand Bapu? Pourtant, leur existence est tout aussi avérée que celle de Dieu ou d'Allah...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : En rien. Je me fie aux lois de la physique et aux théories scientifiques jusqu'à preuve du contraire, mais pas aux doges et aux légendes civentrés par les hommes... Si tu te fies aux théories scientifiques, tu sais donc que l’approche scientifique passe par le doute. Il faut remettre en doute ce que l’on sait pour justement éviter les croyances, les dogmes et les convictions. Mais il ne faut pas douter de tout sinon nous ne pouvons plus avancer intellectuellement. Un savant dosage doit être mené par tout un chacun.
Par exemple, la science apporte une certaine quantité de preuves concernant la théorie de l’évolution. Je n’ai pas l’ensemble des connaissances (biologiques, génétiques, historiques) pour m’en faire la preuve moi-même. J’estime donc de bonne foi que les preuves sont solides et finalement je « crois » en leurs conclusions. Finalement, « se fier à », c’est une certaine forme de croyance ayant pour base la confiance dans la méthode scientifique.
D’une autre manière, la science n’a jamais prouvé l’existence de Dieu. La science n’a jamais non plus prouvé son inexistence. Le doute scientifique et la méthode scientifique m’amènent donc à penser que la question DOIT rester sans réponse, car je n’ai ni les connaissances pour en apporter les preuves moi-même et je ne peux pas me fier à une méthode scientifique sur le sujet. Je rejette donc personnellement toutes formes de croyances religieuses, mais également toute forme d’athéisme (qui est une forme de conviction pure sans preuve).
Voilà pourquoi l’agnosticisme me semble plus logique et scientifique.

a écrit : Que votre histoire soit vraie ou pas ne change pas grand chose finalement et je ne vois pas vraiment en quoi c'est un argument quelconque.

Je préfère vivre encore quelques années grâce a une transfusion sanguine (qui reste une mesure d'urgence vitale) et risquer d'attraper la maladie de ly
me (quel risque ? 1 pour 10000 ? 1 pour 1 million ?) que de mourir.
C'est pareil pour les vaccins. "Imaginons" qu'une personne sur 1 million deviennent autiste à cause des vaccins. Le bilan global des vaccins restent bons en terme de survie face aux maladies graves.

Une transfusion n'est pas un acte anodin et on en fait pas pour le plaisir d'en faire.
Afficher tout
Je respecte votre choix... Libre à vous de prendre des risques en acceptant une transfusion sanguine... Permettez que je puisse avoir un choix différent du votre.
Vos convictions ne sont pas les miennes...

Mon beau-père est décédé à cause d'une hépatite C contractée lors des transfusions sanguines dont il a été "bénéficiaire" (sic !) lors d'une intervention chirurgicale...

Dans mon assemblée, j'ai un de mes coreligionnaires qui est médecin retraité, et qui a pratiqué la chirurgie (sans utiliser la transfusion) durant de nombreuse années...

Et il n'est pas un cas isolé, mon ami !

Cordialement.

a écrit : Je respecte votre choix... Libre à vous de prendre des risques en acceptant une transfusion sanguine... Permettez que je puisse avoir un choix différent du votre.
Vos convictions ne sont pas les miennes...

Mon beau-père est décédé à cause d'une hépatite C contractée lors des transfusions sang
uines dont il a été "bénéficiaire" (sic !) lors d'une intervention chirurgicale...

Dans mon assemblée, j'ai un de mes coreligionnaires qui est médecin retraité, et qui a pratiqué la chirurgie (sans utiliser la transfusion) durant de nombreuse années...

Et il n'est pas un cas isolé, mon ami !

Cordialement.
Afficher tout
Tu seras donc ravi d'apprendre que l'hépatite C est dorénavant testé sur l'ensemble des échantillons sanguins prélevés pour les dons du sang (au même titre que le VIH, l'hépathite B et la syphilis).

Tu seras également ravi d'apprendre que le Haut conseil de la santé publique estime que le risque de transmission de la maladie de Lyme par transfusion sanguine est théorique mais non avéré. Aucun cas de maladie de Lyme n'a été signalé suite à une transfusion sanguine. Aucun cas n'a également été signalé dans les autres pays ou les analyses ont été menées.
Bien que très difficilement détectable car caché dans les tissus, la maladie de Lyme provoque lorsqu'elle passe dans le sang une forte élévation du nombre de globules blancs. Le nombre de globule blanc, symptôme d'une éventuelle infection est systématiquement analysé pour les dons du sang. Toute quantité anormale provoque la destruction de l'échantillon.

Je ne dis pas que le risque n'existe pas. Je dis qu'il est très faible et largement en dessous du risque de mourir en cas de besoin d'une transfusion.

a écrit : Tu seras donc ravi d'apprendre que l'hépatite C est dorénavant testé sur l'ensemble des échantillons sanguins prélevés pour les dons du sang (au même titre que le VIH, l'hépathite B et la syphilis).

Tu seras également ravi d'apprendre que le Haut conseil de la santé publique estime
que le risque de transmission de la maladie de Lyme par transfusion sanguine est théorique mais non avéré. Aucun cas de maladie de Lyme n'a été signalé suite à une transfusion sanguine. Aucun cas n'a également été signalé dans les autres pays ou les analyses ont été menées.
Bien que très difficilement détectable car caché dans les tissus, la maladie de Lyme provoque lorsqu'elle passe dans le sang une forte élévation du nombre de globules blancs. Le nombre de globule blanc, symptôme d'une éventuelle infection est systématiquement analysé pour les dons du sang. Toute quantité anormale provoque la destruction de l'échantillon.

Je ne dis pas que le risque n'existe pas. Je dis qu'il est très faible et largement en dessous du risque de mourir en cas de besoin d'une transfusion.
Afficher tout
Tout le monde ne partage pas votre sentiment sur la maladie de Lyme... Demandez au Professeur Luc MONTAGNER ce qu'il pense de la question...

Marie-Claude Perrin, présidente de l'association Lyme Sans Frontières, était l'invitée de l'émission Lorraine Matin, vendredi dernier, pour témoigner de toutes les difficultés rencontrées par les malades en France :

www.facebook.com/lymeactualite/videos/2009194282638125/

la controverse autour des tests de dépistage, l'impossibilité d'accéder à un traitement, le désespoir qui mène parfois au suicide !
" Les malades vont souvent se soigner à l'étranger parcequ'il y a une pénurie totale en France de médecins formés et qui vont prendre le risque de soigner la maladie de Lyme chronique ...on a des médecins qui sont poursuivis en justice parcequ' ils prennent en charge des malades en donnant des antibiothérapies jugées trop longues par les Caisses d'assurances maladies "

a écrit : Tu seras donc ravi d'apprendre que l'hépatite C est dorénavant testé sur l'ensemble des échantillons sanguins prélevés pour les dons du sang (au même titre que le VIH, l'hépathite B et la syphilis).

Tu seras également ravi d'apprendre que le Haut conseil de la santé publique estime
que le risque de transmission de la maladie de Lyme par transfusion sanguine est théorique mais non avéré. Aucun cas de maladie de Lyme n'a été signalé suite à une transfusion sanguine. Aucun cas n'a également été signalé dans les autres pays ou les analyses ont été menées.
Bien que très difficilement détectable car caché dans les tissus, la maladie de Lyme provoque lorsqu'elle passe dans le sang une forte élévation du nombre de globules blancs. Le nombre de globule blanc, symptôme d'une éventuelle infection est systématiquement analysé pour les dons du sang. Toute quantité anormale provoque la destruction de l'échantillon.

Je ne dis pas que le risque n'existe pas. Je dis qu'il est très faible et largement en dessous du risque de mourir en cas de besoin d'une transfusion.
Afficher tout
www.youtube.com/watch?reload=9&v=4glFt_ql9EQ&feature=youtu.be&fbclid=IwAR0du3NiZnwL43i4ZxXu7wvfJA03hdFv-ahAyE0xQ0FH6YsiVzvI6IIRcpA

INVITÉ RTL - Diagnostiqué de la maladie de Lyme, le docteur Gérald Kierzek a été placé en soins intensifs durant plusieurs jours et a été soigné dans deux hôpitaux, où il a pu constater les conditions "terribles".

a écrit : Tu seras donc ravi d'apprendre que l'hépatite C est dorénavant testé sur l'ensemble des échantillons sanguins prélevés pour les dons du sang (au même titre que le VIH, l'hépathite B et la syphilis).

Tu seras également ravi d'apprendre que le Haut conseil de la santé publique estime
que le risque de transmission de la maladie de Lyme par transfusion sanguine est théorique mais non avéré. Aucun cas de maladie de Lyme n'a été signalé suite à une transfusion sanguine. Aucun cas n'a également été signalé dans les autres pays ou les analyses ont été menées.
Bien que très difficilement détectable car caché dans les tissus, la maladie de Lyme provoque lorsqu'elle passe dans le sang une forte élévation du nombre de globules blancs. Le nombre de globule blanc, symptôme d'une éventuelle infection est systématiquement analysé pour les dons du sang. Toute quantité anormale provoque la destruction de l'échantillon.

Je ne dis pas que le risque n'existe pas. Je dis qu'il est très faible et largement en dessous du risque de mourir en cas de besoin d'une transfusion.
Afficher tout
Quelle est la position du Professeur Luc Montagnier vis-à-vis de la maladie de Lyme ?
L’avis du Professeur Luc Montagnier est clair concernant la Borréliose de Lyme. Contrairement à la pensée médicale dominante en France et dans d’autres pays, il est persuadé que cette affection est capable d’évoluer en une forme chronique et qu’elle doit être traitée à long terme. Officiellement, la piqûre des tiques est l’unique voie qui permettrait la transmission de la Borrélia Burgdorferi, le germe pathogène de la maladie de Lyme. Mais selon ce biologiste expérimenté, il est possible qu’il puisse être transmis de la mère à l’enfant durant la grossesse, par le biais d’une relation sexuelle non protégée OU PAR UNE TRANSFUSION SANGUINE. En prenant en considération ces cas, il pense que cette maladie doit être prise au sérieux. Pour lui, la vision générale de la médecine devrait reposer sur la prévention, la prédiction, la personnalisation des soins, ainsi que sur l’étroite collaboration entre le médecin et son patient.

a écrit : Tu seras donc ravi d'apprendre que l'hépatite C est dorénavant testé sur l'ensemble des échantillons sanguins prélevés pour les dons du sang (au même titre que le VIH, l'hépathite B et la syphilis).

Tu seras également ravi d'apprendre que le Haut conseil de la santé publique estime
que le risque de transmission de la maladie de Lyme par transfusion sanguine est théorique mais non avéré. Aucun cas de maladie de Lyme n'a été signalé suite à une transfusion sanguine. Aucun cas n'a également été signalé dans les autres pays ou les analyses ont été menées.
Bien que très difficilement détectable car caché dans les tissus, la maladie de Lyme provoque lorsqu'elle passe dans le sang une forte élévation du nombre de globules blancs. Le nombre de globule blanc, symptôme d'une éventuelle infection est systématiquement analysé pour les dons du sang. Toute quantité anormale provoque la destruction de l'échantillon.

Je ne dis pas que le risque n'existe pas. Je dis qu'il est très faible et largement en dessous du risque de mourir en cas de besoin d'une transfusion.
Afficher tout
TÉMOIGNAGE. Maladie de Lyme : « Un médecin m’a dit que je profitais de la Sécu ! »

www.ouest-france.fr/bretagne/temoignage-maladie-de-lyme-un-medecin-m-dit-que-je-profitais-de-la-secu-6522630?fbclid=IwAR2o8foV7lwSnm0iIcLU1xMOBeEDjsdxTSVVEk1KaHgip4VK8VH5ktJYbOI

a écrit : Non, je ne devrais pas, parce que personne ne devrait imposer ses croyances à autrui ou devoir subir les croyances d'autrui. Respectez-vous Quetzalcoatl, Osiris, Wothan, le Père Noël ou le Grand Bapu? Pourtant, leur existence est tout aussi avérée que celle de Dieu ou d'Allah... Je suis d'accord avec toi : nul devrait ne subir ça.

Mais en l'occurrence, ce sont plutôt tes croyances (ou non-croyances, mais je rejoins l'avis de tibzxztruc sur l'atheisme) qui sont ici, a mon sens, un problème. En effet, tu imposes, par la virulence de tes propos, tes croyances.

Par ailleurs, ce dernier point n'a qu'un rapport tenu avec ce que je disais : insulter les croyances, c'est insulter les croyants. Et ça n'est en rien bon d'insulter les gens. De toute évidence, le respect n'est pas présent dans tes propos.

Par ailleurs j'ai du mal à situer ce que ça t'apporte d'être méprisant envers les 84% de la population mondiale (source intellivoire.net/religions-combien-y-a-t-il-de-croyants/)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Tout le monde ne partage pas votre sentiment sur la maladie de Lyme... Demandez au Professeur Luc MONTAGNER ce qu'il pense de la question...

Marie-Claude Perrin, présidente de l'association Lyme Sans Frontières, était l'invitée de l'émission Lorraine Matin, vendredi dernier, pour témo
igner de toutes les difficultés rencontrées par les malades en France :

www.facebook.com/lymeactualite/videos/2009194282638125/

la controverse autour des tests de dépistage, l'impossibilité d'accéder à un traitement, le désespoir qui mène parfois au suicide !
" Les malades vont souvent se soigner à l'étranger parcequ'il y a une pénurie totale en France de médecins formés et qui vont prendre le risque de soigner la maladie de Lyme chronique ...on a des médecins qui sont poursuivis en justice parcequ' ils prennent en charge des malades en donnant des antibiothérapies jugées trop longues par les Caisses d'assurances maladies "
Afficher tout
Ce n’est pas mon sentiment mais celui des autorités compétentes en la matière. Le doute subsiste tant qu’il n’y a pas de preuves et tous les professeurs que vous voulez peuvent être persuadés de ce qu’ils veulent, ils doivent faire les analyses scientifiques nécessaires pour prouver leurs dires.

Je ne dis pas que la maladie de Lyme est bien diagnostiquée voire bien traitée en France. Il est d’ailleurs bien dommage qu’un principe de précaution ne soit pas appliqué sur certains cas.

Toutefois cela ne change rien à mon premier argument. Même si tout ce que vos professeurs disent est vrai, le bilan est positif pour les transfusions sanguine car c’est le seul moyen dans certains cas graves de maintenir en vie quelqu’un.

a écrit : en ma qualité de medecin, je respecte toujours scrupuleusement les volontés de mes patients, jusqu’au bout, meme si leurs convictions vont à l’encontre des miennes. Mais c’est dur de voir des parents temoins de Jehovah abandonner purement et simplement leur enfant de 5 ans à qui une transfusion vient de sauver la vie (on n’avait pas le choix c’était le sang ou la mort ). Ou voir mourir une jeune fille de 19 ans qu’on a maintenue en vie à coup de transfusions depuis ses 12 ans; sauf que du jour où elle a été majeure, on n’a plus pu lui imposer la transfusion salvatrice et on a du se résoudre à la regarder mourir... Afficher tout Je suis d’accord que voir un patient dans un hôpital n’est jamais pour d’heureuse raison. Je ne pense pas non plus que les parents étaient heureux de voir leur filles dans cette situation.... comme aucune personne. Malgré tout pour avoir eu de nombreuses discutions sur ce sujet avec eux, ils cherchent toutes alternatives pour soigner aux mieux leurs enfants et eux mêmes et ça le corps médical ne peut pas leurs enlevés...

a écrit : Une religion monothéiste est ontologiquement intolérante puisqu'elle pose comme postulat qu'il n'existe qu'un seul vrai dieu, le sien. De ce fait, tous ceux qui refusent d'y adhérer et de se soumettre à dieu sont des mécréants qu'il faut remettre dans le droit chemin. Ce sont les adeptes qui, eux, peuvent faire preuve de tolérance et accepter que les autres aient le droit de croire ce qu'ils veulent, mais un monothéisme, lui, ne peut tolérer la remise en cause de son dogme fondateur. Le seul qui puisse, à la rigueur, être considéré comme un peu plus tolérant, c'est le judaïsme car il repose sur la notion de peuple élu. On n'y peut donc pas reprocher à autrui d'être mécréant, parce que ce n'est pas de sa faute s'il n'a pas été choisi par dieu (mais ça n'empêche pas de pouvoir le massacrer quand même, mais pour une autre raison...). Afficher tout Une dernière réponse et j’arrête. Nullement l’intention de chercher à te persuader de quoique que ce soit. Mais je ne comprends cette volonté de dire qu’une religion monothéiste est forcément intolérante car elle croit en un seul Dieu. Je vais t’épargner de lire le Nouveau Testament mais en aucun il est dit que les gens qui ne croient pas sont des « mécréants ». Le christianisme est basé sur le fait que tout le monde est libre ou non de croire, alors oui il y a eu énormément de dérives de conversions forces de par l’histoire je te l’accorde, mais plutôt du fait des pouvoirs religieux en place et non des textes en eux-mêmes. Justement j’ai relu récemment une lettre de Paul qui écrivait que même ceux qui ne croient pas seront sauvés lors du « Jugement dernier » du moment qu’ils auront passés leur vie a faire le bien. Je résume hein ! Donc bon c’est quand même pas très intolérant.
Je précise quand même que je respecte totalement ta position de ne pas être croyant :-)

a écrit : Il y a le "dogme" et la pratique. Heureusement, aujourd’hui, en France, les Catholiques sont beaucoup plus tolérants qu'à d'autres époques. Dans l'Ancien Testament, un des textes fondateurs de la Chrétienté, on dit que l'homosexualité est une abomination, et qu'à ce titre elle doit être réprimée. La société chrétienne, en France, ne tient plus ce genre de propos. Mais dans beaucoup de régions du monde (y compris dans des endroits où les chrétiens sont majoritaires), les homosexuels doivent se cacher, comme c'était le cas en France jusqu'au milieu du XXème siècle. Tu peux parler librement de l'IVG en France et dans beaucoup de pays d'Europe occidentale, mais évite de trop polémiquer à ce sujet aux USA, où les révisionnistes n'hésitent pas à remettre en cause "la science" contre la Bible.
Aujourd’hui, en France on ne brule plus les gens pour hérésie, mais dire ça revient à dire qu'on l'a fait à d'autres époques. Et que cela se pratique toujours dans d'autres lieux.
Quand j'étais gamin, j'ai vécu chez mes grands-parents, dans une GRANDE ville de province. Ma grand-mère mettait toujours sa voilette pour sortir, et traversait la rue pour ne pas passer sur le trottoir de la maison de "la divorcée". Et cette femme était fondamentalement gentille et était persuadée être tolérante. Aujourd'hui elle serait considérée comme étant intégriste.
Les mouvements de sociétés passent, aussi bien dans un sens que dans un autre, mais les textes restent, et sont interprétés en permanence.
En fin, je ne comprends pas ta phrase : « Et bien souvent comme tu nous le montre, ce sont les non croyants les moins tolérants.»
Je tolère toute les pensées. Je suis juste triste de voir des gens, la plupart intelligents, se laisser emporter par des courants de pensée irrationnelle.
Afficher tout
Concernant l’homosexualité, il y a effectivement deux passages écrits par Paul dans ses lettres où il n’est pas très tendre en effet. Sans appeler pour autant a tuer les homosexuels. Je ne cherche pas à minimiser mais c’était il y a 2000 ans, il y a fort à parier que même des d’autres courants de pensées jugeaient ces « pratiques » peu reluisantes. Cependant on pense qu’ils s’agit surtout de l’homosexualite pratiquée par les romains pendant les orgies qu’il décriait. Tu vas me dire après tout les gens sont bien libres de faire ce qu’ils veulent de leur *** et je suis bien d’accord avec ça. Donc ok l’institution religieuse a su évoluer avec son temps avec certes un gros retard je te l’accorde.
Pour en revenir à ma phrase que tu ne comprends pas, c’est l’expérience du quotidien. C’est très souvent qu’on me dit ou que j’entends dire: c’est debile de croire en Dieu, ça sert à rien et toutes autres réflexions sur l’intégrisme et les prêtres pedophiles et j’en passe. Or, cela doit exister lais je n’y ai jamais été confronté, je n’entends jamais « ah tu es athée ? T’es vraiment debile de pas croire en Dieu ». D’ailleurs je n’ai pas vu un commentaire ici venant dire à un athée qu’il était debile ou même mécréant pour rebondir sur un autre.