La dissuasion nucléaire coûte cher

Proposé par
le
dans

Maintenir en état de marche et améliorer la dissuasion nucléaire coûte chaque année près de 4 milliards et demi d'euros aux Français, soit 20% du budget des armées. Ramenée aux 67 millions d'habitants de l'Hexagone, la dissuasion coûte 20 centimes d'euros par jour et par Français.


Tous les commentaires (75)

a écrit : Dommage de comparer une somme annuelle à un montant quotidien pour expliquer que ça n'est pas cher.
On arriverait à la même conclusion avec quelque chose de comparable : 73 euros par an si je ne me trompe pas
L'idée n'est pas de se dire : c'est cher ou pas cher mais d'avoir un ordre de grandeur. Ton ordre de grandeur, tu le calcules comme tu veux et l'anecdote en propose un parmi d'autres.

On pourrait également raisonner sur 5 ans car les lois de programmation militaire se font toujours sur 5 ans. Par exemple pour 2019-2023, la LPM prévoit 197,8 milliards d'euros de budget défense dont 25 milliards alloués à la dissuasion nucléaire (soit 13%).

Cela nous donne 373€ / habitant sur 5 ans ou 668€/ foyer fiscal sur 5 ans ou 1462€/ contribuable imposé sur 5 ans.
On peut même faire d'autres calculs si ça te chante. 25 milliards sur 5 ans représentent environ 2,7% des recettes de l'état en TVA sur 5 ans

a écrit : L'idée n'est pas de se dire : c'est cher ou pas cher mais d'avoir un ordre de grandeur. Ton ordre de grandeur, tu le calcules comme tu veux et l'anecdote en propose un parmi d'autres.

On pourrait également raisonner sur 5 ans car les lois de programmation militaire se font to
ujours sur 5 ans. Par exemple pour 2019-2023, la LPM prévoit 197,8 milliards d'euros de budget défense dont 25 milliards alloués à la dissuasion nucléaire (soit 13%).

Cela nous donne 373€ / habitant sur 5 ans ou 668€/ foyer fiscal sur 5 ans ou 1462€/ contribuable imposé sur 5 ans.
On peut même faire d'autres calculs si ça te chante. 25 milliards sur 5 ans représentent environ 2,7% des recettes de l'état en TVA sur 5 ans
Afficher tout
Ou même : à peine un Big Mac toutes les 3 semaines pour chaque habitant, car il y a des gens qui trouvent intéressant d'exprimer les montants en fonction du prix d'un Big Mac...

a écrit : Leurs investissement sont sur le long terme ? Oui mais que pour eux, regarde ce qui s'est passé au Ski Lanka, regarde ce qui s'est passé à Djibouti, regarde comment ils font en Afrique.
Belliqueux vers l'extérieur ils le sont, rien qu'en mer de Chine ils ont alarmés toute la région et mainten
ant il y a une course à l'armement dans la région.
Belliqueux envers leur propre peuple ils le sont, ils enferment les Ouigours dans des "centres de formation", et puis le contrôle de la presse, de l'information, d'internet, la censure, la police politique, les opposants qui disparaissent etc.
Cherche à contrôler tout ils le font. A l'intérieur de leur pays, je pense ne pas avoir besoin de lister leurs actions. Comme à l'extérieur, pression sur les entreprises étrangères pour faire taire toute contestation, mais aussi sur les pays étrangers.
Si tu crois que la Chine va tranquillement devenir démocratique, traiter son peuple avec respect, rester chez soi et ne pas chercher à étendre son modèle de société au reste du monde tu es bien naïf. L'essence même de leur modèle de société ne peut tolérer un autre système. Et toute leur actions sont coordonnées que ce soit l'investissement, l'armement, l'influence ou le reste.
Il faut arrêter avec la naïveté sur la Chine.
Afficher tout
En gros je suis d'accord avec tout ton constat. Mais je ne vois pas en quoi tout ça permet de dire qu'ils sont de plus en plus belligérants. Etre belligérant c'est participer à une guerre. Djibouti et le Sri-Lanka ce sont des accords commerciaux (création d'une base militaire sur la prochaine route de la soie) pour l'un et financier pour l'autre. Ce n'est pas anodin, mais ce n'est pas être belligérant.
Je ne te parle pas d'être démocratique ou quoi que ce soit, l'idée de mon intervention et par rapport à leur prétendue visée d'expansion militaire. Parce que si on pense utiliser la dissuasion nucléaire pour les forcer à prendre soin de leur peuple, ou à réduire leur expansion économique...je pense que ce n'est pas vraiment le meilleur levier.

Quand à leur tendance à disputer l'hégémonie américaine en mer de Chine...bah tout est dans l'énoncé. Présence américaine qui a été possible en balançant deux bombes atomiques soit dit en passant et en prenant des raccourcis.
Encore tu m'aurais parlé de leurs manœuvres avec la Russie en Adriatique ou Méditerranée ok c'est clair qu'ils ont tendances à montrer leurs muscles. Mais la mer de Chine quoi..!

Là où je ne suis pas d'accord c'est quand tu dis " qu'ils ne vont pas rester chez eux, étendre leur modèle, que ce modèle par essence ne peut tolérer un autre système". Je ne vois pas ça comme ça, je pense que leur culture par essence fait qu'ils se contrefoutent de la nature du système ou du modèle qui se trouvent à côté. Tant qu'ils peuvent en profiter et faire des affaires...et ils s'adaptent à tous les modèles.
Après c'est sur qu'ils le font à leur avantage, comme disais un grec à propos du Pirée, les affaires avec la Chine c'est du gagnant-gagnant. C'est à dire qu'ils sont deux fois gagnant. Et c'est sur qu'ils utilisent au max leur influence et leur poids à leur avantage ; plutôt que de laisser d'autres user d'influence à leur désavantage. Mais qui s'en priverait.

Bref contre cette menace on ferait mieux d'investir dans l'intelligence économique, la cyber-sécurité et la production industrielle que dans des grosses bombes qui ne leur font pas peur.
Tu me parles de na¨veté mais je pense que la naïveté c'est d'imaginer les stratégie chinoise à travers notre expérience et notre prisme occidental.

a écrit : Ce n'est pas mon raisonnement, mais celui du reportage dont je parlais.

Ils parlaient d'ailleurs des contremesures de chaque pays, pour rester sur l'exemple de la Russie, le bouclier anti missiles russe est bien plus performant que le francais, quant à l'intelligence il est fort à parie
r qu'en cas de réel conflit, les SNLE francais seraient les premieres cibles d'ou le chiffre des seulement 20% de missiles tirés maximum. Et tous ces missiles ne toucheraient pas forcément leurs cibles (contremesures russes)

D'ailleurs tu rejoins ce que j'ai écris dans le commentaire précédent la Russie perdait ses infrastructures et la majorité de sa pop. Il lui resterait les infrastructures secondaires et bien sur toute son agriculture. De meme que les USA ou la Chine (dans une moindre mesure car population tres concentrée)
La France serait balayée dans tous les cas (l'UE très certainement aussi d'ailleurs)
Afficher tout
Qu'es ce que tu appelle infrastructures secondaires?

Si le jus saute, on est tous dans la merde même au fin fond de la Sibérie! Même l'approvisionnement en carburant est centralisé...
Aujourd'hui on est dans un monde informatique, faire péter une capitale, ca suffira pas a mettre un pays a genoux, mais regarde ce qui se passe dans le monde, tu verra, y'a même pas besoin de bombe nucléaires pour faire revenir un pays moderne au moyen âge, faut juste détruire les infrastructures, en commençant par les télécommunications.

Les infrastructures secondaires, sans les primaires, elles ne fonctionnent plus.

"Crénomd'vindiu, j'ai pù de carbu pour le tracteur, comment que j'vé récolter mes patates, moué..." ^^

a écrit : En gros je suis d'accord avec tout ton constat. Mais je ne vois pas en quoi tout ça permet de dire qu'ils sont de plus en plus belligérants. Etre belligérant c'est participer à une guerre. Djibouti et le Sri-Lanka ce sont des accords commerciaux (création d'une base militaire sur la prochaine route de la soie) pour l'un et financier pour l'autre. Ce n'est pas anodin, mais ce n'est pas être belligérant.
Je ne te parle pas d'être démocratique ou quoi que ce soit, l'idée de mon intervention et par rapport à leur prétendue visée d'expansion militaire. Parce que si on pense utiliser la dissuasion nucléaire pour les forcer à prendre soin de leur peuple, ou à réduire leur expansion économique...je pense que ce n'est pas vraiment le meilleur levier.

Quand à leur tendance à disputer l'hégémonie américaine en mer de Chine...bah tout est dans l'énoncé. Présence américaine qui a été possible en balançant deux bombes atomiques soit dit en passant et en prenant des raccourcis.
Encore tu m'aurais parlé de leurs manœuvres avec la Russie en Adriatique ou Méditerranée ok c'est clair qu'ils ont tendances à montrer leurs muscles. Mais la mer de Chine quoi..!

Là où je ne suis pas d'accord c'est quand tu dis " qu'ils ne vont pas rester chez eux, étendre leur modèle, que ce modèle par essence ne peut tolérer un autre système". Je ne vois pas ça comme ça, je pense que leur culture par essence fait qu'ils se contrefoutent de la nature du système ou du modèle qui se trouvent à côté. Tant qu'ils peuvent en profiter et faire des affaires...et ils s'adaptent à tous les modèles.
Après c'est sur qu'ils le font à leur avantage, comme disais un grec à propos du Pirée, les affaires avec la Chine c'est du gagnant-gagnant. C'est à dire qu'ils sont deux fois gagnant. Et c'est sur qu'ils utilisent au max leur influence et leur poids à leur avantage ; plutôt que de laisser d'autres user d'influence à leur désavantage. Mais qui s'en priverait.

Bref contre cette menace on ferait mieux d'investir dans l'intelligence économique, la cyber-sécurité et la production industrielle que dans des grosses bombes qui ne leur font pas peur.
Tu me parles de na¨veté mais je pense que la naïveté c'est d'imaginer les stratégie chinoise à travers notre expérience et notre prisme occidental.
Afficher tout
Les grosses bombes, c'est useless, ca sert à rien une bombe de 5mille milliards de gigatonnes (c'est possible), les chinois l'ont bien compris. Ils se sont fait leur petit arsenal nucléaire de quelques centaines d'ogives et ca suffit largement pour être entendu sur la scène internationale, c'est clair! Ils sont pas débiles au point de déclencher une apocalypse pour le fun!

La guerre est économique maintenant, on se bat pour les ressources mais ca passe à la télé, on se serre la main poliment, mais en vrai, on est en guerre! Pour le fric, quoi! ^^

Le vrai problème, c'est que la Chine n'a pas les mêmes lois et réglementations que nous, la concurrence déloyale... et c'est pas les chinois qu'il faut blâmer, c'est nos dirigeants qui laissent faire! je suis pas pour le protectionniste a outrance mais il y a des règles de production en Europe et si la Chine veut importer chez nous elle devrait respecter ces règles, mais non... Et ça, c'est déloyal dans cette guerre économique.

a écrit : Ça fait quand même 73€ par an et par habitant. Ce qui serait vrai si tout le monde payait des impôts... En l'occurrence c'est 0 pour certains et bcp plus que ça pour d'autres !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : En gros je suis d'accord avec tout ton constat. Mais je ne vois pas en quoi tout ça permet de dire qu'ils sont de plus en plus belligérants. Etre belligérant c'est participer à une guerre. Djibouti et le Sri-Lanka ce sont des accords commerciaux (création d'une base militaire sur la prochaine route de la soie) pour l'un et financier pour l'autre. Ce n'est pas anodin, mais ce n'est pas être belligérant.
Je ne te parle pas d'être démocratique ou quoi que ce soit, l'idée de mon intervention et par rapport à leur prétendue visée d'expansion militaire. Parce que si on pense utiliser la dissuasion nucléaire pour les forcer à prendre soin de leur peuple, ou à réduire leur expansion économique...je pense que ce n'est pas vraiment le meilleur levier.

Quand à leur tendance à disputer l'hégémonie américaine en mer de Chine...bah tout est dans l'énoncé. Présence américaine qui a été possible en balançant deux bombes atomiques soit dit en passant et en prenant des raccourcis.
Encore tu m'aurais parlé de leurs manœuvres avec la Russie en Adriatique ou Méditerranée ok c'est clair qu'ils ont tendances à montrer leurs muscles. Mais la mer de Chine quoi..!

Là où je ne suis pas d'accord c'est quand tu dis " qu'ils ne vont pas rester chez eux, étendre leur modèle, que ce modèle par essence ne peut tolérer un autre système". Je ne vois pas ça comme ça, je pense que leur culture par essence fait qu'ils se contrefoutent de la nature du système ou du modèle qui se trouvent à côté. Tant qu'ils peuvent en profiter et faire des affaires...et ils s'adaptent à tous les modèles.
Après c'est sur qu'ils le font à leur avantage, comme disais un grec à propos du Pirée, les affaires avec la Chine c'est du gagnant-gagnant. C'est à dire qu'ils sont deux fois gagnant. Et c'est sur qu'ils utilisent au max leur influence et leur poids à leur avantage ; plutôt que de laisser d'autres user d'influence à leur désavantage. Mais qui s'en priverait.

Bref contre cette menace on ferait mieux d'investir dans l'intelligence économique, la cyber-sécurité et la production industrielle que dans des grosses bombes qui ne leur font pas peur.
Tu me parles de na¨veté mais je pense que la naïveté c'est d'imaginer les stratégie chinoise à travers notre expérience et notre prisme occidental.
Afficher tout
Quelle hégémonie américaine en mer de Chine? Ca se voit que tu ne connais pas le dossier.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Alors 300 tetes en tout, mais en cas de conflit, imaginons, la Russie souhaite en finir, la France ne sera capable de lancer qu'environ 10% à 20% max de ces tetes avant d'être incapable de riposter (sous entendu, annihilation totale)
C'est à peu pres pareil en cas de conflit contre n'importe q
uel autre détenteur de l'AN
La France (métropolitaine) n'a besoin que de 20-30 bombes à fusion bien placée pour etre entierement effacée.

Le reportage que j'avais vu était tres interessant et sans rentrer dans les détails envisageait quand meme pas mal de cas, dont la non réponse à une agression, qui serait évidemment la meilleure hypothese pour le pays attaquant (hésitation du pays attaqué, piratage de ses installations, incapacité à répliquer...) mais bon, dans tous les cas comme dit latour plus bas, un confit nucléaire, meme si il ne débute qu'entre deux pays, amènera automatiquement le feu nucléaire sur l'ensemble de la planete, et en effet le nombre de survivants devrait péniblement dépasser les quelques centaines de milliers (environ 500 000 pour tout le globe)

C'est assez triste mais aussi rassurant car c'est aussi une sécurité de savoir qu'aucun pays n'arrivera à ces extremes tant qu'un "équilibre" perdurera.

Je crois qu'actuellement, le nombre de tetes nucléaires total est capable de vaporiser l'ensemble de la surface terrestre plus de 40 fois.
Afficher tout
Je veux bien la source de ce reportage

a écrit : Je veux bien la source de ce reportage Sur planete dans les années 2005 a 2007 (l'époque ou j'avais cette chaine)
Un reportage en plusieurs documentaires sur les possibilités d'une guerre nucléaire et, ce dont on parle ici, les débouchés d'une telle guerre.
J'ai déja commencé à rechercher mais ffffou le nombre de réponses sur google est incroyable. Bon courage :D

Edit : je sais qu'ils avaient fait une serie de docus sur les differents bombardiers de la 2eme GM ainsi qu'une série sur les campagnes d'Alexandre (que je recherche depuis des années mais impossible de retrouver !!!)

a écrit : Qu'es ce que tu appelle infrastructures secondaires?

Si le jus saute, on est tous dans la merde même au fin fond de la Sibérie! Même l'approvisionnement en carburant est centralisé...
Aujourd'hui on est dans un monde informatique, faire péter une capitale, ca suffira pas a mettre un pa
ys a genoux, mais regarde ce qui se passe dans le monde, tu verra, y'a même pas besoin de bombe nucléaires pour faire revenir un pays moderne au moyen âge, faut juste détruire les infrastructures, en commençant par les télécommunications.

Les infrastructures secondaires, sans les primaires, elles ne fonctionnent plus.

"Crénomd'vindiu, j'ai pù de carbu pour le tracteur, comment que j'vé récolter mes patates, moué..." ^^
Afficher tout
Infrastructures secondaires ce sont mes mots, mais par exemple, comme tu parles de pétrole et d'electricité, dans le reportage ils disaient que les pays comme la Russie ou les USA auraient toujours la possibilité d'exploitation de ces ressources car leurs grosses infrastructures de production seraient touchées, mais pas les plus petites. Ce qui leur permettrait de se relever avec le temps (utiliser les ressources survivantes pour restaurer les grosses productions de ressources) Je crois que pour ce qui est du pétrole les USA sont des gros exportateurs et ne consomme quasi rien de ce qu'ils produisent, ce qui leur laisse une réserve énorme. Il est d'ailleurs envisagé que ce soit eux les prochains fournisseurs de pétrole une fois les ressources taries, mais c'est un autre débat :)

Et en effet, systématiquement les télécommunications étaient des cibles prioritaires.

Je repete mais c'était le reportage pas mes idées hein ?

a écrit : Infrastructures secondaires ce sont mes mots, mais par exemple, comme tu parles de pétrole et d'electricité, dans le reportage ils disaient que les pays comme la Russie ou les USA auraient toujours la possibilité d'exploitation de ces ressources car leurs grosses infrastructures de production seraient touchées, mais pas les plus petites. Ce qui leur permettrait de se relever avec le temps (utiliser les ressources survivantes pour restaurer les grosses productions de ressources) Je crois que pour ce qui est du pétrole les USA sont des gros exportateurs et ne consomme quasi rien de ce qu'ils produisent, ce qui leur laisse une réserve énorme. Il est d'ailleurs envisagé que ce soit eux les prochains fournisseurs de pétrole une fois les ressources taries, mais c'est un autre débat :)

Et en effet, systématiquement les télécommunications étaient des cibles prioritaires.

Je repete mais c'était le reportage pas mes idées hein ?
Afficher tout
Alors c'est pas d'infrastructures ce dont tu parle, c'est de ressources naturelles.

Je vais poser la question autrement: quelle serait la raison pour la Russie de vitrifier intégralement la France? Non parce que le jeu des alliances, on connait déjà. (en cas de guerre totale bien entendu) Chaque mètre carré? Même les collines du massif central? On pète les grands centres industriels et la France n'existe plus. C'est ça, l'idée.

Les analyses stratégiques... De mon point de vue, trois bombes H, une sur Paris, une sur Lyon et une sur Bordeaux, et la France, ca sera un pays du tiers monde parce que le système français s'effondrera, ca sera chacun pour sa gueule quand on aura plus d'eau courante, de carburant à la pompe, de fuel pour le chauffage et d’électricité.
Retour à l'âge de pierre, pour tout le monde, en gros.

On va les fabriquer comment les tracteurs en Russie si les 10 centres industriels principaux sont aplatis?

a écrit : Alors c'est pas d'infrastructures ce dont tu parle, c'est de ressources naturelles.

Je vais poser la question autrement: quelle serait la raison pour la Russie de vitrifier intégralement la France? Non parce que le jeu des alliances, on connait déjà. (en cas de guerre totale bien entendu) Ch
aque mètre carré? Même les collines du massif central? On pète les grands centres industriels et la France n'existe plus. C'est ça, l'idée.

Les analyses stratégiques... De mon point de vue, trois bombes H, une sur Paris, une sur Lyon et une sur Bordeaux, et la France, ca sera un pays du tiers monde parce que le système français s'effondrera, ca sera chacun pour sa gueule quand on aura plus d'eau courante, de carburant à la pompe, de fuel pour le chauffage et d’électricité.
Retour à l'âge de pierre, pour tout le monde, en gros.

On va les fabriquer comment les tracteurs en Russie si les 10 centres industriels principaux sont aplatis?
Afficher tout
Non c'est bien des infrastructures secondaires, les ressources ne sont pas forcément sur les territoires des bélligérants. Les petites raffineries ou les centrales electriques de moindre importance qui ne representerait pas un interet stratégique prioritaire, surtout le peu de missile potentiellement lancables par la france a ce moment là
Donc bien des petites infrastructures.

Pour les raisons de l'attaque je me demande serieusement si tu n'es pas entrain de troller, car ca fait 4 fois que j'explique que c'était un reportage reprenant les CAUSES d'un tel bombardement : la raison est donc anecdotique, on part du point où l'horloge de la fin du monde atteint Minuit pour la France et on regarde ses possibilités. La Russie n'était qu'un exemple. J'aurais pu prendre la Chine ou l'inde.

Le reportage se concentrait sur un conflit entre la France d'un coté et un des pays détenteur de l'arme nucléaire. Il n'était pas fait mention d'autres pays, ni de l'UE, tu remarqueras d'ailleurs que dans mes précédents coms, quand je parle de l'UE je précise bien "je pense que" a savoir que c'est de l'extrapolation de ma part. Pas des infos du documentaire.

Et oui, en effet, comme je disais aussi : la France serait de toute facons tres difficilement défendable : territoire tres petit, population concentrée, infrastructures principales sur le territoire et défense perméable par rapport à d'autres belligerants.
Les pays comme la Russie ou les USA s'en sortiraient mieux que les autres (chine compris) car ils ont plus de possiblités, en particulier grace à l'étendue de leur terrtoire et de la dispersion de leurs structures sur celui ci

a écrit : Alors 300 tetes en tout, mais en cas de conflit, imaginons, la Russie souhaite en finir, la France ne sera capable de lancer qu'environ 10% à 20% max de ces tetes avant d'être incapable de riposter (sous entendu, annihilation totale)
C'est à peu pres pareil en cas de conflit contre n'importe q
uel autre détenteur de l'AN
La France (métropolitaine) n'a besoin que de 20-30 bombes à fusion bien placée pour etre entierement effacée.

Le reportage que j'avais vu était tres interessant et sans rentrer dans les détails envisageait quand meme pas mal de cas, dont la non réponse à une agression, qui serait évidemment la meilleure hypothese pour le pays attaquant (hésitation du pays attaqué, piratage de ses installations, incapacité à répliquer...) mais bon, dans tous les cas comme dit latour plus bas, un confit nucléaire, meme si il ne débute qu'entre deux pays, amènera automatiquement le feu nucléaire sur l'ensemble de la planete, et en effet le nombre de survivants devrait péniblement dépasser les quelques centaines de milliers (environ 500 000 pour tout le globe)

C'est assez triste mais aussi rassurant car c'est aussi une sécurité de savoir qu'aucun pays n'arrivera à ces extremes tant qu'un "équilibre" perdurera.

Je crois qu'actuellement, le nombre de tetes nucléaires total est capable de vaporiser l'ensemble de la surface terrestre plus de 40 fois.
Afficher tout
« La France ne sera capable de lancer que 10%...» -> pas vraiment car la politique de dissuasion française repose sur une capacité de seconde frappe = être capable de réaliser une riposte nucléaire APRÈS avoir subit une frappe.
Dans ce but les infrastructures impliquées dans la dissuasion, aussi bien en terme de commandement (PC hercule, ministère des armée, état major) que d’exécutions (bases marines et aériennes abritant les ogives, bases assurant la logistiques) sont équipés de bunker anti-atomique.

La force océanique stratégique est également une arme de seconde frappe redoutable. En France, sur 4 SNLE, il y a toujours au moins 1 en patrouille, 1 « en mer ou en alerte courte » (c’est à dire pouvant prendre la mer en peu de temps, l’équipage étant déjà sur place et paré à partir) et 1 en alerte plus longue.
Le premier ne craint pas l’impact puisqu’il est en plongée et loin de la France. Pour le second, un missile inter-continental ayant une trajectoire assez longue, il est possible d’avoir eu le temps de le faire partir en mer avant l’impact.
On peut aussi attendre l’impact dans le bunker de la base de l’Ile Longue puis faire partir les sous-marins après.

a écrit : Quand on y réfléchit ça ne fait pas tant que ça. Quand met en perspective avec d'autres chiffre comme ceux d'Airbus qui s'est pris 3,6 milliards d'euros d'amendes en 2019 et totalise 70 milliards d'euros de CA par exemple.

D'autant plus que outre les bénéfices stratégiq
ues et diplomatiques les bénéfices pour la science, la technique et le civil sont très importants. On a par exemple le Laser Mégajoule dont l'apport n'est pas plus à démontrer. Afficher tout
Peux tu m expliquer ce qu est le laser megajoule et ses utilités ? J en ai vaguement entendu que le nom...
Merci !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Peux tu m expliquer ce qu est le laser megajoule et ses utilités ? J en ai vaguement entendu que le nom...
Merci !
Comme le nom l’indique c’est un laser, ou plutôt un ensemble de plusieurs faisceaux laser convergents, permettant de délivrer une énergie de plus d’un Mega-Joule sur une cible.
Ceci permet de produire une fusion nucléaire à petite échelle que l’on peut analyser pour créer des modèles de simulation. Ces modèles servant ensuite à faire des test d’explosion thermonucléaire virtuels, pour remplacer les essais réels des bombes H.

Toutefois ceci a aussi des applications en recherche civile, à commencer par la recherche sur la fusion nucléaire dans le but de fabriquer des réacteurs à fusion.
On peut aussi obtenir divers état extrême de la matière comme les plasma, similaires aux plasma régnant à l’intérieur des étoiles.