L'escalier du Potemkine se voit différemment d'en haut ou d'en bas

Proposé par
le

L'escalier du Potemkine à Odessa, situé à l'entrée de la ville, a été construit de manière à créer une illusion d'optique. Il est plus large en bas qu'en haut et si l'observateur du haut ne voit que les paliers, en bas, il ne voit que les marches. Cela rend l'escalier plus majestueux qu'il ne l'est réellement.

Son nom officiel est l'escalier Primorsky. Il tient son nom actuel depuis que le réalisateur Eisenstein y tourna sa scène la plus célèbre dans son film "Le cuirassier Potemkine".


Commentaires préférés (3)

a écrit : L anecdote est intéressante pourquoi faire une remarque sur son côté majestueux ?
Quels seraient les critères pour qu’il soit majestueux sans cette illusion d optique ?
Personnellement je trouve cette photographie belle et l aspect recherche est atteint, « wouah quel escalier et quelle arrivée en ville ».
On peut peut être aussi arrêter de pinailler sur la moindre virgule des anecdotes... D'accord c'est subjectif mais bon c'est le risque sur SCMB. Merci pour la photo !

Posté le

android

(87)

Répondre

L'escalier est plus large en bas qu'en haut, cela renforce l'effet de perspective.
Par contre c'est la ville d'Odessa en Ukraine, pas une des 2 du Canada ou une des 8 des Etats-Unis

Cela me rappelle l’architecture du Parthénon à Athènes.

Afin de corriger les aberrations optiques provoquées par notre vision « déformante », l’ensemble du bâtiment ne contient aucune ligne parfaitement droite. Les différentes colonnes sont légèrement bombées (phénomène d’entasis, je crois) et orientées vers le centre du bâtiment. La plateforme centrale et les fondations sont de forme convexe. Les différents murs sont courbes.
Sans cette correction, le bâtiment nous paraitrait « tordu ». Par ces effets d’optique, il nous apparait droit et majestueux.

fr.wikipedia.org/wiki/Parth%C3%A9non#Corrections_optiques

Et si vous voulez vraiment briller en soirée, vous pouvez toujours dire que le Parthénon est un bâtiment dorique périptère octostyle.


Tous les commentaires (24)

L anecdote est intéressante pourquoi faire une remarque sur son côté majestueux ?
Quels seraient les critères pour qu’il soit majestueux sans cette illusion d optique ?
Personnellement je trouve cette photographie belle et l aspect recherche est atteint, « wouah quel escalier et quelle arrivée en ville ».

Je vois bien le Joker danser sur ces marches tiens ;)

Je comprends pas trop non plus le commentaire sur le fait qu’il ne soit pas réellement majestueux mais il me manque peut-être des notions d’architecture ou autres... Je veux bien un complément, éventuellement de l’auteur s’il passe par là :)

[EDIT] Serait-ce car vu d’en-bas, il donne du coup l’impression d’être une succession de marches interminable alors qu’en réalité, la présence de paliers fait qu’il est moins « difficile » à monter qu’il n’en a l’air ?

a écrit : L anecdote est intéressante pourquoi faire une remarque sur son côté majestueux ?
Quels seraient les critères pour qu’il soit majestueux sans cette illusion d optique ?
Personnellement je trouve cette photographie belle et l aspect recherche est atteint, « wouah quel escalier et quelle arrivée en ville ».
On peut peut être aussi arrêter de pinailler sur la moindre virgule des anecdotes... D'accord c'est subjectif mais bon c'est le risque sur SCMB. Merci pour la photo !

Posté le

android

(87)

Répondre

Peut-être que cet effet lui attribue une certaine notoriété, ce qui fait que le monde va le trouver "classe", alors que dans les faits, d'un point de vue esthétique, c'est un escalier on ne peut plus banal, sans décoration, même pas une rampe, rien...?

Posté le

android

(5)

Répondre

L'escalier est plus large en bas qu'en haut, cela renforce l'effet de perspective.
Par contre c'est la ville d'Odessa en Ukraine, pas une des 2 du Canada ou une des 8 des Etats-Unis

C'est justement car il a été construit comme cela qu'il est majestueux
Sans cette astuce il serait moins impressionnant. Voila tout. Rien de négatif.

Et en parallèle je conseille à tous les visionnage du film Le Cuirassé Potemkine.

Cela me rappelle l’architecture du Parthénon à Athènes.

Afin de corriger les aberrations optiques provoquées par notre vision « déformante », l’ensemble du bâtiment ne contient aucune ligne parfaitement droite. Les différentes colonnes sont légèrement bombées (phénomène d’entasis, je crois) et orientées vers le centre du bâtiment. La plateforme centrale et les fondations sont de forme convexe. Les différents murs sont courbes.
Sans cette correction, le bâtiment nous paraitrait « tordu ». Par ces effets d’optique, il nous apparait droit et majestueux.

fr.wikipedia.org/wiki/Parth%C3%A9non#Corrections_optiques

Et si vous voulez vraiment briller en soirée, vous pouvez toujours dire que le Parthénon est un bâtiment dorique périptère octostyle.

C'est Rocky sur la photo ? Décevant, il est arrêté ! :)
90 marches de plus que le monumental escalier de Saint Charles qui vaut également le détour (c'est moins loin) ne serait-ce que pour ses nombreuses et magnifiques sculptures.

a écrit : Cela me rappelle l’architecture du Parthénon à Athènes.

Afin de corriger les aberrations optiques provoquées par notre vision « déformante », l’ensemble du bâtiment ne contient aucune ligne parfaitement droite. Les différentes colonnes sont légèrement bombées (phénomène d’entasis, je crois) et orientées ve
rs le centre du bâtiment. La plateforme centrale et les fondations sont de forme convexe. Les différents murs sont courbes.
Sans cette correction, le bâtiment nous paraitrait « tordu ». Par ces effets d’optique, il nous apparait droit et majestueux.

fr.wikipedia.org/wiki/Parth%C3%A9non#Corrections_optiques

Et si vous voulez vraiment briller en soirée, vous pouvez toujours dire que le Parthénon est un bâtiment dorique périptère octostyle.
Afficher tout
Je ne suis pas certain d'arriver à retenir ces 3 termes que je découvre. Je ne brillerai pas en soirée mais JMCMB

Le Cuirassé Potemkine est l'un des tout premiers film à utiliser certains principes de cinéma moderne : le montage, et le travelling. Plus personne ne pourra s'en passer par la suite !

Posté le

android

(6)

Répondre

Le principe d'illusion optique en Architecture, est connu depuis l'Antiquité. Un des exemples le démontrant à merveille, est le Parthénon, où pas une seule de ses lignes verticales et horizontales n'est droite.
La perception visuelle humaine, a le défaut de déformer ces lignes, et pour le contrebalancer, une légère courbure architecturale donnera l'illusion de surfaces planes, de rectilignes parfaites et même de proportions harmoniques.

L'Architecte (Francesco Boffo) de l'escalier Potemkine a fait usage d'un autre principe d'illusion, consistant à lui attribuer une largeur décroissante à mesure de la montée. Ceci lui confère une perception de Grandeur, de majestuosite destinée à impacter le visiteur arrivant par l'entrée officielle de la ville.
Ce n'était pas la première oeuvre du genre par Bosso, car il est aussi l'architecte de l'escalier Depaldo de la ville de Taganrog (Russie).

En matière d'illusion optique, ses applications peuvent être illimitées.
Le Street Art consistant à dessiner à la craie, sur l'asphalte, un dessin déformé, permet de visualiser en trompe-l'oeil, un scène en 3D, si vous vous placez à un point précis.
Ces illusions d'optique furent également largement utilisées durant la Seconde Guerre Mondiale, tant par les Alliés comme les nazis, en opérations de camouflage ou de désinformation sur ses quantités de matériel militaire. L'opération Bodyguard en est un clair exemple.

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Je comprends pas trop non plus le commentaire sur le fait qu’il ne soit pas réellement majestueux mais il me manque peut-être des notions d’architecture ou autres... Je veux bien un complément, éventuellement de l’auteur s’il passe par là :)

[EDIT] Serait-ce car vu d’en-bas, il donne du coup l’impression d
’être une succession de marches interminable alors qu’en réalité, la présence de paliers fait qu’il est moins « difficile » à monter qu’il n’en a l’air ? Afficher tout
Complément de l'auteur: c'est qu'en bas il paraît très large mais vu du ciel (voir sur Google Earth) il est tout en longueur, comme un escalier ordinaire, ce qui lui fait perdre un peu de son charme.

Posté le

android

(8)

Répondre

C'est vrai que sur Google, l'escalier n'est pas très impressionnant.

D'ailleurs, en bas de l'escalier se trouve une statue que google nous présente comme celle du duc de Richelieu. A ne pas confondre avec le cardinal Richelieu, ministre de Louis XIII. "Duc de Richelieu" est en réalité un titre honorifique dont le cardinal fut le premier représentant. Il y en a eu 8 en tout entre 1629 et 1952.

La statue représente le 6ème duc de Richelieu, Armand-Emmanuel-Sophie-Septimanie de Vignerot du Plessis qui fut gouverneur de la ville d'Odessa sous le règne du tsar Alexandre Ier en Russie et Louis XVIII en France.

a écrit : On peut peut être aussi arrêter de pinailler sur la moindre virgule des anecdotes... D'accord c'est subjectif mais bon c'est le risque sur SCMB. Merci pour la photo ! Tu as raison et quel rapport avec mon commentaire.
Relis bien je me contente de poser une question sur un fait qui pour toi est subjectif alors qu’il y a peut être une réalité architecturale.
Dommage de venir sur un tel site en ayant un esprit aussi fermé.

a écrit : Tu as raison et quel rapport avec mon commentaire.
Relis bien je me contente de poser une question sur un fait qui pour toi est subjectif alors qu’il y a peut être une réalité architecturale.
Dommage de venir sur un tel site en ayant un esprit aussi fermé.
C'est une histoire de perspective, d'en bas, l'escalier semble être plus long, monter plus haut, et d'en haut, il semble plus monumental, plus large.

On peut prendre l'exemple des tours à forme pointue, rapetissant avec les étages, ca sert bien sur à la stabilité mais, vues de loin, ca fait juste pointu, bof, mais vu de la base, elles semblent piquer le cul de la stratosphère et vu des étages supérieurs, elles semblent beaucoup plus massives qu'elles le sont dans la réalité.

J'aime bien quand les architectes font joujou avec nos sens ;)

a écrit : On peut peut être aussi arrêter de pinailler sur la moindre virgule des anecdotes... D'accord c'est subjectif mais bon c'est le risque sur SCMB. Merci pour la photo ! Je n ai pas trouvé quil s agissait dune critique mais plutot d un manque de comprehension de leffet doptique specifique recherché... l eclairer peut apporter un peu plus que pinailler sur la moindre virgule des commentaires ;) (simple plaisanterie je sais quil n y avait aucune mauvaise intention dans ton message mais cetait trop tentant)

Posté le

android

(4)

Répondre

Il me semble que les bassins du jardin de Versailles ont aussi un joli effet d’optique vu depuis le château.

On peut citer de nombreux exemples similaires en architecture comme les statues de notre dame volontairement disproportionnées (têtes et bustes plus grands) pour garder une proportion correcte quand on les regarde du parvis

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Le principe d'illusion optique en Architecture, est connu depuis l'Antiquité. Un des exemples le démontrant à merveille, est le Parthénon, où pas une seule de ses lignes verticales et horizontales n'est droite.
La perception visuelle humaine, a le défaut de déformer ces lignes, et pour le contreb
alancer, une légère courbure architecturale donnera l'illusion de surfaces planes, de rectilignes parfaites et même de proportions harmoniques.

L'Architecte (Francesco Boffo) de l'escalier Potemkine a fait usage d'un autre principe d'illusion, consistant à lui attribuer une largeur décroissante à mesure de la montée. Ceci lui confère une perception de Grandeur, de majestuosite destinée à impacter le visiteur arrivant par l'entrée officielle de la ville.
Ce n'était pas la première oeuvre du genre par Bosso, car il est aussi l'architecte de l'escalier Depaldo de la ville de Taganrog (Russie).

En matière d'illusion optique, ses applications peuvent être illimitées.
Le Street Art consistant à dessiner à la craie, sur l'asphalte, un dessin déformé, permet de visualiser en trompe-l'oeil, un scène en 3D, si vous vous placez à un point précis.
Ces illusions d'optique furent également largement utilisées durant la Seconde Guerre Mondiale, tant par les Alliés comme les nazis, en opérations de camouflage ou de désinformation sur ses quantités de matériel militaire. L'opération Bodyguard en est un clair exemple.
Afficher tout
Avons nous cette illusion d’optique à cause de la taille du monument ?
Il y a dans ma ville pas mal d’infrastructures avec de gros piliers, ils m’ont l’air parfaitement droit. Alors est ce qu’on utilise encore cette technique?