On continue de produire des neurones après la naissance

Proposé par
le
dans

Nous avons longtemps cru que le cerveau humain possédait une structure fixe dès la naissance et un stock de neurones limité. De récentes études ont démontré qu'il existait une neurogenèse chez l'enfant, mais également chez l'adulte avec une production de nouvelles cellules nerveuses.


Tous les commentaires (32)

Audiard aurait rajouté : « c’est une bonne nouvelle pour les cons !... »

a écrit : D'ailleurs c'est impressionnant à quel point le cerveau peut s'adapter et se reformer au besoin. On parle de plasticité cérébrale dans ce cas là. Par exemple un individu adulte qui perd la vue verra (hihi) son cerveau petit à petit réalouer les zones dédiées à la vue à d'autres choses comme l'ouï ou le toucher.
Mais cela ne se limite pas au fait de réalouer des zones devenues inutiles. Ainsi si vous pratiquez beaucoup de piano ou bien si vous êtes polyglotte votre cerveau va petit à petit s'adapter pour optimiser au mieux la pratique de ces activités.
A savoir que plus on est jeune plus la plasticité est importante. Un petit enfant apprenant tôt plusieurs langues sera très doué pour en apprendre devenu adulte. (Si tenté que la pratique de ces langues soit entretenue, le cerveau est un muscle dans le sens où on peut l'entrainer mais aussi où on peut perdre ces facilités si elles ne sont pas travaillées).
Pour les gamers, on pourrait dire que notre cerveau monte de niveau.

NB : Bien qu'étant sûr que la plasticité cérébrale fait intervenir des réarrangement des synapses, je ne suis pas sûr que cela fasse intervenir la neurogénèse. Mais ça me parais fort plausible. Je me renseignerai.
Afficher tout
"Si tant est" que la pratique...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : D'ailleurs c'est impressionnant à quel point le cerveau peut s'adapter et se reformer au besoin. On parle de plasticité cérébrale dans ce cas là. Par exemple un individu adulte qui perd la vue verra (hihi) son cerveau petit à petit réalouer les zones dédiées à la vue à d'autres choses comme l'ouï ou le toucher.
Mais cela ne se limite pas au fait de réalouer des zones devenues inutiles. Ainsi si vous pratiquez beaucoup de piano ou bien si vous êtes polyglotte votre cerveau va petit à petit s'adapter pour optimiser au mieux la pratique de ces activités.
A savoir que plus on est jeune plus la plasticité est importante. Un petit enfant apprenant tôt plusieurs langues sera très doué pour en apprendre devenu adulte. (Si tenté que la pratique de ces langues soit entretenue, le cerveau est un muscle dans le sens où on peut l'entrainer mais aussi où on peut perdre ces facilités si elles ne sont pas travaillées).
Pour les gamers, on pourrait dire que notre cerveau monte de niveau.

NB : Bien qu'étant sûr que la plasticité cérébrale fait intervenir des réarrangement des synapses, je ne suis pas sûr que cela fasse intervenir la neurogénèse. Mais ça me parais fort plausible. Je me renseignerai.
Afficher tout
Si tant est que... si tenté sois tu de nous éclairer sur ce sujet passionnant...

a écrit : Audiard aurait rajouté : « c’est une bonne nouvelle pour les cons !... » Ouais, ça leur donnerait espoir de l'être moins, mais vu qu'ils sont cons, ca tiens plus du gaspillage qu'autre chose. ^^

J'ai lu un article par rapport a un chirurgien qui avait son propre retour d'expérience sur le cerveau. Il pouvait retirer des zones grosses comme une clémentines sur ses patients atteint de cancer sans que cela ne les handicape lourdement. Selon lui le cerveau est comme un un grand réseau routier, et lorsque l'on ferme certaines voies, les informations circulent en empruntant d'autre passage. Son taux de réussite était d'ailleurs plutôt élevé mais nécessitait la stimulation du cerveau, et donc l'éveil du patient, pendant de longues heures.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Le cerveau reptilien n'est pas un cerveau "physique", mais une périphrase résumant le comportement primaire des êtres vivants. je prétends pas le contraire sauf que ça reste faux quand même.

Posté le

android

(0)

Répondre

Est ce qu'on parle là de tous les humains ? Ceux de télé réalité aussi?

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : En quoi est-elle erronée? et bien cette supposée ère de notre cerveau qui est censée être le siège de nos instincts primaux n'existe tout simplement pas. C'est ce qu'on appelle cerveau reptilien et périphrase ou pas, ça reste faux.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Le cerveau n'est pas le seul organe possédant des neurones. Il faut prendre en compte tous les neurones, y compris ceux qui gèrent les battements du cœur du côté de l'oreillette droite, et les neurones gérant la digestion, du coté de l'abdomen.
En quelque sorte, on a trois cerveaux distincts
Je me permet de rectifier un petit peu ton commentaire, en effet pour le cœur il s'agit d'un système autonome au sens propre. Le noeud atrio ventriculaire génère une impulsion propre qui ne vient pas du cerveau.
Néanmoins pour les organes visceraux, donc notamment de la digestion, ce sont bien des nerfs qui ont tous pour origine le cerveau soit via les nerfs crâniens soit depuis le tronc cérébral.
De plus tu peux distinguer ensuite le système nerveux autonome comme étant celui qui gère le contrôle involontaire (muscles lisses de la digestion et de la vascularisation par exemple)!
Donc non, on a bel et bien un seul cerveau si ça peut vous rassurer ou remettre les pieds sur tête

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : En quoi est-elle erronée? Le système des 3 couches de cerveau élaborés par MacLean est en fait faux, ne serait ce que parce que même les reptiles ont en fait une sorte de cortex

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le cerveau n'est pas le seul organe possédant des neurones. Il faut prendre en compte tous les neurones, y compris ceux qui gèrent les battements du cœur du côté de l'oreillette droite, et les neurones gérant la digestion, du coté de l'abdomen.
En quelque sorte, on a trois cerveaux distincts
Les cellules génerant les battements du cœur sont des cellules musculaires

Posté le

android

(0)

Répondre