La schizophrénie peut avoir des symptômes surprenants

Proposé par
le
dans

Certains symptômes de la schizophrénie peuvent paraître très étranges : on retrouve entre autres l'incurie (diminution de l'hygiène corporelle), la bizarrerie de contact, la discordance idéoaffective (par exemple rire d'un événement triste ou l'inverse) mais aussi la capacité à s'auto chatouiller !

Ces symptômes sont regroupés en trois grands syndromes permettant de poser le diagnostic. Le syndrome positif comprenant les hallucinations et les idées délirantes (altération de la pensée entraînant des convictions erronées inébranlables et inaccessibles à la logique). Le syndrome négatif avec le retrait social, l'emoussement des affects, l'anhédonie (la perte des plaisirs de la vie), l'incurie. La désorganisation avec la présence de discours décousu, de barrage (arrêt du discours brutal), un illogisme, des néologismes voire une véritable schizophasie (invention d'un nouveau langage).


Commentaires préférés (3)

a écrit : Un schizophrène qui ce ce suicide, est ce un meurtre ?
Non mais par contre c'est géniale de pouvoir s'auto-chatouiller !
Non, parce que vous confondez schizophrènie et dédoublement de personnalité.

Dans le premier cas, l'individu est conscient de sa personne en tant que telle mais pas de son environnement (psychologique ou physique).
Dans le cas du dédoublement de personnalité, l'individu est conscient de sa personne en tant que personnalité temporaire.

Une anecdote scmb remettait d'ailleurs les pendules à l'heure vis à vis de cette confusion trop souvent faîtes :

secouchermoinsbete.fr/77117-schizophrenie-et-trouble-dissociatif-de-l-identite-ne-vont-pas-forcement-de-paire
(cf le commentaire de tlacuilo qui résume les différences de symptôme et les liens entre ces deux pathologies)

Posté le

android

(78)

Répondre

Cool ma premiere anecdote est passé
Alors quelques petits compléments d'informations
-Au moyen âge on appelé cette maladie la "démence précoce" car en effet en plus des symptomes que j'ai évoqué il y a une dégradation progressive des capacités cérébrales majoré par les decompensations psychotiques
- Cette maladie n'est pas du tout un dedoublement de personnalité... Le trouble dissociatif de l'identité est une pathologie extrêmement rare voir même inexistante selon certain ( la communauté medical n'a pas vraiment tranché)
- Malgré ces symptomes inquiétant et cette bizzarerie de contact les patients atteint de schizophrenie ne sont que rarement violent pour autrui, ils sont même bien plus à risque de subir des violences que le reste de la population... Et si je peux me permettre un avis, ce sont souvent des gens touchant quand on comprend un peu leurs maladies et qu on arrive a voir au delà

Posté le

android

(92)

Répondre

a écrit : Sauf qu'aujourd'hui une démence se différencie d'un trouble psychique par une altération physique du cerveau.
La maladie d'Alzheimer par exemple.
Oui, j'ai bien dit que c'était son nom il ya bien longtemps... Aujourd'hui on parle d'altération ou de degration cognitives, chez les schizophrene elle touche surtout les fonctions executives ( planifier, organiser et realiser des taches/activités) et la mémoire. Par contre j'avoue ne pas connaitre l'explication de la physiopathologie

Posté le

android

(15)

Répondre


Tous les commentaires (28)

Un schizophrène qui ce ce suicide, est ce un meurtre ?
Non mais par contre c'est géniale de pouvoir s'auto-chatouiller !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Un schizophrène qui ce ce suicide, est ce un meurtre ?
Non mais par contre c'est géniale de pouvoir s'auto-chatouiller !
Non, parce que vous confondez schizophrènie et dédoublement de personnalité.

Dans le premier cas, l'individu est conscient de sa personne en tant que telle mais pas de son environnement (psychologique ou physique).
Dans le cas du dédoublement de personnalité, l'individu est conscient de sa personne en tant que personnalité temporaire.

Une anecdote scmb remettait d'ailleurs les pendules à l'heure vis à vis de cette confusion trop souvent faîtes :

secouchermoinsbete.fr/77117-schizophrenie-et-trouble-dissociatif-de-l-identite-ne-vont-pas-forcement-de-paire
(cf le commentaire de tlacuilo qui résume les différences de symptôme et les liens entre ces deux pathologies)

Posté le

android

(78)

Répondre

Cool ma premiere anecdote est passé
Alors quelques petits compléments d'informations
-Au moyen âge on appelé cette maladie la "démence précoce" car en effet en plus des symptomes que j'ai évoqué il y a une dégradation progressive des capacités cérébrales majoré par les decompensations psychotiques
- Cette maladie n'est pas du tout un dedoublement de personnalité... Le trouble dissociatif de l'identité est une pathologie extrêmement rare voir même inexistante selon certain ( la communauté medical n'a pas vraiment tranché)
- Malgré ces symptomes inquiétant et cette bizzarerie de contact les patients atteint de schizophrenie ne sont que rarement violent pour autrui, ils sont même bien plus à risque de subir des violences que le reste de la population... Et si je peux me permettre un avis, ce sont souvent des gens touchant quand on comprend un peu leurs maladies et qu on arrive a voir au delà

Posté le

android

(92)

Répondre

a écrit : Cool ma premiere anecdote est passé
Alors quelques petits compléments d'informations
-Au moyen âge on appelé cette maladie la "démence précoce" car en effet en plus des symptomes que j'ai évoqué il y a une dégradation progressive des capacités cérébrales majoré par les decompensations ps
ychotiques
- Cette maladie n'est pas du tout un dedoublement de personnalité... Le trouble dissociatif de l'identité est une pathologie extrêmement rare voir même inexistante selon certain ( la communauté medical n'a pas vraiment tranché)
- Malgré ces symptomes inquiétant et cette bizzarerie de contact les patients atteint de schizophrenie ne sont que rarement violent pour autrui, ils sont même bien plus à risque de subir des violences que le reste de la population... Et si je peux me permettre un avis, ce sont souvent des gens touchant quand on comprend un peu leurs maladies et qu on arrive a voir au delà
Afficher tout
Sauf qu'aujourd'hui une démence se différencie d'un trouble psychique par une altération physique du cerveau.
La maladie d'Alzheimer par exemple.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Sauf qu'aujourd'hui une démence se différencie d'un trouble psychique par une altération physique du cerveau.
La maladie d'Alzheimer par exemple.
Oui, j'ai bien dit que c'était son nom il ya bien longtemps... Aujourd'hui on parle d'altération ou de degration cognitives, chez les schizophrene elle touche surtout les fonctions executives ( planifier, organiser et realiser des taches/activités) et la mémoire. Par contre j'avoue ne pas connaitre l'explication de la physiopathologie

Posté le

android

(15)

Répondre

Je ne retiens que la capacité à s'autochatouiller... punaise, ce serait génial ! D'ailleurs c'est amusant, mon fils de 20 mois a essayé de se chatouiller (sans succès) il y a quelques jours, et je me demandais si c'était normal. Si quelqu'un ici peut me le dire ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je ne retiens que la capacité à s'autochatouiller... punaise, ce serait génial ! D'ailleurs c'est amusant, mon fils de 20 mois a essayé de se chatouiller (sans succès) il y a quelques jours, et je me demandais si c'était normal. Si quelqu'un ici peut me le dire ? Il y a d'autres moyens que de se chatouiller pour se faire plaisir tout seul....

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Il y a d'autres moyens que de se chatouiller pour se faire plaisir tout seul.... Ha ben ça, il le découvrira bien assez tôt !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je ne retiens que la capacité à s'autochatouiller... punaise, ce serait génial ! D'ailleurs c'est amusant, mon fils de 20 mois a essayé de se chatouiller (sans succès) il y a quelques jours, et je me demandais si c'était normal. Si quelqu'un ici peut me le dire ? Pour se chatouiller il faut qu’il y ai une forme de surprise. S auto chatouiller ou se surprendre soi même n est pas évident.
C est d ailleurs ce qui est assez exceptionnel chez le schizo, cette capacité de s auto surprendre.

a écrit : Pour se chatouiller il faut qu’il y ai une forme de surprise. S auto chatouiller ou se surprendre soi même n est pas évident.
C est d ailleurs ce qui est assez exceptionnel chez le schizo, cette capacité de s auto surprendre.
Oui, je sais tout ça. Et ça doit être top de pouvoir s'autochatouiller ! Et j'ai trouvé très amusant de voir mon fils essayer de le faire, mais être bien déçu :(

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Cool ma premiere anecdote est passé
Alors quelques petits compléments d'informations
-Au moyen âge on appelé cette maladie la "démence précoce" car en effet en plus des symptomes que j'ai évoqué il y a une dégradation progressive des capacités cérébrales majoré par les decompensations ps
ychotiques
- Cette maladie n'est pas du tout un dedoublement de personnalité... Le trouble dissociatif de l'identité est une pathologie extrêmement rare voir même inexistante selon certain ( la communauté medical n'a pas vraiment tranché)
- Malgré ces symptomes inquiétant et cette bizzarerie de contact les patients atteint de schizophrenie ne sont que rarement violent pour autrui, ils sont même bien plus à risque de subir des violences que le reste de la population... Et si je peux me permettre un avis, ce sont souvent des gens touchant quand on comprend un peu leurs maladies et qu on arrive a voir au delà
Afficher tout
Je connaissais une personne qui avait cette maladie et c’est vrai qu’il était très gentil, drôle et touchant aussi. Il avait également comme symptôme de ne pas ressentir la satiété quand il mangeait ou il pouvait aussi fumer tout son paquet de cigarettes à la suite

a écrit : Oui, je sais tout ça. Et ça doit être top de pouvoir s'autochatouiller ! Et j'ai trouvé très amusant de voir mon fils essayer de le faire, mais être bien déçu :( Les chatouilles, c'est lié au sens du toucher, alors je dis pas, quand je fais exprès d'effleurer les poils de mes bras, ca chatouille un peu, mais quand une [email protected] de mouche se pose sur mon bras, c'est un autre level! Ca peut me réveiller, c'est dingue!!!
D'ailleurs, il m'est déjà arrivé de mettre une tarte a mon chat par réflexe, quand cet abruti se fait passer pour une mouche en reniflant mon bras... et je dois pas être le seul!

Pour l'anecdote, je suis pas toubib mais j'imagine que la schizophrénie, c'est quand on est pas vraiment "la", comme quand à l'école on me disait que j'étais dissipé... dissipé... c'est trop meugnon! ^^

Pour l'auto chatouillement, c'est faisable, il suffit de q'effleurer le dessous du pied ou le palais.
Sinon pour les schizo un fait original et que pour eux il est extremement compliqué se faire la grosse commission. En effet, ils ont la sensation de laisser partir une partie d'eux même.
En fait c'est lié avec leur psychose dans laquelle ils ont une peur maladive du morcellement. C'est l'idée de pouvoir perdre une partir d'eux même, un bras, un doigt... Même si ils savent que ce n'est pas possible, la conscience de leur corps colle une unité, est suffisamment altérée pour que la peur domine. Je trouve que c'est vraiment une maladie horrible, l'une des pire a mes yeux en psychiatrie à la fois à cause des symptômes, mais en plus parce qu'on a conscience de partir en sucette, et que c'est définitif.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Pour l'auto chatouillement, c'est faisable, il suffit de q'effleurer le dessous du pied ou le palais.
Sinon pour les schizo un fait original et que pour eux il est extremement compliqué se faire la grosse commission. En effet, ils ont la sensation de laisser partir une partie d'eux même.
En fait c'est lié avec leur psychose dans laquelle ils ont une peur maladive du morcellement. C'est l'idée de pouvoir perdre une partir d'eux même, un bras, un doigt... Même si ils savent que ce n'est pas possible, la conscience de leur corps colle une unité, est suffisamment altérée pour que la peur domine. Je trouve que c'est vraiment une maladie horrible, l'une des pire a mes yeux en psychiatrie à la fois à cause des symptômes, mais en plus parce qu'on a conscience de partir en sucette, et que c'est définitif. Afficher tout
Je pensais être un peu schyzo... mais au vu des commentaires, je ... dois l'être un peu mais pas a ce degré.

Tu bosse dans le milieu? c'est la première fois que j'entends ça, je comprends le trouble, c'est vraiment flippant à ce niveau :(

Comment définissez-vous la "bizarrerie de contact" ?
Ma recherche Google ne m'a pas convaincu...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Je pensais être un peu schyzo... mais au vu des commentaires, je ... dois l'être un peu mais pas a ce degré.

Tu bosse dans le milieu? c'est la première fois que j'entends ça, je comprends le trouble, c'est vraiment flippant à ce niveau :(
T'en fais pas, on avait tous remarqué que tu avais un petit pète au casque...

Posté le

android

(2)

Répondre

Je recommande le film "Un homme d'exception" avec Russel Crow qui retrace la vie de John Forbes Nash Jr atteint de schizophrénie mais qui obtint tout de même un prix Nobel. J'avais vu aussi un documentaire "dans les yeux d'Olivier" qui traitait de ces personnes pas comme les autres comme les schizophrènes, et leurs souffrances m'avaient fait pleurer tellement elles sont parfois terribles. Ils ont tout à fait conscience d'eux même et de leur maladie. Leurs hallucinations parfois vraiment dignes de film d'horreur comme cette femme qui pensait être visitée toutes les nuits par le diable et qui dormait par terre pour s'en libérer. Imaginez une peur permanente que personne ne comprend et ne peut soulager. Les médicaments pour dormir sont parfois la seule solution pour avoir du répit, il n'y a pas vraiment de traitement si ce n'est pour en atténuer les symptômes tels que les hallucinations. Le terme schizo est utilisé aujourd'hui à tout va quand quelqu'un dit un mot de travers, sans en connaître la signification.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : T'en fais pas, on avait tous remarqué que tu avais un petit pète au casque... Comme tout le monde. :) Le pire, c'est ceux qui se croient normaux qui sont les plus fêlés! ^^

a écrit : Comment définissez-vous la "bizarrerie de contact" ?
Ma recherche Google ne m'a pas convaincu...
Ce sont des personnes qui, du fait de leurs symptomes, mettent sans le vouloir les autres mal a l'aise, par exemple avec un facies figé, des sourires ou rire immotivé, une non respect des conventions socials ( fixe le regard avec insistance par exemple)
Mais jamais avec l'intention de déranger

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Comme tout le monde. :) Le pire, c'est ceux qui se croient normaux qui sont les plus fêlés! ^^ Ah ça, on est bien d'accord. Au fait, me suis toujours demandé... tu es ni contrarié...ni contrariant ?

Posté le

android

(0)

Répondre