Le boulevard est militaire

Proposé par
le

Le mot boulevard vient du langage militaire. C’était un ouvrage de protection avancé construit en madriers et en terre. Avec la transformation de la fortification, le mot désigna un ouvrage ajouté en avant d'une fortification plus ancienne et destiné à porter de l'artillerie. Ces fortifications furent souvent remplacées par des voies routières.


Commentaires préférés (2)

a écrit : L’expression « avoir un boulevard devant soi », quand on a toute latitude de passer à l’action, s’explique alors peut-être de la même manière Comment ça, de la même manière ? Avec pour origine le terme militaire ? C'est peu probable, car dans ce cas, avoir un boulevard devant soi devrait vouloir dire faire face à un boulevard, c'est-à-dire à une fortification à même de vous bombarder. Pas vraiment une situation propice au passage à l'action...

Il faut plutôt y voir l'acceptation actuelle du mot boulevard, qui désigne un large axe routier, qui lui trace une ligne directe et rapide vers la destination...

On pourra remarquer d'ailleurs que, à Paris, les "Grands Boulevards" (Boulevard Poissonnière, Boulevard Montmartre, et. al.), les boulevards dits "des maréchaux" (qui portent ou portaient des noms de maréchaux d'empire), et le Boulevard Périphérique, sont 3 boulevards concentriques du fait qu'ils ont été ouverts sur les anciennes fortifications qui étaient également concentriques car on en avait construit de nouvelles quand Paris s'était étendu et qu'il avait fallu englober les faubourgs dans une nouvelle enceinte. C'est pratique les fortifications : quand on n'en a plus besoin on a un boulevard devant soir pour ouvrir une belle route bien large sans avoir à exproprier et détruire des maisons.


Tous les commentaires (20)

C'est sur les boulevards que se trouvaient les canons qui tiraient des boulets.

Les canons, qui tiraient des BOULEts, se trouvaient sur les boulevards.

a écrit : Les canons, qui tiraient des BOULEts, se trouvaient sur les boulevards. De bolewerk avec « bole qui signifie poutre, grosse pièce en bois, et werk qui veut dire ouvrage ». Je n’ai pas l’impression qu’il y ait un rapport avec les boulets même si l’ouvrage devait y résister.

L’expression « avoir un boulevard devant soi », quand on a toute latitude de passer à l’action, s’explique alors peut-être de la même manière

a écrit : L’expression « avoir un boulevard devant soi », quand on a toute latitude de passer à l’action, s’explique alors peut-être de la même manière Comment ça, de la même manière ? Avec pour origine le terme militaire ? C'est peu probable, car dans ce cas, avoir un boulevard devant soi devrait vouloir dire faire face à un boulevard, c'est-à-dire à une fortification à même de vous bombarder. Pas vraiment une situation propice au passage à l'action...

Il faut plutôt y voir l'acceptation actuelle du mot boulevard, qui désigne un large axe routier, qui lui trace une ligne directe et rapide vers la destination...

a écrit : Comment ça, de la même manière ? Avec pour origine le terme militaire ? C'est peu probable, car dans ce cas, avoir un boulevard devant soi devrait vouloir dire faire face à un boulevard, c'est-à-dire à une fortification à même de vous bombarder. Pas vraiment une situation propice au passage à l'action...

Il faut plutôt y voir l'acceptation actuelle du mot boulevard, qui désigne un large axe routier, qui lui trace une ligne directe et rapide vers la destination...
Afficher tout
Sauf si le boulevard est « de ton côté » et qu’il t’ouvre la voie…

a écrit : Comment ça, de la même manière ? Avec pour origine le terme militaire ? C'est peu probable, car dans ce cas, avoir un boulevard devant soi devrait vouloir dire faire face à un boulevard, c'est-à-dire à une fortification à même de vous bombarder. Pas vraiment une situation propice au passage à l'action...

Il faut plutôt y voir l'acceptation actuelle du mot boulevard, qui désigne un large axe routier, qui lui trace une ligne directe et rapide vers la destination...
Afficher tout
Je crois que tu voulais plutôt dire l’acception...

a écrit : Sauf si le boulevard est « de ton côté » et qu’il t’ouvre la voie… Ca me parait bien alambiqué comme "acception", et l'idée du boulevard comme une route facile me parait plus parlante.

On pourra remarquer d'ailleurs que, à Paris, les "Grands Boulevards" (Boulevard Poissonnière, Boulevard Montmartre, et. al.), les boulevards dits "des maréchaux" (qui portent ou portaient des noms de maréchaux d'empire), et le Boulevard Périphérique, sont 3 boulevards concentriques du fait qu'ils ont été ouverts sur les anciennes fortifications qui étaient également concentriques car on en avait construit de nouvelles quand Paris s'était étendu et qu'il avait fallu englober les faubourgs dans une nouvelle enceinte. C'est pratique les fortifications : quand on n'en a plus besoin on a un boulevard devant soir pour ouvrir une belle route bien large sans avoir à exproprier et détruire des maisons.

a écrit : On pourra remarquer d'ailleurs que, à Paris, les "Grands Boulevards" (Boulevard Poissonnière, Boulevard Montmartre, et. al.), les boulevards dits "des maréchaux" (qui portent ou portaient des noms de maréchaux d'empire), et le Boulevard Périphérique, sont 3 boulevards concentriques du fait qu'ils ont été ouverts sur les anciennes fortifications qui étaient également concentriques car on en avait construit de nouvelles quand Paris s'était étendu et qu'il avait fallu englober les faubourgs dans une nouvelle enceinte. C'est pratique les fortifications : quand on n'en a plus besoin on a un boulevard devant soir pour ouvrir une belle route bien large sans avoir à exproprier et détruire des maisons. Afficher tout Tout à fait, et petite précision : les 2 derniers que tu cites (Maréchaux et Périphérique) correspondent a la même ancienne fortification (l'enceinte de Thiers construite dans les années 1840), les Maréchaux construits en même temps, pour servir de desserte intérieure des fortif', et le périph' construit longtemps après la destruction des fortif', sur la zone de 'non construction' à l'extérieur des fortifications.

a écrit : On pourra remarquer d'ailleurs que, à Paris, les "Grands Boulevards" (Boulevard Poissonnière, Boulevard Montmartre, et. al.), les boulevards dits "des maréchaux" (qui portent ou portaient des noms de maréchaux d'empire), et le Boulevard Périphérique, sont 3 boulevards concentriques du fait qu'ils ont été ouverts sur les anciennes fortifications qui étaient également concentriques car on en avait construit de nouvelles quand Paris s'était étendu et qu'il avait fallu englober les faubourgs dans une nouvelle enceinte. C'est pratique les fortifications : quand on n'en a plus besoin on a un boulevard devant soir pour ouvrir une belle route bien large sans avoir à exproprier et détruire des maisons. Afficher tout C'est vrai, d'ailleurs ca se retrouve pas que dans les grandes villes, même les petites villes souvent la rue principale actuelle était une ancienne fortification!
Un ptit coup de gogolearth sur Avignon centre et celui qui ne voit pas l'enceinte circulaire des remparts médiévaux remplacés par une rue, il faut qu'il s'achète des lunettes, quoi! ^^

Bon maintenant les fortifications, c'est useless, on s'étale un peu trop niveau tissu urbain...

-Bon seigneur Leodagan, vous allez me construire une série de murailles autour de tous les champs où il y a des cercles de cultures.
-Vous voyez où ca nous mène vos conneries? J'vais vous faire passer l'envie de pique-niquer moi!
^^

a écrit : C'est vrai, d'ailleurs ca se retrouve pas que dans les grandes villes, même les petites villes souvent la rue principale actuelle était une ancienne fortification!
Un ptit coup de gogolearth sur Avignon centre et celui qui ne voit pas l'enceinte circulaire des remparts médiévaux remplacés par une r
ue, il faut qu'il s'achète des lunettes, quoi! ^^

Bon maintenant les fortifications, c'est useless, on s'étale un peu trop niveau tissu urbain...

-Bon seigneur Leodagan, vous allez me construire une série de murailles autour de tous les champs où il y a des cercles de cultures.
-Vous voyez où ca nous mène vos conneries? J'vais vous faire passer l'envie de pique-niquer moi!
^^
Afficher tout
Les fortifications sont devenues inutiles surtout parce que la guerre a changé. Le dernier siège de Paris c'était pendant la guerre de 1870, et les fortifications n'ont pas tellement protégé la capitale car les Prussiens pouvaient tirer dessus de loin avec la Grosse Bertha. Après ça il y a eu en plus les avions... C'est pourquoi les fortifications sont devenues de larges boulevards ouverts à la circulation, conformément à la bonne idée qui avait déjà été mise en œuvre lorsque la première fortification était devenue inutile et avait été transformée en Grands Boulevards, suite à la construction de la nouvelle qui l'englobait.

.

a écrit : Les fortifications sont devenues inutiles surtout parce que la guerre a changé. Le dernier siège de Paris c'était pendant la guerre de 1870, et les fortifications n'ont pas tellement protégé la capitale car les Prussiens pouvaient tirer dessus de loin avec la Grosse Bertha. Après ça il y a eu en plus les avions... C'est pourquoi les fortifications sont devenues de larges boulevards ouverts à la circulation, conformément à la bonne idée qui avait déjà été mise en œuvre lorsque la première fortification était devenue inutile et avait été transformée en Grands Boulevards, suite à la construction de la nouvelle qui l'englobait.

.
Afficher tout
Petite rectification, si je peux me permettre. La Grosse Bertha était un obusier de 420 mm durant la première guerre mondiale. Il en a existé deux.

a écrit : Les fortifications sont devenues inutiles surtout parce que la guerre a changé. Le dernier siège de Paris c'était pendant la guerre de 1870, et les fortifications n'ont pas tellement protégé la capitale car les Prussiens pouvaient tirer dessus de loin avec la Grosse Bertha. Après ça il y a eu en plus les avions... C'est pourquoi les fortifications sont devenues de larges boulevards ouverts à la circulation, conformément à la bonne idée qui avait déjà été mise en œuvre lorsque la première fortification était devenue inutile et avait été transformée en Grands Boulevards, suite à la construction de la nouvelle qui l'englobait.

.
Afficher tout
Canons Krupp plutôt mais l'idée générale est la même.

a écrit : Les fortifications sont devenues inutiles surtout parce que la guerre a changé. Le dernier siège de Paris c'était pendant la guerre de 1870, et les fortifications n'ont pas tellement protégé la capitale car les Prussiens pouvaient tirer dessus de loin avec la Grosse Bertha. Après ça il y a eu en plus les avions... C'est pourquoi les fortifications sont devenues de larges boulevards ouverts à la circulation, conformément à la bonne idée qui avait déjà été mise en œuvre lorsque la première fortification était devenue inutile et avait été transformée en Grands Boulevards, suite à la construction de la nouvelle qui l'englobait.

.
Afficher tout
Juste une petite correction, l'enceinte (dite de Charles V) qui existait à l'emplacement des actuels Grands Boulevards a été détruite en 1670, soit 170 ans avant la construction de la nouvelle, donc même si elle était efffectivement devenue assez inutile, ce n'était pas du fait de la construction de la nouvelle.

a écrit : Les fortifications sont devenues inutiles surtout parce que la guerre a changé. Le dernier siège de Paris c'était pendant la guerre de 1870, et les fortifications n'ont pas tellement protégé la capitale car les Prussiens pouvaient tirer dessus de loin avec la Grosse Bertha. Après ça il y a eu en plus les avions... C'est pourquoi les fortifications sont devenues de larges boulevards ouverts à la circulation, conformément à la bonne idée qui avait déjà été mise en œuvre lorsque la première fortification était devenue inutile et avait été transformée en Grands Boulevards, suite à la construction de la nouvelle qui l'englobait.

.
Afficher tout
Les fortifications sont loin d'être inutiles lorsqu'elles sont bien construites. Les forts français, modernes, ont bien servis durant la premier guerre mondiale.
Des fortifications existent en Israël et sont extrêmement utiles en cas d'attaques.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les fortifications sont devenues inutiles surtout parce que la guerre a changé. Le dernier siège de Paris c'était pendant la guerre de 1870, et les fortifications n'ont pas tellement protégé la capitale car les Prussiens pouvaient tirer dessus de loin avec la Grosse Bertha. Après ça il y a eu en plus les avions... C'est pourquoi les fortifications sont devenues de larges boulevards ouverts à la circulation, conformément à la bonne idée qui avait déjà été mise en œuvre lorsque la première fortification était devenue inutile et avait été transformée en Grands Boulevards, suite à la construction de la nouvelle qui l'englobait.

.
Afficher tout
Mais en 1870 Haussmann était déjà passé par là non ?
Il me semblait que c'est lui qui avait ouvert Paris et fait ces grandes avenues très larges: on lui avait demandé pour éviter une nouvelle révolution de juillet 1830 ( pendant laquelle les rues avait été bloquées par des barricades par la population)...

Donc fortification ou pas , en 1870 les "grands boulevard " ont bien aidé les Prussiens, non ?

a écrit : Mais en 1870 Haussmann était déjà passé par là non ?
Il me semblait que c'est lui qui avait ouvert Paris et fait ces grandes avenues très larges: on lui avait demandé pour éviter une nouvelle révolution de juillet 1830 ( pendant laquelle les rues avait été bloquées par des barricades par la population)...<
br />
Donc fortification ou pas , en 1870 les "grands boulevard " ont bien aidé les Prussiens, non ?
Afficher tout
Alors attention, la 1ere génération de boulevards (ce qui deviendra le tracé Madeleine - Opéra- République- Bastille) date de Louis XIV, c'est lui qui a "ouvert" la ville (au sens militaire) en 1670, en supprimant la fortification existante et a créé les premières rues a vocation de promenade.
C'est d'ailleurs pour ca que les arcs de triomphe (porte St Denis et St Martin) ont été érigés dans la foulée à sa gloire (ce ne sont pas des restes de la fortification).
Haussman a en effet créé sous le second empire un bon paquet de boulevards (Haussman, Sebastopol, Magenta, St Michel, etc.) mais pas ceux-là.

a écrit : Les fortifications sont loin d'être inutiles lorsqu'elles sont bien construites. Les forts français, modernes, ont bien servis durant la premier guerre mondiale.
Des fortifications existent en Israël et sont extrêmement utiles en cas d'attaques.
On parle ici de la fortifications des villes. Ça n'existe plus. Sinon bien sûr il existe toujours des ouvrages fortifiés mais pas de la taille d'une ville.

a écrit : On parle ici de la fortifications des villes. Ça n'existe plus. Sinon bien sûr il existe toujours des ouvrages fortifiés mais pas de la taille d'une ville. Au temps pour moi.

Posté le

android

(0)

Répondre