Hélios 2 détient le record de vitesse pour une construction humaine

Proposé par
le

L'engin le plus rapide créé par l'Homme se déplaçait à 252 792 km/h (plus de 70 kilomètres par seconde). Il s'agit de la sonde Hélios 2, lancée en 1976 par la NASA, conjointement avec les Allemands. La sonde devant explorer l'atmosphère solaire, c'est en s'approchant de celui-ci qu'elle fut soumise à sa force de gravitation, ce qui a eu pour effet de l'accélérer.


Tous les commentaires (80)

Puisque c est l attraction qui l a acceleree c est n est donc pas l homme qui en est responsable.... Et donc ce n est pas l engin le plus rapide créer par l homme a mon sens... Une canette en plastique irait aussi vite !!

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Par contre moi je suis sideralement sidèré de la vitesse a laquelle les commentaires sur cette anectode dérape

Posté le

unknown

(2)

Répondre

a écrit : Puisque c est l attraction qui l a acceleree c est n est donc pas l homme qui en est responsable.... Et donc ce n est pas l engin le plus rapide créer par l homme a mon sens... Une canette en plastique irait aussi vite !! On a pas dit que c'était l'homme qui était responsable de la vitesse de l'objet. Mais que l'objet en question, ayant atteint une vitesse de 250 000 km/h avait était crée par l'homme. C'est pas tout a fait pareil ...

Posté le

unknown

(2)

Répondre

a écrit : La vitesse n'est pas un problème. C'est l?accélération qui n'est pas supportée au delà d'une certaine limite (elle dépend des personnes, de la durée, etc.).

Avec une accélération faible on peut voyager à n'importe quelle vitesse.
Apres il faut trouver un moyen d'accelerer lentement jusqu'à des millions de km/h et ça aussi ça prendrait du temps. Si on poussait l'acceleration maximale soutenable par l'homme, pendant plusieurs mois ou années y'aurait plus beaucoup d'astronautes. ^^

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Si on envoyait des astronautes dans l'espace en mission avec plusieurs hommes et plusieurs femmes, un elevage d'animaux comestibles et une marchine permettant la reccuperation de l'eau usé dans l'espace, ne pourrait on, avec une vitesse qui accelere (comme dans mon precedent commentaire), vivre plusieurs generations dans l'espace? C'est un peu surrealiste mais bon...

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Apres il faut trouver un moyen d'accelerer lentement jusqu'à des millions de km/h et ça aussi ça prendrait du temps. Si on poussait l'acceleration maximale soutenable par l'homme, pendant plusieurs mois ou années y'aurait plus beaucoup d'astronautes. ^^ Faudrait aussi plusieurs mois pour ralentir! De 1 millions de km/h a 0 km/h, la déceleration a les memes effets negatifs que l'acceleration

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : De tout facon dans l'espace tout depend sur quoi on se base pour donner une vitesse puisque tout et une question de relativité. Oui et non dans ce cas il suffit de prendre la distance qu'elle parcourt en 1 seconde

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : il faudrait préciser le référentiel utilisé ( vitesse par rapport a la terre ? a soleil ? )

ironie on :

parques moi je viens de lancer une noisette qui voyage encore a :

-240 km/s si on prend le centre de la galaxie comme référentiel

-30 km/s si on prend cette fois
ci le soleil

ou encore :

-1600 km/h par rapport au référentiel géocentrique

- 0km/h si on choisi le référentiel terrestre

et encore il pourrait me prendre de créer un référentiel dans lequel ma noisette se rapprocherait de la vitesse de la lumière ^^

ironie off : j'aimerai vraiment savoir dans quel référentiel ce record es enregistré ( je pencherais pour héliocentrique, mais encore faut il en être sur )

si un connaisseur pouvait m?éclaircir ou me rediriger ver des source plus complète sur le sujet , sa serait cool :)
Afficher tout
Ou sinon la distance qu'elle parcourt en une seconde.. Imagine un mouvement rectiligne ou elliptique on s'en fou pour le principe : elle part de A pour aller au B. Y a 250.000km entre ces 2 points et elle met une seconde pour parcourir cette distance. Basta ! En plus référentiel c'est pas forcement clair pour tout le monde (ceux qui ne sont pas en général par exemple (moi))

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Faudrait aussi plusieurs mois pour ralentir! De 1 millions de km/h a 0 km/h, la déceleration a les memes effets negatifs que l'acceleration et si on était installé dans des cabines presurisé durant les phases d'acceleration et de desseleration !
Pourrions nous passer de la pression artificel de la cabine au therme de l'acceleration a la pression atteinte ?

Posté le

unknown

(0)

Répondre

hum , et tu tu signale le point A et le point B de quel manière ? une grosse flèche clignotante dans l'espace

pars-qu?il me semble encore une fois que sans repère , dans lequel tu peut définir ta position ( et donc celle des point A et B ) , tu ne peut pas déterminer la vitesse

pour déterminer cette position il nous faut 1 centre, depuis le quel on mesure les distance , puis 3 axe indépendant ( c'est a dire des direction ) , pour pouvoir calculer facilement on les prend perpendiculaire les un aux autres

après avoir déterminer une usitée de mesure (généralement le m ), ont peut mesurer la distance séparant l'objet et le centre suivant les 3 direction

la vitesse est alors la façon dont cette position évolue dans CE repère

dans ce ces , il est probable que ce soit le soleil qui serve de centre et que le référentiel soit héliocentrique , mais encore une fois les source sont trop mince pour pouvoir l'affirmer catégoriquement

et malgré quelques recherche je n'ai pas trouver la réponse sur internet

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Ou sinon la distance qu'elle parcourt en une seconde.. Imagine un mouvement rectiligne ou elliptique on s'en fou pour le principe : elle part de A pour aller au B. Y a 250.000km entre ces 2 points et elle met une seconde pour parcourir cette distance. Basta ! En plus référentiel c'est pas forcement clair pour tout le monde (ceux qui ne sont pas en général par exemple (moi)) Afficher tout Ce genre de remarques montre combien la physique est mal enseignée à l'école. On sort de grosses équations bine velues alors que "référentiel géométrique", "tension du courant" et d'autres concepts fondamentaux sont bâclés.

Bon, imagine que le référentiel est une règle qui lévite dans l'espace. Tu mesures tes points A et B dessus, divises par le temps qu'il faut pour passer de l'un à l'autre et tu as la vitesse PAR RAPPORT A CETTE RÈGLE (car c'est grâce à elle que tu as mesuré la distance entre A et B).

Tu peux avoir d'autres règles dans l'espace et elle peuvent bouger les unes par rapport aux autres. cela permet de beaux calculs les nuits froides d'hiver pour voir quelle est la vitesse des points les uns par rapports aux autres.

Quand ce cirque était bien établi des rigolos comme Lorentz et Einstein ont mis leur nez dedans et ont tout chamboulé en disant que l'on ne peut plus simplement ajouter les vitesses -- le résultat dépend de leur vitesse relative.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Apres il faut trouver un moyen d'accelerer lentement jusqu'à des millions de km/h et ça aussi ça prendrait du temps. Si on poussait l'acceleration maximale soutenable par l'homme, pendant plusieurs mois ou années y'aurait plus beaucoup d'astronautes. ^^ Et c'est bien l'un des problèmes des voyages intersidéraux (sauf dans les films de science fiction où ils sont immunisés contre l?accélération...)

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Toute façon, t'en que sa passe pas le mur de la lumière c'est pas intéressant pour notre exploration spatiale.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : et si on était installé dans des cabines presurisé durant les phases d'acceleration et de desseleration !
Pourrions nous passer de la pression artificel de la cabine au therme de l'acceleration a la pression atteinte ?
J'ai pas tres bien compris, peux tu reformuler ta question? Ps: quand je parle des effets nefastes d'une acceleration ou déceleration, je parle des G à emmagasiner pour le corps humain.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Et c'est bien l'un des problèmes des voyages intersidéraux (sauf dans les films de science fiction où ils sont immunisés contre l?accélération...) C'est marrant, je n'entends plus beaucoup d'enfant dire qu'ils veulent etre "spationôoôte" ou "astrononte!".

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Pratique pour aller au travaille il me faudrait 0,4 secondes !

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Merci ! Et donc je comprends toujours pas pourquoi on dit : le plus rapide CRÉÉ par l'homme !! Déjà c'est par l'Homme et non l'homme... sinon bonjour la misogynie !

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Toute façon, t'en que sa passe pas le mur de la lumière c'est pas intéressant pour notre exploration spatiale. Plus tu vas vite, plus t'es lourd. Si un objet va à la vitesse de la Lumière, il pèse infini. C'est donc impossible.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Plus tu vas vite, plus t'es lourd. Si un objet va à la vitesse de la Lumière, il pèse infini. C'est donc impossible. Ah bon pourquoi?! Pourtant lorsqu'un avion de chasse passe le son, il est pourtant plus sensible. J'aimerais avoir des explications s'il vous plait.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Ah bon pourquoi?! Pourtant lorsqu'un avion de chasse passe le son, il est pourtant plus sensible. J'aimerais avoir des explications s'il vous plait. m_v = m_0 / sqrt(1 - v^2/c^2), m_v est la masse à vitesse v, m_0 est la masse au repos.

C'est de la relativité, on ne peut pas "l'expliquer" dans le sens où il n'y a pas d'analogies dans la vie courante (mais on peut prouver que c'est vrai, en théorie et en pratique).

Pour les vitesses courantes (y compris la vitesse du son) m_v ~ m_0 (c'est pourquoi on n'observe pas le phénomène dans la vie courante)

Posté le

unknown

(0)

Répondre