On peut créer 26 séries de clones de souris sans problème

Proposé par
le
dans

Une souris a été clonée 26 fois de suite par le docteur japonais Teruhiko Wakayama et son équipe, le dernier individu cloné étant à chaque fois pris pour faire le clone suivant. L'objectif était de voir si une série de clonage entraine des dégradations génétiques au fil des générations. Les souris au bout de la chaine de ce cycle de clonage ont une espérance de vie et une capacité de reproduction comparable à l'individu originel, avec toutefois quelques caractéristiques mineures différentes.

Cette étude a pour finalité de montrer que l'on peut cloner à l'infini, ce qui a un intérêt notamment pour la production laitière ou de viande : on pourrait cloner les animaux les plus productifs.


Tous les commentaires (171)

a écrit : Je me posais une question existentielle par rapport au clonage : si on se reproduit avec son clone c'est du narcissisme ou pas ? Bonne question !
Qui d'ailleurs m'en apporte une autre : Coucher avec son clone serai considéré comme de la masturbation, de l'inceste ou simplement de l'homosexualité ?

Calculatrice autorisée.

a écrit : Non c'est pas ça. En fait, les facteurs mineurs sont par exemple les tâches sur le pelage qui ne sont similaires que dans de rares cas. La plupart du temps, les tâches sont différentes et ça s'explique.
Je vais pas rentrer dans les détails mais en gros lors de la croissance de l'embryon et de la fo
rmation de la peau et des poils, il y aura une production de deux produits dont l'un inhibe l'autre ce qui entraîne des endroits particuliers de l'embryon où le produit A est en quantité minime entourée de l'autre peoduit B qui est en plus grand quantité et qui entoure le A. Donc le A est produit et pour contrôler sa répartion, la production de A entraîne celle du B qui annule l'autre. Ces endroits où le A est présent, ce sont ces fameuses tâches. Et le facteur qui change, c'est le moment où les deux produits commencent à se répartir ce qui amène à des motifs de tâches différents. Afficher tout
Tu pars loin.
Les differences dans l'ADN sont juste dû au fait que l'ADN peut se modifier avec le temps ou avec l'environnement extérieur. Et même par les expériences vécues.
On a découvert récemment qu'on transmettait par notre ADN certains souvenirs.
Bon, l'expérience a été faite uniquement sur les souris.
Mais on parle bien de souris ici non ^^

Source : Sciences et vie n°1158, mars 2014, page 72 à 75.

Posté le

android

(19)

Répondre

Manger de la viande clonée? Si c'est ça je deviens végétarien. Déjà que de manger de la viande normale 2 fois par jour peut donner des cancers au final...

a écrit : Manger de la viande clonée? Si c'est ça je deviens végétarien. Déjà que de manger de la viande normale 2 fois par jour peut donner des cancers au final... Cloner c'est pas des ogm ou quoi. Ca ne changera rien à la viande que tu mange... c'est juste une "copie" d'adn. Mais ca reste un animal comme un autre hein...

Posté le

android

(14)

Répondre

Je n'arrive pas à comprendre comment nombre de gens peuvent commenter avec tant de légèreté sur un sujet pareil. Pour moi, il est clair que le clone est une pratique qui va à l'encontre de toute éthique. C'est la folle scientifique de l'"éternel", financée par de grandes multinationales transhumanistes que tout le monde connaît et pourtant, personne ne semble s'offusquer devant de telles pratiques ! C'est vouloir devenir un dieu par la capacité à devenir purement éternel (par opposition à l'infime part d'éternel que nous léguons au monde à notre mort par le patrimoine génétique et par le recyclage du corps), par la capacité à devenir créateur (ou, éradicateur) de vie et, par conséquence, à mener inévitablement vers une forme extrême d'eugénisme.
Je propose un vote pour la mort des scientifiques dépourvus d'âmes, d'éthique et un brin attardés (quitte à faire de l'eugénisme, autant éliminer les bonnes personnes !).

Et, pour répondre à Philistin : Cette question est à la fois drôle mais aussi très intéressante ! Il est évident qu'on ne peut que copuler, et non se reproduire mais, à cette question j'ai envie d'ajouter : La copulation avec son clone peut-elle être considérée comme une forme d'inceste ? Question ambigüe puisqu'il ne s'agit de membre de sa famille mais d'une copie de soi. Toutefois, puisque le clone à le même ADN, je pense qu'on peut répondre oui, et même dire que ce serait la forme de relation incestueuse la plus malsaine qui soit, en plus du narcissisme !
Autant dire qu'il n'y a que les Japonais pour ne pas trouver le clonage immoral !

a écrit : Je n'arrive pas à comprendre comment nombre de gens peuvent commenter avec tant de légèreté sur un sujet pareil. Pour moi, il est clair que le clone est une pratique qui va à l'encontre de toute éthique. C'est la folle scientifique de l'"éternel", financée par de grandes multinationales transhumanistes que tout le monde connaît et pourtant, personne ne semble s'offusquer devant de telles pratiques ! C'est vouloir devenir un dieu par la capacité à devenir purement éternel (par opposition à l'infime part d'éternel que nous léguons au monde à notre mort par le patrimoine génétique et par le recyclage du corps), par la capacité à devenir créateur (ou, éradicateur) de vie et, par conséquence, à mener inévitablement vers une forme extrême d'eugénisme.
Je propose un vote pour la mort des scientifiques dépourvus d'âmes, d'éthique et un brin attardés (quitte à faire de l'eugénisme, autant éliminer les bonnes personnes !).

Et, pour répondre à Philistin : Cette question est à la fois drôle mais aussi très intéressante ! Il est évident qu'on ne peut que copuler, et non se reproduire mais, à cette question j'ai envie d'ajouter : La copulation avec son clone peut-elle être considérée comme une forme d'inceste ? Question ambigüe puisqu'il ne s'agit de membre de sa famille mais d'une copie de soi. Toutefois, puisque le clone à le même ADN, je pense qu'on peut répondre oui, et même dire que ce serait la forme de relation incestueuse la plus malsaine qui soit, en plus du narcissisme !
Autant dire qu'il n'y a que les Japonais pour ne pas trouver le clonage immoral !
Afficher tout
Je passerai sur le fait que tu veuille tuer des gens sans réelles raisons menfin...

Ici il est question qu'à terme on puisse cloner la viande et autre aliments. Pout éviter une pénurie et pouvoir nourrir plus de gens. Est ce si immoral que tu le prétends ?
Je ne pense pas. Au contraire.
Tu es bien dans ton petit pays développé, mais penses un minimum au reste de la planète stp.
Je ne vois pas en quoi c'est devenir éternel. Quand on clone qqun il est comme n'importe quel foetus il doit naître, grandir etc. C'est une personne différente ! Malgré l'Adn identique.
Nous ne sommes pas les asgards, nous ne transferons pas nos esprits dans un nouveau corps pour vivre éternellement. Tu as regardé trop de séries de SF.
Je comprends l'inquiétude quant au fait de jouer à Dieu. Mais la tu as fait un pele mêle de tout. Et c'est dangereux comme raccourci.

Des pistes concernant le clonage est de cloner uniquement des organes. Pour éviter tout rejet et les soucis de pénurie.
Tu refuses cela. Soit.
Mais moi, on me propose de cloner un de mes reins ou autre qui permettra de me sauver la vie. Je signe.
Tu accepte de mourir genre c'est dieu qui as choisi que tu meurs et tu l'accepte. Soit. Mais ne choisis pas pour les autres.

Posté le

android

(55)

Répondre

Est-ce qu'on observe comme pour Dolly un vieillissement prématuré du clone ? Je m'explique : Dolly avait quelques années (d'un point de vue temporel) mais d'un point de vue biologique, elle avait l'âge de sa "mère" et le sien cumulés, ce qui fait qu'elle a très vite développé des maladies qui normalement étaient réservés aux "vieux" individus.
Si on compte ici le nombre de générations de souris, cet effet devrait être multiplié.
À part si on observe un raccourcissement des télomères ?

a écrit : Je me posais une question existentielle par rapport au clonage : si on se reproduit avec son clone c'est du narcissisme ou pas ? Tu confonds reproduction et copulation ;)

a écrit : Est-ce qu'on observe comme pour Dolly un vieillissement prématuré du clone ? Je m'explique : Dolly avait quelques années (d'un point de vue temporel) mais d'un point de vue biologique, elle avait l'âge de sa "mère" et le sien cumulés, ce qui fait qu'elle a très vite développé des maladies qui normalement étaient réservés aux "vieux" individus.
Si on compte ici le nombre de générations de souris, cet effet devrait être multiplié.
À part si on observe un raccourcissement des télomères ?
Afficher tout
Sûrement. Cependant si ils clonent la nouvelle souris au bout d'un jour seulement à chaque souris. Au pire la dernière souris n'aura alors que 26 jours de "plus" que la première, biologiquement parlant.

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Est-ce qu'on observe comme pour Dolly un vieillissement prématuré du clone ? Je m'explique : Dolly avait quelques années (d'un point de vue temporel) mais d'un point de vue biologique, elle avait l'âge de sa "mère" et le sien cumulés, ce qui fait qu'elle a très vite développé des maladies qui normalement étaient réservés aux "vieux" individus.
Si on compte ici le nombre de générations de souris, cet effet devrait être multiplié.
À part si on observe un raccourcissement des télomères ?
Afficher tout
Pourquoi : "à part si on observe un raccourcissement des télomères? "
C'est leur raccourcissement qui est a l'origine des difficulté du clonage (certaines cellules possède des enzymes permettent l'allongement des télomère empêchant ce problème ... peut être une piste?)

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Impressionnant tout de même. Mais je me demande pourquoi il y a des changements mineurs quand même, ils ne changent pas l'ADN alors ils changent quoi ? Les mutations spontanées peuvent intervenir dans le génome d'un individu et ça les scientifiques ne le maîtrise pas puisque c'est entièrement aléatoire

a écrit : Cloné à l'infini... On se croirait bientôt dans les films de science fiction comme Oblivion. Ils ont prouvé pour 26 fois pas pour l'infini. Étant donné que l'âge de l'animal d'origine est conservé, le clone nait avec déjà un âge , le clonage a l'infini c'est pas encore gagné.

a écrit : Je me posais une question existentielle par rapport au clonage : si on se reproduit avec son clone c'est du narcissisme ou pas ? Bonne question, je ne pense pas, c'est quand même de la philosophie assez poussée .

a écrit : Impressionnant tout de même. Mais je me demande pourquoi il y a des changements mineurs quand même, ils ne changent pas l'ADN alors ils changent quoi ? Les changements sont liés a la vie dans l'utérus avant la naissance.

a écrit : Je me posais une question existentielle par rapport au clonage : si on se reproduit avec son clone c'est du narcissisme ou pas ? Techniquement, le clonage est le fait de reproduire à l'identique donc si tu clones un mâle, tu obtient un mâle, et inversement avec les femelles or deux individus du même sexe ne peuvent se reproduire.

a écrit : Ils ont prouvé pour 26 fois pas pour l'infini. Étant donné que l'âge de l'animal d'origine est conservé, le clone nait avec déjà un âge , le clonage a l'infini c'est pas encore gagné. T'as déjà vu un hêtre vivant donné vie à un adulte ^^ donc oui l'opération est infini

a écrit : Impressionnant tout de même. Mais je me demande pourquoi il y a des changements mineurs quand même, ils ne changent pas l'ADN alors ils changent quoi ? C'est l'adn qui se change lui même, qui mute au fil du temps et de la reproduction. Si il existe aujourd'hui des hommes blancs, jaunes, métisse, alors qu'initialement nous étions noirs, et bien c'est grâce à ces mutations.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : T'as déjà vu un hêtre vivant donné vie à un adulte ^^ donc oui l'opération est infini A moins d'être dans Origine (film d'animation jap) j'ai jamais vu d'arbres donner naissance à des humains ~~ :D

Posté le

android

(41)

Répondre

Commentaire supprimé Euhhhhhhhhh. Non. Il sera un être à part. Avec le même patrimoine génétique qu'une autre. Mais il aura une conscience, une "ame" comme tu dis.
Ce sera une personne normale, comme une autre. Se développant comme un autre être humain.

Stop faire intervenir la religion pour expliquer ou argumenter sur des faits scientifiques quoi...

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Je me posais une question existentielle par rapport au clonage : si on se reproduit avec son clone c'est du narcissisme ou pas ? C'est surtout impossible , par définition ton clone est ta copie parfaite , tu ne peux pas te reproduire avec une personne du même . Cepandant tu pourrais modifier l'ADN de ton clone pour que sa soit une femme mais dans ce cas ça ne sera plus ton clone

Posté le

android

(2)

Répondre