Les satellites espions ne datent pas d'hier

Proposé par
le
dans

De 1959 à 1972, les États Unis espionnèrent l'URSS et la Chine à l'aide de satellites-espions, les Corona. La radio de l'époque ne permettant pas l'envoi des milliers d'images vers le sol, celles-ci revenaient sur Terre dans une capsule équipée d'un parachute, récupérée par des avions. Si elles tombaient en mer, elles étaient conçues pour couler après quelques jours pour éviter de tomber entre de mauvaises mains.


Commentaires préférés (3)

Old big brother ! J'adore le nom de ces satellites cela dit :D

Posté le

android

(177)

Répondre

Pour ceux qui se sont posés la question (comme moi) et qui n'ont pas regardés les sources (pas comme moi), ces capsules étaient récupérés en vol par des avions conçu particulièrement pour ce genre de mission. Sur les photos sources, on voie juste un avion avec une capsule en dessous, relié par des câbles... Si le pilote devait l attraper en plein vol, il devait être sacrément bon le bougre!

Posté le

android

(207)

Répondre

Il reste encore au fond du pacifique des photos de Khroutchtchev en train de prendre son ptit dej si ça intéresse quelqu'un...


Tous les commentaires (45)

Old big brother ! J'adore le nom de ces satellites cela dit :D

Posté le

android

(177)

Répondre

Les Coronas xD. Buvaient pas que de l'eau les chinois ;)

Posté le

android

(3)

Répondre

C'est étrange.
Je pensais que la résolution se définissait au nombre de pixels.
Alors pourquoi parle t'on de mètres en français ou de feet en anglais?
Parce que rien n'empeche qu'une image de 32m n'ait que 4 pixels - stupide, mais possible.

Je viens de comprendre la chose. Il me semblait bizarre que 7.8m soit avant 1.5m dans l'anecdote mais en fait, il s'agit de la plus petite unité de distance visible sur l'image.

Posté le

android

(8)

Répondre

Pour ceux qui se sont posés la question (comme moi) et qui n'ont pas regardés les sources (pas comme moi), ces capsules étaient récupérés en vol par des avions conçu particulièrement pour ce genre de mission. Sur les photos sources, on voie juste un avion avec une capsule en dessous, relié par des câbles... Si le pilote devait l attraper en plein vol, il devait être sacrément bon le bougre!

Posté le

android

(207)

Répondre

Que de 1959 à 1972 ??? Mon œil wouai .......!!!!

Je me demande si ils font sa aujourd'hui
Enfin j'espère que dans 50 ans ont le saura sur SCMB

a écrit : C'est étrange.
Je pensais que la résolution se définissait au nombre de pixels.
Alors pourquoi parle t'on de mètres en français ou de feet en anglais?
Parce que rien n'empeche qu'une image de 32m n'ait que 4 pixels - stupide, mais possible.

Je viens de comprendre
la chose. Il me semblait bizarre que 7.8m soit avant 1.5m dans l'anecdote mais en fait, il s'agit de la plus petite unité de distance visible sur l'image. Afficher tout
Peut-être que quant il développait les photos ça donné une photo de 7.5 mètres, mais plus il y a de pixels plus ton image sera grande sur ton ordinateur ça c'est sûr

Posté le

android

(0)

Répondre

Comment les avions faisaient pour repérer et choper les parachutes en vol ? Comme dans Batman ? Oo

a écrit : Peut-être que quant il développait les photos ça donné une photo de 7.5 mètres, mais plus il y a de pixels plus ton image sera grande sur ton ordinateur ça c'est sûr Donc l'intérêt de parler en pixels est logique et en mètre illogique. D'où sont questionnement... Et la réponse dans son même commentaire.

Il reste encore au fond du pacifique des photos de Khroutchtchev en train de prendre son ptit dej si ça intéresse quelqu'un...

a écrit : Que de 1959 à 1972 ??? Mon œil wouai .......!!!! Avec ce type de satellite, oui. Maintenant y a d'autres méthodes qui existent.

Il n'est dit nul par qu'il n'y a plus d'espionnage.

Depuis 1959 plutôt non ? Enfin ils ont des satellites plus performants mais c'est pas comme si ils avaient arrêter en 1972

Posté le

android

(2)

Répondre

Je trouve ça marrant la différence technologique entre le satellite très complexe et la manière rustique d'envoyer les photos. C'est un peu comme si on équipait un pigeon voyageur de réacteur supersonique pour s'envoyer du courrier.

a écrit : C'est étrange.
Je pensais que la résolution se définissait au nombre de pixels.
Alors pourquoi parle t'on de mètres en français ou de feet en anglais?
Parce que rien n'empeche qu'une image de 32m n'ait que 4 pixels - stupide, mais possible.

Je viens de comprendre
la chose. Il me semblait bizarre que 7.8m soit avant 1.5m dans l'anecdote mais en fait, il s'agit de la plus petite unité de distance visible sur l'image. Afficher tout
Bon, tout d'abord, les satellites dont nous parlons étaient équipé de système photographique argentique, le numérique n'existait pas encore.
Au lieu de parler de résolution en terme de nombre de pixel, on parlait de format du film photographique, en mm : plus le film était large, meilleur était la résolution.
Les satellites Corona utilisaient du 70 mm, ce qui est le format standard pour l'imagerie militaire et la reconnaissance (et pour l'IMAX aussi, mais chut).

L'objectif d'un satellite espion est de fournir des images exploitables pour les militaires, dans ce cadre là indiquer que son système photographique utilise un film de 70 mm n'est pas utile car cela ne tient pas compte de la distance focale du satellite (qui conditionne le grossissement) et de son altitude, qui vont aussi conditionner les détails que va être capable d'observer le satellite : forcément, un satellite qui est à une altitude plus haute qu'un autre verra, à système optique équivalent, moins de détails.

Du coup, pour pas se faire chier, les militaires indiquent directement ce qui les intéressent, c'est à dire la taille minimale d'un objet que le satellite est capable de voir (son niveau de détail, sa résolution donc).

a écrit : Peut-être que quant il développait les photos ça donné une photo de 7.5 mètres, mais plus il y a de pixels plus ton image sera grande sur ton ordinateur ça c'est sûr Enfait le 7,5 mètres correspond au zoom: on pouvait voir jusqu'à 7.5 mètres du sol. Plus la résolution est élevé (nombres de pixels élevé) plus on peut zoome et mieux voir les details.
Et évidemment puisque les pixels sont juste de l information plus il y en a plus l' image est grande (ko,mo...) sur ton ordinateur.
Actuellement les écrans full HD n'affichent pas plus que 1080*720 pixels ( il en existent avec plus mais ils sont cher) donc au final avoir une image depassant le nombre de pixels de ton ecran ne va pas te servir a grand chose à part a zoomer sur les details.

Posté le

android

(1)

Répondre

Une question que je me pose : le satellite revenait sur terre après que la mission soit terminée ? Ou on construisait un nouveau pour la mission suivante ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Enfait le 7,5 mètres correspond au zoom: on pouvait voir jusqu'à 7.5 mètres du sol. Plus la résolution est élevé (nombres de pixels élevé) plus on peut zoome et mieux voir les details.
Et évidemment puisque les pixels sont juste de l information plus il y en a plus l' image est grande (ko,mo...) sur ton
ordinateur.
Actuellement les écrans full HD n'affichent pas plus que 1080*720 pixels ( il en existent avec plus mais ils sont cher) donc au final avoir une image depassant le nombre de pixels de ton ecran ne va pas te servir a grand chose à part a zoomer sur les details.
Afficher tout
Petite correction : le full HD fait 1920 pixel par 1080 et ensuite il y a la 4K encore au dessus

Posté le

android

(3)

Répondre

Toutes ces capsules de Corona débouchées en plein ciel et maintenant au fond de l'océan, tel un "caps" maritime géant.