La bière Desperados est alsacienne

Proposé par
le

La Desperados est une bière blonde aromatisée à la tequila. Son nom hispanique, le décor mexicain de sa bouteille et ses arômes de Tequila, cachent en réalité une bière d'origine alsacienne et principalement produite à Schiltigheim en France. Elle fut inventée en 1995 par la Brasserie Fischer, appartenant au groupe Heineken.

La brasserie Fischer rachetée par Heineken en 1996, fait, aujourd'hui, de cette bière une boisson hollandaise, en grande partie confectionnée en France.


Tous les commentaires (110)

J'habite à quelques mettre de l'usine de Schiltigheim, cette petite ville, et non pas un quartier strasbourgeois, contrairement à ce que les gens ont tendance à croire.

Le nom de la Desperados provient du fait qu'après avoir créée cette bière aromatisée, les concepteurs étaient "désespérés" de lui trouver un nom...

A noter que l'usine Heineken est collée à l'usine Kronenbourg. Celle-ci porte ce nom du fait qu'elle était à l'origine implantée dans le quartier cronenbourg de Strasbourg.

Si je parle de cette usine, c'est pour corriger une faute de prononciation faites par les habitants du sud de la France (d'où je suis originaire) : Kron(en)bourg se prononce "an" et non pas "ain"... ;cP

Au lancement de la Desperados dans les années 90 , il y a eu une autre bière aromatisée (bleutée ?) dont je ne me souviens malheureusement plus le nom et qui a été arrêtée. Si quelqu'un s'en souvient, merci de rafraîchir ma mémoire.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Le jambon "Aoste" (region italienne) qui est français mais la palme revient à Panzani et ses pubs et accents italiens alors que la marque est francaise :) ! Pour le jambon, la distinction se fait avec un " d' ": jambon d'Aoste=> nom déposé assurant une provenance italienne, et jambon Aoste qui est la marque provenant du village Aoste en France.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Le jambon "Aoste" (region italienne) qui est français mais la palme revient à Panzani et ses pubs et accents italiens alors que la marque est francaise :) ! Cela me fait penser à un film avec Kad Merad. "l'italien" il me semble

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : C'est plus compliqué que ça : la moutarde n'est pas du tout "produite"au Canada, mais ce sont les graines qui sont importées (à 80%)... "Moutarde de Dijon" n'est pas une AOC déposée et n'est donc pas protégée ; toute moutarde pourrait porter ce nom, fabriquée n'importe où sur la planète, par n'importe qui. Pour la France, elle est d'ailleurs produite à Chevigny St Sauveur, et non pas à Dijon. La société s'appelle "Univeler". Afficher tout Merci de ces précisions ! Je galère à trouver de la bonne moutarde en suisse et pourtant il y a un bled qui s'appelle Dijon !!!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je vais être pointilleux en disant qu'au Mexique on parle mexicain. Tout comme au chili on parle chilien. Idem avec le brésil, on y parle brésilien. Etc...
Certes, avec un espagnol ou un portugais scolaire vous vous y retrouverez mais pour ceux qui ont mis les pied là bas et dans la péninsule ibérique, c
9;est très différent. À l'entendre parler, on peux reconnaître le pays d'origine d'un sudamericain.

Je ne connais pas la définition de "desperado" en mexicain ni en espagnol, mais je suis certain que ce mot n'a pas été inventé par cette marque.
Si je me souviens bien, ya aussi un film avec Antonio Banderas qui porte ce nom.
Afficher tout
A ce compte là, quelle langue parlent les québécois, les suisses, les belges, les africains francophones ?

Je peux t'assurer que si tu demandes quelle langue ils parlent :
- un américain des États Unis te répondra qu'il parle anglais
- un mexicains, chilien, péruvien te répondra qu'il parle espagnol
- un brésilien qu'il parle portugais

Des différences existent bien sûr, mais les bases de la langue sont identiques

Source : j'ai vécu plusieurs mois au Mexique et aux États Unis et je parle régulièrement avec des personnes des dits pays.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : D'ailleurs, l'un des concurrent direct de Heineken est Carlsberg, qui possède.. Kronenbourg et qui est aussi a l'origine alsacien. Pour continuer, Kronenbourg produise aussi la bière Skoll, qui est donc est concurrent a la desperados. Les brasseries Kronenbourg possède également d'autre bière comme 1664, Grimbergen... (Donc Carlsberg). Afficher tout En france Grimbergen c'est effectivement Carlsberg/Kronembourg, alors qu'en belgique la marque est exploité par heineken. Un autre groupe important est le belgo-bresilien InBev qui brasse Stella Artois, Beck's, Brahma, Jupiler, Hoegaarden (bière blanche), Staropramen, Leffe, Bass, Tennents ou Labatt.

a écrit : Je vais être pointilleux en disant qu'au Mexique on parle mexicain. Tout comme au chili on parle chilien. Idem avec le brésil, on y parle brésilien. Etc...
Certes, avec un espagnol ou un portugais scolaire vous vous y retrouverez mais pour ceux qui ont mis les pied là bas et dans la péninsule ibérique, c
9;est très différent. À l'entendre parler, on peux reconnaître le pays d'origine d'un sudamericain.

Je ne connais pas la définition de "desperado" en mexicain ni en espagnol, mais je suis certain que ce mot n'a pas été inventé par cette marque.
Si je me souviens bien, ya aussi un film avec Antonio Banderas qui porte ce nom.
Afficher tout
En fait, je pense qu'ils ont du se baser sur le mot anglais "desperate" pour trouver le nom du film "desperados" et le nom de la bière a suivi.

a écrit : A ce compte là, quelle langue parlent les québécois, les suisses, les belges, les africains francophones ?

Je peux t'assurer que si tu demandes quelle langue ils parlent :
- un américain des États Unis te répondra qu'il parle anglais
- un mexicains, chilien, péruvien te répondra qu�
39;il parle espagnol
- un brésilien qu'il parle portugais

Des différences existent bien sûr, mais les bases de la langue sont identiques

Source : j'ai vécu plusieurs mois au Mexique et aux États Unis et je parle régulièrement avec des personnes des dits pays.
Afficher tout
En effet il n'y a pas une langue officielle pour chaque pays, mais des différences nationales, régionales et locales.

Un film est doublé en espagnol ou en castellan pour les Sudaméricain.
Dire à un Sudaméricain (hors brésil) qu'il parle espagnol peut le vexer, mais il te corrigera certainement.
Un collègue ayant vécu 4ans au brésil m'a fait la remarque, et on me l'à faite au Pérou.

L'accent est différent suivant les pays et régions : comme en france, on reconnait un chti d'un breton d'un marseillais d'un alsacien... Comme deja dit certains mots ont un sens different, d'autres sont ajoutés.

Quand j'entend à la tv des camerounais parler français j'ai souvent besoin de sous titres. ça arrive aussi avec des chtis, belges, québécois ou le paysan à quelques kilomètres de la ville...
Pourtant ils parlent tous 'français'.
C'est cette différence que je souhaitais souligner.

Posté le

android

(3)

Répondre

Et ils poussent le bouchon dans les déclinaisons de cette bière, la fuego avec du piment je crois, la lime avec du citron et cactus (qui est juste une tuerie d'ailleurs)... Ça rappel le Mexique tout ça. Je le savais déjà étant donner que je ne bois que ça et que j'ai déjà lu l'étiquette.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Bon on est d'accord hein. Heineken, Fisher, Desperados....ça à de bière que le nom ^^
(Pour les adeptes de ces breuvages je les orienterai vers des Kwak, Delirium, Karmeliet... :) )
Ah la bière belge ;).

Ça me rappelle un bar en Belgique où le tenancier demandait une chaussure en garantie lorsque les clients demandaient une pinte de Kwak, le verre et sa potence valant dans les 60 euros !

C'était étrange de voir un client sur 2 avec juste une chaussure en entrant.

La Westmalle tripel aussi se laisse boire !

a écrit : En france Grimbergen c'est effectivement Carlsberg/Kronembourg, alors qu'en belgique la marque est exploité par heineken. Un autre groupe important est le belgo-bresilien InBev qui brasse Stella Artois, Beck's, Brahma, Jupiler, Hoegaarden (bière blanche), Staropramen, Leffe, Bass, Tennents ou Labatt. Inbev est le numero un et possede corona

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

On dit aussi que la personne qui a nommé cette bière était à cours d idée et que dans le désespoir de lui trouver un nom elle l appela "desperados" (désespéré)

a écrit : Je vais être pointilleux en disant qu'au Mexique on parle mexicain. Tout comme au chili on parle chilien. Idem avec le brésil, on y parle brésilien. Etc...
Certes, avec un espagnol ou un portugais scolaire vous vous y retrouverez mais pour ceux qui ont mis les pied là bas et dans la péninsule ibérique, c
9;est très différent. À l'entendre parler, on peux reconnaître le pays d'origine d'un sudamericain.

Je ne connais pas la définition de "desperado" en mexicain ni en espagnol, mais je suis certain que ce mot n'a pas été inventé par cette marque.
Si je me souviens bien, ya aussi un film avec Antonio Banderas qui porte ce nom.
Afficher tout
rien qu en Espagne ça ne parle pas "que" Espagnol (Castillan)
et il ne sagit pas d argots ou de patois...
tu pointille un peu pour rien a mon sens...
felicitation globe trotteur.

Chose intéressante, avant desperados la brasserie avait déjà mis les pieds dans l'univers des bières aromatisées en créant "Adelscott", aromatisée au malt de whisky (encore vendue en supermarché de nos jours)

Mais le succès de desperados a été si important que le groupe Heineken décida d'utiliser ce produit à l'export, car en plus d'avoir créé un produit novateur, cette bière à un mode de consommation spécifique que n'avait aucune autre bière du portefeuille d'heineken: avec un citron coincé dans le goulot.

Pour Info, cela se faisait déjà avec la Corona.

Dernière Info, pour les amateurs de bière : l'homme à l'origine de la création de desperados a créé une autre bière aromatisée très récemment > la Bière du sorcier. Elle a la particularité d'être de couleur verte (oui comme la despérados Verde..) et doit cette couleur aux plantes la composant : orties, etc.

À goûter !

a écrit : Tout comme la marque de chewing-gum Hollywood et la marque de pain de mie Harrys qui sont des marques françaises. (cf une autre anecdote) Tu peux rajouter Uncle Ben's ou Banania.

La bière préférée de Jacques Chirac, selon ses mots.

a écrit : Duvel, chimay, westmall... Pour moi aussi, la Wesmalle triple est la meilleure bière au monde, rien que ça !

a écrit : Si vous voulez goûter une vraie bière mexicaine (bière + tequila), je vous recommande vivement la Corona ! C'est de la pisse de chameaux la corona

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ce n'est plus exact depuis que Kronenbourg a lancé sa propre bière aromatisée à la tequila Quelle biere de chez kro est aromatisé à la tequila ?