Un client mécontent peut faire beaucoup de mal

Proposé par
le

Après que la compagnie United Airlines a cassé sa guitare et refusé de le rembourser, David Caroll, membre d'un petit groupe de rock américain, sortit une chanson baptisée "United breaks guitars" pour les dénoncer. Le succès fut tel que les actions d'United Airlines baissèrent de 10% (180 millions de dollars de préjudice), les forçant à lui verser 3000 dollars de dommages et intérêts pour essayer d'éteindre l'incendie.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Petit doute sur la conjugaison au passé composé de l'auxiliaire avoir dans la première phrase. Le subjonctif présent
aurait été plus adéquat.
"après que" demande l'indicatif donc le subjectif n'aurait pas été plus adéquat

Posté le

android

(80)

Répondre

Je trouve ça assez dégueulasse et "facile" de la part de Carrol de s'en être pris à cette Mrs Irlweg dans sa chanson... Que pouvait-elle y faire ? Ce n'est pas elle qui a cassé la guitare et elle ne faisait que son boulot au service des réclamations et n'avait aucune possibilité de dire autre chose que ce qu'elle a dit ce jour-là. C'est un peu comme gueuler après un facteur à Paris parce qu'un courrier a été perdu à Marseille... On peut trouver des milliers d'exemples comme ça.
Et puis au fond : c'est vrai aussi que quand on subi un préjudice il faut pouvoir le démontrer rapidement. Caroll s'est "réveillé" un peu tard (plusieurs jours après) et même s'il avait sûrement raison ce jour là, la Cie doit se protéger et édicter des lois. Sinon ce serait ouvrir une boîte de pandorre : on prendrait tous notre téléphone : "Allo AA... Il y a 15 jours vous m'avez cassé un truc vachement cher dans la valise. Comment compter-vous me rembourser" ? Ca ne peut pas se "jouer" comme ça, me semble t-il.

a écrit : Petit doute sur la conjugaison au passé composé de l'auxiliaire avoir dans la première phrase. Le subjonctif présent
aurait été plus adéquat.
En revanche pour la concordance des temps, il aurait fallu du passé antérieur : "Après que la compagnie EUT cassé..., il sortit...".

Posté le

android

(40)

Répondre


Tous les commentaires (18)

Petit doute sur la conjugaison au passé composé de l'auxiliaire avoir dans la première phrase. Le subjonctif présent
aurait été plus adéquat.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Petit doute sur la conjugaison au passé composé de l'auxiliaire avoir dans la première phrase. Le subjonctif présent
aurait été plus adéquat.
"après que" demande l'indicatif donc le subjectif n'aurait pas été plus adéquat

Posté le

android

(80)

Répondre

Au début de la vidéo j’ai cru voir François Ruffin ^^

Je trouve ça assez dégueulasse et "facile" de la part de Carrol de s'en être pris à cette Mrs Irlweg dans sa chanson... Que pouvait-elle y faire ? Ce n'est pas elle qui a cassé la guitare et elle ne faisait que son boulot au service des réclamations et n'avait aucune possibilité de dire autre chose que ce qu'elle a dit ce jour-là. C'est un peu comme gueuler après un facteur à Paris parce qu'un courrier a été perdu à Marseille... On peut trouver des milliers d'exemples comme ça.
Et puis au fond : c'est vrai aussi que quand on subi un préjudice il faut pouvoir le démontrer rapidement. Caroll s'est "réveillé" un peu tard (plusieurs jours après) et même s'il avait sûrement raison ce jour là, la Cie doit se protéger et édicter des lois. Sinon ce serait ouvrir une boîte de pandorre : on prendrait tous notre téléphone : "Allo AA... Il y a 15 jours vous m'avez cassé un truc vachement cher dans la valise. Comment compter-vous me rembourser" ? Ca ne peut pas se "jouer" comme ça, me semble t-il.

a écrit : Petit doute sur la conjugaison au passé composé de l'auxiliaire avoir dans la première phrase. Le subjonctif présent
aurait été plus adéquat.
En revanche pour la concordance des temps, il aurait fallu du passé antérieur : "Après que la compagnie EUT cassé..., il sortit...".

Posté le

android

(40)

Répondre

a écrit : Je trouve ça assez dégueulasse et "facile" de la part de Carrol de s'en être pris à cette Mrs Irlweg dans sa chanson... Que pouvait-elle y faire ? Ce n'est pas elle qui a cassé la guitare et elle ne faisait que son boulot au service des réclamations et n'avait aucune possibilité de dire autre chose que ce qu'elle a dit ce jour-là. C'est un peu comme gueuler après un facteur à Paris parce qu'un courrier a été perdu à Marseille... On peut trouver des milliers d'exemples comme ça.
Et puis au fond : c'est vrai aussi que quand on subi un préjudice il faut pouvoir le démontrer rapidement. Caroll s'est "réveillé" un peu tard (plusieurs jours après) et même s'il avait sûrement raison ce jour là, la Cie doit se protéger et édicter des lois. Sinon ce serait ouvrir une boîte de pandorre : on prendrait tous notre téléphone : "Allo AA... Il y a 15 jours vous m'avez cassé un truc vachement cher dans la valise. Comment compter-vous me rembourser" ? Ca ne peut pas se "jouer" comme ça, me semble t-il.
Afficher tout
Complètement d'accord.
L'article précise qu'il était au courant que les bagages étaient malmenés lorsqu'il était à laéroport, qu'il a juste regardé l'étui et comme il y avait juste une éraflure, il était rassuré. C'est juste "quelques jours" plus tard qu'il s'est aperçu que sa guitare à 3500 $ était endommagée.
Si je savais qu'un de mes bagages contenant un objet précieux était tombé, je ne me serai pas contenté de juste regarder l'état extérieur du sac, je l'aurais ouvert sur place.
Il est évident qu'il faut une limite de temps dans la constatation et la déclaration. Comment peut-on être choqué par cela ?

La chanson a connu un regain de popularité en avril 2017 lorsque des employés d'United Airlines ont blessé un passager en le forçant à sortir de l'avion, en expliquant que d'autres employés d'UA avaient besoin d'une place à bord de ce vol.

Plus que le débat de savoir si son geste est incorrect ou non (je trouve ça personnellement très amusant), ça montre surtout le genre de difficultés qu'une entreprise peut rencontrer à l'ère d'internet et des réseaux sociaux.

Par contre il semblerait que l'histoire des 180 millions de dollars perdus soit un mythe, cf. la page Wikipedia en anglais, les actions sont remontées très peu après leur baisse

a écrit : La chanson a connu un regain de popularité en avril 2017 lorsque des employés d'United Airlines ont blessé un passager en le forçant à sortir de l'avion, en expliquant que d'autres employés d'UA avaient besoin d'une place à bord de ce vol.

Plus que le débat de savoir si son gest
e est incorrect ou non (je trouve ça personnellement très amusant), ça montre surtout le genre de difficultés qu'une entreprise peut rencontrer à l'ère d'internet et des réseaux sociaux.

Par contre il semblerait que l'histoire des 180 millions de dollars perdus soit un mythe, cf. la page Wikipedia en anglais, les actions sont remontées très peu après leur baisse
Afficher tout
Il n'y a écrit nul part la perte de 180millions. Les actions ça montent, ça baissent... on ne peut pas vraiment parler de pertes. On ne sait pas quelle valeur elles ont vraiment tant qu'on ne les a pas vendue. Car une mise en vente impacte le court...

Posté le

android

(2)

Répondre

Beaucoup de pavés pour argumenter et ou étayer cette anecdote... Moi je me contenterais de dire que par chez moi, on a une petite expression à ne pas piquer des hannetons pour résumer la situation :

Cheh'

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : "après que" demande l'indicatif donc le subjectif n'aurait pas été plus adéquat Woww, premier commentaire après 5 ans d'inscription !
Commentaire pertinent, cela dit ;-)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Petit doute sur la conjugaison au passé composé de l'auxiliaire avoir dans la première phrase. Le subjonctif présent
aurait été plus adéquat.
Au pire...

a écrit : Complètement d'accord.
L'article précise qu'il était au courant que les bagages étaient malmenés lorsqu'il était à laéroport, qu'il a juste regardé l'étui et comme il y avait juste une éraflure, il était rassuré. C'est juste "quelques jours" plus tard qu'il s
9;est aperçu que sa guitare à 3500 $ était endommagée.
Si je savais qu'un de mes bagages contenant un objet précieux était tombé, je ne me serai pas contenté de juste regarder l'état extérieur du sac, je l'aurais ouvert sur place.
Il est évident qu'il faut une limite de temps dans la constatation et la déclaration. Comment peut-on être choqué par cela ?
Afficher tout
Après, quand on constate la manière dont sont transportés et manipulés nos bagages, il est aussi question de respect. Et dans le fond, la plainte est justifiée. Pourquoi les bagages sont-ils autant négligés? Gain de temps, de productivité de la part des employés chargés d’embarquer les nages certainement... Au final, c’est comme celui qui ne paye jamais son stationnement, pour la fois où il sera sanctionné, cela compensera le nombre de fois où il a fait une injuste économie.

a écrit : Petit doute sur la conjugaison au passé composé de l'auxiliaire avoir dans la première phrase. Le subjonctif présent
aurait été plus adéquat.
Non, on met du subjonctif après "avant que" et de l'indicatif après "après que" même si cela sonne bizarrement à nos oreilles

Posté le

android

(4)

Répondre

Je trouve ça incroyable, et assez effrayant pour tout dire, que des telles sommes fluctuent en fonction de si peu de chose. Comme les centaines de millions perdu par snap après un simple petit Twitte de Kim Kardashian..

Posté le

android

(3)

Répondre

Tiens j'aurais dû faire une chanson comme ça sur la Deutsch Bahn mais elle aurait été trop longue

Moi je retiendrai que pour essayer de stopper 180 millions de dollars de préjudice ils ne lui ont donné que 3000 dollars :')

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Moi je retiendrai que pour essayer de stopper 180 millions de dollars de préjudice ils ne lui ont donné que 3000 dollars :') Là valorisation d'une société cotée ce n'est pas de l'argent réel. Tant que personne n'a rien vendu, personne n'a rien perdu. Cet argent n'est pas définitivement perdu et cette histoire a dû être vite oubliée, il suffit qu'il y ait une bonne nouvelle le lendemain pour que le cours de l'action remonte à son précédent niveau.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Moi je retiendrai que pour essayer de stopper 180 millions de dollars de préjudice ils ne lui ont donné que 3000 dollars :') Ces 3000 dollars correspondent environ à la valeur initiale de sa guitare !

Posté le

android

(2)

Répondre