Edouard VII se fit construire un trône d'amour

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Cela m'a toujours amusé cette déformation linguistique en faveur du masculin.
Un homme "honore" deux femmes en même temps, mais une femme se ferait déshonorer par deux hommes..

Posté le

android

(181)

Répondre

Il aurait été intéressant de donner la nationalité du roi ainsi que la date. C'était donc le futur roi d'Angleterre, il est né en 1841 et mort en 1910. Il sera roi d'Angleterre de 1901 à sa mort, succédant à la reine Victoria. George V est son successeur.

Concernant l'anecdote, le second lien explique clairement les différentes utilités de la chaise.

Posté le

android

(111)

Répondre

a écrit : ah... voilà... les pisse-froids sont vraiment partout. vive l'époque Détendez-vous, tous, d'abord il a utilisé l'expression "ca m'amuse", il a pas sorti une fourche et un drapeau révolutionnaire ; ensuite c'est un peu paradoxal de dire "on peut plus rien dire aujourd'hui" en lui expliquant que justement il devrait pas dire ce qu'il pense...

Sur le fond il a raison, parler d'honorer ca sous-entend une asymétrie, et c'est plutôt ca qui est d'un autre siècle. Personne n'a dit que c'était un drame et qu'il fallait brûler les dictionnaires. Mais c'est un point de vue qui s'entend, et se respecte

Bref, un peu de mesure ne fait de mal à personne...


Tous les commentaires (51)

_ Jean-Mi ? Tu préfères Katia ou Natacha ?

_ Je prends les deux.

_ Ah ok.

Posté le

android

(0)

Répondre

Cela m'a toujours amusé cette déformation linguistique en faveur du masculin.
Un homme "honore" deux femmes en même temps, mais une femme se ferait déshonorer par deux hommes..

Posté le

android

(181)

Répondre

a écrit : Cela m'a toujours amusé cette déformation linguistique en faveur du masculin.
Un homme "honore" deux femmes en même temps, mais une femme se ferait déshonorer par deux hommes..
J'ai jamais entendu ça, tu vis dans quel siècle ?

Posté le

android

(0)

Répondre

On pourrait avoir des plans de cette fameuse chaise ?

Posté le

android

(33)

Répondre

Il aurait été intéressant de donner la nationalité du roi ainsi que la date. C'était donc le futur roi d'Angleterre, il est né en 1841 et mort en 1910. Il sera roi d'Angleterre de 1901 à sa mort, succédant à la reine Victoria. George V est son successeur.

Concernant l'anecdote, le second lien explique clairement les différentes utilités de la chaise.

Posté le

android

(111)

Répondre

Avant de voir la seconde source, j'avais bien du mal à imaginer les possibilités de la chaise en question...

Posté le

android

(18)

Répondre

a écrit : On pourrait avoir des plans de cette fameuse chaise ? Source 2

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : J'ai jamais entendu ça, tu vis dans quel siècle ? je me demande si on était pas plus épanoui sexuellement il y a quelques siècles que maintenant. Aujourd'hui il n'y a plus qu'une armada de puceaux qui se repaissent de sexe virtuel, du sexe fait par d'autres, du sexe par procuration, et on appelle çà : la liberté sexuelle ! On pratique la double hypocrisie : on réprime le sexe (on en arrive à réprimer le "frôlement", même Kafka n'aurait pas osé imaginer), et en plus on réprime cette répression, on la cache, on fait croire qu'on est "libérés"

La deuxième source est fabuleuse! Merci pour cette anecdote qui a refait ma journée! Au passage il est quand même drôle de constater le fossé qu'il y'avait entre les principes moraux de l'époque et les moeurs de l'élite...

Posté le

android

(22)

Répondre

a écrit : Source 2 Effectivement, il y a même des idées à prendre !

Posté le

android

(0)

Répondre

Il a phallus attendre le 21eme siècle et l’invention de l’injecteur / extracteur de Karcher pour la nettoyer.

a écrit : Cela m'a toujours amusé cette déformation linguistique en faveur du masculin.
Un homme "honore" deux femmes en même temps, mais une femme se ferait déshonorer par deux hommes..
Et en plus ça t’amuse ? Tu dénigres autant les femmes au point que ça t’amuse?
Tu brûlera en enfer comme René !!!

La personne qui a écrit et savamment illustré la source 2 à l'aide de Paint est un véritable génie. Merci pour la rigolade (et l'anecdote) !

Posté le

android

(25)

Répondre

a écrit : Cela m'a toujours amusé cette déformation linguistique en faveur du masculin.
Un homme "honore" deux femmes en même temps, mais une femme se ferait déshonorer par deux hommes..
Poir l'avoir vu dans une exposition les femmes aussi se faisaient des chaises pour être honorée par plusieurs hommes et ceci jusqu'au XXeme siècle.

a écrit : Cela m'a toujours amusé cette déformation linguistique en faveur du masculin.
Un homme "honore" deux femmes en même temps, mais une femme se ferait déshonorer par deux hommes..
Pourquoi chercher toujours le négatif ? Un homme qui "honore" une femme c'est juste une belle manière polie de dire qu'ils s'envoie en l'air. C'est a cause des gens comme vous qu'on vit dans un monde on ne peut plus rien dire sans avoir peut de vexer quelqu'un.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Cela m'a toujours amusé cette déformation linguistique en faveur du masculin.
Un homme "honore" deux femmes en même temps, mais une femme se ferait déshonorer par deux hommes..
ah... voilà... les pisse-froids sont vraiment partout. vive l'époque

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Cela m'a toujours amusé cette déformation linguistique en faveur du masculin.
Un homme "honore" deux femmes en même temps, mais une femme se ferait déshonorer par deux hommes..
Effectivement c'est une façon peu élégante.
Mais ne pas oublier que la nature a fait l'homme polygame ou plutôt polygyne, comme tout animal dont le mâle est supérieur en taille et poids a sa femelle, si la société interdit la polygamie, et encore, que si elle est simultanée car on peut avoir plusieurs épouses successivement.
Elle autorise la polygyne, considérant qu'on peut avoir une épouse et une ou plusieurs maîtresses.(l'exemple le plus connu était Bocuse).
Ça c'est pour les sociétés qui découle de l'ordre de la nature.
Il existe des sociétés où c'est les femmes qui sont matriarcale et dont une femme peut avoir plusieurs hommes.
C'est une autre façon de vivre.

a écrit : ah... voilà... les pisse-froids sont vraiment partout. vive l'époque Détendez-vous, tous, d'abord il a utilisé l'expression "ca m'amuse", il a pas sorti une fourche et un drapeau révolutionnaire ; ensuite c'est un peu paradoxal de dire "on peut plus rien dire aujourd'hui" en lui expliquant que justement il devrait pas dire ce qu'il pense...

Sur le fond il a raison, parler d'honorer ca sous-entend une asymétrie, et c'est plutôt ca qui est d'un autre siècle. Personne n'a dit que c'était un drame et qu'il fallait brûler les dictionnaires. Mais c'est un point de vue qui s'entend, et se respecte

Bref, un peu de mesure ne fait de mal à personne...

a écrit : J'ai jamais entendu ça, tu vis dans quel siècle ? Déjà, c'est utilisé dans l'anecdote. Ensuite c'est pas dans le langage courant mais cela se dit toujours de temps à autre. En ce moment je regard The Last Kingdom (super série, soit dit en passant), et les vikings utilisent le terme "labourer", qui en fait me plait bien. On laboure une femme comme on laboure un champ pour qu'il soit bien fertile...

En tout cas, je préfère que mon mari dise "viens ma chérie, je vais t'honorer", plutôt que "viens, ma chérie, je vais te baiser". Et cela m'amuserait qu'il joue au viking et qu'il me dise "allez, viens, je vais te labourer !".

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : je me demande si on était pas plus épanoui sexuellement il y a quelques siècles que maintenant. Aujourd'hui il n'y a plus qu'une armada de puceaux qui se repaissent de sexe virtuel, du sexe fait par d'autres, du sexe par procuration, et on appelle çà : la liberté sexuelle ! On pratique la double hypocrisie : on réprime le sexe (on en arrive à réprimer le "frôlement", même Kafka n'aurait pas osé imaginer), et en plus on réprime cette répression, on la cache, on fait croire qu'on est "libérés" Afficher tout Les femmes étaient quand même beaucoup moins libres avant...
Surtout celles ayant un certain rang. Elles ne pouvaient pas contrôler les grossesses... si elles se faisaient engrosser (terme volontairement péjoratif ici car c'était le cas avant) par leur amant c'en était fini pour elles (pas forcément pour l'amant), elles étaient déshonorées.
Bref...les hommes, peut-être, s'amusaient plus facilement, mais quand on voit la condition des femmes avant le XXème siècle, je préfère largement être née dans les années 80 plutôt qu'avant !

Posté le

android

(16)

Répondre