Le passage de chenille à papillon est plus complexe que ce que l'on croit

Proposé par
le
dans

On imagine parfois qu’il y a une continuité de vie entre la chenille et le papillon. En réalité, la chenille est presque entièrement détruite par des enzymes et cède la place à un nouvel être créé à partir de cellules souches contenues dans des petits sacs sous son épiderme. Ce procédé, la métamorphose totale, crée une nouvelle créature qui n’a pratiquement pas de cellules en commun avec la précédente.


Tous les commentaires (80)

Je suis plus que dubatatif. L'idée que la chenille soit complétement détruite pour donner naissance à un papillon est une "vieille croyance". Si un individu meurt il y a rupture définitive de la conscience, un phénomène résultant de l'activité cérébrale. Des études récentes faites à l'université de Georgetown ont clairement démontré non seulement que le cerveau d'une chenille pendant la métamorphose était, bien que remanié, était en partie conservé, mais aussi que les papillons se souvenaient de leur vie de chenille. Le responsable de l'étude souligne que : "Nous avons toujours cru que durant la métamorphose la chenille se transformait en une soupe et que tous les ingrédients étaient ré-arrangées pour former le papillon (...) Ce n'est clairement pas ce qu'il se passe. Des parties du cerveau sont conservés et permettent une conservation des souvenirs durant la transition".

a écrit : Je ne comprends pas pourquoi les gens persistent à corriger cette expression. Elle devient correcte à partir du moment où son utilisation se généralise avec les locuteurs. Elle ne l’est peut-être pas officiellement, mais elle le sera et tout le monde comprend parfaitement... Car l’évolution de la langue doit aussi répondre à une certaine logique ?
Le site de l’académie française indique un autre exemple où la construction « Faire + quelques choses n’est pas correct » :
« Faire problème ».

Notez aussi que selon cette logique on pourrait en venir à accepter tous les barbarismes. On a les « free hands » pour en créer ?

Je vois plus, dans ces expressions, un appauvrissement de la langue, en voulant réduire le nombre de mots à dire (donc la longueur de la phrase).
Après on a aussi les « ordi, frigo, micro, vélo » mais c’est encore un autre problème !

a écrit : Bruce de e-penser expliquait dans une vidéo que nos milliards de cellules de tout notre corps sont remplacés entièrement après plusieurs mois/années, donc la question est, d’un point de vue purement biologique, le petit garçon que j’étais il y’a 30 ans, est entièrement différent de ce que je suis aujourd’hui ? : (le coeur, le fois, le pancréas, les yeux, les amygdales .....) ce ne sont pas des organes qui ont grossit ou grandit mais entièrement remplacés cellule par cellule ?? Afficher tout La question que tout le monde se pose étant : le papillon est-il le même individu que la chenille, avec la même âme ? Les mêmes souvenirs ? Ou bien la création du papillon entraîne t elle la mort de la chenille ? ( je ne parle pas de mort cellulaire mais de mort cérébrale, de l’âme)

a écrit : Car l’évolution de la langue doit aussi répondre à une certaine logique ?
Le site de l’académie française indique un autre exemple où la construction « Faire + quelques choses n’est pas correct » :
« Faire problème ».

Notez aussi que selon cette logique on pourrait en venir à accepter tous les
barbarismes. On a les « free hands » pour en créer ?

Je vois plus, dans ces expressions, un appauvrissement de la langue, en voulant réduire le nombre de mots à dire (donc la longueur de la phrase).
Après on a aussi les « ordi, frigo, micro, vélo » mais c’est encore un autre problème !
Afficher tout
L’évolution de la langue n’est pas spécialement logique mais il est inéluctable. C’est une évolution normale lié à l’usage et dire qu’il s’agit d’un appauvrissement est un jugement de valeur qui justement en a peu.

La plupart des termes familiers deviennent courant voire soutenu au bout d’un moment. L’argot d’une époque devient le langage courant d’une autre. Par exemple les mots boniment, amadouer, abasourdir, narquois étaient des mots argotiques et familiers alors qu’aujourd’hui ils font partis du registre soutenu.
Dans 30 ans, les expressions être vener, faire sens, avoir la dalle etc. seront peut être du langage soutenu.

Ce qui me plait le plus dans toute cette histoire, c’est que vous aurez tous beau vous insurger, taper sur la table et crier sur les toits que la langue s’appauvrit, vous ne pouvez rien faire face à l’inéluctable et lente évolution des usages.

« Do you hear that mister Anderson ? This is the sound of inevitability. »

a écrit : Je ne comprends pas pourquoi les gens persistent à corriger cette expression. Elle devient correcte à partir du moment où son utilisation se généralise avec les locuteurs. Elle ne l’est peut-être pas officiellement, mais elle le sera et tout le monde comprend parfaitement... Oui tout le monde dit skateboard et non planche à roue, comme le souhaiterai l’académie française. Donc tout un peuple à tort sauf 15 académiciens ? Le débat est ouvert

a écrit : La question que tout le monde se pose étant : le papillon est-il le même individu que la chenille, avec la même âme ? Les mêmes souvenirs ? Ou bien la création du papillon entraîne t elle la mort de la chenille ? ( je ne parle pas de mort cellulaire mais de mort cérébrale, de l’âme) Tout le monde ? Non. Uniquement ceux qui croient au concept d’âmes.

a écrit : La question que tout le monde se pose étant : le papillon est-il le même individu que la chenille, avec la même âme ? Les mêmes souvenirs ? Ou bien la création du papillon entraîne t elle la mort de la chenille ? ( je ne parle pas de mort cellulaire mais de mort cérébrale, de l’âme) Si « tout le monde » = « toi » et bein on est loin de défendre l’humanité comme tu le fais si bien :/

a écrit : Bruce de e-penser expliquait dans une vidéo que nos milliards de cellules de tout notre corps sont remplacés entièrement après plusieurs mois/années, donc la question est, d’un point de vue purement biologique, le petit garçon que j’étais il y’a 30 ans, est entièrement différent de ce que je suis aujourd’hui ? : (le coeur, le fois, le pancréas, les yeux, les amygdales .....) ce ne sont pas des organes qui ont grossit ou grandit mais entièrement remplacés cellule par cellule ?? Afficher tout Ça evoquerait presque le paradoxe du bateau de Thésée, tout ça...

a écrit : « N’est pas élégante », c’est un avis, pas une vérité générale. A mes oreilles, elle sont tout à fait bien, ça ne m’irrite aucunement... Je pense que c’est une question d’utilisation, on emprunte à l’anglais, qui lui-même emprunte au français ou ailleurs, et ainsi de suite. C’est l’évolution des langues grâce à leurs locuteurs, qui se mélangent. Je n’y vois rien de négatif ou positif, je constate sans porter de jugement.
Ayant des origines anglaises et parlant les deux langues couramment, je m’y fais aisément car cette expression « fait sens » pour moi justement.
Afficher tout
Tout à fait, je n'ai exprimé que mon opinion personnelle.
Par ailleurs (c'est de nouveau un avis personnel) je ne vois pas en quoi le fait qu'une langue évolue justifie que des fautes de langues deviennent correctes.
Que penseriez-vous si on insére "what's the f..." dans le dictionnaire sous prétexte que tout le monde la comprend et l'utilise ? (idem d'ailleurs pour le terme dico). Il ne faut pas confondre une évolution, qui se fait sur des dizaines où centaines d'années, avec un effet de mode, ou un effet réservé à une partie seulement de la population.
Pour moi (toujours un avis personnel), y a quand même un sacré nivellement par le bas (et je m'inclue dedans). Si on regarde une vieille interview des années 50 ou 60, les gens, même issus des classes populaires, s'exprimaient mieux. Ça paraît anodin, mais cette maîtrise permet d'exprimer des idées plus subtiles, avec plus de nuances. On pouvait deviner qu'une personne avait réfléchi au sujet, chose impossible avec des discours pre-formatés.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Oui tout le monde dit skateboard et non planche à roue, comme le souhaiterai l’académie française. Donc tout un peuple à tort sauf 15 académiciens ? Le débat est ouvert Dire skateboard pourquoi pas... mais là où ça devient franchement ridicule c'est quand on utilise en français l'abréviation skate pour dire "mon skate" alors que l'abréviation devrait être "ma board". Et c'est pareil avec "mon surf" pour dire ma planche de surf et encore pire "mon snow" qui serait l'abréviation de mon snowboard ! Quant à "surf des neiges", alors là on a vraiment l'impression que celui qui a créé cette expression n'a rien compris au sens des mots !

a écrit : Dire skateboard pourquoi pas... mais là où ça devient franchement ridicule c'est quand on utilise en français l'abréviation skate pour dire "mon skate" alors que l'abréviation devrait être "ma board". Et c'est pareil avec "mon surf" pour dire ma planche de surf et encore pire "mon snow" qui serait l'abréviation de mon snowboard ! Quant à "surf des neiges", alors là on a vraiment l'impression que celui qui a créé cette expression n'a rien compris au sens des mots ! Afficher tout Bah en même temps, les abréviations on garde le début en général. En plus, c’est pas tout le monde qui parle anglais au point de traduire « skateboard ». Et si on abréviait par « board », finalement on aurait que des « boards », c’est bien mieux d’avoir des mots différents. Au moins, « surf » et « snow » ça parle immédiatement.
On dit bien « foot » pour « football » ;)

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : 65 pouces levés de nostalgie.
Les commentaires de fuust sont souvent très intéressants.
C’est tolérance zéro maintenant ??
Ha non mais c'était pas médisant du tout mon commentaire, je suis juste dégouté de pas avoir la référence quand je vois le nombre de pouce levé :)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tout le monde ? Non. Uniquement ceux qui croient au concept d’âmes. Vous remarquerez la virgule entre cérébrale et âme, j’ai parlé d’âme pour qualifier la conscience de soi et éventuellement les souvenirs que l’on a.
Bon le choix du mot est maladroit je vous l’accorde.

a écrit : Si « tout le monde » = « toi » et bein on est loin de défendre l’humanité comme tu le fais si bien :/ J’ai pas compris votre réponse, quel rapport avec défendre l’humanité ?

a écrit : Dire skateboard pourquoi pas... mais là où ça devient franchement ridicule c'est quand on utilise en français l'abréviation skate pour dire "mon skate" alors que l'abréviation devrait être "ma board". Et c'est pareil avec "mon surf" pour dire ma planche de surf et encore pire "mon snow" qui serait l'abréviation de mon snowboard ! Quant à "surf des neiges", alors là on a vraiment l'impression que celui qui a créé cette expression n'a rien compris au sens des mots ! Afficher tout D'ailleurs, on devrait dire "surfing, karting, rafting, mais après tout ça, je m'emmerding toujours autant! ;)

Blague à part, l'évolution des langues ne me gène pas, tout comme les abréviations, à partir du moment où tout le monde comprends, je vois pas où est le problème, j'écris avec un stylo, je joue avec un ordi, j'aime aller au cinoche, je mets mes cendres dans un cendar(<--tiens, ce mot n'est pas encore dans le dico de mon P.C!^^)
Il arrive aussi que le passé resurgisse, j'entends de plus en plus d'expressions en vieux françois, parce que c'est rigolo quand on est beurré! ^^

Ce qui est vraiment triste dans l'appauvrissement de notre langue, la vérité, c'est de voir des gens s'exprimer tout au long de la journée avec environ 300 mots, là, c'est la débâcle de la culture, quand on sait que le chien le plus intelligent du monde en comprends environ 350...

a écrit : Et comme ça paraîtra normal de se nourrir avec un peu de déchets de viande et de salade noyés dans une sauce très grasse entre deux tranches de pain mou bourré de conservateurs, en buvant une boisson extrêmement sucrée mais dont la composition lui permet de ne pas être écoeurante malgré tout ce sucre. Un vrai hamburger fait maison (ou dans un bon resto) est aussi bon qu'un pan bagnat ou un sandwich français... ce genre de com pue un peu.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Et s'il arrivait quelque chose de similaire lorsque tout être vivant décédait et retournait à la terre ? Peut qu'un processus semblable débutait à ce moment là ? Destruction du corps et création de quelque chose de nouveau mais d'inconnue et d'invisible aujourd'hui... Pour une seconde vie dans un autre état ... Ça laisse songeur ... Afficher tout C'est un peu le cas déjà...quand on meurt notre corps est détruit peu à peu et permet a plein d'animaux et de végétaux de vivre. :-))

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est un peu le cas déjà...quand on meurt notre corps est détruit peu à peu et permet a plein d'animaux et de végétaux de vivre. :-)) Certes, mais j'ai pas de souvenir d'avoir été un poireau avant, alors que le papillon, à ce que j'ai compris, garde des souvenirs de la chenille.

Le débat est intéressant, l'anecdote qui dit que le corps de la chenille est totalement détruit et des commentaires qui disent que, non, pas totalement.

a écrit : Certes, mais j'ai pas de souvenir d'avoir été un poireau avant, alors que le papillon, à ce que j'ai compris, garde des souvenirs de la chenille.

Le débat est intéressant, l'anecdote qui dit que le corps de la chenille est totalement détruit et des commentaires qui disent que, non, pas totalement.
Et imagine si le cumul de ces vies qui nous constituent étaient encore accessibles à nos mémoires ?
On se souviendrait de notre vie de poireau ou de grand roi Perse en passant par le chat de la concierge :D
Ca serait excellent.