Le prix prohibitif de l’insuline aux États-Unis

Proposé par
le
dans

Le médecin canadien Frederick Grant Banting et son équipe de chercheurs ont découvert l’insuline en 1922. Afin que cette découverte puisse profiter au plus grand nombre, ils ont cédé le brevet pour un dollar à l’université de Toronto. Malgré cela, les prix mondiaux n’ont cessé d’augmenter depuis et certains malades doivent se rationner.

C’est notamment le cas aux États-Unis où trois entreprises se partagent le marché et où le prix moyen de l’insuline a gonflé de plus de 1 000 % entre 1996 et 2017. Aujourd’hui, un Américain doit débourser entre 1 200 et 1 300 dollars pour 90 jours de traitement. Un malade sur quatre se rationne et cette pratique a déjà coûté plusieurs vies.


Commentaires préférés (3)

Ah, l'Eldorado américain et son capitalisme déshumanisé.
Combien es-tu prêt à payer pour survivre?

Posté le

android

(114)

Répondre

a écrit : C'est également le cas dans plusieurs pays d'Afrique où une étude du magazine The Lancet a montré que sur 26 pays d’Afrique subsaharienne, l’insuline n’est disponible que dans 30 % des pays avec un prix prohibitif. Quelques infos complémentaires pour parler de ce problème:
Trois gros laboratoires dominent le marché mondial [1,2,3]:
Sanofi (Fr), Eli Lilly (US) et Novo Nordisk (DK)
=> ce qui pose la question du monopole (avec comme possibles problèmes un écrasement/rachat de la concurrence enzo2000, des accords tacites sur les prix)
Suivant les pays, la législation est différente, et notamment pour expliquer le cas particulier des Etats-Unis:
"Aux Etats-Unis, les laboratoires pharmaceutiques fixent librement leurs tarifs en fonction de l'offre et de la demande et négocient ensuite directement des ristournes avec les assureurs privés et les programmes de santé qui recourent à des intermédiaires." [2]
Mais de manière générale, le nombre de cas de diabètes augmente au niveau mondial [3]:
"En cause ? « [...] le vieillissement, l'urbanisation et des modifications connexes de l'alimentation et de l'activité physique », explique le Dr Sanjay Basu, professeur de médecine à Stanford et directeur de l'étude interrogé par CNN. Car, les chercheurs le rappellent, le diabète de type 2 est fortement lié au mode de vie, et donc à l'obésité, une mauvaise alimentation ou un manque d'exercice."
... et va continuer d'augmenter ce qui va créer un problème d'accès à l'insuline [3,4]:
"L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que le diabète sera la 7e cause de mortalité dans le monde d'ici 2030. À cette date, 79 millions d'adultes atteints de diabète de type 2, soit 90 % des cas de diabète, auront alors besoin d'insuline. Seulement, si les taux d'accès restent identiques, la moitié d'entre eux ne seront pas en mesure d'en disposer pour gérer leur maladie."
... et en particulier en Afrique et en Asie (et la j'ai retrouvé l'étude que tu cites TybsXckZ):
"« Ces estimations suggèrent que les niveaux actuels d'accès à l'insuline sont très inadéquats par rapport aux besoins projetés, en particulier en Afrique et en Asie, et que des efforts supplémentaires doivent être consacrés à la résolution de ce problème de santé imminent », alerte le Dr Sanjay Basu. Mais selon l'étude, le traitement est coûteux et reste dominé par trois fabricants."
[1] www.lepoint.fr/economie/insuline-trois-laboratoires-dont-sanofi-accuses-d-avoir-gonfle-les-prix-17-10-2018-2263732_28.php
[2] www.who.int/fr/news/item/13-11-2019-who-launches-first-ever-insulin-prequalification-programme-to-expand-access-to-life-saving-treatment-for-diabetes
[3] www.topsante.com/medecine/maladies-chroniques/diabete/d-ici-2030-plus-de-40-millions-de-diabetiques-n-auront-pas-acces-a-de-l-insuline-629322
[4] www.thelancet.com/journals/landia/article/PIIS2213-8587(18)30303-6/fulltext

a écrit : Dire qu'il suffirait que les diabétiques respectent tout simplement le régime qui leur est prescris pour éviter de prendre de l'insuline.. Hop une économie réalisée.

Cependant, dans le monde occidental on cherche des médicaments plutôt que des modifications de comportement.
Va falloir que je revois mon classement des commentaires les plus stupides de SCMB car tu viens de rafler la première place.

Pour se coucher moins bête, renseigne toi sur le diabète de type 1, sur le diabète gestationnel voire sur le diabète de type 2 lié à une autre pathologie.

Certes le diabète de type 2 a plus de chances de survenir quand on est en surpoids sauf que le surpoids peut également provenir d'une autre pathologie et ne pas forcément être lié à une mauvaise hygiène de vie. J'espère sincèrement que tu ne bois pas, que tu ne fumes pas, que tu manges de la nourriture bio, que tu habites dans un endroit où l'air est pure, que tu fais du sport tous les jours et que tu es tout le temps de bonne humeur afin que nous aussi, nous fassions des économies.


Tous les commentaires (74)

Ah, l'Eldorado américain et son capitalisme déshumanisé.
Combien es-tu prêt à payer pour survivre?

Posté le

android

(114)

Répondre

L'anecdote fait état d'un problème mondial mais les sources parlent seulement du problème aux Etats-Unis, où effectivement on en est au niveau du drame. J'ai du mal à trouver rapidement d'autres sources et informations au niveau mondial, je me demande si le problème est le même dans d'autres pays et dans quelles proportions. Si quelqu'un a plus d'informations à ce sujet, je serais curieux d'en apprendre plus! (et je vais chercher de mon côté bien sûr quand j'aurai un peu de temps).

Du point de vue d'une entreprise, c'est sans doute plus rentable d'avoir des clients qui paient extrêmement cher puis meurent parce qu'ils ne peuvent plus supporter le prix que des clients qui paient un prix faible toute leur vie.

a écrit : L'anecdote fait état d'un problème mondial mais les sources parlent seulement du problème aux Etats-Unis, où effectivement on en est au niveau du drame. J'ai du mal à trouver rapidement d'autres sources et informations au niveau mondial, je me demande si le problème est le même dans d'autres pays et dans quelles proportions. Si quelqu'un a plus d'informations à ce sujet, je serais curieux d'en apprendre plus! (et je vais chercher de mon côté bien sûr quand j'aurai un peu de temps). Afficher tout C'est également le cas dans plusieurs pays d'Afrique où une étude du magazine The Lancet a montré que sur 26 pays d’Afrique subsaharienne, l’insuline n’est disponible que dans 30 % des pays avec un prix prohibitif.

Si je me fie à un feuilleton que j'ai vu récemment, la somme donnée dans l'anecdote me paraît faible.
On parlait de $500 pour un flacon qui durait 1 semaine. Ça ferait donc minimum $2000 par mois.
On disait dans ce même feuilleton qu'au Canada (tout proche puisque l'action se déroule à New-York) le même flacon coûtait $50.

PS : le nom de la série m'est revenu, c'est New Amsterdam.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : L'anecdote fait état d'un problème mondial mais les sources parlent seulement du problème aux Etats-Unis, où effectivement on en est au niveau du drame. J'ai du mal à trouver rapidement d'autres sources et informations au niveau mondial, je me demande si le problème est le même dans d'autres pays et dans quelles proportions. Si quelqu'un a plus d'informations à ce sujet, je serais curieux d'en apprendre plus! (et je vais chercher de mon côté bien sûr quand j'aurai un peu de temps). Afficher tout Mais dans ce cas pourquoi la concurrence n'arrive-t-elle pas avec un prix bien moins cher et ainsi rafler le marcher ?
Ce ne sont pas les entreprises pharmaceutiques qui manquent sur terre, et encore plus si de tels prix existent au Canada voisin.

a écrit : C'est également le cas dans plusieurs pays d'Afrique où une étude du magazine The Lancet a montré que sur 26 pays d’Afrique subsaharienne, l’insuline n’est disponible que dans 30 % des pays avec un prix prohibitif. Quelques infos complémentaires pour parler de ce problème:
Trois gros laboratoires dominent le marché mondial [1,2,3]:
Sanofi (Fr), Eli Lilly (US) et Novo Nordisk (DK)
=> ce qui pose la question du monopole (avec comme possibles problèmes un écrasement/rachat de la concurrence enzo2000, des accords tacites sur les prix)
Suivant les pays, la législation est différente, et notamment pour expliquer le cas particulier des Etats-Unis:
"Aux Etats-Unis, les laboratoires pharmaceutiques fixent librement leurs tarifs en fonction de l'offre et de la demande et négocient ensuite directement des ristournes avec les assureurs privés et les programmes de santé qui recourent à des intermédiaires." [2]
Mais de manière générale, le nombre de cas de diabètes augmente au niveau mondial [3]:
"En cause ? « [...] le vieillissement, l'urbanisation et des modifications connexes de l'alimentation et de l'activité physique », explique le Dr Sanjay Basu, professeur de médecine à Stanford et directeur de l'étude interrogé par CNN. Car, les chercheurs le rappellent, le diabète de type 2 est fortement lié au mode de vie, et donc à l'obésité, une mauvaise alimentation ou un manque d'exercice."
... et va continuer d'augmenter ce qui va créer un problème d'accès à l'insuline [3,4]:
"L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que le diabète sera la 7e cause de mortalité dans le monde d'ici 2030. À cette date, 79 millions d'adultes atteints de diabète de type 2, soit 90 % des cas de diabète, auront alors besoin d'insuline. Seulement, si les taux d'accès restent identiques, la moitié d'entre eux ne seront pas en mesure d'en disposer pour gérer leur maladie."
... et en particulier en Afrique et en Asie (et la j'ai retrouvé l'étude que tu cites TybsXckZ):
"« Ces estimations suggèrent que les niveaux actuels d'accès à l'insuline sont très inadéquats par rapport aux besoins projetés, en particulier en Afrique et en Asie, et que des efforts supplémentaires doivent être consacrés à la résolution de ce problème de santé imminent », alerte le Dr Sanjay Basu. Mais selon l'étude, le traitement est coûteux et reste dominé par trois fabricants."
[1] www.lepoint.fr/economie/insuline-trois-laboratoires-dont-sanofi-accuses-d-avoir-gonfle-les-prix-17-10-2018-2263732_28.php
[2] www.who.int/fr/news/item/13-11-2019-who-launches-first-ever-insulin-prequalification-programme-to-expand-access-to-life-saving-treatment-for-diabetes
[3] www.topsante.com/medecine/maladies-chroniques/diabete/d-ici-2030-plus-de-40-millions-de-diabetiques-n-auront-pas-acces-a-de-l-insuline-629322
[4] www.thelancet.com/journals/landia/article/PIIS2213-8587(18)30303-6/fulltext

a écrit : Quelques infos complémentaires pour parler de ce problème:
Trois gros laboratoires dominent le marché mondial [1,2,3]:
Sanofi (Fr), Eli Lilly (US) et Novo Nordisk (DK)
=> ce qui pose la question du monopole (avec comme possibles problèmes un écrasement/rachat de la concurrence enzo2000, des acco
rds tacites sur les prix)
Suivant les pays, la législation est différente, et notamment pour expliquer le cas particulier des Etats-Unis:
"Aux Etats-Unis, les laboratoires pharmaceutiques fixent librement leurs tarifs en fonction de l'offre et de la demande et négocient ensuite directement des ristournes avec les assureurs privés et les programmes de santé qui recourent à des intermédiaires." [2]
Mais de manière générale, le nombre de cas de diabètes augmente au niveau mondial [3]:
"En cause ? « [...] le vieillissement, l'urbanisation et des modifications connexes de l'alimentation et de l'activité physique », explique le Dr Sanjay Basu, professeur de médecine à Stanford et directeur de l'étude interrogé par CNN. Car, les chercheurs le rappellent, le diabète de type 2 est fortement lié au mode de vie, et donc à l'obésité, une mauvaise alimentation ou un manque d'exercice."
... et va continuer d'augmenter ce qui va créer un problème d'accès à l'insuline [3,4]:
"L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que le diabète sera la 7e cause de mortalité dans le monde d'ici 2030. À cette date, 79 millions d'adultes atteints de diabète de type 2, soit 90 % des cas de diabète, auront alors besoin d'insuline. Seulement, si les taux d'accès restent identiques, la moitié d'entre eux ne seront pas en mesure d'en disposer pour gérer leur maladie."
... et en particulier en Afrique et en Asie (et la j'ai retrouvé l'étude que tu cites TybsXckZ):
"« Ces estimations suggèrent que les niveaux actuels d'accès à l'insuline sont très inadéquats par rapport aux besoins projetés, en particulier en Afrique et en Asie, et que des efforts supplémentaires doivent être consacrés à la résolution de ce problème de santé imminent », alerte le Dr Sanjay Basu. Mais selon l'étude, le traitement est coûteux et reste dominé par trois fabricants."
[1] www.lepoint.fr/economie/insuline-trois-laboratoires-dont-sanofi-accuses-d-avoir-gonfle-les-prix-17-10-2018-2263732_28.php
[2] www.who.int/fr/news/item/13-11-2019-who-launches-first-ever-insulin-prequalification-programme-to-expand-access-to-life-saving-treatment-for-diabetes
[3] www.topsante.com/medecine/maladies-chroniques/diabete/d-ici-2030-plus-de-40-millions-de-diabetiques-n-auront-pas-acces-a-de-l-insuline-629322
[4] www.thelancet.com/journals/landia/article/PIIS2213-8587(18)30303-6/fulltext
Afficher tout
J'avoue ne toujours pas bien comprendre.
La crise actuelle nous a fourni plein de noms de laboratoires de taille mondiale qui ne sont pas dans ceux que tu cites. Pourquoi n'interviennent-ils pas ? Le premier qui vient avec un prix 50% moins cher gagne tout le marché en gardant des marges colossales.
Et même, qu'est ce qui empêche une entreprise quelconque d'aller se fournir au Canada voisin et de vendre le double ou le triple de son prix d'achat les flacons ?

a écrit : J'avoue ne toujours pas bien comprendre.
La crise actuelle nous a fourni plein de noms de laboratoires de taille mondiale qui ne sont pas dans ceux que tu cites. Pourquoi n'interviennent-ils pas ? Le premier qui vient avec un prix 50% moins cher gagne tout le marché en gardant des marges colossales.
/> Et même, qu'est ce qui empêche une entreprise quelconque d'aller se fournir au Canada voisin et de vendre le double ou le triple de son prix d'achat les flacons ? Afficher tout
Les 3 laboratoires que j'ai nommé dominent le marché mondial ce qui ne veut pas dire que d'autres laboratoires n'existent pas ou ne produisent pas d'insuline, mais c'est une part négligeable du marché probablement (je n'ai pas les chiffres) et ils se focalisent sur d'autres marchés (vaccin conte le covid par ex).

Un des ces 3 laboratoires pourrait descendre ses prix de 50%, mais il est beaucoup plus rentable de se mettre d'accord et de maximiser les gains ... et si un nouvel acteur se lance sur l'insuline et casse les prix ils s'aligneront, voire casseront les prix en deçà des coûts de productions (qui seront énormes pour un nouveau venu) pour le couler, donc pas si facile de se lancer quand 3 gros mammouths dominent le marché. Ce ne sont que des spéculations bien sûr.

Le problème du Canada est différent, l'autre paramètre c'est la législation locale, et les mêmes labos vendent le même produit à des tarifs complétement différents d'un côté et de l'autre de la frontière. Comme dis dans mon autre commentaire, le prix de vente est négocié et fixé aux Etats-Unis, donc ça ne changera rien pour le consommateur. La seule solution c'est le marché noir ...

a écrit : Les 3 laboratoires que j'ai nommé dominent le marché mondial ce qui ne veut pas dire que d'autres laboratoires n'existent pas ou ne produisent pas d'insuline, mais c'est une part négligeable du marché probablement (je n'ai pas les chiffres) et ils se focalisent sur d'autres marchés (vaccin conte le covid par ex).

Un des ces 3 laboratoires pourrait descendre ses prix de 50%, mais il est beaucoup plus rentable de se mettre d'accord et de maximiser les gains ... et si un nouvel acteur se lance sur l'insuline et casse les prix ils s'aligneront, voire casseront les prix en deçà des coûts de productions (qui seront énormes pour un nouveau venu) pour le couler, donc pas si facile de se lancer quand 3 gros mammouths dominent le marché. Ce ne sont que des spéculations bien sûr.

Le problème du Canada est différent, l'autre paramètre c'est la législation locale, et les mêmes labos vendent le même produit à des tarifs complétement différents d'un côté et de l'autre de la frontière. Comme dis dans mon autre commentaire, le prix de vente est négocié et fixé aux Etats-Unis, donc ça ne changera rien pour le consommateur. La seule solution c'est le marché noir ...
Afficher tout
Je n'ai pas les chiffres exactes mais il me semble que les traitements antidiabétiques T1 et T2 coûtent aussi extrêmement cher en France et sont intégralement remboursé par la sécu (environ 200€ par mois). C'est donc également une importante manne financière pour les laboratoires même dans les pays où la sécu est performante.

On parle d'un marché mondial de près de 40 milliards d'euros tout de même.

a écrit : Je n'ai pas les chiffres exactes mais il me semble que les traitements antidiabétiques T1 et T2 coûtent aussi extrêmement cher en France et sont intégralement remboursé par la sécu (environ 200€ par mois). C'est donc également une importante manne financière pour les laboratoires même dans les pays où la sécu est performante.

On parle d'un marché mondial de près de 40 milliards d'euros tout de même.
Afficher tout
J'avais lu 50 euros je crois sur un des sites que j'ai visité, et il est vrai que c'est une manne qui ne tarit pas et qui au contraire augmente au fil du temps! Je serais curieux de savoir à quel point ses 3 labos font de l'optimisation/lobbying dans chaque pays ou alors si cela découle d'un problème d'offre et demande structurel.

Dire qu'il suffirait que les diabétiques respectent tout simplement le régime qui leur est prescris pour éviter de prendre de l'insuline.. Hop une économie réalisée.

Cependant, dans le monde occidental on cherche des médicaments plutôt que des modifications de comportement.

a écrit : Dire qu'il suffirait que les diabétiques respectent tout simplement le régime qui leur est prescris pour éviter de prendre de l'insuline.. Hop une économie réalisée.

Cependant, dans le monde occidental on cherche des médicaments plutôt que des modifications de comportement.
Va falloir que je revois mon classement des commentaires les plus stupides de SCMB car tu viens de rafler la première place.

Pour se coucher moins bête, renseigne toi sur le diabète de type 1, sur le diabète gestationnel voire sur le diabète de type 2 lié à une autre pathologie.

Certes le diabète de type 2 a plus de chances de survenir quand on est en surpoids sauf que le surpoids peut également provenir d'une autre pathologie et ne pas forcément être lié à une mauvaise hygiène de vie. J'espère sincèrement que tu ne bois pas, que tu ne fumes pas, que tu manges de la nourriture bio, que tu habites dans un endroit où l'air est pure, que tu fais du sport tous les jours et que tu es tout le temps de bonne humeur afin que nous aussi, nous fassions des économies.

a écrit : Dire qu'il suffirait que les diabétiques respectent tout simplement le régime qui leur est prescris pour éviter de prendre de l'insuline.. Hop une économie réalisée.

Cependant, dans le monde occidental on cherche des médicaments plutôt que des modifications de comportement.
Pour le première partie de ton commentaire: seulement 6% des diabétiques sont de type 1 (insulinodépendant) en France, les type 2 ne sont en principe pas insulinodépendants sauf complication (source: wikipedia/diabète).

Pour la deuxième: pourrais-tu nous fournir des exemples? Au contraire, je trouve que la médecine / politique de santé moderne se préoccupe de plus en plus de prévenir et de comprendre ce qui se passe autour de la maladie (bien être du patient, rire, prise en charge de la douleur, campagnes manger/bouger etc).

C'est là un commentaire emporté ! Je connais trop bien les diabètes pour avoir suivi et suivre quelqu'un de proche auprès d'un professeur parisien renommé. Il est évident que je ne m'aventurais pas à soutenir la profonde bassesse de nos gouvernants à laisser des entreprises pharmaceutiques tirer des profits du malheur des quidams.

J'imagine que vous comprenez régime comme l'action de perdre du poids, alors que j'ai écris régime comme l'action d'avoir une alimentation équilibrée qui de facto régule les apports dans le corps. Ceci écrit, la perte de poids est recommandé aussi.

a écrit : C'est là un commentaire emporté ! Je connais trop bien les diabètes pour avoir suivi et suivre quelqu'un de proche auprès d'un professeur parisien renommé. Il est évident que je ne m'aventurais pas à soutenir la profonde bassesse de nos gouvernants à laisser des entreprises pharmaceutiques tirer des profits du malheur des quidams.

J'imagine que vous comprenez régime comme l'action de perdre du poids, alors que j'ai écris régime comme l'action d'avoir une alimentation équilibrée qui de facto régule les apports dans le corps. Ceci écrit, la perte de poids est recommandé aussi.
Afficher tout
Je m'emporte car il faut absolument préciser le type de diabète avant de sortir des énormités.

Si tu es insulinodépendant, le seul régime sans insuline qui pourrait fonctionner est de ne pas manger du tout. Alors oui, la société ferait des économies car le malade ne va pas mourir du diabète mais de faim.

Si tu es simplement insulinorésistant alors c'est possiblement réversible (pas toujours) en perdant du poids et en améliorant ton hygiène de vie (alimentation et sport). Les antidiabétiques ne sont pas de l'insuline, ce sont des hypoglycémiants qui agissent directement sur la production d'insuline (encore fonctionnelle chez les T2). Il est fort probable que ces médicaments soient également une manne financière pour les laboratoires mais ce n'est pas le sujet de l'anecdote.

Dommage pour ces médecins Canadiens qui partait d’une bonne intention. Ce sera un bon exemple pour les prochains qui devront redoubler de prudence si ils veulent qu’une bonne actions soit menée à bien

a écrit : Les 3 laboratoires que j'ai nommé dominent le marché mondial ce qui ne veut pas dire que d'autres laboratoires n'existent pas ou ne produisent pas d'insuline, mais c'est une part négligeable du marché probablement (je n'ai pas les chiffres) et ils se focalisent sur d'autres marchés (vaccin conte le covid par ex).

Un des ces 3 laboratoires pourrait descendre ses prix de 50%, mais il est beaucoup plus rentable de se mettre d'accord et de maximiser les gains ... et si un nouvel acteur se lance sur l'insuline et casse les prix ils s'aligneront, voire casseront les prix en deçà des coûts de productions (qui seront énormes pour un nouveau venu) pour le couler, donc pas si facile de se lancer quand 3 gros mammouths dominent le marché. Ce ne sont que des spéculations bien sûr.

Le problème du Canada est différent, l'autre paramètre c'est la législation locale, et les mêmes labos vendent le même produit à des tarifs complétement différents d'un côté et de l'autre de la frontière. Comme dis dans mon autre commentaire, le prix de vente est négocié et fixé aux Etats-Unis, donc ça ne changera rien pour le consommateur. La seule solution c'est le marché noir ...
Afficher tout
Désolé, je vais insister.
Si des laboratoires vendent à 50$ au canada ou 200 € par mois en France, c'est que c'est rentable. Si les pouvoirs publiques peuvent limiter les prix, ils ne peuvent obliger les entreprises à vendre à perte, donc si ce n'était pas rentable à ces prix là, elles ne vendraient pas.
De plus des monstres comme Pfizer, Johnson & Johnson, Roche, Novartis, Merk sont plus gros que ceux que tu cites (les 3 en question sont dans les gros mais ne dominent pas le marché mondial) et donc n'auraient pas peur de la réaction des laboratoires déjà en place aux US. Je ne peux donc pas m'empêcher de penser qu'il y a autre chose. Comme je ne suis pas conspirationniste, je ne vois pas ce que ça pourrait bien être...
En tout cas merci de tes réponses argumentées.

a écrit : Désolé, je vais insister.
Si des laboratoires vendent à 50$ au canada ou 200 € par mois en France, c'est que c'est rentable. Si les pouvoirs publiques peuvent limiter les prix, ils ne peuvent obliger les entreprises à vendre à perte, donc si ce n'était pas rentable à ces prix là, elles ne vendraien
t pas.
De plus des monstres comme Pfizer, Johnson & Johnson, Roche, Novartis, Merk sont plus gros que ceux que tu cites (les 3 en question sont dans les gros mais ne dominent pas le marché mondial) et donc n'auraient pas peur de la réaction des laboratoires déjà en place aux US. Je ne peux donc pas m'empêcher de penser qu'il y a autre chose. Comme je ne suis pas conspirationniste, je ne vois pas ce que ça pourrait bien être...
En tout cas merci de tes réponses argumentées.
Afficher tout
diabetopole.com/8-raisons-pour-lesquelles-linsuline-est-si-cher/

A prendre avec des pincettes, cela reste un blog.