Les charpentes en bois résistent bien au feu

Proposé par
juju5683
le

Contrairement aux idées reçues, une charpente en bois est souvent plus résistante au feu qu'une charpente métallique. En effet, le bois se consume lentement, il transmet 10 fois moins vite la chaleur que le béton et 250 fois moins vite que l'acier, et sa réaction est plus prévisible que le métal qui se dilate à la chaleur risquant l'effondrement de la structure.


Commentaires préférés (3)

Petite blague
Après la guerre du liban pourquoi a t on tout reconstruit en bois???

Parce que a cote y a la Syrie ( l aciérie )

Bon ok je me casse

Posté le

unknown

(203)

Répondre

a écrit : Petite blague
Après la guerre du liban pourquoi a t on tout reconstruit en bois???

Parce que a cote y a la Syrie ( l aciérie )

Bon ok je me casse
Je pense que c'est plutôt la scierie :)

Posté le

unknown

(314)

Répondre

Il aurait fallu une combustion à 1500 degrés pour faire fondre et par conséquent fragiliser les poutres métalliques, structurant les deux tours. Hors, la chaleur initiale due à la combustion du kérosène n'a pas dépassé les 800 degrés lors de l'impact, pour ensuite descendre aux alentours des 600 degrés pendant les 50 mn suivantes...

C'est l'emploi de la thermite (pas les petites bestioles qui elles, fragilisent de bois, mais un mélange d'aluminium métallique et d'oxyde de fer) employé dans les destructions controlées d'immeubles, qui a coupé les poutrelles de soutien, permettant ainsi l'effondrement rapide... Pardon pour le roman...

Posté le

unknown

(110)

Répondre


Tous les commentaires (88)

Éffectivement ... L'histoire des trois petits cochons serrait fausse alors! ^^

Posté le

unknown

(20)

Répondre

Oep c est la verite on l apprend en bts batiment !!

Posté le

unknown

(6)

Répondre

a écrit : Éffectivement ... L'histoire des trois petits cochons serrait fausse alors! ^^ xD

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Petite blague
Après la guerre du liban pourquoi a t on tout reconstruit en bois???

Parce que a cote y a la Syrie ( l aciérie )

Bon ok je me casse

Posté le

unknown

(203)

Répondre

Mouais... J'irai pas me coucher plus bête mais bon...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

C'est d'ailleurs le même principe pour les portes coupe-feu qui sont en bois ignifugé et non en plastique ou en acier (à part la partie aimantée).

Posté le

unknown

(16)

Répondre

a écrit : Petite blague
Après la guerre du liban pourquoi a t on tout reconstruit en bois???

Parce que a cote y a la Syrie ( l aciérie )

Bon ok je me casse
Je pense que c'est plutôt la scierie :)

Posté le

unknown

(314)

Répondre

Se sont d'ailleurs ces particularités de la réaction de l'acier à la chaleur qui sont en grande partie responsables de l'effondrement des tours du World Trade Center, me semble-t-il avoir lu à l'époque.

Posté le

unknown

(3)

Répondre

L'autre principal atout du bois pendant un incendie, c'est qu'il subit une combustion. On peut donc voir directement l'état dans lequel il se trouve et évaluer le temps qu'il va encore tenir.

L'acier, lui, perd soudainement la moitié de sa résistance une fois élevé au dessus d'une certaine température dont je ne me souviens plus (290 et quelques °C de tête). Et c'est totalement invisible.

Pour un pompier, il vaut mieux donc entrer dans un bâtiment incendié en bois qu'en acier.

Posté le

unknown

(18)

Répondre

a écrit : Se sont d'ailleurs ces particularités de la réaction de l'acier à la chaleur qui sont en grande partie responsables de l'effondrement des tours du World Trade Center, me semble-t-il avoir lu à l'époque. J'allais le dire...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Si il n'y a eu aucun complot (ce qui m'etonnerait), ca expliquerait donc l'effondrement des deux tours jumelles lors des attentats du 11 septembre 2001... Moi qui pensais que l'acier etait plis resistant...jmcmb

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Il aurait fallu une combustion à 1500 degrés pour faire fondre et par conséquent fragiliser les poutres métalliques, structurant les deux tours. Hors, la chaleur initiale due à la combustion du kérosène n'a pas dépassé les 800 degrés lors de l'impact, pour ensuite descendre aux alentours des 600 degrés pendant les 50 mn suivantes...

C'est l'emploi de la thermite (pas les petites bestioles qui elles, fragilisent de bois, mais un mélange d'aluminium métallique et d'oxyde de fer) employé dans les destructions controlées d'immeubles, qui a coupé les poutrelles de soutien, permettant ainsi l'effondrement rapide... Pardon pour le roman...

Posté le

unknown

(110)

Répondre

a écrit : Il aurait fallu une combustion à 1500 degrés pour faire fondre et par conséquent fragiliser les poutres métalliques, structurant les deux tours. Hors, la chaleur initiale due à la combustion du kérosène n'a pas dépassé les 800 degrés lors de l'impact, pour ensuite descendre aux alentours des 600 degrés pendant les 50 mn suivantes...

C'est l'emploi de la thermite (pas les petites bestioles qui elles, fragilisent de bois, mais un mélange d'aluminium métallique et d'oxyde de fer) employé dans les destructions controlées d'immeubles, qui a coupé les poutrelles de soutien, permettant ainsi l'effondrement rapide... Pardon pour le roman...
Afficher tout
Qui a pris la température sur place ?
:)

Posté le

unknown

(4)

Répondre

a écrit : Qui a pris la température sur place ?
:)
C'est la température moyenne de combustion du kérosène, ensuite c'est le matériel de bureau, bois, papier qui a brûlé...

Posté le

unknown

(3)

Répondre

a écrit : Il aurait fallu une combustion à 1500 degrés pour faire fondre et par conséquent fragiliser les poutres métalliques, structurant les deux tours. Hors, la chaleur initiale due à la combustion du kérosène n'a pas dépassé les 800 degrés lors de l'impact, pour ensuite descendre aux alentours des 600 degrés pendant les 50 mn suivantes...

C'est l'emploi de la thermite (pas les petites bestioles qui elles, fragilisent de bois, mais un mélange d'aluminium métallique et d'oxyde de fer) employé dans les destructions controlées d'immeubles, qui a coupé les poutrelles de soutien, permettant ainsi l'effondrement rapide... Pardon pour le roman...
Afficher tout
Ça y est ça recommence ^^

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Ça y est ça recommence ^^ Ca faisait longtemps toi oui... Alors, tu continues avec la version officielle? Ok... ;)

Posté le

unknown

(3)

Répondre

Je suis étudiant en école d'ingé génie civil. Une des premières choses que l'on apprend sur le bois est effectivement sa résistance au feu.!
C'est pour cela que certains ERP ont une charpente en bois. Cette charpente est nécessaire pour assurer la bonne tenue au feu de l'ouvrage pendant un éventuel incendie tandis que face au feu, une charpente métallique ne tiens pas plus d'une bonne heure (le temps varie en fct de l'intensité du feu, des charges, des liaisons entre les éléments...).

Posté le

unknown

(6)

Répondre

a écrit : Ca faisait longtemps toi oui... Alors, tu continues avec la version officielle? Ok... ;) On part dans le hors sujet mais moi non plus je ne crois pas a la version officielle. Il y a trop d' incohérence pour qu'elle soit crédible.

Posté le

unknown

(7)

Répondre