Du feu sous l'eau avec la poudre à canon

Proposé par
le

La poudre à canon peut brûler une fois plongée dans l'eau. Pour brûler, il faut un combustible, un comburant (dioxygène) et une source de chaleur. Sous l'eau, c'est le dioxygène qui manque, rendant ainsi impossible toute combustion ordinaire. Dans le cas de la poudre à canon, le dioxygène est libéré par le salpêtre (nitrate de potassium) qu'elle contient.

C'est pourquoi, lors des tirs de feux d'artifice au-dessus de l'eau, les fusées qui tombent dans l'eau continuent d'être allumées : la poudre à canon rentre dans la composition de nombreuses fusées. Il en va de même pour les cierges magiques qui contiennent souvent du salpêtre. Une autre combustion fournissant son propre comburant serait par exemple celle ayant lieu dans les réactions hypergoliques, utilisées dans les anciennes sondes Apollo, pour décoller de la Lune même en absence de dioxygène.


Commentaires préférés (3)

Y'a des pétards comme ça qui peuvent exploser sous 20-30cm de flotte.
Mais une fois sur deux, l'eau s'infiltre dans le corps du pétard et empêche le tout de faire boum. :(

Posté le

unknown

(85)

Répondre

Pour ce qui est des bougies magiques, je comprends mieux pourquoi j'ai failli faire cramer la maison de ma mère il y a 10 ans

Posté le

unknown

(58)

Répondre

a écrit : Je
Pensais que le moteur d'une fusée était Composé d'un
Comburant et d'un carburant. Mais sans doute le cas du module lunaire est spécifique ?
Sinon ça a fait l'objet de e=M6 de dimanche dernier pour ceux qui veulent en savoir plus et revoir la vidéo en ligne.
Lors du décollage depuis la terre, il me semble que c'est bien de l'oxygène et de l'hydrogène liquide qui brûlent.

Mais lors du décollage depuis là lune, ce fut un truc qui puisse s'auto-enflammer.

Posté le

unknown

(15)

Répondre


Tous les commentaires (22)

Y'a des pétards comme ça qui peuvent exploser sous 20-30cm de flotte.
Mais une fois sur deux, l'eau s'infiltre dans le corps du pétard et empêche le tout de faire boum. :(

Posté le

unknown

(85)

Répondre

Je
Pensais que le moteur d'une fusée était Composé d'un
Comburant et d'un carburant. Mais sans doute le cas du module lunaire est spécifique ?
Sinon ça a fait l'objet de e=M6 de dimanche dernier pour ceux qui veulent en savoir plus et revoir la vidéo en ligne.

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Pour ce qui est des bougies magiques, je comprends mieux pourquoi j'ai failli faire cramer la maison de ma mère il y a 10 ans

Posté le

unknown

(58)

Répondre

a écrit : Je
Pensais que le moteur d'une fusée était Composé d'un
Comburant et d'un carburant. Mais sans doute le cas du module lunaire est spécifique ?
Sinon ça a fait l'objet de e=M6 de dimanche dernier pour ceux qui veulent en savoir plus et revoir la vidéo en ligne.
Lors du décollage depuis la terre, il me semble que c'est bien de l'oxygène et de l'hydrogène liquide qui brûlent.

Mais lors du décollage depuis là lune, ce fut un truc qui puisse s'auto-enflammer.

Posté le

unknown

(15)

Répondre

ce que j'ai pas compris dans la video c'est pourquoi à la sortie de l'eau la bougie s'éteint au contact de l'air?

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : ce que j'ai pas compris dans la video c'est pourquoi à la sortie de l'eau la bougie s'éteint au contact de l'air? ben fait la dame à entouré la bouigie de beaucoup de scotch au début de la vidéo, surement pour arreter la combustion

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Lors du décollage depuis la terre, il me semble que c'est bien de l'oxygène et de l'hydrogène liquide qui brûlent.

Mais lors du décollage depuis là lune, ce fut un truc qui puisse s'auto-enflammer.
Il s'agit des > anciennes < sonde appolo. À l'époque, envoyer dans l'espace de l'air liquide comme on le fait aujourd'hui était impensable.

(reste qu'aujourd'hui on ne sait plus envoyer un homme sur la lune, mais bon ... )

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : ce que j'ai pas compris dans la video c'est pourquoi à la sortie de l'eau la bougie s'éteint au contact de l'air? Sûrement un hasard : la partie combustible devait se terminer plus ou moins vers la limite de l'eau...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : ben fait la dame à entouré la bouigie de beaucoup de scotch au début de la vidéo, surement pour arreter la combustion oui je pense que tu as raison

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Il s'agit des > anciennes < sonde appolo. À l'époque, envoyer dans l'espace de l'air liquide comme on le fait aujourd'hui était impensable.

(reste qu'aujourd'hui on ne sait plus envoyer un homme sur la lune, mais bon ... )
Comment sa "on ne sait plus" ?
"On ne veut plus" (coute chère) plutôt non ?

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Pour ce qui est des bougies magiques, je comprends mieux pourquoi j'ai failli faire cramer la maison de ma mère il y a 10 ans MDR! J'ai failli fait la même chose!
Je comprend mieux!

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Emencipator >>
Non on ne sait plus.
C'est un cas d'école en management des connaissances.
Les technologies ont complètement changées, les savoirs faire n'ont pas été entretenus. Les ingénieurs qui connaissaient les pb réel sont mort.
Faudrait re-faire des recherche et des tests pour redécouvrir comment faire.
Dans le même ordre d'idée, dans 5 ans plus personne ne saura comment faire fonctionner les usines de la hague ^^ tous les ingé qui savent seront à la retraite
( ouups j'ai rien dit ^^ )

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Y'a des pétards comme ça qui peuvent exploser sous 20-30cm de flotte.
Mais une fois sur deux, l'eau s'infiltre dans le corps du pétard et empêche le tout de faire boum. :(
Dans ce cas c'est la mèche qui s'éteint ;)

Excusez moi, mais l'anecdote contient une erreur concernant les carburants de fusée, alors permettez moi de corriger :

TOUS les moteurs de fusée utilisés depuis son invention utilisent un carburant et un comburant embarqué, qui peut être autre que l'oxygène (par exemple le couple peroxyde d'azote/kérosène). Les modules apollo ne sont donc pas une exception.

Le fait d'être "hypergolique" désigne simplement le fait que les ergols (carburant et comburant) réagissent spontanément lorsqu'ils sont mis en contact, ce qui permet de se passer de système d'allumage et donc d'alléger le système (c'est pour cela que les modules lunaires apollo disposaient en effet de moteurs utilisant ces ergols). Merci de corriger l'anecdote.

Une autre erreur s'est glissée, dans le cas de la poudre a canon, qui est composée de salpêtre, ce dernier se dissout dans l'eau assez rapidement et donc empêché toute combustion car l'oxygène n'est plus fournit (par le salpêtre qui est comburant), l'utilisation sous l'eau doit donc être très rapide après immersion ou alors dans un contenant hermétique à l'origine.

Oui, c'est le fameux triangle du feu que tu vois en 4eme : un combustible, un comburant et une energie d'activation

a écrit : Une autre erreur s'est glissée, dans le cas de la poudre a canon, qui est composée de salpêtre, ce dernier se dissout dans l'eau assez rapidement et donc empêché toute combustion car l'oxygène n'est plus fournit (par le salpêtre qui est comburant), l'utilisation sous l'eau doit donc être très rapide après immersion ou alors dans un contenant hermétique à l'origine. Afficher tout Tout à fait, la poudre à canon n'est autre que la poudre noire, incompatible avec l'eau. Dans mon métier, on détruit la poudre noire simplement par immersion de celle ci dans de grands bacs d'eau, car l'eau sépare les constituants de cette dernière et empêche leur réaction entre eux (dissolution de l'ion nitrate KNO3)