Les noms de famille particuliers en Islande

Proposé par
le

Les noms de famille tels que nous les connaissons n'existent quasiment pas en Islande : le nom retenu se compose du prénom du père ou de la mère suivi du suffixe "son" pour les hommes ou "dóttir" pour les femmes. Ainsi, la chanteuse Björk a comme nom de famille Guðmundsdóttir, un de ses parents se prénomme donc Guðmunds.


Tous les commentaires (52)

Il existe un livre sur la généalogie des islandais pour éviter ainsi de se marier dans sa propre famille sans le savoir... À consulter avant de sauter le pas !

Posté le

android

(159)

Répondre

En France, les nom de famille dateraient du 19ème siècle, et se rapporteraient au métier de la personne. Par exemple, Dubois le bûcheron...

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Tout comme "Mac" aux États-Unis pour certains. Ceci est utilisé dans beaucoup de pays, avec des suffixes différents. "Mac" est le suffixe irlandais. C'est "son" aux USA comme en Angleterre vu que c'est anglais. Les noms avec "Mac" sont donc d'origine irlandaise.

Également en russe , un suffixe en "-itch", il me semble. Exemple : Iossif Vissarionovitch Djougachvili. Son père s'appelait Vissario !

C'est presque pareil en Russie où le nom de famille des enfants est un patronyme.

Si le père s'appelle "Alexei" les enfants s'appelleront "Alexeev".
A savoir qu'il faut accorder : "Alexeeva" pour une petite fille.

a écrit : En Egypte aussi, on appelle quelqu'un par son prénom suivit du prénom de son père, suivit par celui de son grand père, et c'est en 4ème partie que le nom intervient. On peut trouver ça dans beaucoup de pays arabes. On prend le premier nom,après on mets le prénom de son père,grandpère...Mais,il possède un nom de famille qu'on trouve chez toute sa famille,qui est placé en dernier.À noter que c'est de plus en rare

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Guère pratique pour la généalogie tout ça ! Les parents ne portant pas le même nom que leurs enfants ni de leurs propres parents... Quelle généalogie? Ils sont quatorze sur cette île et donc tous cousins!

Et le petit fils aura le suffixe son de son père plus le sien soit sonson ?

a écrit : Et Ibrahimovic ? Ibrahimovic est pas suédois de naissance il vient de Bosnie^^

Posté le

windowsphone

(4)

Répondre

a écrit : Le père de la chanteuse Björk se prénomme Guðmundur et on aurait aussi pu préciser que les prénoms se conjuguent, il ne suffit pas d'apposer tout simplement -son ou -dóttir… Exactement, le "nom de famillle" vient du nom du père de la personne, au génitif, apposé du suffixe -(s)son ou -dóttir.

Posté le

android

(0)

Répondre

Les suffixes -sson ou -dotir (qui ressemble énormément à l'anglais "son" et "daugher") signifient "fils de " ou "fille de". Par exemple, le héros de la bande dessinée Thorgal s'appelle Aegirsson, du nom d'une déesse scandinave (probablement inventée), car Thorgal a été trouvé et adopté par Gandalf le Fou. Le fils de Thorgal s'appelle Jolan Thorgalsson, soit fils de Thorgal.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : "Mac", pour le coup est un préfixe. Mac signifie "fils de " il me semble

a écrit : En Egypte aussi, on appelle quelqu'un par son prénom suivit du prénom de son père, suivit par celui de son grand père, et c'est en 4ème partie que le nom intervient. c'est vrai ! j'aurais du prendre le prénom de mon père si ma mère n'avait pas insister pour que je prenne son nom!

a écrit : Il existe un livre sur la généalogie des islandais pour éviter ainsi de se marier dans sa propre famille sans le savoir... À consulter avant de sauter le pas ! Très précisément un recueil établi par les colons Norvégiens au IXe (sauf erreur) siècle, lors de leur arrivée sur cette île auparavant inhabitée, avant de faire une sorte d'historique généalogique des arrivants. C'est grâce à celui-ci que l'on peut facilement retrouver ses ancêtres en Islande. À la base manuscrit, l'Islendigabók (le Livre des Islandais) se trouve maintenant accessible en ligne, seulement si l'on possède la nationalité islandaise.

Posté le

android

(3)

Répondre

Pour infos les patronymes sont apparus en France vers le XIIeme siècle et se basaient sur le lieu d'origine de la personne, sur son métier ou même encore sur une caractéristique physique.
Par ailleurs, la particule "de" était autrefois très courante et contrairement à une idée reçue, elle n'est pas forcément un signe d'appartenance à la noblesse.
La particule est toutefois nécessaire pour porter officiellement un titre nobiliaire (ce qui est toujours possible ajd, à titre symbolique) ; certains membres de ma famille ne peuvent revendiquer l'usage des titres suite à la déchéance de la particule, dont la cause demeure inconnue.

a écrit : Pour infos les patronymes sont apparus en France vers le XIIeme siècle et se basaient sur le lieu d'origine de la personne, sur son métier ou même encore sur une caractéristique physique.
Par ailleurs, la particule "de" était autrefois très courante et contrairement à une idée reçue, elle n'e
st pas forcément un signe d'appartenance à la noblesse.
La particule est toutefois nécessaire pour porter officiellement un titre nobiliaire (ce qui est toujours possible ajd, à titre symbolique) ; certains membres de ma famille ne peuvent revendiquer l'usage des titres suite à la déchéance de la particule, dont la cause demeure inconnue.
Afficher tout
S'appeler "de" quelque chose, si ce n'est pas noble, c'est soit quelqu'un qui se rajoute le "de" pour faire noble ( le plus courant) soit cela s'écrit avec un "De" majuscule comme cela se fait dans le nord.
Pour ce qui est de la particule obligatoire pour être noble, certains le son sans, certaines noblesses bretonnes ont un nom en "le qch" (comme le Nôtre) . Noblesse ancienne. Mais la pluspart des noms "le qch" ne sont pas nobles pour un sou. (Comme le Pen) .
au pire, c'était pour te répondre parce que c'était pas le sujet :)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : S'appeler "de" quelque chose, si ce n'est pas noble, c'est soit quelqu'un qui se rajoute le "de" pour faire noble ( le plus courant) soit cela s'écrit avec un "De" majuscule comme cela se fait dans le nord.
Pour ce qui est de la particule obligatoire pour êt
re noble, certains le son sans, certaines noblesses bretonnes ont un nom en "le qch" (comme le Nôtre) . Noblesse ancienne. Mais la pluspart des noms "le qch" ne sont pas nobles pour un sou. (Comme le Pen) .
au pire, c'était pour te répondre parce que c'était pas le sujet :)
Afficher tout
Je n'étais pas au courant de la distinction entre "de" et "De", info intéressante.
Pour la particule j'insistais sur le fait qu'elle est a priori nécessaire non pas pour être noble mais pour adjoindre un titre à son nom (Comte/marquis "de" XYZ par exemple). Ça reste à vérifier.

a écrit : Je n'étais pas au courant de la distinction entre "de" et "De", info intéressante.
Pour la particule j'insistais sur le fait qu'elle est a priori nécessaire non pas pour être noble mais pour adjoindre un titre à son nom (Comte/marquis "de" XYZ par exemple). Ça reste à vérifier.
Lorsque l'on héritait d'un titre et d'une propriété sans porter le nom familiale (pas d'héritiers en ligne direct par exemple), il se pouvais que l'on soit monsieur x comte de "nom hérité du domaine" a condition que le dit nom x soit noble . par exemple, si M le Nôtre avais hérité du château de Saumur et du titre de comte, il deviens M le Nôtre, comte de Saumur pour son nom complet. Rare en france mais possible. Dans tous les autres pays d'Europe c'est chose courante.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il existe un livre sur la généalogie des islandais pour éviter ainsi de se marier dans sa propre famille sans le savoir... À consulter avant de sauter le pas ! Horrible comme situation d'avoir aucune idée de qui fait partie de ta famille si tu restes pas en contact avec la personne o0

Posté le

android

(0)

Répondre