La non assistance à personne en danger, prise par Vichy

Proposé par
le
dans

La loi qui prévoit le délit de "non assistance à personne en danger" avait été prise par le gouvernement de Vichy en réaction aux français qui ne portaient pas secours aux militaires allemands lorsque ceux-ci se trouvaient en difficulté.


Tous les commentaires (50)

C'est absolument exact! A ceci près que le délit en question s'appel en fait le delit d'omission de porter secour.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Electre. Les soldats allemands ne sont pas tous passés par les jeunesses hitlériennes loin de lá. En revanche, il est vrai que beaucoup d'entre eux avait de la rancune envers la France suite au comportement de nos soldats pendant la première guerre mais ça personne n'en parle, c'est bcp plus facile de parler des écarts de l'ennemi. Quand aux soldats allemands pendant l'occupation, leur comportement était pour la plupart, respectueux envers nous. Les pillards de l'époque étaient les maquisards.

Posté le

unknown

(7)

Répondre

a écrit : Electre. Les soldats allemands ne sont pas tous passés par les jeunesses hitlériennes loin de lá. En revanche, il est vrai que beaucoup d'entre eux avait de la rancune envers la France suite au comportement de nos soldats pendant la première guerre mais ça personne n'en parle, c'est bcp plus facile de parler des écarts de l'ennemi. Quand aux soldats allemands pendant l'occupation, leur comportement était pour la plupart, respectueux envers nous. Les pillards de l'époque étaient les maquisards. Afficher tout effectivement... c'est avec respect qu'ils ont emmenés les populations juives ET maquisardes dans des fourgons à bestiaux en direction de la Pologne ou qu'ils fusillaient des otages en représailles. Mais ils obéissaient aux ordres! Parler de respect dans ce cas là et de pillards pour les maquisards c'est faire affront à ceux qui ont laissé leur vie pour libérer la France! Bien sur qu'il y avait des "gens bien" enrôlés de force dans l'armée allemande, bien sur qu'il y avait des voyous chez les résistants... mais ne donnons pas le bon rôle aux forces d'occupation!
La lecture "d'effroyables jardins " même s'il s'agit d'une oeuvre de fiction peut donner une idée de la question.

Posté le

unknown

(8)

Répondre

Juste histoire de conclure : Cham ne donne pas le bon rôle aux occupants, ni ne fait d'affront horrible aux résistants, il/elle rétablit juste un semblant d'équité, de vérité et de rationalisme dans cette guerre qui ne propose pas du tout un camp de gentils et un autres de méchants.
C'est toujours plus compliqué que ça ... et je trouve que son commentaire retranscrit bien cette difficulté d'interprétation.

Posté le

unknown

(5)

Répondre

sauf erreur, le terme exact dans la loi française est : "non assistance à personne en péril"

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Que de belles paroles... D'abord ce qui rend cette guerre si terrible vue de notre époque, c'est l'holocauste, et l'allemagne nazie était loin de s'en vanter... Qui plus est, 95% de la population essayait simplement de survivre, ni résistants ni collabos... Et enfin, chères âmes bien pensantes, il est bien facile de dire que vous auriez résisté depuis votre petit présent bien confortable... Comme le dit si bien Goldmann dans "Né en 17 à Leidenstadt", on saura jamais ce qu'on a vraiment dans nos ventres, caché derrière nos apparences...

En tout cas super anecdote!

Posté le

unknown

(15)

Répondre

a écrit : Pour les professions médicales ou paramédicales le code de la santé et la déontologie entrent en effet en ligne. La loi française ne permet pas de soigner une personne contre son gré (art. L.1111-4 du Code de la santé publique), mais encore faut-il que la personne soit en mesure d'exprimer son consentement et que celui-ci ne soit pas faussé (personne en pleine possession de ses facultés mentales). Il y a cependant des exeptions pour les mineurs et les sectes. Pour les soins non urgents la saisie du Procureur de la République ou du substitut peut être nècessaire. Afficher tout Je ne pense pas que l'article 1111-4 s'applique quand la personne est en danger de mort...
Tu fais du droit toi ?

Posté le

unknown

(0)

Répondre

l'Allemagne étant signataire de la convention de Genève,cette loi,bien qu'émise dans un pays vaincu,se conçoit assez logiquement.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Personne postant des commentaires n a vécu cet époque ( je m avance peut être mais y a pas grand risque que je me trompe) et donc personne ne peut juger de la situaion de l époque, si tu enlève la Gestapo et les SS , il restent 85% de trouffion de fantassin qui a mon avis n étaient en aucun cas haineux envers la population francaise. Mais bon de notre coté de l Histoire en tant qu allié la vérité est bien souvent arrangée afin que les allemand dans leur globalité passent pour des sanguinaires meutriers barbarent sans aucunes morales. Le Nazisme est degueulasse les Nazis sont ignobles mais les allemands ne l'étaient pas tous... Afficher tout Tu te trompes, mon père a vécu cette époque (né en 1915) et poste souvent des commentaires scientifiques, médicaux ou historiques (ses 3domaines d'études sup)... Il se sert très bien d'Internet et des ordinateurs...

Posté le

iphone

(2)

Répondre

Et ben si c'est dans un contexte de guerre, on les tue ! Aucune loi ne dicte qu'il est interdit de tuer un soldat ennemi sur un champ de bataille...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Touko non je ne réponds pas salut mais puis-je aller avec toi ?
Pour être sérieux, celà (le suicide) me fait penser au drame qui est arrivé il y a quelques jours où un homme est mort en voulant sauver une femme qui s'était jetée d'un pont. C'est vraiment affreux.
C'est vrai, la pauvre femme a du tellement s'en vouloir ...

Avant qu'on ne le demande, oui je suis un monstre sans coeur qui devore des bébés chats.

Posté le

android

(1)

Répondre

@John_Melmoth, Exact mon cher, mais comme toujours, tu omets, la seconde partie de la vérité, certes la France, est le pays qui a le plus collaboré, mais c'est aussi celui qui a le plus resisté (au sein des pays occupés, ou alliés de l'axe)
Et ce, en terme de nombre de résistant (recensé par la police allemande), de soldats allemands tués en termes de conflits non déclarés, et en coût de détérioration matériel,
donc, apprends à connaitre ton pays, avant de lui incomber tous les maux !

a écrit : ( à l époque ) trahison si on les aidait , aux yeux du peuple, et puni par la loi si on ne leur portait pas assistance... Dileme de taille pour un patriote ... Et naquit le suicide...

John melmoth
Pas du tout il suffit de regarder la Pologne qui était tellement antisémite (je ne suis pas sur de l'orthographe) que plus 4/5 de juifs on était déporté donc je sais qu'à l'époque il n'y a pas eu "40 millions de résistant" mais il y en a eu assez pour que la population juive ne soit pas toucher a se point.

a écrit : Personne postant des commentaires n a vécu cet époque ( je m avance peut être mais y a pas grand risque que je me trompe) et donc personne ne peut juger de la situaion de l époque, si tu enlève la Gestapo et les SS , il restent 85% de trouffion de fantassin qui a mon avis n étaient en aucun cas haineux envers la population francaise. Mais bon de notre coté de l Histoire en tant qu allié la vérité est bien souvent arrangée afin que les allemand dans leur globalité passent pour des sanguinaires meutriers barbarent sans aucunes morales. Le Nazisme est degueulasse les Nazis sont ignobles mais les allemands ne l'étaient pas tous... Afficher tout Parfaitement d'accord, qui sait comment nous réagirions en temps de guerre, j'entends d'ici les beau petit patriote ayant pleine foi dire haut et fort "moi l'ennemi je le boute hors de les terre, etc.." Mais qui sait comment réagirai un père de famille, une mère qui voit crever ses enfants de faim, ou un homme qui doit choisir entre sa propre vie ou celle des siens en échange d'une dénonciation du voisin.

Seul ces sombres périodes peuvent nous le dire, quelles ne reviennes jamais.

a écrit : Personne postant des commentaires n a vécu cet époque ( je m avance peut être mais y a pas grand risque que je me trompe) et donc personne ne peut juger de la situaion de l époque, si tu enlève la Gestapo et les SS , il restent 85% de trouffion de fantassin qui a mon avis n étaient en aucun cas haineux envers la population francaise. Mais bon de notre coté de l Histoire en tant qu allié la vérité est bien souvent arrangée afin que les allemand dans leur globalité passent pour des sanguinaires meutriers barbarent sans aucunes morales. Le Nazisme est degueulasse les Nazis sont ignobles mais les allemands ne l'étaient pas tous... Afficher tout +1
Même pas un quart de l'armée régulière Allemande (la Wehrmacht) aspirait au NSDAP. La majorité était des hommes, des humains lancés dans une guerre qu'ils ne voulaient sûrement pas.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Pas si évident que ça Mr Melmoht !!! En sachant que c'est le gouvernement lui même qui a demandé à la population de collaborer : En France, la politique de collaboration a été mise en place par le Maréchal Pétain sous l'occupation allemande, pendant la Seconde Guerre mondiale, et c'est Pétain lui-même qui a lancé ce terme dans son discours radiodiffusé du 30 octobre 1940, où il invitait les Français à collaborer avec l'ennemi. Alors c'est bien gentil, mais soyons exacte !!! Afficher tout Mise en place par Pierre Lawal surtout ! Petain a juste relégué le sale boulot. D ailleurs Lawal (le 1er ministre) et Petain ont été condamnés a mort, mais Petain a été gracié par De Gaullebpour ses services rendus durant la 1ere guerre mondiale (Verdun nottament). Encore plus etonnant quand on sait que Petain s est opposé a De Gaulle qui voulait changer l'organisation de l armée, alors que les nazis ce sont entre autres inspirés de De Gaulle pour leur fameuse Blitzkrig qui aura si bien marchée. Mais une autre anecdote en parle mieux que moi

Posté le

android

(1)

Répondre

D'ailleurs, j'ai entendu parler d'une histoire à ce sujet. Dans le métro, une fille s'est fait agresser mais les voyageurs n'ont pas bougé. L'agresseur a pris un an et demi avec sursis et 2 mois fermes mais la victime a poursuivi les voyageurs en justice. Ils risquent jusqu'à 5 ans de prison. Système de merde. Bientôt, ce seront eux qui feront de la tôle et les agresseurs qui seront libres.