Un procès pour Baudelaire

Proposé par
le

"Les Fleurs du mal" est un recueil de poèmes de Baudelaire qui fit scandale en 1857 lors de sa parution. Certains poèmes valurent à Baudelaire un procès pour offense à la morale religieuse et outrage à la morale publique et aux bonnes moeurs, en raison de leur connotation érotique, voire pornographique. En 1949, un procès en révision permit de réhabiliter cette œuvre.

Le procureur qui prononça les réquisitions, Ernest Pinard, avait déjà requis l'interdiction du roman "Madame Bovary".


Commentaires préférés (3)

[quote=Nerviens]Déjà rien que le titre "Fleurs du mal/mâle" n'est pas un hasard.[/quote]Euuuuh... Le titre original était "les fleurs maladives"... Une sorte de métaphore sur la beauté parfaite (les fleurs) qu'un mal insidieux(le spleen, ou la mélancolie pour ceux qui ne connaissent pas) gâche.

Posté le

android

(92)

Répondre

ayant été libraire, je peux vous assurer qu encore aujourd'hui il y existe une censure littéraire très importante (même si bien sur cela ne passe plus aussi directement par le pouvoir politique). Nos petits enfants se chargeront probablement de poster des anecdotes sur le sujet (oui oui, assurément SCMB va traverser les âges ! :)

Posté le

android

(95)

Répondre

a écrit : C est a dire une censure littéraire? Sur quels sujets? Je te pose cette question car ce que tu as dis va au contraire de ce que je pensais jusquà present, c est a dire que les écrivains et les journalistes ( et surtout les journalistes) détiennent le pouvoir en ce bas monde..plus particulierement en France. les maisons d éditions (interforum, hachette, etc) décident véritablement de ce que vous lirez ou non. les critères sont purement financiers a ce sujet. quand la librairie reçoit des livres, elle ne les achète pas mais les loue, c'est à dire que s'ils ne marchent pas ou qu'on en à trop, la maison d éditions ne pose pas de question, les récupère et nous donne un avoir pour en prendre d autres chez elle. de plus, si on vend le livre, plus la maison d édition est importante, plus elle offre une marge conséquente à la boutique. dans tout ça, les "dépôts", c'est à dire les personnes indépendantes qui s auto éditent, ou même les petits éditeurs, sont bien malmenés. ils ne peuvent pas offrir les même intérêts, donc la librairie prends des risques en prenant les livres. Je ne parle pas du livre contestataire "bien pensant", c'est à dire ni trop ni trop peu, mais bien du livre politiquement incorrect.
j'ai vu tellement de gens passionnés, qui avaient investi une fortune pour publier le livre après un refus des maisons d éditions (la j entends pour des critères d engagement politique ou social, ya aussi des manuscrits clairement nazes).. ma librairie ne peut pas prendre le risque financier d accepter plusieurs ouvrages indépendants, qui coûtent plus cher et qu'il faut véritablement acheter, et de toute façon ça n'est pas ce que les gens veulent. pour vendre des centaines de musso par mois je peux vous en parler.
internet est un monde très libéré, mais il n en va pas de même du cinéma ou de la librairie. il y a beaucoup de codes parce que ce ne sont pas des milieux en expansion, au contraire..
voilà, mais ce n est que mon point de vue, mon expérience.. il doit, c'est sur, en exister d autres.

Posté le

android

(178)

Répondre


Tous les commentaires (59)

Il a quand même fallu presque un siècle pour réhabiliter ce monument de la littérature française !

Mais bon, quand on voit les méfaits du morceau qui a prononcé la sentence, on comprend mieux...

Posté le

website

(22)

Répondre

[quote=Nerviens]Déjà rien que le titre "Fleurs du mal/mâle" n'est pas un hasard.[/quote]Euuuuh... Le titre original était "les fleurs maladives"... Une sorte de métaphore sur la beauté parfaite (les fleurs) qu'un mal insidieux(le spleen, ou la mélancolie pour ceux qui ne connaissent pas) gâche.

Posté le

android

(92)

Répondre

comme quoi l'art sa évolue donc peut-être que la pornographique d'aujourd'hui sera étudié au lycée dans le futur comme grand chef d'oeuvre cinématographique

Posté le

android

(14)

Répondre

ayant été libraire, je peux vous assurer qu encore aujourd'hui il y existe une censure littéraire très importante (même si bien sur cela ne passe plus aussi directement par le pouvoir politique). Nos petits enfants se chargeront probablement de poster des anecdotes sur le sujet (oui oui, assurément SCMB va traverser les âges ! :)

Posté le

android

(95)

Répondre

toutes mes excuses donc ^^
mais on m'a menti en cours de français !! je suis outré. lol

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : ayant été libraire, je peux vous assurer qu encore aujourd'hui il y existe une censure littéraire très importante (même si bien sur cela ne passe plus aussi directement par le pouvoir politique). Nos petits enfants se chargeront probablement de poster des anecdotes sur le sujet (oui oui, assurément SCMB va traverser les âges ! :) Afficher tout C est a dire une censure littéraire? Sur quels sujets? Je te pose cette question car ce que tu as dis va au contraire de ce que je pensais jusquà present, c est a dire que les écrivains et les journalistes ( et surtout les journalistes) détiennent le pouvoir en ce bas monde..plus particulierement en France.

Posté le

android

(0)

Répondre

je pense que Norton va bientôt se manifester

Posté le

website

(12)

Répondre

a écrit : comme quoi l'art sa évolue donc peut-être que la pornographique d'aujourd'hui sera étudié au lycée dans le futur comme grand chef d'oeuvre cinématographique Nan là faut quand même pas abuser hein !

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : C est a dire une censure littéraire? Sur quels sujets? Je te pose cette question car ce que tu as dis va au contraire de ce que je pensais jusquà present, c est a dire que les écrivains et les journalistes ( et surtout les journalistes) détiennent le pouvoir en ce bas monde..plus particulierement en France. J'avais personnellement déjà entendu parler d'un nouveau type de censure : une censure qui désormais s'applique par le bas (contrairement à celle qui s'applique par le haut : par l'état), c'est-à-dire que les censeurs sont désormais les écrivains eux-même qui noyant les étals des libraires sous un flot continu de livre plus ou moins bons ou mauvais empêchent que tous puissent être lus.
Néanmoins je ne sais pas si c'est ce qu'elle voulait dire. :D

Posté le

android

(8)

Répondre

Se branler sur du Baudelaire faut le faire ! En voilà une belle brochette de pervers !

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : C est a dire une censure littéraire? Sur quels sujets? Je te pose cette question car ce que tu as dis va au contraire de ce que je pensais jusquà present, c est a dire que les écrivains et les journalistes ( et surtout les journalistes) détiennent le pouvoir en ce bas monde..plus particulierement en France. les maisons d éditions (interforum, hachette, etc) décident véritablement de ce que vous lirez ou non. les critères sont purement financiers a ce sujet. quand la librairie reçoit des livres, elle ne les achète pas mais les loue, c'est à dire que s'ils ne marchent pas ou qu'on en à trop, la maison d éditions ne pose pas de question, les récupère et nous donne un avoir pour en prendre d autres chez elle. de plus, si on vend le livre, plus la maison d édition est importante, plus elle offre une marge conséquente à la boutique. dans tout ça, les "dépôts", c'est à dire les personnes indépendantes qui s auto éditent, ou même les petits éditeurs, sont bien malmenés. ils ne peuvent pas offrir les même intérêts, donc la librairie prends des risques en prenant les livres. Je ne parle pas du livre contestataire "bien pensant", c'est à dire ni trop ni trop peu, mais bien du livre politiquement incorrect.
j'ai vu tellement de gens passionnés, qui avaient investi une fortune pour publier le livre après un refus des maisons d éditions (la j entends pour des critères d engagement politique ou social, ya aussi des manuscrits clairement nazes).. ma librairie ne peut pas prendre le risque financier d accepter plusieurs ouvrages indépendants, qui coûtent plus cher et qu'il faut véritablement acheter, et de toute façon ça n'est pas ce que les gens veulent. pour vendre des centaines de musso par mois je peux vous en parler.
internet est un monde très libéré, mais il n en va pas de même du cinéma ou de la librairie. il y a beaucoup de codes parce que ce ne sont pas des milieux en expansion, au contraire..
voilà, mais ce n est que mon point de vue, mon expérience.. il doit, c'est sur, en exister d autres.

Posté le

android

(178)

Répondre

a écrit : comme quoi l'art sa évolue donc peut-être que la pornographique d'aujourd'hui sera étudié au lycée dans le futur comme grand chef d'oeuvre cinématographique Mdr barney stinston a souligner ça dans un épisode de how i met your mother xD

Posté le

iphone

(9)

Répondre

pour une fois que je peut dire, Je le savais déjà ;-)
Je l'ai étudié en cours de français en terminale.

Posté le

android

(3)

Répondre

Quand certains s'enivraient d'absinthe, pour libérer leur créativités, Baudelaire avait choisi lui la "confiture verte "(mixture a base de haschisch,sucres et aromates). Cette expérience relativement intense décuplait selon lui sa créativité. Participant même aux réunions du "Club des Haschischins ",organisées a l'hôtel Pimodan . Puis il essaiera l'opium dont il décrira les Enchantements et tortures .....

Me demande quelles "fleurs" ont pu lui faire tant de mal .... ;)

Posté le

website

(20)

Répondre

Sept poèmes exactement ont était retirées. Il est vrai que certain était assez "trash" mais de la à les censurer..

Posté le

android

(3)

Répondre

À cette époque on violait la vierge et l'orphelin MAIS ON EN PARLAIT PAS DANS UNE OEUVRE !!!

Posté le

android

(4)

Répondre

ho poison de salonique ta mère fit un pet foireux et de sa colique tu naquis .....

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : C est a dire une censure littéraire? Sur quels sujets? Je te pose cette question car ce que tu as dis va au contraire de ce que je pensais jusquà present, c est a dire que les écrivains et les journalistes ( et surtout les journalistes) détiennent le pouvoir en ce bas monde..plus particulierement en France. ...Pouvoir exécutif , législatif, judiciaire et ..n'oublions pas médiatique (officieusement officiel) ;)

Posté le

website

(6)

Répondre

a écrit : C est a dire une censure littéraire? Sur quels sujets? Je te pose cette question car ce que tu as dis va au contraire de ce que je pensais jusquà present, c est a dire que les écrivains et les journalistes ( et surtout les journalistes) détiennent le pouvoir en ce bas monde..plus particulierement en France. Sur beaucoup de sujets !
Par exemple sur les liens forts entre les ministères et certaines organisations (santé, médicaments, etc...), le lien entre les syndicats et le pouvoir, la corruption de manière générale (France = 24eme pays le plus corrompu d'après courrier international). Si tu écris que d'après tes recherches Jules César était une femme, ça va tout le monde s'en fout et tu ne déranges personne, par contre si tu écris que, bizarre, les allemands n'ont jamais fabriqué pendant la guerre de gaz létal, tu vas directement en prison (négationnisme)
À part ce dernier exemple, la censure en France est informelle, c'est à dire que l'éditeur refusera ton livre (c'est son droit)

Posté le

iphone

(11)

Répondre