Le copyright a son opposé : le copyleft

Proposé par
le

Vous connaissez sans doute le terme copyright qui désigne la notion de droit d'auteur dans certains pays. Mais le terme copyleft existe également : il désigne une oeuvre normalement protégée et dont l'auteur autorise chacun à utiliser, copier ou encore modifier cette oeuvre. Chaque oeuvre utilisant l'oeuvre originale ou la modifiant devra être également en copyleft.


Commentaires préférés (3)

Copyright! Copyleft! Copyup! Copydownn! Le prochain tube de l'été

Posté le

iphone

(167)

Répondre

Il y a un double jeu de mot dans la traduction "CopyLeft" :
En effet tout d'abord, assez intuitivement, il désigne l'opposition Right de CopyRight et Left.
Enfin CopyLeft est également à prendre dans le sens Copie Laissée, autorisée ( car left est le passé simple de to Leave qui se traduit par Laisser ) !

Posté le

android

(201)

Répondre


Tous les commentaires (62)

Autant le laisser comme ça sans copyright , finalement ça revient au même .

Posté le

android

(0)

Répondre

Quest ce que sa change réellement ?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

Copyright! Copyleft! Copyup! Copydownn! Le prochain tube de l'été

Posté le

iphone

(167)

Répondre

a écrit : Autant le laisser comme ça sans copyright , finalement ça revient au même . Non car toute oeuvre originale est par défaut protégée par les droits d'auteurs, en france du moins. C'est plutôt le fait d'apposer le sigle © qui est facultatif.

Posté le

android

(14)

Répondre

@pontac. tout comme ton commentaire !!! perso je ne le sevais pas et je me coucherai moin bete !!! et relis le reglement du site.

Posté le

android

(0)

Répondre

bien évidemment on en entend jamais parlé de celui-là !

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : ah Ouai pas con. ;) il y a pleins d'autres exemples mais faisant des etudes d'informatique c'est le premier qui m'est venu a l'esprit ;)

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : quelqu'un aurait il un exemple concret? Si j'ai bien compris en gros si on prend l'exemple de la chanson de Claude François " comme d'habitude" elle est protégée par un copyright (car c'est un original) et donc toutes les reprises faites a partir de cette musique comme "my way" de Sinatra doit être "protégée"( c'est un peu un non sens vu que du coup le copyleft ne protège rien) par un copyleft. A confirmer

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Autant le laisser comme ça sans copyright , finalement ça revient au même . Justement non, si tu modifies un logiciel "copyleft" et que tu le distribues, il restera en "copyleft"(donc modifiable), donc si quelqu'un d'autre veut le modifier après, il pourra. Et le rendre "in-modifiable" est illégal.
(Enfin c'est ce que j'ai compris...)

Posté le

iphone

(23)

Répondre

a écrit : Non car toute oeuvre originale est par défaut protégée par les droits d'auteurs, en france du moins. C'est plutôt le fait d'apposer le sigle © qui est facultatif. Donc si par exemple je fais un dessin il est automatiquement protégé par droit d'auteur ? Ou il faut souscrire à quelque chose ?

Posté le

android

(10)

Répondre

Il y a un double jeu de mot dans la traduction "CopyLeft" :
En effet tout d'abord, assez intuitivement, il désigne l'opposition Right de CopyRight et Left.
Enfin CopyLeft est également à prendre dans le sens Copie Laissée, autorisée ( car left est le passé simple de to Leave qui se traduit par Laisser ) !

Posté le

android

(201)

Répondre

a écrit : Autant le laisser comme ça sans copyright , finalement ça revient au même . Ce n'est pas pour le plaisir de protéger... La différence, c'est que si tu laisses ton oeuvre non protégée, quelqu'un peut y mettre un copyright à son nom, et tu ne pourra rien y faire. Donc mieux vaut un copyleft que rien du tout.

Posté le

android

(37)

Répondre

a écrit : Donc si par exemple je fais un dessin il est automatiquement protégé par droit d'auteur ? Ou il faut souscrire à quelque chose ? Il l'est effectivement. C'est une oeuvre de l'esprit. Dans les faits, personne ne peut se l'approprier intellectuellement ou s'en réclamer et personne ne peut le reproduire sous toute les formes possibles (prise de vue, scan, etc) sans ton accord. Enfin, tu es libre de le vendre, ou de vendre des droits d'exploitation, mais au regard du code de la propriété intellectuelle tu en reste l'auteur et ton droit de reconnaissance (le fait de te mentionner, citer, designer comme auteur) est incessible et inaliénable (impossible à monnayer et indéfini dans le temps).

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : Ce n'est pas pour le plaisir de protéger... La différence, c'est que si tu laisses ton oeuvre non protégée, quelqu'un peut y mettre un copyright à son nom, et tu ne pourra rien y faire. Donc mieux vaut un copyleft que rien du tout. Dans la pratique, un dépôt d'enregistrement assure l'auteur de la protection de sa volonté. En l'absence de dépôt, légalement, l'auteur peut fournir les fichiers sources (dans le cas d'un montage photo par exemple) pour faire valoir sa paternité.

Posté le

android

(2)

Répondre

le terme copyright n'a aucune valeur légale en France... il s'agit simplement du droit d'auteur.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : le terme copyright n'a aucune valeur légale en France... il s'agit simplement du droit d'auteur. Le copyright est une protection qu'une entreprise peut utiliser même si c' est l'un de ses salariés qui en est l'auteur.donc ce n'est pas tout à fait la même chose.

Posté le

android

(2)

Répondre