Des loup-garous au Moyen Age

Proposé par
le

Du XVème au XVIIème siècle, l'Europe et la France particulièrement ont été le théâtre de nombreux procès faisant état d'hommes suspectés d'être lycanthropes (plus couramment appelés loup-garous), qui finirent souvent brûlés vifs. Cela serait dû à la consommation de champignons hallucinogènes, aux effets proches du LSD.

A l'époque, plusieurs champignons et plantes toxiques étaient consommés de manière délibérée ou accidentelle (dont l'ergot de seigle et la morelle noire), et ils donnaient des hallucinations à leurs consommateurs, qui pensaient alors avoir été transformés en loups.


Commentaires préférés (3)

Les premieres traces de loups-garous viennent de la mythologie slave; les lycanthropes étant en réalité des gens nés avec des maladies telles que l'hypertricose, qui fait pousser des cheveux sur le visage par exemple. Pour les Slaves, c'était une bénédiction, car le sujet aurait une ouïe et un odorat surdéveloppé, et pourrait se transformer occasionnelement en loup. C'est seulement les catholiques, une fois arrivé en territoire slave, qui ont démonisés les loup-garou, comme les vampire (qui étaient atteint d'une maladie dégénérative leur asséchant la peau et leur obligeant de boir du sang pour se soigner [cette maladie est même développée dans un épisode des experts])

source : dictionnaire des mythologies

Posté le

unknown

(285)

Répondre

Je remercie le modero d'avoir raccourci mon anecdote qui était certes très lourde, cependant l'information la plus surprenante y est absente:" Pour la France seule, entre 1520 et 1630, quelque 30 000 individus connurent l'infortune d'être considérés comme des loups-garous", ce qui représente environs 276 procès par an, soit 5 affaires par semaine !

Posté le

unknown

(232)

Répondre

Bonjour,
La ville de Salem existe bel et bien et est une ville située dans le Massachusetts aux États-Unis. Le célèbre procès des "sorcières de Salem" y eut lieu en mai 1692.

Posté le

unknown

(159)

Répondre


Tous les commentaires (41)

Les premieres traces de loups-garous viennent de la mythologie slave; les lycanthropes étant en réalité des gens nés avec des maladies telles que l'hypertricose, qui fait pousser des cheveux sur le visage par exemple. Pour les Slaves, c'était une bénédiction, car le sujet aurait une ouïe et un odorat surdéveloppé, et pourrait se transformer occasionnelement en loup. C'est seulement les catholiques, une fois arrivé en territoire slave, qui ont démonisés les loup-garou, comme les vampire (qui étaient atteint d'une maladie dégénérative leur asséchant la peau et leur obligeant de boir du sang pour se soigner [cette maladie est même développée dans un épisode des experts])

source : dictionnaire des mythologies

Posté le

unknown

(285)

Répondre

humm les psilos...bientôt la saison

Posté le

unknown

(5)

Répondre

Je remercie le modero d'avoir raccourci mon anecdote qui était certes très lourde, cependant l'information la plus surprenante y est absente:" Pour la France seule, entre 1520 et 1630, quelque 30 000 individus connurent l'infortune d'être considérés comme des loups-garous", ce qui représente environs 276 procès par an, soit 5 affaires par semaine !

Posté le

unknown

(232)

Répondre

Cette partie a été enlevée car elle est complètement invérifiable, on trouve de tout concernant les chiffres.

Posté le

unknown

(26)

Répondre

J'avais entendu dire que les loups-garous et les vampires étaient plutôt des gens atteints de la rage, devenants ainsi très agressifs, mordants leur victimes et transmettant le mal par la morsure.
Mais par contre je crois que l'ergot de seigle est soupçonné d'avoir provoqué les hallucinations qui furent fatales aux sorcière de Salem.

Posté le

unknown

(21)

Répondre

En fait la ville de Salem proprement dit n existe pas,c est juste le diminutif de Jérusalem lot's, qui est le vrai nom de la ville

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Et après certains osent dire que la consommation de drogue n est pas dangereuse !!!

Posté le

unknown

(11)

Répondre

Bonjour,
La ville de Salem existe bel et bien et est une ville située dans le Massachusetts aux États-Unis. Le célèbre procès des "sorcières de Salem" y eut lieu en mai 1692.

Posté le

unknown

(159)

Répondre

Hahaha, c'est génial les champis !! :D

Posté le

unknown

(16)

Répondre

a écrit : En fait la ville de Salem proprement dit n existe pas,c est juste le diminutif de Jérusalem lot's, qui est le vrai nom de la ville En fait c'est la ville de Jérusalem lot's qui n'existe pas : c'est une invention de Stephen King.
Il y fait référence dans plusieurs nouvelles, et surtout dans le livre éponyme.

Par ailleurs, il existe de nombreuses localités qui répondent à ce nom, les plus connues étant les ville de Salem dans le Massachusetts, et de Salem dans l'Orégon.

Je ne crois pas qu'on y trouve des loups-garous, ni même des vampires, n'en déplaise à M. King.

Posté le

unknown

(26)

Répondre

J ai pa lu ce livre, désole, je ne prends pas mes sources dans ce genre de littérature, mais merci pour l info j y jetterais un coup d' œil par sécurité.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Les hommes suspecté d'être des loup garou était atteint de lycanthropie ce qui leur donnait une pilosité très élevée.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Comme déjà mentionné, on suppose qu'il s'agit essentiellement d'hypertrichose.
On parle parfois de lycanthropie clinique dans le cas de patient qui se prennent pour des loups.
La lycanthropie, en tant que telle, est une maladie imaginaire.

En ce qui concerne les soit-disant vampires, il s'agit peut-être de cas de porphyrie congénitale.

Posté le

unknown

(17)

Répondre

En fait les légendes de vampires et loup garous viennent d' une maladie la porphyrie, les symptômes effrayaient les gens ( yeux et bouche rouges, chevelure importante et une allergie au soleil)
Mais bon ca plus des champignons hallucinogène , y avait de quoi devenir dingue!!

Posté le

unknown

(18)

Répondre

Pu**in, déjà a l'époque ça déconnait grave!

Posté le

unknown

(9)

Répondre

"De la Recherche de la vérité", Nicolas Malebranche, livre II, partie 3, chapitre dernier : petite explication de la lycanthropie par les dérèglements de l'imagination. A voir ;)

Posté le

unknown

(9)

Répondre

Ils ne fumaient rien ! L'ergot du seigle , champignon parasite de ce céréale , étaient ingéré car présent sur le seigle dont nos ancêtres faisaient des bouillis ou des galettes . Les plus grosses " épidémies " de délire liées à l'ergot de seigle se voyaient surtout en période de disette : affamés , on mange n'importe quoi , même un céréale infecté .

Posté le

unknown

(12)

Répondre

Des hommes ont été brûlé vif pour rien

Posté le

iphone

(2)

Répondre