Pas de devoirs à la maison pour les enfants

Proposé par
le

D'après une circulaire de 1956, il est interdit de donner des devoirs écrits à la maison aux élèves de primaire en France ! Les enfants sont censés faire leurs devoirs en classe et non pas chez eux. En revanche, il reste possible de leur demander de réviser une leçon, lire ou faire des recherches. Dans la pratique, cette circulaire est peu appliquée.


Tous les commentaires (159)

Quand on pense a nos parents qui voulaient que tous nos exercices soient parfait, quitte a y passer des heures...

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Justement c'est qu'ils ne sont pas en difficultés, dans une maison avec des parents qui accompagnent leurs enfants etc.
Maintenant imagine le gamin très peu encadré (et j'en ai connu) avec déjà des difficultés en classe:
- Option 1: il essaye de faire ses devoirs tout seul au point d'y
passer plus d'une heure (car sans aide + des difficultés ça monte vite). Là soit il s'en sort mais risque de vite se décourager car ça lui prend énormément de temps, soit il ne s'en sort pas et il sera noyé sous la masse.
- Option 2: il ne les fait pas. Car de toute façon il est déjà écoeuré de l'école, qu'il n'y arrive pas et que ses parents s'en moquent aussi.

Sans compter les critiques des profs ou des élèves s'ils n'ont pas fait leur travail dans certains cas sensible c'est presque risquer un plus grand echec scolaire car ça les conforte dans le fait qu'ils sont nuls et que l'école ce n'est pas fait pour eux.
Afficher tout
C'est pour cela que les heures de soutien existe.
Encadrées par le prof sur l'heure du midi qui aide les enfants en difficulté au cas par cas.
Ils revoient les cours,les re-expliquent et font des exercices en plus de l'aide aux devoirs qui a lieu le soir en périscolaire.
Si avec toutes ces mains tendus des élèves se plantent alors qu'ils ne sont qu'en primaire et cela a cause du 'jm'enfoutisme"des parents ,c'est vraiment qu'il faut revoir sa copie en matière d'allocations familiale.Les enfants ne servent pas qu'à toucher les chèques.D'ailleurs le gouvernement commence à plancher de ce côté là.
Ils y a des parents étrangers ,qui pourtant ont des difficultés dans notre langue et qui soutiennent leurs enfants malgré tout.
C'est le cas d'une copine de ma fille qui est d'origine roumaine (mais pas une ROM :nuance)et qui réussit à avoir quand même de bonnes notes.
De nos jours,qu'un gamin se plantent à l'école et de surcroît en primaire qui est le pilier de toute la scolarité à suivre ,c'est inadmissible et devrait même être réprimé.

Posté le

android

(9)

Répondre

On s'est fait avoir en primaire quoi..

Posté le

android

(2)

Répondre

Ouais enfin l'anecdote est mal exprimée. Le premier lien sous l'anecdote dit clairement que la circulaire de 1956 a été abrogée par une circulaire de 1994. Il aurait fallu mettre l'anecdote à l'imparfait ou au passé.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Ouais enfin l'anecdote est mal exprimée. Le premier lien sous l'anecdote dit clairement que la circulaire de 1956 a été abrogée par une circulaire de 1994. Il aurait fallu mettre l'anecdote à l'imparfait ou au passé. C'est à nuancer (je cite) :
"Sur le plan réglementaire, la réponse est pour le moins ambiguë. En effet, la circulaire de septembre 1994 a abrogé les circulaires antérieures qui interdisaient les devoirs à la maison. Elle n’a maintenu cette interdiction qu’au motif qu’il existait, sur le temps scolaire, un temps réservé aux études dirigées et aux devoirs. Or ce temps, qui n’était pas déterminé dans les programmes de 2002, a complètement disparu des horaires et des programmes de 2008. Faut-il ou non en déduire que les devoirs qui pouvaient être faits sur le temps d’étude dirigée inclus dans la journée scolaire peuvent l’être sur le temps d’étude qui suit la journée scolaire ?"

Va savoir...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Personnellement, je suis contre. Par exemple ma plus grande en plus du collège, à des cours de gymnastique, de Taekwondo, de piano, de guitare, et du solfège.
Avec les devoirs à faire elle se couche pas avant 22 heures.
Pour ceux qui vont sûrement critiquer ma façon de l'élever, c'est elle qui dem
ande à faire tout ça , l'année dernières il y avait du cirque en plus... Afficher tout
L'anecdote parle du primaire et votre fille est au collège.. Donc cette circulaire ne s'applique plus pour elle.
Et faut pas abuser non plus, au collège les devoirs ne prennent pas plus d'une demi-heure voire une heure par soir grand maximum..

a écrit : C'est pour cela que les heures de soutien existe.
Encadrées par le prof sur l'heure du midi qui aide les enfants en difficulté au cas par cas.
Ils revoient les cours,les re-expliquent et font des exercices en plus de l'aide aux devoirs qui a lieu le soir en périscolaire.
Si avec toutes
ces mains tendus des élèves se plantent alors qu'ils ne sont qu'en primaire et cela a cause du 'jm'enfoutisme"des parents ,c'est vraiment qu'il faut revoir sa copie en matière d'allocations familiale.Les enfants ne servent pas qu'à toucher les chèques.D'ailleurs le gouvernement commence à plancher de ce côté là.
Ils y a des parents étrangers ,qui pourtant ont des difficultés dans notre langue et qui soutiennent leurs enfants malgré tout.
C'est le cas d'une copine de ma fille qui est d'origine roumaine (mais pas une ROM :nuance)et qui réussit à avoir quand même de bonnes notes.
De nos jours,qu'un gamin se plantent à l'école et de surcroît en primaire qui est le pilier de toute la scolarité à suivre ,c'est inadmissible et devrait même être réprimé.
Afficher tout
Bonjour,
Je viens de m'inscrire juste pour ta dernière phrase.
Je ne sais pas ce que tu fait dans la vie, moi mes parents travaillais jusqu'à 20h le soir pour pouvoir subvenir a nos besoin, quand il rentrais il fallais encore faire a manger et s'occuper de la maison plus les devoirs que ce soit pour moi ou ma soeur ça n'as jamais été simple car nous avons des problèmes de mémorisation je me suis retrouver a minuit réviser multiplication et conjugaison sans jamais parvenir a les retenir et tu voudrais punir des parents qui n'ont pendant des années même pas eu de temps pour eux après leurs journées de travail ??
Aujourd'hui je suis cuisinier, je travail donc 12h par jour et ne suis pas chez moi le soir, a suivre ta logique si ma compagne auras du mal avec nos enfants plus tard en étant seul pour gérer les devoirs elle seras une mauvaise mère qui devrais être punis ??
Tout le monde dans ce pays ne travaille pas 35h ou est au chômage et il faut arrêter de blâmer les parents certain j'en conviens sont inapte quand je vois le peu d'effort que font les jeunes pour l'orthographe ou le manque certain de respect de la nouvelle génération il est clairs qu'il y as beaucoup de chose a revoir mais il ne faut pas faire d'amalgame entre des parents dépasser par leurs enfants et des parents qui sont confronté a de réelles difficultés scolaire avec des enfants qui ont du mal a suivre au même rythme et qui sont laisser de côté par des profs qui faute de moyens et avec des classes surcharger doivent avancer pour les autres élèves.
On n'est pas tous identique et il faut accepter les différences si tes enfants sont douer en cours ils peuvent proposer de l'aide aux autres qui auront peut être plus de facilité a comprendre le cours avec les mots de quelqu'un de leurs âge.

En espérant ne pas avoir été trop long ni t'avoir manquer de respect dans ma réponse.

Posté le

android

(46)

Répondre

a écrit : C'est pour cela que les heures de soutien existe.
Encadrées par le prof sur l'heure du midi qui aide les enfants en difficulté au cas par cas.
Ils revoient les cours,les re-expliquent et font des exercices en plus de l'aide aux devoirs qui a lieu le soir en périscolaire.
Si avec toutes
ces mains tendus des élèves se plantent alors qu'ils ne sont qu'en primaire et cela a cause du 'jm'enfoutisme"des parents ,c'est vraiment qu'il faut revoir sa copie en matière d'allocations familiale.Les enfants ne servent pas qu'à toucher les chèques.D'ailleurs le gouvernement commence à plancher de ce côté là.
Ils y a des parents étrangers ,qui pourtant ont des difficultés dans notre langue et qui soutiennent leurs enfants malgré tout.
C'est le cas d'une copine de ma fille qui est d'origine roumaine (mais pas une ROM :nuance)et qui réussit à avoir quand même de bonnes notes.
De nos jours,qu'un gamin se plantent à l'école et de surcroît en primaire qui est le pilier de toute la scolarité à suivre ,c'est inadmissible et devrait même être réprimé.
Afficher tout
Je suis obligé d'intervenir devant tant d'inepties. Les heures de soutien du midi (d'ailleurs cette année ce n'est plus forcément du soutien à proprement parler) sont la conséquence du démantèlement des maîtres E (ceux qui justement prenaient des élèves pendant la classe pour travailler certains points de Français et Maths) lors du gouvernement Sarkozy. Il en reste encore mais trop peu. Du coup, on refile cette tâche aux enseignants lambda, sans formation de maîtres E.
De plus, comment peut-on croire qu'il suffise d'aider un élève pour qu'il réussisse ? Les difficultés d'un élève ne relèvent pas seulement du pédagogique mais aussi du psychologique, du familial. C'est bien beau de tirer sur les familles mais elles ne sont pas toujours responsables.
Source : je suis moi-même professeur des écoles.

Posté le

android

(22)

Répondre

a écrit : Et tu penses que c'est quoi qui fait que ta fille est trop surmenee c'est les devoirs ou plutôt toutes les activités à cotée? Je dois avouer que je trouve ce rythme intense, cela dit si c'est réellement sa fille qui le demande et qu'elle a besoin de se défouler et bien soit !
Les enfants passent déjà 30h(ou plus)/sem à l'école, le ratio avec les loisirs doit être respecté.

Je préfère un enfant qui a très peu de temps car il s'investit dans des loisirs en plus de l'école plutôt qu'un enfant sous la charge des devoirs.
Le cerveau humain a ses limites de concentration et prolonger la journée par un travail trop lourd à la maison, c'est contre-productif.

Avoir beaucoup de temps pour les loisirs est important, lorsque le corps n'est plus en marche l'esprit s'arrête aussi, et cela apprend à créer des relations sociales et à donner un enfant épanoui (je parle toujours dans le cas où l'enfant choisit vraiment ses activités).

Un peu de travail pour assurer le suivi c'est bien, mais les profs qui donnent des montagnes de devoirs à chaque fois enbpensant qu'ils sont les seuls à en donner (et y'en a beaucoup !), non !

Les profs devraient se concerter pour se mettre d'accord sur la quantité de travail que chacun alloue, ça serait déjà pas mal et éviterait la surcharge.

Posté le

android

(8)

Répondre

Quand j'étais en primaire ma maitresse n'arrettais pas de nous le répéter, elle nous en donnais mais l'on n'était jamais obliger de les faire
^^

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Étant enseignante en primaire, je peux vous dire que cette circulaire est bien connue mais pas ou peu appliquée. Notamment parce que les parents nous demandent des devoirs! Et oui, beaucoup d'entre eux nous estiment incompétents si nous ne donnons pas de travail à faire à la maison! Les leçons à apprendre ne leur suffisent pas... Afficher tout En tant que pêre de deux filles scolarisées respectivement en cp et cm1, je fait parti de ceux qui demande des devoirs à la maison. Loin de moi l'idée d'imaginer que l'enseignante ayant transmi à ma fille ainée les compétences nécessaires à un saut de classe est incompétente !
Les devoirs à la maison me permettent de savoir où en sont mes enfants, et ainsi nous avons un lien avec l'école et l'enseignante. Les échanges peuvent donc être constructifs et sereins.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : C'est à nuancer (je cite) :
"Sur le plan réglementaire, la réponse est pour le moins ambiguë. En effet, la circulaire de septembre 1994 a abrogé les circulaires antérieures qui interdisaient les devoirs à la maison. Elle n’a maintenu cette interdiction qu’au motif qu’il existait, sur le temps scolaire,
un temps réservé aux études dirigées et aux devoirs. Or ce temps, qui n’était pas déterminé dans les programmes de 2002, a complètement disparu des horaires et des programmes de 2008. Faut-il ou non en déduire que les devoirs qui pouvaient être faits sur le temps d’étude dirigée inclus dans la journée scolaire peuvent l’être sur le temps d’étude qui suit la journée scolaire ?"

Va savoir...
Afficher tout
Le voilà le flou de cette circulaire. Ne donnez plus de devoirs, faites les a l'école, mais les études dirigées ( sur le temps scolaire) n existent plus !!!!

Aujourd'hui en première année d'études supérieures je me sens quelque peu déçu de ne pas avoir connu cette circulaire plus tôt.

Et j'apprends ça 20ans trop tard.

Bon ça ne m'a pas empêché de l'appliquer parfois...

a écrit : Intervention très intéressante sur "l'état d'esprit" des parents sur ce sujet. Quand tu dis "beaucoup d'entre d'eux", c'est quoi, à la louche, en pourcentage ?
Avec la réforme des rythmes scolaires certaines villes ont instauré "l'étude pour tous" (donc
devoirs faits à l'école) et, d'après les témoignages, les parents sont ravis de ne plus avoir à les faire à la maison. Ce qui sous entendrait que ça les "gonfle" de les faire... Il y a donc un décalage avec ce que tu dis... Mais attention ; je parle d'études, de sondages... Toi tu le vis. C'est en ça que ton intervention est intéressante. Afficher tout
Mais l'esprit humain est contradictoire . On peut trouver ça très pénible de se tortorer les devoirs avec ses enfants le soir et penser en même temps que s'il n'y en avait pas, le professeur serait fautif.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : C'est pour cela que les heures de soutien existe.
Encadrées par le prof sur l'heure du midi qui aide les enfants en difficulté au cas par cas.
Ils revoient les cours,les re-expliquent et font des exercices en plus de l'aide aux devoirs qui a lieu le soir en périscolaire.
Si avec toutes
ces mains tendus des élèves se plantent alors qu'ils ne sont qu'en primaire et cela a cause du 'jm'enfoutisme"des parents ,c'est vraiment qu'il faut revoir sa copie en matière d'allocations familiale.Les enfants ne servent pas qu'à toucher les chèques.D'ailleurs le gouvernement commence à plancher de ce côté là.
Ils y a des parents étrangers ,qui pourtant ont des difficultés dans notre langue et qui soutiennent leurs enfants malgré tout.
C'est le cas d'une copine de ma fille qui est d'origine roumaine (mais pas une ROM :nuance)et qui réussit à avoir quand même de bonnes notes.
De nos jours,qu'un gamin se plantent à l'école et de surcroît en primaire qui est le pilier de toute la scolarité à suivre ,c'est inadmissible et devrait même être réprimé.
Afficher tout
Quelle belle leçon de sociologie et de politique...non mais sérieusement, supprimer les aides quand un enfant ne réussit pas....qui le paiera ? L'enfant. Tu sais que des parents ne sont pas capables d'aider leurs enfants, par manque de temps ( ce qui ne te concerne visiblement pas puisque tu es ici à raconter des inepties) ou de connaissances. Tu sais que certains enfants échouent pour des centaines d'autres raisons que des pédagogiques étudient eux sérieusement ...

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Étant enseignante en primaire, je peux vous dire que cette circulaire est bien connue mais pas ou peu appliquée. Notamment parce que les parents nous demandent des devoirs! Et oui, beaucoup d'entre eux nous estiment incompétents si nous ne donnons pas de travail à faire à la maison! Les leçons à apprendre ne leur suffisent pas... Afficher tout Depuis quand c'est aux parents de décider de la façon de faire vos cours ?

Posté le

android

(3)

Répondre

J'ai lu de véritable horreur!
Vous parlez de parents qui font des gosses et qui n'ont pas de temps à leurs consacré ?
Pourquoi faire des gosses si ont à pas de temps pour eux ou même envie d'en prendre?
Je ne condamne absolument pas les parents qui travaillent beaucoup pour s'en sortir ,qui rentrent tard etc...
Mais la plus grande majorité ont conscience de la nuisance que cela peut avoir pour leurs enfants et font en sorte d'y pallier= embauche de babysitter pour les cours,inscription aux soutiens extra-scolaire,solliciter d'autres parents ou élèves pour un petit coup de pouce (moi je fait partie des parents bénévoles ,donc je sais de quoi je parle y compris les cas sociaux).Pour ceux qui pourrait encore me parler de manque de finances ,je rappelle qu'il existe des aides de la Caf pour l'emploi de personnes à domicile plus des déductions fiscales.
En bref ,il n'y a plus selon moi aucune raison pour laisser un enfant se ramasser en primaire alors que c'est la base de sa scolarité à venir.
Je rappelle qu'au collège il n'y a plus de redoublement et les gosses en difficulté traînent leurs casseroles d'années en années ,d'une classe à l'autre ,alors qu'ils n'ont plus le niveau depuis belle lurette !
Et après quoi? Fin de troisième =dehors! Orientation comme ont peut =pas d'avenir=encore des cas sociaux!
Maintenant même pour faire boueux il faut bac +
Il n'y a plus de boulot donc il faut réagir en amont ,dès la primaire et les premières difficultés .Les moyens sont là,arrêtez les prétextes à 2 balles !
Mon frère aussi est prof des écoles et il pense comme moi(cherchez l'erreur) ,il arrive à être là pour ses gamins (sa classe) mais aussi ceux des autres en faisant des aides aussi à domicile.

Posté le

android

(3)

Répondre

Il y a pas moyen de la faire appliquer au lycée? :-) Pour la primaire c'est trop tard :'-(

Posté le

android

(1)

Répondre