Pas de devoirs à la maison pour les enfants

Proposé par
le

D'après une circulaire de 1956, il est interdit de donner des devoirs écrits à la maison aux élèves de primaire en France ! Les enfants sont censés faire leurs devoirs en classe et non pas chez eux. En revanche, il reste possible de leur demander de réviser une leçon, lire ou faire des recherches. Dans la pratique, cette circulaire est peu appliquée.


Tous les commentaires (159)

a écrit : Mais si il n'y avait pas de devoirs vous prendriez certainement quand même un temps pour parler de l'école ou des leçons donc en soit ça ne changerais pas grand chose.Vous avez raisons sur le lien parents/enseignants il est primordial pour la scolarité des enfants. Faux. Mes enfants ne me parlent de l'école que dans les parties "amusantes" (récréations, activités manuelles ...). Faire les devoirs (qui prennent environ 20-30 minutes max) permet de suivre leur évolution, de ne pas dérapper vers une explication trop complexe lors d'un des fameux "pourquoi" auxquels personne n'échappe. Ainsi je peux aider mes enfants en respectant la méthode de leur enseignante.

Posté le

android

(0)

Répondre

Oui mais il me semble que chaque etablisement à ses propres règle ( règlement intérieur)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Faux. Mes enfants ne me parlent de l'école que dans les parties "amusantes" (récréations, activités manuelles ...). Faire les devoirs (qui prennent environ 20-30 minutes max) permet de suivre leur évolution, de ne pas dérapper vers une explication trop complexe lors d'un des fameux "pourquoi" auxquels personne n'échappe. Ainsi je peux aider mes enfants en respectant la méthode de leur enseignante. Afficher tout Que tes enfants te parlent des parties amusantes me semble tout à fait normal, mais toi en tant que parent tu adapterais ton suivis si il n'y avait pas de devoir.Après je suis quand même d'accord sur le fond que les devoirs canalisent les questionnement et que le suivis est plus facile.Je trouve juste qu'il y a certains parents qui foutent une pression monstre a leur enfants par rapport aux devoirs et que je ne trouve pas forcément cela justifier en primaire.Je ne dis pas que c'est ton cas mais j'ai l'impression que les devoirs s'attache plus a la forme des difficultés des enfants plutot qu'au fond.

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Étant enseignante en primaire, je peux vous dire que cette circulaire est bien connue mais pas ou peu appliquée. Notamment parce que les parents nous demandent des devoirs! Et oui, beaucoup d'entre eux nous estiment incompétents si nous ne donnons pas de travail à faire à la maison! Les leçons à apprendre ne leur suffisent pas... Afficher tout Et demain si il vous demande de droguer leurs gamins, vous allez le faire?
C'est bien beau de se servir de l'excuse "c'est les parents qui en demande" mais si cette circulaire existe, de quelle autorités vous passez outre?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Quand j'aborde avec les parents la question des devoirs en réunion parents/prof de la rentrée, j'aime le débat entre ceux qui veulent des devoirs et ceux qui n'en veulent pas. Au final c'est toujours la même chose: on donne des devoirs et ceux qui ne peuvent pas ou n'arrivent pas à les faire passent un moment le matin avec moi pour y jeter un œil.
Pour répondre à ta question sur la trentaine d'élèves de ma classe de CE2, 5 ou 6 parents sont contre les devoirs, une dizaine en veut et le reste ne dit rien. Bref je donne des leçons tous les jours (oui je suis vache) et des devoirs écrits 2 ou 3 fois par semaine (en m'assurant que ce ne soit pas trop long). C'est ma méthode, cela n'engage que moi.
Après les sondages sont très intéressants, sûrement dû à ses parents qui ne s'expriment pas avec l'enseignant sur les devoirs. C'est dommage que le dialogue ne soit pas réel entre partenaires éducatifs.
Afficher tout
C'est bien beau que ça n'engage que toi mais si un gamin, chaque fois qu'il y a un devoir écrit, ne le fait pas, tu vas le punir?
Si oui, pourquoi? Il n'est pas en tord.
Si non t'en mieux, mais prend t-il du retard?
Si oui alors vous êtes carrément en faute de faire prendre du retard à un élève en ne respectant pas la loi.
Si non, à quoi serve ses devoir, a par allé outre les règle et enmerder parent et enfant à la maison?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : L'anecdote parle du primaire et votre fille est au collège.. Donc cette circulaire ne s'applique plus pour elle.
Et faut pas abuser non plus, au collège les devoirs ne prennent pas plus d'une demi-heure voire une heure par soir grand maximum..
Alors toi tu as quitter le collège il y a très très très très (c'est bon la^^) longtemps, personne ça fait 10 ans maintenant et je me souviens bien qu'entre toute les matière (principalement les math, anglais, français et histoire geo) ça prenais beaucoup plus de 30 à 60 min grand max.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Justement c'est qu'ils ne sont pas en difficultés, dans une maison avec des parents qui accompagnent leurs enfants etc.
Maintenant imagine le gamin très peu encadré (et j'en ai connu) avec déjà des difficultés en classe:
- Option 1: il essaye de faire ses devoirs tout seul au point d'y
passer plus d'une heure (car sans aide + des difficultés ça monte vite). Là soit il s'en sort mais risque de vite se décourager car ça lui prend énormément de temps, soit il ne s'en sort pas et il sera noyé sous la masse.
- Option 2: il ne les fait pas. Car de toute façon il est déjà écoeuré de l'école, qu'il n'y arrive pas et que ses parents s'en moquent aussi.

Sans compter les critiques des profs ou des élèves s'ils n'ont pas fait leur travail dans certains cas sensible c'est presque risquer un plus grand echec scolaire car ça les conforte dans le fait qu'ils sont nuls et que l'école ce n'est pas fait pour eux.
Afficher tout
Et l'Option 3 : le gosse est débrouillard et arrive très bien à faire ses devoirs seuls en un temps plus que raisonnable?
Faut arrêter cette culture de l'enfant roi ...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Alors toi tu as quitter le collège il y a très très très très (c'est bon la^^) longtemps, personne ça fait 10 ans maintenant et je me souviens bien qu'entre toute les matière (principalement les math, anglais, français et histoire geo) ça prenais beaucoup plus de 30 à 60 min grand max. J'ai quitté le collège il y a 5 ans donc ça fait pas si longtemps que ça.. De plus mon frère y était jusqu'à l'année dernière et je peux confirmer que, lui comme moi, on ne mettait pas plus d'une heure par jour pour finir les devoirs.
Et encore une heure c'était quand on avait "beaucoup" de devoirs...
Au collège c'est pas la peine de bosser énormément pour avoir de bonnes voire de très bonnes notes.

a écrit : C'est bien beau que ça n'engage que toi mais si un gamin, chaque fois qu'il y a un devoir écrit, ne le fait pas, tu vas le punir?
Si oui, pourquoi? Il n'est pas en tord.
Si non t'en mieux, mais prend t-il du retard?
Si oui alors vous êtes carrément en faute de faire prendre
du retard à un élève en ne respectant pas la loi.
Si non, à quoi serve ses devoir, a par allé outre les règle et enmerder parent et enfant à la maison?
Afficher tout
Si tu étais moins agressif tu constaterais que jamais je n'ai dit que j'obéissais aux parents, ils demandent mais je décide.
Ensuite je n'ai jamais dit qu'un enfant qui ne fait pas ses devoirs est puni. J'ai précisé que je prenais un temps avec eux pour voir ce qu'il fallait faire. Soit ils n'ont pas fait leur devoirs et c'est le moment de se pencher dessus (ce qui me permet de voir s'ils ont compris), soit ils n'y sont pas arrivés et je les aide (ce qui est mon boulot... Non pas de leur filer drogues ou punition comme tu sembles insinuer).
Bref, c'est ma méthode, ça marche avec mes élèves, ne t'en déplaise.

Et pour en revenir au débat, j'ai souvent constaté que des parents demandaient des devoirs pour se rassurer, pour se dire que l'enseignant est sérieux et fait bosser leur enfant, pour se donner aussi l'impression de s'investir dans la vie scolaire. Mais beaucoup d'entre eux veulent des devoirs faciles... Où l'enfant bosse tranquille et qui prennent 2 minutes... Les devoirs où ils n'ont qu'à les féliciter d'être de bons élèves.
C'est un peu paradoxal, mais fréquent.

Moi je suis contre les devoirs à la maison ! J'estime que les enfants passent assez de temps à l'école (et oui même avec la réforme puisque rares sont ceux qui peuvent rentrer chez eux à 15h !). Cela doit se faire en classe. La coupure entre vie scolaire et vie familiale doit être nette et ils ont le droit de se reposer et/ou de prendre ce temps libre pour d'autres choses. C'est aux parents de s'entretenir avec les enseignants sur d'éventuelles difficultés via un carnet de liaison ou des entretiens réguliers si besoin.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Personnellement, je suis contre. Par exemple ma plus grande en plus du collège, à des cours de gymnastique, de Taekwondo, de piano, de guitare, et du solfège.
Avec les devoirs à faire elle se couche pas avant 22 heures.
Pour ceux qui vont sûrement critiquer ma façon de l'élever, c'est elle qui dem
ande à faire tout ça , l'année dernières il y avait du cirque en plus... Afficher tout
Et moi je ne fais rien et me couche a 3h

Posté le

android

(0)

Répondre

Au lycée, je quitte à 18h, j'ai 30 min de bus + plusieurs heures de devoirs ( mes profs veulent qu'on prenne 1 h par matière pour le lendemain). Et après ils se plaignent qu'on est fatigué.
Si l'éducation nationale veut changer la circulaire, qu'ils pensent à nous :-)

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Étant enseignante en primaire, je peux vous dire que cette circulaire est bien connue mais pas ou peu appliquée. Notamment parce que les parents nous demandent des devoirs! Et oui, beaucoup d'entre eux nous estiment incompétents si nous ne donnons pas de travail à faire à la maison! Les leçons à apprendre ne leur suffisent pas... Afficher tout C'est quand même hallucinant!!! Et personne ne remet en place les parents?! Je comprend mieux l'état d'anxiété que peuvent ressentir certains enfants. Les pauvres.

a écrit : En primaire mes parents ne verifiaient pas mes devoirs et aucun des deux n'etaient cons je peux te l'affirmer d'autant plus que je les faisais et que j'etais en état de stress total quand mes amis me disaient que j'avais oublié quelque chose. Quand j'y repense je me suis fait vraiment chier pour rien... Oui, tes parents t'ont éduqué et tu bossais seul... Où est le problème ?

Mes parents ne vérifiaient pas que mes devoirs étaient justes, ils vérifiaient qu'ils étaient FAITS. Nuance. C'était le boulot de mes profs de vérifier leur justesse. Et si j'étais puni à l'école pour les avoir mal faits, je reprenais une punition de plus à la maison.

a écrit : Euhhhh... Avant de corriger les autres, corrige toi... T'es un comique, ou t'as bouffé un steak de clown ???

a écrit : Alors toi tu as quitter le collège il y a très très très très (c'est bon la^^) longtemps, personne ça fait 10 ans maintenant et je me souviens bien qu'entre toute les matière (principalement les math, anglais, français et histoire geo) ça prenais beaucoup plus de 30 à 60 min grand max. J'ai 40 ans, donc le collège est loin, le primaire encore plus. Jusqu'au bac, mes devoirs ne m'ont JAMAIS pris plus de 30/40 minutes par jour, et deux heures en plus le week-end pour les rédactions. Mais j'écoutais soigneusement en cours, par contre. Ça n'a pas trop mal marché, j'ai même sauté une classe.

Post-bac, par contre, c'était au minimum quatre heures par jour, week-ends inclus...

Je me trompe certainement, mais cette circulaire a été abrogée par une autre circulaire (septembre 1994) elle-même abrogée par une circulaire datant de 2009 donc de ce fait je pense que ces circulaires ne valent plus rien et donc les instits ont le droit de donner des devoirs comme bon leurs semblent.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Quand j'aborde avec les parents la question des devoirs en réunion parents/prof de la rentrée, j'aime le débat entre ceux qui veulent des devoirs et ceux qui n'en veulent pas. Au final c'est toujours la même chose: on donne des devoirs et ceux qui ne peuvent pas ou n'arrivent pas à les faire passent un moment le matin avec moi pour y jeter un œil.
Pour répondre à ta question sur la trentaine d'élèves de ma classe de CE2, 5 ou 6 parents sont contre les devoirs, une dizaine en veut et le reste ne dit rien. Bref je donne des leçons tous les jours (oui je suis vache) et des devoirs écrits 2 ou 3 fois par semaine (en m'assurant que ce ne soit pas trop long). C'est ma méthode, cela n'engage que moi.
Après les sondages sont très intéressants, sûrement dû à ses parents qui ne s'expriment pas avec l'enseignant sur les devoirs. C'est dommage que le dialogue ne soit pas réel entre partenaires éducatifs.
Afficher tout
Pour une enseignante t'as fait des fautes, on ne dit pas "ses parents" mais "ces parents" mdr enfin, peut-être la correction automatique!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Votre frère arrive a être la justement parce qu'il est prof qu'il fini sa journée a 17h qu'il ne travaille pas le weekend et qu'il as 6 mois de vacance dans l'année sans compter les grèves.
C'est sont métier de s'occuper des enfants et de leurs devoirs alors encore heureux qu&#
039;il sache le faire. Si il est prof c'est qu'il aime l'école et donc qu'il as eu une certaine faciliter que ces enfant doivent avoir.
Mais vous avez raison, mettons nous tous au chômage demandons tous des aides de l'état vivons tous au crochet d'autruis comme ça nous aurons des enfants cultiver qui pourront prendre exemple sur les assistés que nous seront.
Je tiens a m'excuser je viens seulement de comprendre grâce a vous que seul les gens qui travaille 35h semaine peuvent avoir des enfants, étant cuisinier je vous promet que mes 250h de travail mensuelle bien taxés par l'état iront directement pour vous personne exceptionnelle qui avez tout le temps d éduquer vous enfant et qui demander en plus des aides de l'état pour l'aide au devoir et moi puni de trop travailler je n'en aurais pas. Laisser un gamin évoluer d'une classe a l'autre sans le bagages nécessaire est stupide mais pour l'avoir vécu des profs qui ont autre chose a faire des parents déborder par leurs travail qui pense faire le nécessaire et des conseiller d'orientation qui se présente au dernier trimestre de la troisième en vous disant clairement toi t'est dans la merde sont les réels problèmes.
Aujourd'hui je pense que le vrai problème est que l'on passe trop vite de l'insouciance du collège a la dur réalité de l'avenir quand en troisième on nous demande ce que l'on veut faire et que l'on en as pas la moindre idée.
Je suis trop jeune pour avoir eu droit au service militaire mais je pense qu'il pourrais être intelligent durand deux ans en sortie de collège d'envoyer tout les jeunes la bas il y as presque tout les métiers ce qui savent ce qu'il veulent faire pourais y aller directement pour pouvoir juger par eux même si ça leurs plaît Les autres pourrais découvrir plusieurs métiers.
Tous apprendrais le respect et la satisfaction d'un travail bien fait ajouter a cela des cours de mise a niveaux et des matières optionnelles pour les avides de connaissances et on obtiens une génération futur qui a put correctement s'orienter, qui sait vivre en communauté et qui pourrais ressortir de la avec un diplôme et des bases saines pour un avenir plus sur que "je ne savais pas quoi faire alors je suis partis la dedans mais je n'aime pas trop".
Une fois de plus désolé de la longeur de mon texte.
Afficher tout
C'est sensiblement démago de dire qu'un prof "rentre chez lui à 17h sans rien avoir à faire, a 6 mois de vacances et qu'il ne travaille pas le weekend.

À croire qu'un enseignant arrive le matin les mains dans les poches.
Non. Un cours ça se prépare, ça s'organise. Les contrôlent ne se corrigent pas tous seuls, et les activités n'arrivent pas toutes prêtes le lundi matin, comme par magie.
M. le cuisinier, tout le monde ne se déconnecte pas du boulot une fois rentré. Grand bien vous fasse de ne pas devoir porter toque et tablier à la maison, mais quand on travaille dans l'éducation, le travail c'est à l'école, et à la maison.
Et le soir, et les weekends.
Même pour les enseignants de primaires. Oui, oui.

Cela dit je ne remets nullement en doute votre emploi du temps. Dans ma famille, ça brasse large, niveau métiers, et je vois de tout. La restauration est un métier contraignant et très chronophage, mais au moins, il reste cantonné au lieu de travail.

Posté le

android

(4)

Répondre