Un crash aérien peut faire une centaine de morts et être miraculeux

Proposé par
le

Malgré 111 morts sur 275 passagers, le crash du vol 232 United Airlines en 1989 est un exemple de "succès" dans la gestion d'une grave avarie en vol de la part de l'équipage. Sans les bonnes prises de décision, l'ensemble des passagers serait probablement mort : les pilotes avaient perdu le contrôle des commandes et ont dû atterrir à une vitesse deux fois supérieure à la normale.

Un moteur avait explosé et avait endommagé le système hydraulique capital pour le contrôle de l'avion. Sans aucune commande et ne pouvant agir que sur les deux moteurs latéraux, l'équipage réussit à faire un atterrissage d'urgence à Sioux City avec une vitesse 2 fois supérieure et une vitesse de descente 6 fois supérieure à la normale.


Commentaires préférés (3)

Je te dis pas le sang froid du mec pour arriver à faire ça à un moment ou t'as l'avion qui part en vrille et les passagers en panique qui hurlent

Posté le

android

(275)

Répondre

Pour les personnes qui ont la peur des avions, sachez que d'après les statistiques l'avion reste le moyen de transport le plus sûr au monde.
Vous pouvez voyager l'esprit tranquille.

C'est à l'atterrissage que la plupart des personnes ont perdu la vie : en descendant à une vitesse de 34km/h au lieu 11km/h, et à une vitesse horizontale de 440km/h au lieu de 260, l'aile droite s'embrasa au contact du sol, puis l'avion se brisa, tuant la plupart des personnes à l'arrière du train. Néanmoins, la vitesse d'intervention des personnes au sol fut capitale pour sauver celles et ceux qui pouvaient être sauvés.

L'incident est aussi connu pour être un exemple de "Crew ressource management" : une hôtesse de l'air avait repéré parmi les passagers un pilote-instructeur, Denny Fitch, qui n'était pas en service. Il proposa son aide, ce que l'hôtesse signala au pilote de l'avion Alfred Haynes qui accepta immédiatement. C'est la force conjointe de tout l'équipage, de Denny Fitch, de la coordination de l'aéroport de Sioux City et des bonnes prises de décision dans et en dehors de l'avion, qui permit de sauver un maximum de vies.


Tous les commentaires (65)

Je te dis pas le sang froid du mec pour arriver à faire ça à un moment ou t'as l'avion qui part en vrille et les passagers en panique qui hurlent

Posté le

android

(275)

Répondre

J'oublie pas qu'il y a eu 111 morts ce qui est déjà énorme mais bravo tout de même au pilote

Pour les personnes qui ont la peur des avions, sachez que d'après les statistiques l'avion reste le moyen de transport le plus sûr au monde.
Vous pouvez voyager l'esprit tranquille.

D'après wikipedia, l'erreur est humaine car le moteur qui a explosé avait déjà un défaut visible en 1988, mais qui n'a malheureusement pas été détecté avant le crash. De plus, il y avait apparemment une chance sur un milliard que le système hydraulique soit totalement hors service suite à un accident de ce type.

a écrit : Pour les personnes qui ont la peur des avions, sachez que d'après les statistiques l'avion reste le moyen de transport le plus sûr au monde.
Vous pouvez voyager l'esprit tranquille.
Serais-tu ? C'est bien toi ? LE BLOND

a écrit : D'après wikipedia, l'erreur est humaine car le moteur qui a explosé avait déjà un défaut visible en 1988, mais qui n'a malheureusement pas été détecté avant le crash. De plus, il y avait apparemment une chance sur un milliard que le système hydraulique soit totalement hors service suite à un accident de ce type. Je ne comprends pas... Problème connu en 1988 mais pas détecté en 1989 avant l'accident ? 'faut m'expliquer...

a écrit : Je ne comprends pas... Problème connu en 1988 mais pas détecté en 1989 avant l'accident ? 'faut m'expliquer... Le défaut n'a pas été détecté par le personnel avant le crash, mais les analyses des circonstances du crash on prouvé que le défaut était déjà présent en 1988.

a écrit : D'après wikipedia, l'erreur est humaine car le moteur qui a explosé avait déjà un défaut visible en 1988, mais qui n'a malheureusement pas été détecté avant le crash. De plus, il y avait apparemment une chance sur un milliard que le système hydraulique soit totalement hors service suite à un accident de ce type. De plus, bon pilote ne se dit pas! On dit vieux pilote, car même les bon pilote ont des accidents!!

C'est à l'atterrissage que la plupart des personnes ont perdu la vie : en descendant à une vitesse de 34km/h au lieu 11km/h, et à une vitesse horizontale de 440km/h au lieu de 260, l'aile droite s'embrasa au contact du sol, puis l'avion se brisa, tuant la plupart des personnes à l'arrière du train. Néanmoins, la vitesse d'intervention des personnes au sol fut capitale pour sauver celles et ceux qui pouvaient être sauvés.

L'incident est aussi connu pour être un exemple de "Crew ressource management" : une hôtesse de l'air avait repéré parmi les passagers un pilote-instructeur, Denny Fitch, qui n'était pas en service. Il proposa son aide, ce que l'hôtesse signala au pilote de l'avion Alfred Haynes qui accepta immédiatement. C'est la force conjointe de tout l'équipage, de Denny Fitch, de la coordination de l'aéroport de Sioux City et des bonnes prises de décision dans et en dehors de l'avion, qui permit de sauver un maximum de vies.

a écrit : Pour les personnes qui ont la peur des avions, sachez que d'après les statistiques l'avion reste le moyen de transport le plus sûr au monde.
Vous pouvez voyager l'esprit tranquille.
C'est officiellement le télésiège le moyen de transport le plus sur au monde mais bon peut on appeler cela un moyen de transport ^^

Quel aurait été le bilan humain si l'équipage avait pris les bonnes décisions?

Posté le

android

(0)

Répondre

Les pilotes sont entraînés pour faire face à un très grand nombre de panne et d'urgence. Cela inclut l'amerrissage, les atterrissages à vitesse élevée ou la perte d'un ou de deux moteurs. Ils ne sont toutefois pas entraines à poser un appareil qui vole deux fois trop vite, ou qui ne possède plus de commande, mais ils peuvent, contrairement à un ordinateur, improviser et prendre des décisions. C'est pourquoi, on ne verra jamais voler d'avions transporter des passagers sans commandes. L'autopilote prend certes de plus en plus de place dans l'aéronautique, mais le pilote peut a tout moment le désactiver. La plupart des systèmes possèdent également des doubles de secour. Ainsi, si par exemple les trains d'atterrissage ne sortent pas grâce à la manière conventionnelle (électrique ou hydraulique ) les pilotes ouvrent les trappes et secouent l'appareil et laissent la gravitation les sortir. Les instruments de navigation sont également disponibles en trois exemplaires indépendants, un pour le Commandant, un pour l'OPL et un de secours.

Pour expliquer comment ils ont piloté l'avion sans commandes, ils se sont servis des manettes des gaz. En fournissant plus de poussée à gauche qu'à droite, l'avion tourne à droite, et inversement. Pour monter, la poussée est augmentée sur les deux réacteurs et inversement pour descendre.

Sources : Papa et Air crash

a écrit : Pour les personnes qui ont la peur des avions, sachez que d'après les statistiques l'avion reste le moyen de transport le plus sûr au monde.
Vous pouvez voyager l'esprit tranquille.
il n'empèche qu'en cas de problème avec le moyen de transport, les chances de déces en avion restera supérieur á n'importe quel autre vehicule.

Posté le

windowsphone

(22)

Répondre

a écrit : Pour les personnes qui ont la peur des avions, sachez que d'après les statistiques l'avion reste le moyen de transport le plus sûr au monde.
Vous pouvez voyager l'esprit tranquille.
C'est dit et redit, tout le monde le sais. Même ceux qui ont peur

a écrit : Pour les personnes qui ont la peur des avions, sachez que d'après les statistiques l'avion reste le moyen de transport le plus sûr au monde.
Vous pouvez voyager l'esprit tranquille.
OK mais quand il y a un crash c'est 300 personnes tué tout de même. .

Il est écrit deux fois l'information aussi, ce qui est deux fois plus que la normal...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : OK mais quand il y a un crash c'est 300 personnes tué tout de même. . Justement, c'est par paquets de 300 personnes qu'on compte les morts et ça reste quand même le moyen de transport le plus fiable...

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Quel aurait été le bilan humain si l'équipage avait pris les bonnes décisions? Ben... 111 morts

a écrit : Les pilotes sont entraînés pour faire face à un très grand nombre de panne et d'urgence. Cela inclut l'amerrissage, les atterrissages à vitesse élevée ou la perte d'un ou de deux moteurs. Ils ne sont toutefois pas entraines à poser un appareil qui vole deux fois trop vite, ou qui ne possède plus de commande, mais ils peuvent, contrairement à un ordinateur, improviser et prendre des décisions. C'est pourquoi, on ne verra jamais voler d'avions transporter des passagers sans commandes. L'autopilote prend certes de plus en plus de place dans l'aéronautique, mais le pilote peut a tout moment le désactiver. La plupart des systèmes possèdent également des doubles de secour. Ainsi, si par exemple les trains d'atterrissage ne sortent pas grâce à la manière conventionnelle (électrique ou hydraulique ) les pilotes ouvrent les trappes et secouent l'appareil et laissent la gravitation les sortir. Les instruments de navigation sont également disponibles en trois exemplaires indépendants, un pour le Commandant, un pour l'OPL et un de secours.

Pour expliquer comment ils ont piloté l'avion sans commandes, ils se sont servis des manettes des gaz. En fournissant plus de poussée à gauche qu'à droite, l'avion tourne à droite, et inversement. Pour monter, la poussée est augmentée sur les deux réacteurs et inversement pour descendre.

Sources : Papa et Air crash
Afficher tout
Je te contredis sur un point. Peut être qu'un pilote de ligne présent peut confirmer ou infirmer?

Les pilotes ne sont pas entraîner pour faire face à un amerrissage. Il y a trop peu de cas d'amerrissage pour permettre d'étudier correctement le comportement des avions lors d'un cas comme celui ci. Du coup il n'est pas possible reproduire correctement le comportement de l'avion en simulateur. Le seul cas ou un amerrissage a été réussi avec succès avec un avion de ligne est celui de l'Hudson a New York. Je pense que les ingénieurs souhaiteraient mettre ne place en système électronique permettant à l'avion de se mettre dans une configuration idéale pour l'amerissage, mais je pense que ce n'est pas encore le cas pour les raisons cité plus haut.

Source : Air crash.