Une zone de jambe découverte est prise très au sérieux au Japon

Proposé par
le

Le Zettai ryoiki ou "territoire absolu" est un terme japonais désignant la zone de jambe découverte entre le bas d'une jupe et des chaussettes hautes. Il s'agit d'un phénomène culturel des plus sérieux au Japon, notamment dans le manga, qui fait l'objet d'un système de classification strict. Plus la zone de peau exposée est faible et plus cela est considéré comme séduisant. On classe ainsi du grade A (jupe courte et chaussettes très hautes) à F (simples chaussettes).

Un ratio parfait "longueur jupe/peau exposé/hauteur des chaussettes à partir du genou" a même été défini, il est de 4/1/2,5.


Tous les commentaires (80)

a écrit : Ou sinon chacun s'habille comme il le souhaite sans avoir à imposer des normes vestimentaires aux femmes bien d'accord. les premiers rencard vont être plus difficile

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : Ou sinon chacun s'habille comme il le souhaite sans avoir à imposer des normes vestimentaires aux femmes Oui oui, on est pas la pour ecouter les féministes cracher leurs soif de liberté absolue.
On est tres certainement énormément à penser la même chose: si la ligne de conduite etait comparable, voir la meme, on aurait moins de gamine de 8 ans qui s'habillerai comme 'grande soeur' avec des leggings leopard et des hauts au dessus du nombril (véridique, vu hier au super marché). Et ça c'est un fait outre la "liberté de s'habiller comme on veut et gnagna". Une femme est traitée par autrui à l'image de sa façon de se présenter (sauf cas rares et heureusement de moins en moins fréquents impliquant de gros lourds)...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : C'est un peu comme le fait que toujour au Japon avoir des sous vêtements est un signe de prostitution. Enfin je crois, si quelqu'un peut affirmer ou infirmer. Evidemment faux. En même temps, jupe ultra courte et absence de sous-vêtements, les cardiologues feraient fortune au pays du soleil levant.....:-)

a écrit : Oui oui, on est pas la pour ecouter les féministes cracher leurs soif de liberté absolue.
On est tres certainement énormément à penser la même chose: si la ligne de conduite etait comparable, voir la meme, on aurait moins de gamine de 8 ans qui s'habillerai comme 'grande soeur' avec des leggings
leopard et des hauts au dessus du nombril (véridique, vu hier au super marché). Et ça c'est un fait outre la "liberté de s'habiller comme on veut et gnagna". Une femme est traitée par autrui à l'image de sa façon de se présenter (sauf cas rares et heureusement de moins en moins fréquents impliquant de gros lourds)... Afficher tout
Mais laisse les femmes tranquille, qui es-tu pour imposer ce qu'elles doivent faire et ce qu'elles peuvent porter?
Passe ta haine mon vieux tu vivras dans de meilleurs conditions.

" Le mal, c'est la haine de la vie et l'amour de la mort."
Alfred de Vigny

Posté le

android

(34)

Répondre

Et les garçon en short avec des sochs? Il y a un ratio aussi?

Posté le

android

(9)

Répondre

"Avant je me souviens à la plage, il fallait écarter le maillot pour voir les fesses, aujourd’hui il faut écarter les fesses pour voir le maillot !"
Coluche

a écrit : Moins on en vois, plus c'est séduisant. Les pays occidentaux devraient suivre cet exemple... Les pays du Golfe l'ont déjà fait ;)

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Non, les sous-vêtements occidentaux ont partout remplacé le "fundoshi", on en voit en vente dans les magasins et il n'y a pas de honte à en acheter. Et, il y a peu, les piscines étaient mixtes, sans maillot. Maintenant, il n'y a plus que les Écossais à, en principe, ne rien porter sous leur tartan, car cela fait efféminé (pourquoi?). Afficher tout Si nous portions quelque chose sous no kilts alors ce serait des jupes.

Posté le

android

(5)

Répondre

En Grèce les femmes, dans la plupart des citées, portaient des tuniques, légères, laissant apparaître leur silhouette, parfois même, le corps par transparence. Ce qui du aussi le cas à Rome. Bien sur, il y eut des périodes plus pudiques, mais elles n'ont jamais porté de ''burka''.

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : Oui oui, on est pas la pour ecouter les féministes cracher leurs soif de liberté absolue.
On est tres certainement énormément à penser la même chose: si la ligne de conduite etait comparable, voir la meme, on aurait moins de gamine de 8 ans qui s'habillerai comme 'grande soeur' avec des leggings
leopard et des hauts au dessus du nombril (véridique, vu hier au super marché). Et ça c'est un fait outre la "liberté de s'habiller comme on veut et gnagna". Une femme est traitée par autrui à l'image de sa façon de se présenter (sauf cas rares et heureusement de moins en moins fréquents impliquant de gros lourds)... Afficher tout
Dangereux: On est quand même pas loin du " c'est de sa faute si je l'ai agresser sexuellement, elle avait qu'à pas porté de mini jupe ! !"
Même si je suis d'accord que le bon goût est en voie de disparition chez certaines femmes , c'est juste une faute de goût pas un appel personnel au viol.

a écrit : Moins on en vois, plus c'est séduisant. Les pays occidentaux devraient suivre cet exemple... Ouais! L autre fois j ai croisé une meuf toute couverte, on voyait un peu ses yeux à travers la grille, ça m a chauffé, un truc de fou, je crois qu ils étaient bleu, ou vert, peut être marron.. Enfin je crois que c etait une meuf. ;)

C que t as dit ça m a fait penser aux Turques allemandes, avec leur ptit chador qui laisse voir les cheveux, leurs vêtements à l europèenne mais islamiquement acceptables, couvrant tout mais soulignant tout de même les courbes.. des bonbons!

En tout cas je comprends pas pourquoi au japon comme dans beaucoup d autres pays on supprime pas l uniforme scolaire, qui d ailleurs est inégalitaire puisqu il "sexualise" les gamines, autant certaines seront ravies de la fascination que peut exercer une paire de cuisses fraîches sur les hommes, autant pour d autres c est difficile à vivre et aucune autorité ne devrait leur imposer ça. A mon avis ça les exite, les autorités ( et ça se comprend, car ces petites tenues donnent parfois envie à un homme majeur de commettre le péché avec une de ces minettes attirée par l expérience, et de risquer la prison ) ! C est l hypocrite magie de l uniforme, arrivé à la puberté y a un décalage excitant entre le contenant ( enfantin ) et le contenu ( pubère )

Commentaire supprimé Le terme de "burka" est sans doute excessif, mais il est exact que les femmes de la Grèce antique ne pouvaient sortir que pour les fêtes religieuses (sauf celles de basse condition qui ne pouvaient s'acheter des esclaves pour faire leurs courses), et devaient se dérober à toute vue masculine, d'où un capuchon en cas de sortie exceptionnelle.
Leur costume était de tissu épais; il ne faut pas croire que les tenues que l'on voit sur les vases, ou celle encore plus simple de la Vénus de Milo, étaient autres qu'artistiques. Autour de 1900, par exemple, les tenues étaient très collet monté, même par temps de canicule, et aussi pour les hommes, mais les artistes pouvaient parfaitement représenter des corps plus ou moins dévêtus, bourgeois et bourgeoises aller admirer ouvertement leurs œuvres, cela n'a aucun rapport.
En lettres aussi: il n'était pas honteux de voir les pièces d'Aristophane, dont je ne suis pas sûr qu'elles seraient autorisées en France actuelle - en tous cas injouables dans le texte intégral à la Comédie Française - , probablement interdites dans les pays méditerranéens, sans doute autorisées dans les pays nordiques mais la culture grecque n'y intéresse pas beaucoup de monde.
Le commentaire aurait dû dire "sauf à Sparte", où les femmes étaient traitées à peu près comme les hommes, fréquentaient les gymnases (rappel: l'étymologie signifie bien que l'on y était nu, comme aux jeux olympiques ou autres, interdits aux femmes).
Rome a connu des mœurs très différentes selon les époques.

Voici quelques sources sur la condition féminine; il y manque la précision qu'en cas de viol, on ne faisait aucune distinction d'avec le consentement, envers la femme; et qu'il est évident que dans ce modèle de démocratie, elles n'avaient pas le droit de vote.

fr.wikipedia.org/wiki/Place_des_femmes_en_Gr%C3%A8ce_antique
www.antiquite.ac-versailles.fr/femme/femgrec.htm
feminaweb.free.fr/grecque.htm

a écrit : Ou sinon chacun s'habille comme il le souhaite sans avoir à imposer des normes vestimentaires aux femmes La plupart du temps (sauf cas extrêmes) ce sont les femmes elles-même qui s'imposent des normes vestimentaires...

Avec l'image des différents grades de zetta ryoukai de Google on comprends mieux et j'approuve les japonais. Dommage que l'image ne soit pas jointe à l'anecdote.

On a vraiment des cultures bien différente

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Moins on en dit, plus on a l'air intelligent des fois... Tout à fait, ça me fait penser à l'expression "mieux vaut fermer sa gueule et passer pour un con que loivrir et ne laisser aucun doute" ! :-)

a écrit : Oui oui, on est pas la pour ecouter les féministes cracher leurs soif de liberté absolue.
On est tres certainement énormément à penser la même chose: si la ligne de conduite etait comparable, voir la meme, on aurait moins de gamine de 8 ans qui s'habillerai comme 'grande soeur' avec des leggings
leopard et des hauts au dessus du nombril (véridique, vu hier au super marché). Et ça c'est un fait outre la "liberté de s'habiller comme on veut et gnagna". Une femme est traitée par autrui à l'image de sa façon de se présenter (sauf cas rares et heureusement de moins en moins fréquents impliquant de gros lourds)... Afficher tout
C est pas du tout à cause des féministes que des gamines de huit ans imitent des femmes, c est pas du tout à cause des féministes que des meufs s habillent sexy, du reste y a des pays oú les mecs bloquent pas comme des débiles sur les meufs canons en mini jupe.

Une femme doit être traîtée, comme tout être humain, avec un profond respect, et je parle aussi aux gars qui se permettent de critiquer les meufs qui choisissent le voile.

Soif de liberté absolue, dis tu.. Et bien oui! Pour les mecs et les meufs, que chacun vive sa vie sans porter préjudice aux autres, et même si parfois c est embêtant de voir tant de meufs sexy parce que ça nous remue à l intérieur et nous déstabilise, nous oblige presque à mater, c est agréable aussi parfois de voir un joli derrière qui s ballade. Il s agit de tolérance et de respect. De quel droit on critique une jupe raz la fouffe? De quel droit on interdit la burqa? Chacun est libre nom de dieu.

Remarque, j exagère peut-être sur la burqa.. si on autorise les gens à se cacher totalement, ne devrait-on pas les autoriser à se balader à poil? Je ne sais que penser.. en arrivera t on à avoir des plages réservées aux burquistes en plus de celles réservées aux nudistes? Cela dit quand tout le monde est à poil c est pô excitant non plus..