Une zone de jambe découverte est prise très au sérieux au Japon

Proposé par
le

Le Zettai ryoiki ou "territoire absolu" est un terme japonais désignant la zone de jambe découverte entre le bas d'une jupe et des chaussettes hautes. Il s'agit d'un phénomène culturel des plus sérieux au Japon, notamment dans le manga, qui fait l'objet d'un système de classification strict. Plus la zone de peau exposée est faible et plus cela est considéré comme séduisant. On classe ainsi du grade A (jupe courte et chaussettes très hautes) à F (simples chaussettes).

Un ratio parfait "longueur jupe/peau exposé/hauteur des chaussettes à partir du genou" a même été défini, il est de 4/1/2,5.


Tous les commentaires (80)

a écrit : Moins on en vois, plus c'est séduisant. Les pays occidentaux devraient suivre cet exemple... C'est simple, il suffit d'aller vivre en Arabie saoudite et tu seras bien séduit, par leur femmes, leur mode de vie, leur liberté et leurs droits de l'Homme...
Laissez les occidentaux continuer leur vie qu'ils ont construite sur la base de luttes et de combats multi-millénaires !
PS: je suis un immigré né dans un pays dit "musulman" et je respecte pleinement le mode de vie occidental et je serai le premier à le défendre. Précision importante pour éviter les amalgames.

a écrit : Non, les sous-vêtements occidentaux ont partout remplacé le "fundoshi", on en voit en vente dans les magasins et il n'y a pas de honte à en acheter. Et, il y a peu, les piscines étaient mixtes, sans maillot. Maintenant, il n'y a plus que les Écossais à, en principe, ne rien porter sous leur tartan, car cela fait efféminé (pourquoi?). Afficher tout «Parce qu'il faut être courageux pour porter une jupe dans un pays où les chardons mesurent un mètre dix»

a écrit : Moins on en vois, plus c'est séduisant. Les pays occidentaux devraient suivre cet exemple... Ton commentaire est insultant, sexiste et d'une stupidité sans nom.

C'est à cause de généralités comme ça que l'on prive de libertés une partie de l'humanité.

Tes goûts personnels ne devraient pas être érigés en norme (ni ceux de personne). La norme doit être la liberté de chacun.
La liberté permet de se couvrir de la tête aux pieds, de suivre un ratio pour ta jupe et tes chaussettes ou de porter un petit monokini.
La liberté permet de trouver attirant ou non tel type de personne ou tel type de style vestimentaire.

PS : habituellement je ne m'emporte pas, mais voir ce genre de chose me fait réagir.

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Le terme de "burka" est sans doute excessif, mais il est exact que les femmes de la Grèce antique ne pouvaient sortir que pour les fêtes religieuses (sauf celles de basse condition qui ne pouvaient s'acheter des esclaves pour faire leurs courses), et devaient se dérober à toute vue masculine, d'où un capuchon en cas de sortie exceptionnelle.
Leur costume était de tissu épais; il ne faut pas croire que les tenues que l'on voit sur les vases, ou celle encore plus simple de la Vénus de Milo, étaient autres qu'artistiques. Autour de 1900, par exemple, les tenues étaient très collet monté, même par temps de canicule, et aussi pour les hommes, mais les artistes pouvaient parfaitement représenter des corps plus ou moins dévêtus, bourgeois et bourgeoises aller admirer ouvertement leurs œuvres, cela n'a aucun rapport.
En lettres aussi: il n'était pas honteux de voir les pièces d'Aristophane, dont je ne suis pas sûr qu'elles seraient autorisées en France actuelle - en tous cas injouables dans le texte intégral à la Comédie Française - , probablement interdites dans les pays méditerranéens, sans doute autorisées dans les pays nordiques mais la culture grecque n'y intéresse pas beaucoup de monde.
Le commentaire aurait dû dire "sauf à Sparte", où les femmes étaient traitées à peu près comme les hommes, fréquentaient les gymnases (rappel: l'étymologie signifie bien que l'on y était nu, comme aux jeux olympiques ou autres, interdits aux femmes).
Rome a connu des mœurs très différentes selon les époques.

Voici quelques sources sur la condition féminine; il y manque la précision qu'en cas de viol, on ne faisait aucune distinction d'avec le consentement, envers la femme; et qu'il est évident que dans ce modèle de démocratie, elles n'avaient pas le droit de vote.

fr.wikipedia.org/wiki/Place_des_femmes_en_Gr%C3%A8ce_antique
www.antiquite.ac-versailles.fr/femme/femgrec.htm
feminaweb.free.fr/grecque.htm
Afficher tout
1) le terme de burka est ici clairement excessif.

2) les 3/4 des femmes (celles de la plèbe) pouvaient très bien sortir pour aller au marché vendre parfums, légumes, chercher l'eau, etc... sans l'accord ni la présence de son mari et sans voile...

3) ben si... Le peplos est un vétement qui a été pendant un moment de mode. Ce dernier était assez particulier à mettre. Il s'est fait supplanter par le chiton par la suite. Ces vêtements pouvaient, au choix laisser les bras libres et selon l'âge, la profession, descendre en dessous des genoux, ou non. Pour les esclaves, les hommes, et les jeunes femmes, cela descendait jusqu'aux genoux. Pour les femmes plus âgées, jusqu'au pied.

Sinon ok pour le reste

Certains semblent ne pas avoir bien compris l'anecdote. On parle de zone de peau découverte en-dessous d'une jupe courte (voir mini-jupe). Donc elles ont les jambes et les cuisses visibles mais couvertes par des chaussettes. Il n'y a pas grand choses de caché!
D'ailleurs ce style vestimentaire n'est pas propre au Japon, on le trouve aussi en Occident. De nombreux personnages de série et film et même des célébrités sont habillés ainsi. Ça n'est pas identifié comme zettai ryouiki, c'est tout.
Dans la première source, il y a les expressions anglaises correspondant à chaque grade: Thigh high par exemple

le Japon.
c'est bien ce pays ou la pédophilie est légale?
ce pays ou les femmes harcelées dans le métro ne peuvent pas porter plainte?
ce pays ou battre sa femme est un signe de force?
ce pays ou une femme doit avoir l'autorisation de son mari pour travailler?

j'aime bien les manga, mais je ne prendrais jamais le Japon comme modèle social.

a écrit : Oui oui, on est pas la pour ecouter les féministes cracher leurs soif de liberté absolue.
On est tres certainement énormément à penser la même chose: si la ligne de conduite etait comparable, voir la meme, on aurait moins de gamine de 8 ans qui s'habillerai comme 'grande soeur' avec des leggings
leopard et des hauts au dessus du nombril (véridique, vu hier au super marché). Et ça c'est un fait outre la "liberté de s'habiller comme on veut et gnagna". Une femme est traitée par autrui à l'image de sa façon de se présenter (sauf cas rares et heureusement de moins en moins fréquents impliquant de gros lourds)... Afficher tout
"Sauf cas rares"? Il serait temps de sortir de ta grotte !!! Et il est temps aussi d'arrêter de considérer les féministes comme des folles furieuses, est féministe toute personne souhaitant l'égalité, ni plus, ni moins.

a écrit : Les références culturelles sont curieuses, leur évolution dans le temps aussi.
Au début du XXème siècle, il était indécent pour une femme de montrer même sa cheville, ou de sortir sans chapeau ni gants.
En Grèce antique, les femmes étaient quasiment cloîtées, ne pouvaient sortir qu'accompagnées, et dev
aient alors porter un vêtement ressemblant fort à une burka.
Mais au Moyen-âge, on prenait des bains collectifs, hommes et femmes, et une femme pouvait se baigner nue en plein Paris. Alors que les Romaines portaient des maillots très semblables à ceux actuels (cf. fresque de Pompéi).
Etc..
Afficher tout
Amusantes précisions, merci ! Pour les romaines en bikini, je suppose que vous faites allusion à l'étonnante mosaïque de la Villa du Casale en Sicile ?

a écrit : C'est simple, il suffit d'aller vivre en Arabie saoudite et tu seras bien séduit, par leur femmes, leur mode de vie, leur liberté et leurs droits de l'Homme...
Laissez les occidentaux continuer leur vie qu'ils ont construite sur la base de luttes et de combats multi-millénaires !
PS: je
suis un immigré né dans un pays dit "musulman" et je respecte pleinement le mode de vie occidental et je serai le premier à le défendre. Précision importante pour éviter les amalgames. Afficher tout
Il faut se détendre un peu pourquoi direct l Arabie Saoudite il a le droit d exprimé ses opinions. Toi t es immigré ça se trouve lui est français de pur souche. Ton discours est ridicule

a écrit : C'est que l'indécence est relative: montrer ce qui est habituellement caché.
Le cas inverse existe: il n'y a pas si longtemps, des indigènes de la Papouasie et d'îles du Pacifique avaient terriblement honte de se montrer habillés comme les Européens.

Aux USA, l'installation d
e portiques aux aéroports permettant de voir les passagers nus (la longueur d'onde du rayonnement est telle qu'elle traverse les vêtements mais pas la peau) a suscité des remous, et des refus (c'est remplacé par une palpation poussée); en fait l'officier doit vite s'ennuyer mortellement: il a tellement mieux sur les sites spécialisés! Afficher tout
Tu me fais peur la, j'ai pris l'avion la semaine dernière et j'ai eu le grand jeu, premier portique habituel, second qui ressemble a un scanner (du coup peut-être ce dont tu parle?) en plus de la palpation extra poussée... Non seulement il est possible qu'on m'ai vu a poil, mais en plus de ca on m'a peloté. J'me sent violée!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Moins on en vois, plus c'est séduisant. Les pays occidentaux devraient suivre cet exemple... Se plaire à soit même peu importe avec quel tissu et sa longueur reste la priorité. On est en France en 2016 !

a écrit : Oui oui, on est pas la pour ecouter les féministes cracher leurs soif de liberté absolue.
On est tres certainement énormément à penser la même chose: si la ligne de conduite etait comparable, voir la meme, on aurait moins de gamine de 8 ans qui s'habillerai comme 'grande soeur' avec des leggings
leopard et des hauts au dessus du nombril (véridique, vu hier au super marché). Et ça c'est un fait outre la "liberté de s'habiller comme on veut et gnagna". Une femme est traitée par autrui à l'image de sa façon de se présenter (sauf cas rares et heureusement de moins en moins fréquents impliquant de gros lourds)... Afficher tout
Je suis d'accord avec vous, c est domage mais c est la réalité. Par contre on ne peux pas comparer une. Enfant de 8 ans et une femme. Ce qui est choquant avec les gamines qui portent des mini haut, parfois des talons oui oui ! ça me choc car je crois qu il y a un âge pour tout.

a écrit : Ils ont alors réussi a quantifier le tx de seduisance ? Ils sont fort ces japonais ;)

Mais pour une fois qu on accepte que c est suand on en montre moins que c est mieux
Oui enfin le but est de voir le bas des fesses des jeunes japonaises. Est ce mieux qu'un décolleté ? J'en doute.

a écrit : Ou sinon chacun s'habille comme il le souhaite sans avoir à imposer des normes vestimentaires aux femmes Ou sinon on respecte l'avis de tout le monde vu que tu semble défendre la tolérance non? Et pourquoi tout de suite parler de femmes? Ç'est ça qui m'énerve avec les féministes, elles mettent toujours les femmes en position de victime et les hommes en fautif, alors que c'est comme ça qu'on a été éduqué! Alors oui cette manière d'éduquer est discutable mais les hommes en sont aussi victime et il ne faut pas l'oublier.

a écrit : Il faut se détendre un peu pourquoi direct l Arabie Saoudite il a le droit d exprimé ses opinions. Toi t es immigré ça se trouve lui est français de pur souche. Ton discours est ridicule 1- Je ne l'ai pas empêché de donner son opinion,
2- Tu pourrais remplacer l'Arabie Saoudite par n'importe quel pays dit "musulman" et mon opinion restera la même,
3- Enfin, je ne te dirais pas que tu es ridicule, tu t'en occupes tout seul à le démontrer ...

a écrit : Moins on en vois, plus c'est séduisant. Les pays occidentaux devraient suivre cet exemple... Exact :)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les références culturelles sont curieuses, leur évolution dans le temps aussi.
Au début du XXème siècle, il était indécent pour une femme de montrer même sa cheville, ou de sortir sans chapeau ni gants.
En Grèce antique, les femmes étaient quasiment cloîtées, ne pouvaient sortir qu'accompagnées, et dev
aient alors porter un vêtement ressemblant fort à une burka.
Mais au Moyen-âge, on prenait des bains collectifs, hommes et femmes, et une femme pouvait se baigner nue en plein Paris. Alors que les Romaines portaient des maillots très semblables à ceux actuels (cf. fresque de Pompéi).
Etc..
Afficher tout
Attention en ce qui concerne les romaines, car les tableaux romantiques en ont traduit une image biaisée, mais elles avaient en effet plus de liberté.

Certaines personnes devraient se détendre un peu ici

a écrit : Tu me fais peur la, j'ai pris l'avion la semaine dernière et j'ai eu le grand jeu, premier portique habituel, second qui ressemble a un scanner (du coup peut-être ce dont tu parle?) en plus de la palpation extra poussée... Non seulement il est possible qu'on m'ai vu a poil, mais en plus de ca on m'a peloté. J'me sent violée! Afficher tout Portique qui ressemble à un scanner? C'est plus que probable alors, mais malhonnête de ne pas prévenir qu'il y avait le choix. Alors, les deux à la fois! Voilà ce que c'est d'être jolie.

a écrit : Ou sinon chacun s'habille comme il le souhaite sans avoir à imposer des normes vestimentaires aux femmes Il faut trouver le juste milieu entre ton commentaire et le sien ;) Tout le monde s'habille comme il veut mais pas n'importe où et avec n'importe qui :) Je pense.