La suppression d'un magazine peut faire économiser beaucoup d'argent aux compagnies aériennes

Proposé par
Invité
le
dans

Tous les commentaires (109)

a écrit : 40kg le hublot ??? A Marseille peut-être !
Par contre, qu'il supporte une charge de 40kg dans une cabine pressurisée, je n'ai pas fait le calcul mais... P=F/S et le delta max sur un avion de ligne est d'environ 0,58 bar soit 580gr/cm² (delta max : différence entre pression intérieure et pression extérieure)
Pas à Marseille non. Vu en BTS aeronautique sur la doc constructeur.

a écrit : Pourquoi ne pas commencer à recruter uniquement des hôtesses de l'air plutot que des stewards cela ferait gagnait des kilos aux compagnie et économie de kérosène.

Je vous vois déjà venir, discrimination sexiste bouuh!
Sexiste dans les 2 sens car beaucoup de Stewart pèsent moins que les hôtesses

a écrit : Les compagnies ne devraient pas se laisser faire par les lobbies qui défendent le politiquement correct, elles devraient appliquer la réalité des coûts : une personne qui occupe 2 sièges et pèse 2 fois plus lourd avec ses bagages qu'une personne moyenne devait payer pour deux places. Ça ne lui coûterait pas 2 fois plus cher car la plupart du prix du billet est constitué des taxes d'aéroport qui, elles, n'auraient pas à varier car pour l'aménagement et le personnel de l'aéroport ça ne coûte pas plus cher de faire embarquer une personne obèse qu'une personne moyenne. Donc sur le total du prix du billet, ça ferait peut-être un supplément de 30 ou 40%. Les tenants du politiquement correct diront que ce n'est pas la faute de ces personnes si elles sont obèses alors pourquoi elles devraient payer plus ? Mais ce n'est pas la faute de la compagnie aérienne non plus alors pourquoi elle devrait prendre à sa charge le surcoût occasionné par ces personnes ? Est ce que les obèses demandent à payer un lit plus grand ou des vêtements de grande taille au même prix que ceux de taille normale parce que ce n'est pas leur faute s'ils ont besoin de plus grand ? Alors pourquoi les compagnies aériennes seraient les seules à se faire avoir avec le surcoût des personnes en surpoids ? Et s'il y en a qui pensent que c'est un problème de société et que la société ne devrait pas stigmatiser les personnes en fonction de leur corpulence alors c'est l'État qui devrait prendre en charge le surcoût et subventionner les billets d'avion des personnes obèses pour que les compagnies aériennes puissent appliquer la réalité des coûts. Afficher tout Si on pousse le raisonnement, selon le métabolisme et la taille, les besoins énergétique diffèrent. Une personne de grande taille devra en moyenne, au long de sa vie, manger plus qu'une petite (pour simplifier).
Est-ce logique dans ce cas d'avoir un SMIC unique ? Ne devrait-on pas prendre en compte ce genre de différences ?
Ça revient à se demander si on préfère un système égalitaire ou un système équitable.

a écrit : Pas à Marseille non. Vu en BTS aeronautique sur la doc constructeur. Un encadrement de hublot en alliage d'alu pèse à peine son kg... Même en triple vitrage qui n'est pas en verre + le petit volet occultant, avec le joint et les fixations, on est loin du compte !
Vu sur chaine ;)

Par contre, qu'il supporte une charge de 40kg en pressu ne me semble pas illogique.

Edit : 930 gr l'encadrement sur A320

a écrit : Si on pousse le raisonnement, selon le métabolisme et la taille, les besoins énergétique diffèrent. Une personne de grande taille devra en moyenne, au long de sa vie, manger plus qu'une petite (pour simplifier).
Est-ce logique dans ce cas d'avoir un SMIC unique ? Ne devrait-on pas prendre en compte ce
genre de différences ?
Ça revient à se demander si on préfère un système égalitaire ou un système équitable.
Afficher tout
Le SMIC comme son nom l'indique est un minimum. Une personne qui a plus de besoins peut gagner plus (par exemple en travaillant plus, comme le prônait un président que je ne regrette pas, mais qui ne disait pas que des conneries). Par ailleurs, je te rappelle quand même, puisqu'on parle de bonne gestion, que ton entreprise te donne un salaire en échange de ton travail et non pas en fonction de tes besoins... Pour les besoins particuliers (famille nombreuse, maladie, handicap, etc.) c'est l'État qui entre en jeu en versant des allocations, c'est donc le même principe que de faire supporter le surcoût des personnes plus lourdes par l'État et pas par les compagnies aériennes.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le SMIC comme son nom l'indique est un minimum. Une personne qui a plus de besoins peut gagner plus (par exemple en travaillant plus, comme le prônait un président que je ne regrette pas, mais qui ne disait pas que des conneries). Par ailleurs, je te rappelle quand même, puisqu'on parle de bonne gestion, que ton entreprise te donne un salaire en échange de ton travail et non pas en fonction de tes besoins... Pour les besoins particuliers (famille nombreuse, maladie, handicap, etc.) c'est l'État qui entre en jeu en versant des allocations, c'est donc le même principe que de faire supporter le surcoût des personnes plus lourdes par l'État et pas par les compagnies aériennes. Afficher tout le smic étant calculé par l'état, je pense être dans tes clous. De là à savoir si l'état ou la compagnie doivent assumer ce coût ce n'est pas vraiment la question que je me pose.
Sinon, être payé uniquement pour le travail qu'on abat c'est loin d'être vrai partout. Rien que le fait d'être augmenté simplement par son ancienneté (sans vérifier que l'ancienneté est accompagné d'un gain d'expérience) en est un exemple. A travail égal un jeune peut être moins payé qu'un travailleur plus vieux.

Sinon en l'état, pour deux personnes accomplissant le même travail et comblant pile poil leurs besoins (cad une bonne santé physique et moral), l'une des deux économisera plus d'argent. Pourtant on ne choisit pas la vitesse de son metabolisme ou sa taille.

a écrit : Il y a eu une histoire il y a quelques années d'une personne obèse qui a dû payer un surplus par rapport à son poids. Elle a refusé. Ça a fait polémique. Du coup ils ne le font plus car discrimination ! C'est pourtant la façon la plus logique de payer un billet d'avion, dans un autre sens c'est aussi une discrimination qu'un riche paye autant qu'un pauvre...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : T'es sur de ce que tu racontes sur Saturn 5 ?
Tu balances tellement de commentaires par jour ici que personne se donne la peine de vérifier ce que tu dis et le prend pour argent comptant.
Du coup je me suis dit que j'allais vérifier et au niveau de la consommation en carburant par seconde de Sa
turn 5, le premier site sur Google indique des résultats bien inférieur à 15t/s... (0,6t/s pour l'étage le plus gourmand).
C'est cool de vouloir faire du sensationnel mais par respect pour le principe du site, soit tu utilise le conditionnel quand tu n'est pas sur de toi, soit tu vérifies tes sources.
Parce qu'à force de lire des commentaires dans ce style, il y a bien un jour où on finira par se coucher plus bête...
Afficher tout
Lis le paragraphe situé juste après la première image.

Pour les feignants, effectivement, le premier étage (j'avais bien précisé "au décollage") de la fusée ne consomme pas 15 000 kg de carburant par seconde, mais 14 000, toutes mes excuses pour cette erreur impardonnable ^^ (tu as confondu la poussée qui se compte aussi en kgs, et la consommation, cela arrive. )

Il m'arrive d'écrire des erreurs, comme tout le monde, quand c'est le cas, j'admets m'être trompé.
Il m'arrive aussi de contredire des commentaires ici mais je fais une recherche avant, une recherche complète et ne me contente pas d'ouvrir le premier lien venu.

Bonne journée :)

a écrit : Lis le paragraphe situé juste après la première image.

Pour les feignants, effectivement, le premier étage (j'avais bien précisé "au décollage") de la fusée ne consomme pas 15 000 kg de carburant par seconde, mais 14 000, toutes mes excuses pour cette erreur impardonnable ^^ (tu as confondu
la poussée qui se compte aussi en kgs, et la consommation, cela arrive. )

Il m'arrive d'écrire des erreurs, comme tout le monde, quand c'est le cas, j'admets m'être trompé.
Il m'arrive aussi de contredire des commentaires ici mais je fais une recherche avant, une recherche complète et ne me contente pas d'ouvrir le premier lien venu.

Bonne journée :)
Afficher tout
Zut j'ai oublié de coller le lien:
www.capcomespace.net/dossiers/espace_US/apollo/lanceurs/saturn5/saturn5_etage%20_S1C.htm

P.S Vu le nombre de pouces que ton commentaire a récolté, j'en déduis que beaucoup de gens ici aimeraient bien me coller une bonne paire de claques, je suis flatté que mes talents de remueur de crotte soient appréciés à leur juste valeur, c'est un passe temps ingrat mais qui ne laisse personne indifférent et ça me suffit. ^^
Pour info, IRL je suis encore plus chiant d'après mes amis. Ici je suis plutôt calme...

a écrit : Exact, la charge utile d'une fusée capable de sortir du puis de gravité terrestre n'est que de quelque %, le reste étant la fusée, mais surtout le carburant qui représente 80% de la charge totale au décollage. A noter qu'au lancement, Saturn 5 consommait 15 tonnes de carburant et comburant par seconde... oui oui, par SECONDE!

Pour l'anecdote, a force de supprimer des cacahuètes et des olives, ils vont finir par nous obliger à y aller en slip dans leurs avions ^^

-Vous avez les cheveux trop long, madame, 5€ de surfacturation.
Afficher tout
Les 15t a la sec ,merite une anecdote....

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : 40kg le hublot ??? A Marseille peut-être !
Par contre, qu'il supporte une charge de 40kg dans une cabine pressurisée, je n'ai pas fait le calcul mais... P=F/S et le delta max sur un avion de ligne est d'environ 0,58 bar soit 580gr/cm² (delta max : différence entre pression intérieure et pression extérieure)
Le hublot comprends aussi son "cadre", ses renforts pour le lier à la carlingue, pas seulement les trois plaques de plexi. 40kg ne me parait pas exagéré pour la totalité de la structure mais j'ai la flemme de vérifier ^^

a écrit : Les 15t a la sec ,merite une anecdote.... Je crois qu'il y en a déja une ^^

a écrit : le smic étant calculé par l'état, je pense être dans tes clous. De là à savoir si l'état ou la compagnie doivent assumer ce coût ce n'est pas vraiment la question que je me pose.
Sinon, être payé uniquement pour le travail qu'on abat c'est loin d'être vrai partout. Rien que le fait d
'être augmenté simplement par son ancienneté (sans vérifier que l'ancienneté est accompagné d'un gain d'expérience) en est un exemple. A travail égal un jeune peut être moins payé qu'un travailleur plus vieux.

Sinon en l'état, pour deux personnes accomplissant le même travail et comblant pile poil leurs besoins (cad une bonne santé physique et moral), l'une des deux économisera plus d'argent. Pourtant on ne choisit pas la vitesse de son metabolisme ou sa taille.
Afficher tout
Tu as un vrai problème de logique ou tu fais semblant de ne pas comprendre ? Je n'ai pas dit que deux personnes qui font le même travail doivent être payées pareil mais que le salaire ne tient pas compte des besoins de la personne. Après on peut trouver toutes sortes de justifications à toutes sortes de systèmes, depuis le communisme jusqu'à l'ultra-liberalisme, mais il n'en reste pas moins qu'une société cotée en bourse, même si elle se soucie de son rôle social, n'a pas vocation à gommer les inégalités entre salariés ni entre clients, riches ou pauvres, maigres ou gros, familles nombreuses ou célibataire etc. C'est le rôle de l'État qui distribue des bons de vacances et autres aides avec des critères de ressources pour que les pauvres puissent voyager et qui devrait de même aider les gros à payer l'éventuel supplément demandé par les compagnies.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tu as un vrai problème de logique ou tu fais semblant de ne pas comprendre ? Je n'ai pas dit que deux personnes qui font le même travail doivent être payées pareil mais que le salaire ne tient pas compte des besoins de la personne. Après on peut trouver toutes sortes de justifications à toutes sortes de systèmes, depuis le communisme jusqu'à l'ultra-liberalisme, mais il n'en reste pas moins qu'une société cotée en bourse, même si elle se soucie de son rôle social, n'a pas vocation à gommer les inégalités entre salariés ni entre clients, riches ou pauvres, maigres ou gros, familles nombreuses ou célibataire etc. C'est le rôle de l'État qui distribue des bons de vacances et autres aides avec des critères de ressources pour que les pauvres puissent voyager et qui devrait de même aider les gros à payer l'éventuel supplément demandé par les compagnies. Afficher tout Excusez-moi de vous demander pardon de m'incruster comme une quille dans votre jeu de chiens mais votre débat tourne en rond.

La personne obèse a raison car un billet=une personne.
La compagnie a aussi raison car une personne qui prend deux places leur coûte un passager en moins.
Le commandant de bord qui attend pour décoller a lui aussi raison parce que le temps que tout le monde se mette d'accord, le prix du carburant aura encore doublé ^^

Désolé, j'ai pas pu résister ;)

a écrit : Le hublot comprends aussi son "cadre", ses renforts pour le lier à la carlingue, pas seulement les trois plaques de plexi. 40kg ne me parait pas exagéré pour la totalité de la structure mais j'ai la flemme de vérifier ^^ Je l'ai notifié juste après, l'encadrement de hublot fait 930 gr sur A320... Donc même si je prend la méthode 4 quarts (le gâteau) ou tant pour tant pour faire sauvage, j'ai un encadrement 1kg, 3 vitres donc 3x1kg, un volet en plastique 1kg, un joint 1kg, la plaque de fixation 1kg, l'habillage commercial en plastique 1 kg... Ce qui laisse 32 kg de fixation !!!! Et j'ai vu large...

76 hublots sur un A320, sans compter les issues de secours : 3 tonnes... Il y a longtemps qu'il n'y aurait plus de hublot sur avion.
C'est un avion, pas un tank. l'épaisseur minimale au niveau du fuselage, c'est de l'ordre du millimètre... 2,5 au niveau du hublot. Et tout ça en alliage léger.

a écrit : Tu as un vrai problème de logique ou tu fais semblant de ne pas comprendre ? Je n'ai pas dit que deux personnes qui font le même travail doivent être payées pareil mais que le salaire ne tient pas compte des besoins de la personne. Après on peut trouver toutes sortes de justifications à toutes sortes de systèmes, depuis le communisme jusqu'à l'ultra-liberalisme, mais il n'en reste pas moins qu'une société cotée en bourse, même si elle se soucie de son rôle social, n'a pas vocation à gommer les inégalités entre salariés ni entre clients, riches ou pauvres, maigres ou gros, familles nombreuses ou célibataire etc. C'est le rôle de l'État qui distribue des bons de vacances et autres aides avec des critères de ressources pour que les pauvres puissent voyager et qui devrait de même aider les gros à payer l'éventuel supplément demandé par les compagnies. Afficher tout Ba nan, c'est toi qui a un soucis... Je me contrefous de savoir si c'est a l'état ou l'entreprise de gommer les inégalités... Ça a plutôt l'air d'être ta came.
Ma réflexion concerne simplement les différences biologiques. (Comme le fait d'être obèse par exemple). J'ai pris le smic en exemple car il pourrait (ce n'est pas nécessairement ce que je souhaite) être calculé différemment selon les personnes sans que ça soit illogique. Le smic est décidé par l'état puis mis en pratique par les entreprises (petit rappel).

Toi en gros, tu dis que l'état devrait dédommager les obèses comme il dédommage les pauvres. Dans ce cas jusqu'où peut/doit on continuer. Voilà le sens de mes messages ô Dieu de la logique implaccable.

a écrit : Lis le paragraphe situé juste après la première image.

Pour les feignants, effectivement, le premier étage (j'avais bien précisé "au décollage") de la fusée ne consomme pas 15 000 kg de carburant par seconde, mais 14 000, toutes mes excuses pour cette erreur impardonnable ^^ (tu as confondu
la poussée qui se compte aussi en kgs, et la consommation, cela arrive. )

Il m'arrive d'écrire des erreurs, comme tout le monde, quand c'est le cas, j'admets m'être trompé.
Il m'arrive aussi de contredire des commentaires ici mais je fais une recherche avant, une recherche complète et ne me contente pas d'ouvrir le premier lien venu.

Bonne journée :)
Afficher tout
"Saturn 5 est haute de 110 m et pèse près de 3 000 tonnes. Le premier étage, S1C, long de 42 m sur 10 de diamètre est propulsé par cinq moteurs F1 de 3750 tonnes de poussée. Il brûle 81 000 litres de kérosène et 13 200 litres d' oxygène en 2 minutes 30 secondes.
"

Tu parles de ce paragraphe là ??? (81000+13200)/(2,5*60) = 523l/s= 0,5t/s
Après je veux bien que tu m'expliques comment on calcul la consommation en carburant d'une fusée, c'est vrai que bêtement j'ai fait comme avec une voiture. (Et faisant comme si c'était linéaire)

a écrit : Zut j'ai oublié de coller le lien:
www.capcomespace.net/dossiers/espace_US/apollo/lanceurs/saturn5/saturn5_etage%20_S1C.htm

P.S Vu le nombre de pouces que ton commentaire a récolté, j'en déduis que beaucoup de gens ici aimeraient bien me coller une bonne paire de claques, je suis fla
tté que mes talents de remueur de crotte soient appréciés à leur juste valeur, c'est un passe temps ingrat mais qui ne laisse personne indifférent et ça me suffit. ^^
Pour info, IRL je suis encore plus chiant d'après mes amis. Ici je suis plutôt calme...
Afficher tout
Je viens de voir ton message. Du coup à quoi correspondent les 81000l de kérosène et les 13200l d'oxygène du premier étage ?
Ça ne colle pas du tout avec les 745 000l de kérosène et les 800 000l d'oxygène liquide.

a écrit : Ba nan, c'est toi qui a un soucis... Je me contrefous de savoir si c'est a l'état ou l'entreprise de gommer les inégalités... Ça a plutôt l'air d'être ta came.
Ma réflexion concerne simplement les différences biologiques. (Comme le fait d'être obèse par exemple). J'ai pris
le smic en exemple car il pourrait (ce n'est pas nécessairement ce que je souhaite) être calculé différemment selon les personnes sans que ça soit illogique. Le smic est décidé par l'état puis mis en pratique par les entreprises (petit rappel).

Toi en gros, tu dis que l'état devrait dédommager les obèses comme il dédommage les pauvres. Dans ce cas jusqu'où peut/doit on continuer. Voilà le sens de mes messages ô Dieu de la logique implaccable.
Afficher tout
Ben non, tu n'as toujours pas compris, je ne dis pas que c'est à l'État de dédommager les obèses, je dis que ce n'est pas aux entreprises de gommer les inégalités et qu'elles doivent appliquer la réalité des coûts, et que si quelqu'un doit les dédommager ça pourrait éventuellement être l'État. Effectivement, il y a des inégalités dans le monde et c'est triste... Et comme disait Coluche, quand Dieu a créé le Monde, il a dit "il y aura des petits et il y aura des grands, il y aura des noirs et il y aura des blancs, il y aura des beaux et il y aura des moches" et Dieu a ajouté "et pour ceux qui seront petits, noirs et moches, ça sera pas facile...".

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ben non, tu n'as toujours pas compris, je ne dis pas que c'est à l'État de dédommager les obèses, je dis que ce n'est pas aux entreprises de gommer les inégalités et qu'elles doivent appliquer la réalité des coûts, et que si quelqu'un doit les dédommager ça pourrait éventuellement être l'État. Effectivement, il y a des inégalités dans le monde et c'est triste... Et comme disait Coluche, quand Dieu a créé le Monde, il a dit "il y aura des petits et il y aura des grands, il y aura des noirs et il y aura des blancs, il y aura des beaux et il y aura des moches" et Dieu a ajouté "et pour ceux qui seront petits, noirs et moches, ça sera pas facile...". Afficher tout "Pour les besoins particuliers (famille nombreuse, maladie, handicap, etc.) c'est l'État qui entre en jeu en versant des allocations, c'est donc le même principe que de faire supporter le surcoût des personnes plus lourdes par l'État et pas par les compagnies aériennes. "
"C'est le rôle de l'État qui distribue des bons de vacances et autres aides avec des critères de ressources pour que les pauvres puissent voyager et qui devrait de même aider les gros à payer l'éventuel supplément demandé par les compagnies. "

Voila ce que tu dis. Relis ça. Maintenant relis mon précédent message. Avale cette rage et pète un coup.