La France a une prison ouverte

Proposé par
le

Tous les commentaires (70)

Parcontre,

Il n'existe pas de prison sans détenu, et ça c'est dommage :)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Quelqu'un, qui, dans un élan
Se jette vers le monde
Pars et va de l'avant
La terre est ronde
N'oublions pas
Où que nos pieds nous portent
Nous revenons sur nos pas
Jusqu'au pas de notre porte
La vie, ce n'est pas que le voyage. La vie, c'est aussi savoir trouver le bonheur au creux de sa main, sur un petit lopin de terre, sur une montagne, au bord du ruisseau que l'on chéri depuis sa plus tendre enfance. La tolérance, l'amour, la connaissance, tu pourras faire 5 fois le tour du monde que peut-être​ tu passeras à côté !
Le voyage c'est beau, mais il faut aussi comprendre les gens qui font le choix de cultiver leur jardin tranquillou, en corse par exemple :)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : J'ai l'impression que tu parles plus de vengeance que de justice. Dans le modèle que je prône je parle ici que des prisons, tu ne sais donc pas ce que je prône pour les "honnêtes gens" en dehors de ces prisons. On peut en parler mais pas ici ce n'est pas le lieu.
La justice c'est do
nner des chances équitables pour tous, et lorsque quelqu'un fait comme tu dis une "connerie" lui donner une chance de se racheter.
Juste enfermer les gens en leur disant "tu resteras 5/10/15 ans enfermé" c'est du autant du vol sur leurs vies que le délit/crime qu'ils ont commis. Alors si ces 10 ans enfermés, si en plus de les mettre à l'écart de la société pour protéger les honnêtes gens on pouvait leur donner une chance de devenir ces honnêtes gens, ce que la plupart n'ont pas eu, les choses ne seraient-elles pas un peu meilleure ?
Le but d'une punition c'est de punir pour faire souffrir l'autre d'être méchant ou de lui faire comprendre qu'il y a des règles et qu'il faut les respecter pour vivre ensemble ? Je penche pour la deuxième option, une punition doit être constructive et pas juste vengeresse. Quelqu'un comprend toujours mieux les choses quand on lui explique pourquoi au lieu de le laisser regarder le plafond à ruminer par lui même. Je vois très bien comment la prison change les gens, ils reviennent aigris, renfermé, en colère. En quoi ces gens seront-ils plus aptes à avoir une vie honnête?

Pour ce qui est des victimes, quelqu'un parlait de faire un remboursement du préjudice à la victime en plus de l'amende et de la prison. Cette idée sur le papier est intéressante, mais pour un homicide (volontaire ou non peu importe) ou une atteinte à la dignité ça vaut combien une dignité ou une vie ?
Donc je peux comprendre que cela dérange les victimes qui veulent une vengeance, mais ici on parle de justice, on sera d'accord pour dire que les victimes ne sont pas les témoins les plus objectifs et que leur désir de vengeance peut faire obstruction à la justice en accusant à tort parfois ou en s'acharnant. On a déjà vu des affaires ou l'acharnement pousse à l'aveu pour avoir enfin la paix et que les procès se termine.
La punition ne doit pas être une vengeance je comprend ton point de vue mais accordons nous sur le fait d'être en désaccord.
Afficher tout
Du coup tu proposes quoi aux coupables ? Une seance de calins ?

Vous vivez dans un rêve, c'est beau...
J'ai lu tous les commentaires et je dois dire qu'il y a beaucoup d'utopistes.
Vous commentez manifestement un milieu que vous ne connaissez pas.

Primo : Il faut savoir pour cette anecdote que la plupart des détenus de ce Centre de Détention (CD = reliquat de peine supérieure à 2 ans) sont des vieux "touche-pipi" qui ont déjà de nooombreuses années de détention derrière eux (grosses peines) et qui sont pour la plupart en fin de vie (il y a un cimetière à Casabianda spécialement pour les détenus).
Donc l'histoire du "peu de récidive que celà entraine" et les "on devrait s'en inspirer pour toutes les prisons de France"... C'est pas vraiment possible, ou alors celà n'aura pas les mêmes résultats. Vous faites confiance aux chiffres, c'est bien, mais faut aussi se renseigner ou aller faire un tour sur place aussi.

Pareil pour les défenseurs de la réinsertion : "Il faut des structures pour prévenir la criminalité", "il faut des accompagnements pour les personnes détenues" etc etc
Ca existe déjà.
Il faut savoir que l'administration pénitentiaire alloue un énorme budget à la prévention de la récidive et à la réinsertion. Tout ça, pour quoi : en détention on attend qu'une personne condamnée se mette de son propre chef à :
-passer par son travailleur social pour trouver un emploi
-rembourser les victimes (si il y en a)
-aller à l'école ou pratiquer une activité (informatique, club, course, cheval et autres)
-se tenir à carreau en détention
Et plein d'autres trucs qui vont permettre d'obtenir des réductions de peines supplémentaires et autres aménagements de peines (bracelet, semi, conditionnelle etc)

Mais la réalité est tout autre, tout ça ne fonctionne que pour 1% de la population carcérale (et je compte large) qu'on ne reverra plus jamais en détention et pour qui la prison à servi de leçon et l'a peut-être même aidé à s'en sortir.
Mais en vrai, un détenu lambda c'est :
-Une montagne à bouger pour le travailleur social qui va devoir faire des pieds et des mains pour quelqu'un qui n'a pas DU TOUT envie de travailler ou chercher du boulot.
-Rembourser les victimes ? Pour quoi faire ? à partir de 10euros par mois, c'est considéré comme un effort de sa part. Quand la condamnation est en moyenne de 500 euros je vous laisse faire la division.... Quelle farce surtout que la plupart se disent indigents mais sont fringués à 1000 balles et à la libération madame vient le cherche en Q7.
-Les activités sont bien mais leur pratique est toujours intéressée. Sans activité : Pas de RPS, semi et tout le bazar déjà cité plus haut.
-Se tenir à carreau en détention : sans commentaires.

Pour ma part si demain on me proposait le ministère de la justice, je demanderais à mon collègue ministre de l'éducation nationale de CONSTRUIRE des écoles, des collèges, de les RENOVER et de donner aux jeunes l'envie d'y aller. De la rendre obligatoire de 3 à 18. C'est trop dommage de voir tant d'illettrés en 2017. La prévention de la criminalité commence là.
Ensuite je construirais plus de prison, Oui, au moins pour que chaque détenu soit seul en cellule si il le souhaite. Et enfin, j'appliquerais les peines POUR DE VRAI.
Vous entendez à la TV : il risque 15000 euros d'amendes et 3 ans de prison. Je rigole, au mieux il prendra 1 an et 500 euros. Sur ces 500 euros il paiera jamais rien et sur le 1 an il fera entre 6 et 8 mois.
Dites vous que les condamnés criminels à 10 ans en font 6 et demi en moyenne (sans compter des libérations à mi-peine)
Et comme dit dans un autre commentaire : Pour les personnes trop dangereuses ou pour lesquels on peut plus rien faire : prison à vie. Désolé mais au bout d'un moment il faut se dire qu'il est de tout façons foutu et qu'il est un danger pour les autres.

Voila, je sais que mon propos est un peu acerbe et nombre d'entre vous se sentiront peut être visé ou vexé, mais c'est simplement pour vous faire toucher du doigt la réalité des prisons en France (et en Europe certainement).
Et je concluerais en vous citant des voyous qui reviennent encore et encore, à qui on demande si "à 20 ans tu n'as rien de mieux à faire que de faire de la prison" :
"La prison c'est moins pire que le lycée"
Tout est résumé, je vous laisse méditer là dessus.

Il me semble que sur les côtes ouest de la France il y as une prison vers la Rochelle si je me trompe pas qui est comme à l'hôtel ou tu peux sortir comme bon te semble et tu as un meilleur confort que dans d'autre prison ou la vie carcéral y est très dure

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : On croit souvent que la prison a toujours été la peine classique au cours de l'histoire mais elle est très récente, mise en place par Napoléon et renforcée sous la 4ème république. Au paravant les peines allaient de l'exil aux travaux d'intérêts publiques, des amendes, le bagne à vie ou... la mort.

Celà fait des années que l'emprisonnement montre son inutilité sur beaucoup de cas et nous sommes loin d'être les champions en la matière : aux USA près de 26% (!!!) Plus d'un quart de la population est en prison ou en système surveillé
Afficher tout
Je ne sais pas si tu t'es trompé ou si tu t'es juste trompé dans la formulation : Avec ton comm on comprend (je comprend) que 26% des américains sont en prisons , j'ai lu 23% pour ma part, et cela représente la population carcérale dans le monde , en gros 1/4 des prisonniers dans le monde le sont aux USA, sur 100000 personnes , 500 sont en prison là-bas

Au final on connait l'exemple des "pays du nord" (péninsule scandinave) ou les prisons sont les plus "progressistes" du monde et où d'un point de vie extérieur on se dit que les prisonniers ne sont même pas vraiment enfermé. Ben le taux de récidive le plus faible cest eux qui l'ont..

Posté le

android

(0)

Répondre

Quand votre fille se fera violer vous serez content d'apprendre que le coupable coule des jours heureux a planter des carottes.

a écrit : Quand tu parles de l'Asie, il faudrait être un peu plus précis, c'est un continent tu sais et chaque pays est différent. Quand à dire que leurs prisons sont vides, là encore je demande des sources, il suffit de voir en Thaïlande où ce n'est vraiment pas le cas, en Inde où la criminalité est extrêmement élevée et les viols très courants.
Quand au fait de laisser mourir de faim dans une cellule les prisonniers ne payant pas leurs repas, il y a tellement peu d'humanité dans cette proposition que je ne sais plus quoi dire.
Afficher tout
Euh non en Inde la criminalité est très faible hors zones de conflits et le taux de viols est 22 fois inférieur à la France. Pour un indien de base Paris c'est une zone de guerre niveau sécurité.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Au final on connait l'exemple des "pays du nord" (péninsule scandinave) ou les prisons sont les plus "progressistes" du monde et où d'un point de vie extérieur on se dit que les prisonniers ne sont même pas vraiment enfermé. Ben le taux de récidive le plus faible cest eux qui l'ont.. Ils n'ont pas la même criminalité.
Ils n'ont pas non plus la même population carcérale.
La France se rapproche plus de l'espagne ou l'allemagne que de ces pays du nord.