Il est encore possible d'être pendu aux Etats-Unis

Proposé par
Invité
le

Tous les commentaires (72)

Vaste débat en effet mais hélas le monde est sans doute trop bien pensant pour le debattre. Il faudrait savoir mettre de côté notre education et le grand sujet du " bien et du mal". Car au final c'est autour de ça que la peine de mort tourne: est- ce bien ou mal de tuer un être qui en a tué un autre?

En tout les cas, je vais surement en faire hurler, mais vu le nombre d'être humains sur la terre en tuer sur la chaise electrique, par injection ou par pendaison finalement...ce serait comme une goutte dans un verre d'eau non? ( encore faut-il voir à une echelle plus grande qu'a celle d'une durée de vie humaine...)

En france la peine de mort existe aussi, on appelle ça une intervention du GIGN.

Et c'est très bien comme ça.

Et non les forces du GIGN ne sont pas obligées de tirer 2000 balles sur 3 personnes retranchées dans un appartement de quelques m2.

Elles ont aussi à leur disposition un gaz pour endormir les méchants....

a écrit : Vaste débat en effet mais hélas le monde est sans doute trop bien pensant pour le debattre. Il faudrait savoir mettre de côté notre education et le grand sujet du " bien et du mal". Car au final c'est autour de ça que la peine de mort tourne: est- ce bien ou mal de tuer un être qui en a tué un autre? />
En tout les cas, je vais surement en faire hurler, mais vu le nombre d'être humains sur la terre en tuer sur la chaise electrique, par injection ou par pendaison finalement...ce serait comme une goutte dans un verre d'eau non? ( encore faut-il voir à une echelle plus grande qu'a celle d'une durée de vie humaine...)
Afficher tout
"vu le nombre d'être humains sur la terre, en tuer quelques-uns sur la chaise electrique, par injection ou par pendaison finalement...c'est comme une goutte d'eau dans la mer" [citation réécrite]
Je suis entièrement d'accord, et serais partisan d'effectuer des tirs de missiles de croisière bien ciblés sur les prisons, bourrées de délinquants, les asiles d'aliénés, susceptibles de transmettre leurs gènes, les maisons de retraite pleines de bouches inutiles, et les quartiers défavorisés, sièges des délinquants actuels ou potentiels. Surtout pas sur les armées, pleines de jeunes en bonne santé bien entraînés, qui sont l'espoir d'une humanité régénérée.
Je vais demander un entretien à l'homme le plus puissant du monde, superbe représentant de notre race, qui a dit que s'il avait des armes, c'était pour s'en servir, pour lui suggérer tout cela.

a écrit : En france la peine de mort existe aussi, on appelle ça une intervention du GIGN.

Et c'est très bien comme ça.

Et non les forces du GIGN ne sont pas obligées de tirer 2000 balles sur 3 personnes retranchées dans un appartement de quelques m2.

Elles ont aussi à leur disposition un gaz pour endormir les méchants....
Cela me rappelle une aventure sur une route de France. Je tombe en panne, deux gendarmes s'arrêtent et appellent une dépanneuse; je les entends discuter entre eux (ils ne savaient pas que je les entendais et comprenais le français, même si je le parle avec un accent): "oui, le coup de semonce, il faut toujours le tirer après". Authenticité garantie.

a écrit : Toutes les méthodes d'exécution sont barbares; ne serait-ce que de traîner le condamné conscient à la mort; ce doit être des minutes affreuses, pires que la douleur physique elle-même.
On connaît des poisons foudroyants. Si l'on veut maintenir la peine de mort, pourquoi ne pas intoxiquer le condamné pen
dant son sommeil? Afficher tout
Et le tueur en série , il les a tué pendant leur sommeil ses victimes ? Pas de gants a prendre avec ces bourreaux, qu' il soit bien conscient de ce qui va leur arriver

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les années 90 ? Et Saddam Hussein c'était après les années 2000, non ? Ça a été dit avant ton commentaire alors je me permets de re-préciser : Saddam Hussein a été mis à mort en Irak, pas aux États-Unis.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : En fait, les bourreaux doivent faire des calculs par rapport au poids du condamné afin de déterminer la longueur de la corde : normale, la nuque est brisée, trop courte, le pendu meurt par strangulation, et trop longue, la longueur de la chute entraîne une trop grande énergie cinétique qui, dans le pire des cas, peut conduire à une décapitation...
(Découvert dans Les enquêtes de l'Inspecteur Murdoch et confirmé par penombre.org)
Afficher tout
Seigneur le choc pour le public en cas de décapitation "accidentelle". Ça me fait penser à La Ligne verte, où un des gardiens de la prison omet délibérément de mettre l'éponge sur la tête du condamné au moment de son exécution à la chaise électrique, juste pour voir ce que ça fait, ce qui le fait tout simplement griller. Horrible scène.

Posté le

android

(5)

Répondre

super....sa part comme d'habitude sur un debat de " qui doit mourire ou non " ....

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Moi j'ai une question, celui qui assassine ton fils, il le regrette ?
Si oui, tu veux vraiment qu'il soit comdamné a mort ?

Apres quand on te lit, on a l'impression que tu ne saisi pas le but d'une comdamnation a mort, toi tu parle d'une vengeance, et dans ce cas tu devrais l
'executer toi meme ce serait mieux pour tous ...
Mais va vivre avec sa apres ...

Ya plein de gens qui ont été comdamné a mort, alors qu'ils epprouvaient des remords et ca c'est triste, presque autant que la mord d'innocent ...
Afficher tout
Remord ou pas, celui qui touche à un cheveu d'un enfant, le mien ou un autre, je serais ravi de lui ôter la vie, sans aucun remord pour le coup et je tiens à préciser que je suis contre toute forme de violence en général mais puisque l'on parle de cas extrêmes, il faut un remède extrême, rien ne justifie la violence sur un enfant, c'est trop facile de tuer un gosse puis d'être loger et nourrit pendant une vingtaine d'années avant de retrouver la liberté ...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Toutes les méthodes d'exécution sont barbares; ne serait-ce que de traîner le condamné conscient à la mort; ce doit être des minutes affreuses, pires que la douleur physique elle-même.
On connaît des poisons foudroyants. Si l'on veut maintenir la peine de mort, pourquoi ne pas intoxiquer le condamné pen
dant son sommeil? Afficher tout
Le condamné qui subit une mise à mort a forcément commis quelque chose se rapproche plus du comportement animal(ceci est une image pour désigner un fait horrible), donc par conséquent aucune pitié pour ce qui serais mon cas.

a écrit : super....sa part comme d'habitude sur un debat de " qui doit mourire ou non " .... Au final, on y passera tous! haha!

Posté le

windowsphone

(2)

Répondre

a écrit : Au final, on y passera tous! haha! spoiler alerte !

on meurt tous a la fin....

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : En france la peine de mort existe aussi, on appelle ça une intervention du GIGN.

Et c'est très bien comme ça.

Et non les forces du GIGN ne sont pas obligées de tirer 2000 balles sur 3 personnes retranchées dans un appartement de quelques m2.

Elles ont aussi à leur disposition un gaz pour endormir les méchants....
Très simpliste comme commentaire. Le GIGN ne tue pas systématiquement les forcenés ou terroristes. Il ne le fait que lorsqu'il juge que cela est nécessaire. Lors d'une prise d'otage, balancer des lacrymogènes serait très risqué car les preneurs d'otages pourraient exécuter ces derniers. Les gendarmes ont donc là un choix à faire en fonction de la situation.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Cela me rappelle une aventure sur une route de France. Je tombe en panne, deux gendarmes s'arrêtent et appellent une dépanneuse; je les entends discuter entre eux (ils ne savaient pas que je les entendais et comprenais le français, même si je le parle avec un accent): "oui, le coup de semonce, il faut toujours le tirer après". Authenticité garantie. Afficher tout D'un autre côté non seulement ils ne dégainent que rarement, mais en plus c'est le principe du coup de semonce. Et ne vous inquiétez pas, légitime ou non, une enquête est toujours ouverte à la suite d'un coup de feu pour savoir si le gendarme avait le droit de tirer.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : En france la peine de mort existe aussi, on appelle ça une intervention du GIGN.

Et c'est très bien comme ça.

Et non les forces du GIGN ne sont pas obligées de tirer 2000 balles sur 3 personnes retranchées dans un appartement de quelques m2.

Elles ont aussi à leur disposition un gaz pour endormir les méchants....
Oui, mettre un gaz qui endort, alors qu'on ne sait généralement pas ce qu'il y a dans la pièce (explosifs ou produits chimiques dangereux). Et puis on attend qu'ils s'endorment, dans le plus grand des calmes.
Je crois que le GIGN tire car il y a de nombreux risques : si ils lancent le gaz, comme tu dis, les terroristes se font exploser ou sortent comme des barbares.
Ils tirent pour "divertir" les gens qui se retranchent selon moi, ainsi, pendant ce temps, ils ne pensent pas à se faire exploser et se fatiguent, rendant la tache plus facile après.
Ils ne vont pas risquer la vie de dizaines de membres pour arrêter quelques personnes. Une balle perdue en direction du visage, c'est vite arrivé (de mémoire, ils n'ont rien qui protège le visage contre des balles de fusil d'assaut). Il faut savoir mettre la pression et montrer qui "est le patron", si je peux dire ça comme ça...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : En france la peine de mort existe aussi, on appelle ça une intervention du GIGN.

Et c'est très bien comme ça.

Et non les forces du GIGN ne sont pas obligées de tirer 2000 balles sur 3 personnes retranchées dans un appartement de quelques m2.

Elles ont aussi à leur disposition un gaz pour endormir les méchants....
Encore un qui trouve encore de l'humanité chez des terroristes.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Encore un qui trouve encore de l'humanité chez des terroristes. Ah non je ne peux pas te laisser dire ça. Je souhaite bien pire aux terroristes que de mourir de quelques balles justement. C'est bien pour ça que je regrette que nos forces de police surentraînés ne soient pas capables de capturer vivant 3 sauvages retranchés dans un appartement, sans otage et sans issue.

a écrit : En effet il est mort pendu mais à Bagdad Mais bon ça reste les états unis

a écrit : Très simpliste comme commentaire. Le GIGN ne tue pas systématiquement les forcenés ou terroristes. Il ne le fait que lorsqu'il juge que cela est nécessaire. Lors d'une prise d'otage, balancer des lacrymogènes serait très risqué car les preneurs d'otages pourraient exécuter ces derniers. Les gendarmes ont donc là un choix à faire en fonction de la situation. Afficher tout Je suis d'accord avec toi, ils tuent très rarement sauf quand c'est un terroriste alors je me pose des questions. A Toulouse, il n'y avait pas d'otage, dans l'imprimerie non plus (un libéré et l'autre communiquait avec la police depuis sa cachette) et St Denis pas d'otage non plus. Dans les 3 situations, aucune issue et plusieurs heures avant l'intervention. Donc je ne comprends pas pourquoi on donne à ces sauvages ce qu'ils veulent (mourir en martyrs)

a écrit : Ah non je ne peux pas te laisser dire ça. Je souhaite bien pire aux terroristes que de mourir de quelques balles justement. C'est bien pour ça que je regrette que nos forces de police surentraînés ne soient pas capables de capturer vivant 3 sauvages retranchés dans un appartement, sans otage et sans issue. Dans un pays comme le nôtre le "bien pire" c'est de la prison et si t'es bien sage et que le psy pense que tu es redevenu saint d esprit, tu as le droit a une petite remise de peine.

Posté le

android

(2)

Répondre