Franchir le rubicon : signification et origine de l'expression

Proposé par
Compte Supprimé
le

L'expression "franchir le Rubicon" évoque le fait de se lancer dans une entreprise risquée. Elle tire son origine d'un fait historique : le Rubicon est un petit fleuve du nord de l'Italie, et dans le droit romain, aucun général n'avait l'autorisation de le franchir avec une armée, car il servait de frontière entre l'Italie et la Gaule.

Jules César viola sciemment cette loi lorsqu'il décida de le franchir avec ses légions pour affronter Pompée.


Tous les commentaires (61)

a écrit : C'est César qui la franchi, après ces nombreuses conquête en Gaulle. Pompée(je crois) lui avait interdit de le passer(dans le sens Gaulle-Italie) avec son armée par peur de se faire prendre le pouvoir par Julius! ce qu'il n'a bien entendu pas respecté ^^ Exactement, l'anecdote n'est pas complète sans dire cela. C'était interdit par peur d'un coup d'état. Le général de l'armée en question devait donc laisser son armée et lui seul devait franchir le Rubicon pour aller devant l'empereur.

Posté le

unknown

(3)

Répondre

a écrit : Exactement, l'anecdote n'est pas complète sans dire cela. C'était interdit par peur d'un coup d'état. Le général de l'armée en question devait donc laisser son armée et lui seul devait franchir le Rubicon pour aller devant l'empereur. Pas devant l' empereur mais devant le sénat, ils étaient en république a l' époque...

Posté le

unknown

(6)

Répondre

a écrit : Gaulle, c'est bien avec 2 L, non ? (cf. texte de l'anecdote) Sinon c'est plutôt le matin... La Gaule ne prend qu'un 'L'. Tu confonds sans doute avec le général De Gaulle (ce qui n'a rien â voir).

Posté le

unknown

(11)

Répondre

a écrit : Quand on a la Gaulle, c est completement normal de se faire Pompée... Excellent.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

En fait, dans le droit romain, il est interdit de franchir l'enceinte d'une ville qui par ailleurs est sacrée avec les armes, c'est une tradition grecque qui a perduré lors de l'urbanisation de l'Etrurie au VIIe siècle. De même, on enterre les morts en dehors de la ville, tout ce qui est impurs doit être à l'extérieur de la ville, en général c'est très lié au sang. Par ailleurs, les femmes qui avaient leurs règles ne pouvaient pas entrer dans les sanctuaires.

Posté le

unknown

(7)

Répondre

Bon a savoir, je m'en souviendrait ! :)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Un visage rubicond : un visage rouge oui mais je ne connaissais pas l'histoire du franchissement du rubicond... Comment s'emploie alors cette expression ? En montant telle affaire tu risques de franchir le rubicond ? ou attention a ne pas
franchir le rubicond ? En faisant cela tu franchis le rubicond ?

Posté le

unknown

(2)

Répondre

a écrit : En fait, dans le droit romain, il est interdit de franchir l'enceinte d'une ville qui par ailleurs est sacrée avec les armes, c'est une tradition grecque qui a perduré lors de l'urbanisation de l'Etrurie au VIIe siècle. De même, on enterre les morts en dehors de la ville, tout ce qui est impurs doit être à l'extérieur de la ville, en général c'est très lié au sang. Par ailleurs, les femmes qui avaient leurs règles ne pouvaient pas entrer dans les sanctuaires. Afficher tout VII avant JC.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : La Gaule ne prend qu'un 'L'. Tu confonds sans doute avec le général De Gaulle (ce qui n'a rien â voir). Ah sans doute alors. JMCMB X2 ce soir, merci :)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Exactement, l'anecdote n'est pas complète sans dire cela. C'était interdit par peur d'un coup d'état. Le général de l'armée en question devait donc laisser son armée et lui seul devait franchir le Rubicon pour aller devant l'empereur. Totalement vrai... Ah le latin se perd mais as tant que ça ! Alea jacta est en ce qui concerne l'apprentissage des langues mortes

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Pour Info, c'est Jules César en 52 av JC qui prononça "aléa jacta es" en le franchissant

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Un visage rubicond : un visage rouge oui mais je ne connaissais pas l'histoire du franchissement du rubicond... Comment s'emploie alors cette expression ? En montant telle affaire tu risques de franchir le rubicond ? ou attention a ne pas
franchir le rubicond ? En faisant cela tu franchis le rubicond ?
Il ne faut pas confondre l'adjectif "rubicond" ( fém. rubiconde) qui vient du latin "rubicundus", et signifie très rouge de peau, et le petit fleuve dont il est question dans l'anecdote, le Rubicon (auquel je mets donc une majuscule, et qui n'a pas de "d" à la fin ) : Voir la source indiquée par Philippe, qui en montre même l'emplacement. ..

Posté le

unknown

(1)

Répondre

Le Rubicon était sacré et c'est surtout César qui l'a franchit, envers et contre toutes les lois en vigueur!

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Gaulle, c'est bien avec 2 L, non ? (cf. texte de l'anecdote) Sinon c'est plutôt le matin... mdr nimporte quoi !

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Quand on a la Gaulle, c est completement normal de se faire Pompée... excellent ! mais j'ai envie de te dire "ou pas"

Posté le

unknown

(0)

Répondre

JLSD !!!
Ba quoi ? Les cours de Latin doivent bien servirent à quelque chose ;-)

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : C'est pas là qu'il a dit "Alea Jacta Est" ? si

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est pas là qu'il a dit "Alea Jacta Est" ? Oui

Posté le

android

(1)

Répondre