Dans les écoles démocratiques, les enfants font ce qu'ils veulent

Proposé par
le

Il existe en France plusieurs écoles dites démocratiques. Ce système éducatif est basé sur un principe : la liberté. Les enfants y font ce qu'ils veulent de leurs journées avec l'aide des membres adultes, sans programme établi. L'idée est que l'apprentissage doit venir de l'enfant.


Tous les commentaires (105)

a écrit : L'idée est très intelligente.
Néanmoins je n'ai pu trouver de statistiques sur ce que sont devenus les élèves de Summerhill, fondée en 1921, quels ont été leurs résultats dans la vie professionnelle (entre autres). Il y a quand même des professeurs, mais les cours ne sont pas obligatoires.
Si quel
qu'un peut me le dire, merci. Afficher tout
Je suis allé voir un TED X à ce sujet (a Valenciennes)
D’après ce que j’ai retenue les enfants commencent à apprendre à lire et écrire aux alentour de 10/13ans
Ils pouvaient lire et apprendre ce qu’ils voulaient, math, science, français, anglais...
En France et dans les autres pays ces enfants deviennent souvent patron de société innovante ou encore obtiennent des postes hauts placés dans une société
Mais pas que, l’art, le cinéma, la musique et j’en passe
Seul quelques élèves ne réussissaient parfaitement? Mais au final il avaient tout de même une vie descente..
Je suis donc complètement pour ce genre d’école et j’y mettrai bien entendu mes enfants ! :)

a écrit : Idée stupide s'il en est. Rien de stupide, mis à part ton commentaire. Le principe même de ces écoles est une éducation en lui-même. Bien fait, il pourrait pousser les enfants à être autodidactes (ce qui est beaucoup plus valorisant que d'apprendre bêtement ce qu'on te dit d'apprendre, pour au final malgré des années d'études être bon à rien sur le terrain) et last but not least, ça apprend à faire les choses avec passion. C'est très pédagogue.

a écrit : L'idée est très intelligente.
Néanmoins je n'ai pu trouver de statistiques sur ce que sont devenus les élèves de Summerhill, fondée en 1921, quels ont été leurs résultats dans la vie professionnelle (entre autres). Il y a quand même des professeurs, mais les cours ne sont pas obligatoires.
Si quel
qu'un peut me le dire, merci. Afficher tout
Faut-il devenir riche pour réussir sa vie ? Quelle genre de statistique peu faire ressentir la satisfaction d’une vie heureuse ?

a écrit : "Je ne pense pas que la mère de l'enfant [...] doive [...] donner des leçons de lecture à son gosse."
Moi si; je suis très reconnaissant à mes parents de m'avoir enseigné à compter à deux ans jusqu'à 1000 (donc après), à lire un journal à quatre, de me laisser accès à leur très grande bib
liothèque où j'ai appris des notions de calcul différentiel à dix.
Pas de forçage (au contraire, leur attitude était plutôt "on verra ça plus tard"), je n'ai jamais reçu de gifle ni de récompense, ils ne faisaient que répondre à ma soif de connaissances. Mes délices ont toujours été de lire des livres, encore des livres, par exemple sur Kindle (souvent gratuits, réclame non rémunérée) ou des articles de Wikipedia.
Inconvénients: après avoir sauté plusieurs classes, se retrouver avec des camarades beaucoup plus "âgés", donc physiquement petit par rapport à eux, et trouver les enseignants incompétents (du genre: mais de quoi ils parlent, ils n'ont jamais entendu parler de physique quantique ni relativiste?).
Afficher tout
Je suis très content pour toi si tu maîtrisais la physique quantique à 10 ans, mais tu reconnaîtras tout de même que tous les enfants n'ont probablement pas les mêmes capacités que toi/ tous les parents n'ont pas le temps et les moyens des tiens. En l'occurence cette mère a envoyé son enfant dans une de ces écoles, il y glande rien et personne le force, et maintenant il est trop tard et elle peut pas vraiment reprendre 4 ans d'éducation à elle toute seule. Alors que si elle l'avait envoyé dans le public classique, je ne sais pas si ce serait un génie, mais au moins il saurait lire. Pour moi, c'est suffisant pour affirmer que ces écoles ne conviennent qu'à une minorité (petite ou grande, aucune idée) d'enfants.

J'ai vu un reportage sur le sujet dans je ne sais plus quel pays, une école été gérer par les élèves eux même. Les profs étaient la pour enseigner les cours et en cas de problème, mais élèves faisaient ce qu'ils voulaient et gérer même l'administration comme répondre au téléphone par exemple. La réussite été exceptionnelle, même les fortes têtes qui avaient décroché du système scolaire se remettaient au travail car ils étaient intéressée par ce qu'il faisaient, et pour couronner le tout les violences scolaire entre élèves été presque de zéro et les punitions donner par les élèves.

a écrit : Faut-il devenir riche pour réussir sa vie ? Quelle genre de statistique peu faire ressentir la satisfaction d’une vie heureuse ? Non mais le probleme, a en faire des fainéants le problème est qu’ils vont embêter les autres.

a écrit : J'ai vu un reportage sur le sujet dans je ne sais plus quel pays, une école été gérer par les élèves eux même. Les profs étaient la pour enseigner les cours et en cas de problème, mais élèves faisaient ce qu'ils voulaient et gérer même l'administration comme répondre au téléphone par exemple. La réussite été exceptionnelle, même les fortes têtes qui avaient décroché du système scolaire se remettaient au travail car ils étaient intéressée par ce qu'il faisaient, et pour couronner le tout les violences scolaire entre élèves été presque de zéro et les punitions donner par les élèves. Afficher tout N’importe quoi ! Ça me rappelle les enfants qui hurlent dans les supermarchés où les trains avec les « parents » qui ne savent que dire « chhhhut ».

Le principe de ces écoles est intéressant bien que non exempt de défauts. Si c’est l’enfant qui est seul maître de ses apprentissages, cela favorise certes sa motivation, son épanouissement, mais l’empêche du même coup de s’intéresser à des choses qu’un adulte aurait pu lui faire découvrir. Certes il ne faut pas forcer à voir un âne qui n’a pas soif mais il y a des situations où il est bon que l’initiative vienne parfois des autres.

a écrit : N’importe quoi ! Ça me rappelle les enfants qui hurlent dans les supermarchés où les trains avec les « parents » qui ne savent que dire « chhhhut ». Alors qu'un bon coup de coude dans la mâchoire...
Tu posteras à nouveau quand tu auras des enfants, on en reparla.

a écrit : Alors qu'un bon coup de coude dans la mâchoire...
Tu posteras à nouveau quand tu auras des enfants, on en reparla.
Il y a l’education. Ca marche bien aussi.

a écrit : Il y a l’education. Ca marche bien aussi. Sois plus précis, développe, je prends des notes...

Je connais 2 personnes qui ont fait ce genre d'ecole, une a par la suite fait science po et touche plusieurs dizaines de milliers par mois, l'autre est en fin de droit au chomage ...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je connais 2 personnes qui ont fait ce genre d'ecole, une a par la suite fait science po et touche plusieurs dizaines de milliers par mois, l'autre est en fin de droit au chomage ... Moralité, ce genre d’école existe depuis longtemps. Apres je ne pense pas que l’ecole explique tout sans tenir compte de l’environnement familial.

a écrit : Les quelques personnes connues sorties de Summerville sont presque toutes artistes : dans le dessin, la musique, le théâtre ou dans la publication d'ouvrages.
D'accord, la réussite ne se mesure ni à l'argent ni au prestige.
Les anciens sont certainement plus épanouis, mais il est très diffic
ile de pouvoir "percer" dans ces professions.
Et la société a besoin d'ingénieurs, de médecins, de juristes, de mathématiciens, etc.. Tout cela réclame des connaissances solides, quoique toute formation scolaire soit aussi, inévitablement, une déformation.
Afficher tout
Le sketch de Gad Elmaleh sur les maths est écrit pour qu'il soit drôle mais ne doit pas être pris pour exemple. La grande majorité des français qui ont la même opinion que toi ne voient pas l'intérêt des maths car ils ne regardent que le contenu de ce que l'on apprend aux élèves et pas les objectifs. On apprend aux élèves à élaborer des programmes de construction (ils réfléchissent à un ordre, des étapes et apprennent à anticiper avec de construire une figure) et à manipuler avec précision, on ne se contente pas de faire des ronds avec un compas. De même le théorème de Pythagore, entre autres, est un des nombreux outils pour apprendre à raisonner, à être rigoureux et à être méthodique.
On fait bien plus que des maths dans un cours de maths!

Posté le

android

(0)

Répondre

Ah ? La démocratie veut dire libre de faire ce qu'on veut ? Ah ben mince alors... Ca fait des décennies qu'on n'est pas en démocratie en France alors

a écrit : la réussite d'une vie ne se mesure pas non plus à l'utilité qu'on aura eue dans la société. Réussir sa vie, c'est avoir fait ce qu'on voulait. Peut-être pas l'avoir obtenu, mais au moins avoir conduit sa vie comme on le souhaitait.
Je ne connais pas un seul artiste qui ait eu envie
d'être utile à la société, de combler un besoin de la société. Afficher tout
Votre commentaire me semble extrement égoïste. Vous n'incinuez tout de même pas que le but d'un etre humain est de s'épanouir lui même et seulement lui ? La vie de chaque homme est centré sur l'autre, la preuve; sans spécateur l'artiste n'est rien. L'artiste n'a pas toujours eu l'envie de rendre un service à la société, certe, mais il a toujours eu envie de lui apporter quelque chose sinon, il ne ferait rien. Puisque la cause de sa volonté à creer est qu'il a envie de s'exprimer.

a écrit : Pourquoi stupide ? est-ce que tu pourrais argumenter ?
Ton message me semble tout autant stupide, à mon humble avis tu dois penser que les enfants n'ont qu'une envie : ne rien apprendre et faire n'importe quoi.
Un enfant à envie d'apprendre, sauf qu'au lieu d'apprendre tout u
n tas de choses inutiles dans nos écoles ils pourraient apprendre ce dont ils ont envie.
J'ai pour ma part toujours détesté l'école pour cette raison. J'ai rapidement été déscolarisé pour apprendre ce qui me plaisait.
Je ne regrette pas mon choix d'avoir été autodidacte : ma situation aujourd'hui est confortable avec un poste important dans une entreprise. Et ca, par ce que mes parents m'ont laissé apprendre ce que je souhaitais.
Et par ce qu'en France on ne peut rien faire sans diplôme (malgré l'expérience, qui devrait être le plus important aux yeux des entreprises) j'ai tout de même passé un diplôme d'ingénieur sans aucune difficulté. Mais ce qui est triste, c'est que ce diplôme ne m'a pas appris grand chose. J'ai le sentiment d'avoir juste perdu 3 ans pour satisfaire les entreprises d'avoir un salarié avec un diplôme.

J'ai souvent vu des personnes autodidactes bien plus autonomes et compétentes que des personnes diplômées. Je pense que c'est l'éducation et le système qui est simplement mal fait.

Pour mes enfants, je préférerais nettement leur donner une éducation moi-même.
Ca me fait penser à un sketch de Gad Elmaleh su les cours de maths qui reflète ma pensée.
Afficher tout
Vous avez tous dit! Actuellement au lycée, c’est plutôt beaucoup de bourrage de crâne qui nous servirons pas à grand chose par rapport à notre orientation.

a écrit : Idée stupide s'il en est. Message inutile, s'il en est.

a écrit : N’importe quoi ! Ça me rappelle les enfants qui hurlent dans les supermarchés où les trains avec les « parents » qui ne savent que dire « chhhhut ». Ouaaa je vois que vois avez des arguments pertinent....