Le statut particulier du cimetière américain de Colleville-Sur-Mer

Proposé par
le

Lieu de mémoire du débarquement allié, le cimetière américain de Colleville-sur-Mer est une enclave des États-Unis en France. Concession perpétuelle mais de droit français, le site est toutefois fermé, comme les autres sites ayant le même statut, en cas d'arrêt des activités gouvernementales américaines, ce qui s'est produit en octobre 2013 lors du "shutdown".


Tous les commentaires (49)

a écrit : D'ailleurs aujourd'hui, on voit d'un autre regard le traité VON RIBBONTROP/MOLOTOV qui arrange surtout les soviétiques qui estime que l'armée sera totalement modernisé fin 42/début 43. STALINE proposera même quelques semaines avant Barbarossa une énorme quantité de vivre au Reich. Pour résumé j';en ai un peu marre que l'on dénigre continuellement l'armée rouge alors que celle-ci est loin d'être mauvaise contrairement à ce que l'on affirme souvent et elle n'est pas en retard technologiquement bien au contraire. Afficher tout Elle était assez en retard au début de la guerre notamment parce qu'elle a appliqué les directives de Toukatchevski sans en avoir les moyens (motorisation massive de l'armée pour des opérations en profondeur) car son industrie n'était alors pas assez développée. Mais une fois cette industrie mis en place et passant par la sacrifice de très nombreux ouvriers, l'armée soviétique a pu produire de l'excellent matériel et est devenue la première puissance blindée au monde.
De plus, la qualité de la réflexion de ses penseurs avant-guerre (Svietchine, Iesseron, etc...) couplée à l'excellence de ses chefs lui a permi de changer l'art de la guerre. Les américains s'en inspireront d'ailleurs beaucoup après la guerre.

a écrit : Je pense que les trois grands acteurs sont primordiaux.
- L'URSS reste neutre et les allemands peuvent se concentrer sur les britanniques, permettant non seulement de capturer l'Angleterre mais aussi les colonies avec des précieuses ressources comme le pétrole. Comme tu le dis, c'est eux qui ont
subis le plus de pertes humaines, mais également infligés le plus de pertes aux nazis.

- Les USA, bien que rentrant dans le théâtre européen tardivement, a soutenu par son agriculture et son industrie les ennemis de l’Allemagne, sans elle le royaume uni serait isolé et ne pourrait survivre, et c'est encore pire coté russe ou les équipements et la nourriture américaine a été essentielle. Quand bien même ils n'ont pas été les seuls a débarquer en Europe en 1944, il ne faut pas oublier le Pacifique et le Japon. l'URSS n'aurait pas pu résister a une attaque par l'est.

- l'Empire Britannique, en guerre du début a la fin, a mobilisé énormément de forces allemande, que ce soit en Angleterre elle même ou les colonies, qui comme dit plus haut, donnerait des ressources cruciales a l'Allemagne. Stalingrad, qui a été un tournant de la guerre, était nécessaire car elle contrôlait des puits de pétrole de la région. Sans un enjeu stratégique aussi fort, jamais les allemands ne se sacrifierait en vain et l'URSS serait surement détruite. Les britanniques, en plus de repousser l'aviation allemande, a riposté avec des bombardements, affaiblissant l’industrie allemande. Elle a servi de base pour des bombardements, puis le débarquement. On peut aussi parler d'Enigma, qui a pas mal contribué a la victoire.

Dire qu'une seule nation a contribué a la victoire est tout simplement faux. Résumer la seconde guerre mondiale a l'Europe est absurde. Même parler uniquement des trois grands ennemis est une simplification, on peut parler de la France mais aussi de l'armée polonaise, de l'Italie ayant eu un certain rôle...
Afficher tout
Je pense qu'on peut considérer que le décryptage d'Enigma est un épiphénomène de la victoire des alliés. Cependant cela a sûrement accéléré le cours de la guerre en notre faveur.

Bien que tout les pays aient joué un rôle, à des degrés d'importance différent, je me prononcerai plus pour l'Angleterre que pour les USA ou l'URSS. Dans le sens où, si l'Allemagne gagne la bataille d'Angleterre en 1941 (chose qu'elle était à deux doigts de faire).

Elle aurait alors pu engloutir l'URSS sans se soucier de son front ouest. Imagine la carte de l'Europe avec aucune zone libre du nazisme en début 1942 (allez quelques poches de résistances à tout casser) ? Qui aurait détrôné un empire aussi étendu. Pas les États-Unis en tout cas.

Mais bon tout cela est fiction, avec des "si" on écrit des partitions de piano et on te refait l'histoire ! Petit big up aux russes qui ont eu le plus de perte militaire dans la WWII... (8M à 12M)

a écrit : Je pense qu'on peut considérer que le décryptage d'Enigma est un épiphénomène de la victoire des alliés. Cependant cela a sûrement accéléré le cours de la guerre en notre faveur.

Bien que tout les pays aient joué un rôle, à des degrés d'importance différent, je me prononcerai plus pour l
9;Angleterre que pour les USA ou l'URSS. Dans le sens où, si l'Allemagne gagne la bataille d'Angleterre en 1941 (chose qu'elle était à deux doigts de faire).

Elle aurait alors pu engloutir l'URSS sans se soucier de son front ouest. Imagine la carte de l'Europe avec aucune zone libre du nazisme en début 1942 (allez quelques poches de résistances à tout casser) ? Qui aurait détrôné un empire aussi étendu. Pas les États-Unis en tout cas.

Mais bon tout cela est fiction, avec des "si" on écrit des partitions de piano et on te refait l'histoire ! Petit big up aux russes qui ont eu le plus de perte militaire dans la WWII... (8M à 12M)
Afficher tout
L'Allemagne n'a jamais été en passe de reporter la bataille d'Angleterre. Seuls les terrains d'aviation du sud du pays ont été mis sous pression ce qui laissait le champs quasiment libres aux autres. La RAF était bien plus solide que la Luftwaffe, suffisamment pour combler les pertes et l'aviation allemande a commis une erreur qui a scellé le sort de la bataille lorsqu'elle a définitivement choisi de se concentrer sur Londres et sur les villes plutôt que sur des objectifs stratégiques valables.
Les dés étaient pipés depuis le début: sans avion à long rayon d'action efficace face à la chasse britannique, sans bombardier plus lourd qu'un he111 et face à un système défensif très élaboré, peut-être le plus moderne du moment, la Luftwaffe n'a jamais été adaptée pour gagner la bataille d'Angleterre.

a écrit : L'Allemagne n'a jamais été en passe de reporter la bataille d'Angleterre. Seuls les terrains d'aviation du sud du pays ont été mis sous pression ce qui laissait le champs quasiment libres aux autres. La RAF était bien plus solide que la Luftwaffe, suffisamment pour combler les pertes et l'aviation allemande a commis une erreur qui a scellé le sort de la bataille lorsqu'elle a définitivement choisi de se concentrer sur Londres et sur les villes plutôt que sur des objectifs stratégiques valables.
Les dés étaient pipés depuis le début: sans avion à long rayon d'action efficace face à la chasse britannique, sans bombardier plus lourd qu'un he111 et face à un système défensif très élaboré, peut-être le plus moderne du moment, la Luftwaffe n'a jamais été adaptée pour gagner la bataille d'Angleterre.
Afficher tout
La luftwaffe seul non mais l'Allemagne était bien, grâce à sa marine, proche de remporter la bataille d'Angleterre.
La marine allemande coulait énormément de navire de provision et avec les dégâts de l'aviation c'était bien partie.
Mais bon avec l'entrée en guerre des USA ça a tout changé.

a écrit : C’est tout de même étonnant qu’« une superbe idéologie » se soit toujours appliquée dans la souffrance et les millions de morts et dans toutes ses versions avec une parfaite constance quelle que soit l’époque (russes, chinoises, cubaines, coréennes, etc). Pauvres résistants, Français et de toute l'Europe... qui, eux aussi ont fait leur part du travail.
Et que penser des grandes réformes entre 45 et 47? Communisme ou capitalisme? Et de quel côté du mur? Et quel héritage?
Et les milliards de mort du capitalisme?
Je ne suis ni d'un bord ni de l'autre mais ton commentaire est un raccourci dangereux.
Il faut prendre un peut de hauteur avant de designer 1 seul responsable. L'histoire est bien plus compliqué et souvent l'intérêt des grandes puissances y est mêlé.

Au delà des camps des gentils et des méchants, notre société manque cruellement d'humanisme et de tolérance...

Le terme "enclave" me semble abusif, dans la mesure où le cimetière ne bénéficie pas d'un statut d extraterritorialité.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : L'Allemagne n'a jamais été en passe de reporter la bataille d'Angleterre. Seuls les terrains d'aviation du sud du pays ont été mis sous pression ce qui laissait le champs quasiment libres aux autres. La RAF était bien plus solide que la Luftwaffe, suffisamment pour combler les pertes et l'aviation allemande a commis une erreur qui a scellé le sort de la bataille lorsqu'elle a définitivement choisi de se concentrer sur Londres et sur les villes plutôt que sur des objectifs stratégiques valables.
Les dés étaient pipés depuis le début: sans avion à long rayon d'action efficace face à la chasse britannique, sans bombardier plus lourd qu'un he111 et face à un système défensif très élaboré, peut-être le plus moderne du moment, la Luftwaffe n'a jamais été adaptée pour gagner la bataille d'Angleterre.
Afficher tout
Pas totalement d'accord avec toi.

L'Allemagne avait une réelle chance de gagner la bataille d'Angleterre.

Comme tu l'as dit, c'est en définissant des objectifs non stratégiques qu'elle l'a perdue.

L'idée d'Hitler étaient de terroriser la population afin que les dirigeants soient contraint de se rendre.

Or à ce moment le rapport de force RAF- Luftwaffe tend très largement vers l'aviation de Goering.

Certains rapports de l'époque estimaient que la RAF ne pouvait plus tenir que deux semaines contre la chasse allemande.

Bien que le débarquement aurait été certes compliqué. La maîtrise de l'air donnant une suprématie tel que l'issu d'un conflit en est décidé (exemple avec Daesh, même si leur politique de guérilla est extrême) les allemands l'auraient emporté à moyen-long terme.

Renseigne toi un peu sur les rapports dont je t'ai parlé tu verras qu'on est passé à un poil de cul de la correctionnel ;)

a écrit : Du coup le droit américain s'y applique ? Port d'armes etc ? Le territoire du cimetière est une concession perpétuelle faite par la France aux États-Unis, comme il est d’usage pour tous les cimetières militaires relatifs aux deux guerres mondiales. Il ne bénéficie pas de l’extraterritorialité qui est un principe de droit international public, c’est-à-dire que les USA ne peuvent appliquer leurs lois. Les États-Unis sont propriétaires du cimetière sur un territoire où s’applique le droit français.