C'est depuis 1993 que l'on peut choisir librement le prénom des enfants

Proposé par
le

Jusqu'en 1993, il y avait obligation en France de choisir un prénom pour son enfant en usage dans les différents calendriers ou porté par des personnages connus de l'Histoire. En 1993, une loi donna une liberté quasi totale aux parents.

Cependant, l'officier d'état civil qui enregistre l'enfant peut signaler au procureur un prénom dont il pense qu'il pourrait nuire à l'enfant. Ainsi, des jurisprudences existent sur les prénoms suivants (court florilège) : "Nutella", jugé contraire à l'intérêt de l'enfant ; "Merdique" (cela a été demandé !) ; "Jihad" (associé au terrorisme) ; "CR7" (hommage à Ronaldo) ; "Titeuf" (le juge estimant que ce prénom de BD était celui d'un "garnement pas très malin") ; ou encore certains prénoms à tilde (signe diacritique en forme de S inversé et couché).


Commentaires préférés (3)

Une pensée au petit Clafoutis qui était dans ma classe de CM1...

a écrit : Bien vu,merci les médias et autre pseudo intervenants soit disant spécialiste d'avoir rendu péjoratif certains/es mots/phrases par faiblesse ou raccourcis intellectuels...ça va encore en excité quelques uns votre commentaire à coup sur C'est assez courant chez les journalistes, on a la même chose en ce moment avec les "skinheads" dans l'affaire Meric.

Et que dire du sempiternel usage des Geek, Nolife, Nerd et autres Otaku utilisés à tort et à travers...

a écrit : Je tiens tout de même à préciser que Jihad signifie "effort", "lutte" ou "résistance" comme le précise la page Wikipédia. Qu'on autorise ou non le prénom ce n'est pas mon propos, mais je suis vraiment agacé de voir qu'il est associé au terrorisme, tout comme "Allah Akbar" qui veut juste dire "Dieu est grand". « Jihad » veut dire ce qu’il veut dire, mais le contexte en fait un mot associé au terrorisme, c’est un fait et ce n’est pas la peine de rechercher les responsables (de toutes façons, pervertir une langue n’est pas un délit au sens judiciaire). Cette coloration disparaîtra peut-être, ou peut-être pas.
Si j’étais un Allemand pacifiste et que je voulais raconter « mon combat » pour la paix, j’aurais du mal à appeler mon livre Mein Kampf sans invoquer le second degré. Le contexte a déteint sur les mots, c’est comme ça.
Et oui, moi aussi j’ai triomphalement passé le point Godwin comme on passe le cap Horn.


Tous les commentaires (176)

Moi ça me gêne pas, puisque Parfait, Modeste, Bienvenue et Innocent sont dans le calendrier !!

C’est à se demander si l’on aurait pas dû continuer comme ça !

Je tiens tout de même à préciser que Jihad signifie "effort", "lutte" ou "résistance" comme le précise la page Wikipédia. Qu'on autorise ou non le prénom ce n'est pas mon propos, mais je suis vraiment agacé de voir qu'il est associé au terrorisme, tout comme "Allah Akbar" qui veut juste dire "Dieu est grand".

Pour la tilde il y eu un cas de Fanch avec la tilde sur le n (prénom Breton) récemment qui je crois a finalement pu passer.
La raison du refus est que le n tildé n'existe pas dans l'alphabet français...

Une pensée au petit Clafoutis qui était dans ma classe de CM1...

a écrit : Je tiens tout de même à préciser que Jihad signifie "effort", "lutte" ou "résistance" comme le précise la page Wikipédia. Qu'on autorise ou non le prénom ce n'est pas mon propos, mais je suis vraiment agacé de voir qu'il est associé au terrorisme, tout comme "Allah Akbar" qui veut juste dire "Dieu est grand". Bien vu,merci les médias et autre pseudo intervenants soit disant spécialiste d'avoir rendu péjoratif certains/es mots/phrases par faiblesse ou raccourcis intellectuels...ça va encore en excité quelques uns votre commentaire à coup sur

a écrit : Bien vu,merci les médias et autre pseudo intervenants soit disant spécialiste d'avoir rendu péjoratif certains/es mots/phrases par faiblesse ou raccourcis intellectuels...ça va encore en excité quelques uns votre commentaire à coup sur C'est assez courant chez les journalistes, on a la même chose en ce moment avec les "skinheads" dans l'affaire Meric.

Et que dire du sempiternel usage des Geek, Nolife, Nerd et autres Otaku utilisés à tort et à travers...

Voir la scène d'exposition du film Le brio avec Daniel Auteuil en professeur d'éloquence misanthrope et provocateur

a écrit : Une pensée au petit Clafoutis qui était dans ma classe de CM1... Une de mes amies avait un Didier dans sa classe.

Sauf que mon amie est professeur des écoles et que Didier a 5 ans, pauvre gars...

Alors Adolf ou Adolphe?
La liberté est quasi totale comme dans le film "le prénom" ^^

Allé, je m'attribue un quasi point godwin :-D

Le prénom "Merdique" n'est pas cité dans les sources. J'avais déjà aussi entendu parlé du très élégant "Merdive" (refusé), par contre "Merdi" ça passe ! Ils sont 4 en 2014 à avoir été si joliment nommés selon l'état civil.

Cela me fait penser à une petite anecdote aux Etats-unis.
En 2011 Bethesda sort le jeu The Elders Scrolls V Skyrim qui connaîtra un sucés planétaire.
Le héros du jeu se nomme Dovakhiin (enfant de dragon), et pour la plaisanterie les développeurs promettent une surprise aux premiers qui nommeront leurs enfant ainsi.
Et bien c'est arrivé aux USA.
La surprise de l'éditeur fut de leurs offrir à vie tous les jeux de l'éditeur...
J'ai hâte que leur enfant demande comment ils ont pensé à ce nom ^^

www.melty.fr/skyrim-le-nom-du-heros-donne-a-un-enfant-actu84943.html

Le level d'indignité de certains parents est juste dingue...

a écrit : Une pensée au petit Clafoutis qui était dans ma classe de CM1... Ah, nous, c'était une Marie-Clafoutis dans la classe de mon frère... Compassion totale.

Une « Clitorine » dans le sketch de Kev Adams sur les prénoms !

a écrit : Je tiens tout de même à préciser que Jihad signifie "effort", "lutte" ou "résistance" comme le précise la page Wikipédia. Qu'on autorise ou non le prénom ce n'est pas mon propos, mais je suis vraiment agacé de voir qu'il est associé au terrorisme, tout comme "Allah Akbar" qui veut juste dire "Dieu est grand". « Jihad » veut dire ce qu’il veut dire, mais le contexte en fait un mot associé au terrorisme, c’est un fait et ce n’est pas la peine de rechercher les responsables (de toutes façons, pervertir une langue n’est pas un délit au sens judiciaire). Cette coloration disparaîtra peut-être, ou peut-être pas.
Si j’étais un Allemand pacifiste et que je voulais raconter « mon combat » pour la paix, j’aurais du mal à appeler mon livre Mein Kampf sans invoquer le second degré. Le contexte a déteint sur les mots, c’est comme ça.
Et oui, moi aussi j’ai triomphalement passé le point Godwin comme on passe le cap Horn.

a écrit : Je tiens tout de même à préciser que Jihad signifie "effort", "lutte" ou "résistance" comme le précise la page Wikipédia. Qu'on autorise ou non le prénom ce n'est pas mon propos, mais je suis vraiment agacé de voir qu'il est associé au terrorisme, tout comme "Allah Akbar" qui veut juste dire "Dieu est grand". Je crois (je crois hein, je suis pas sûr, je peux me tromper) que Jihad c'est aussi la guerre sainte musulmane qui fait des ravages un peu partout dans le monde. Quand à "Dieu est grand", c'est souvent le cri poussé par les terroristes islamistes quand ils passent à l'acte. C'est peut-être pour ça que c'est associé au terrorisme, j'en sais rien. Après, on peut être hypocrite.

"Khaleesi" aussi est en vogue grâce (à cause) de Games Of Thrones ^^

D'ailleurs si le juge refuse le premier prénom proposé par les parents, ceux-ci ont le droit à une dernière chance d'en choisir un plus convenable. Si ils s'obstinent, comme il faut bien donner un prénom à l'enfant, le juge a le droit de nommer lui-même le bébé. En général il ne s'emmerde pas trop, il prend un calendrier pour regarder quel saint est fêté le jour de la naissance de l'enfant.

a écrit : Bien vu,merci les médias et autre pseudo intervenants soit disant spécialiste d'avoir rendu péjoratif certains/es mots/phrases par faiblesse ou raccourcis intellectuels...ça va encore en excité quelques uns votre commentaire à coup sur Je suis d'accord pour la définition du "jihad"
Par contre c'est aussi le raccourci de "jihadisme" qui lui signifie guerre Politico religieuse afin d'imposer l'islam. Il paraît donc normal de faire l'amalgame.
En ce qui concerne "Allah Akbar" vu que c'est ce que crient les terroristes avant de commettre leurs abominations, une fois encore l'amalgame est compréhensible.
De toute façon, jouer sur les mots ne change rien, les faits sont là.