Il ne fait pas bon être récompensé par l'académie de la carpette anglaise

Proposé par
le
dans

L'académie de la Carpette Anglaise est une institution parodique qui, depuis 1999, récompense chaque année des personnalités ou des organisations françaises prônant l'utilisation exagérée de l'anglais en France. Parmi les lauréats, on retrouve le groupe HEC, Guillaume Pépy ou encore Anne Hidalgo.


Tous les commentaires (71)

a écrit : Ah bon ? Jamais entendu parlé de cela mais peu importe. Je pense plutôt qu'il a voulu signifier aux journalistes que lui avait fait des efforts pour parler français et que eux pourraient en faire de même. D'ailleurs si tu te souviens de la conférence de presse, il finit par répondre en anglais aux questions. Il répondait finalement en anglais, surtout car Chabal est plus intelligent que ledit journaliste ;)
Le fair play sportif toussa

a écrit : D'un autre côté, on ne peut pas donner tort à Hidalgo pour le côté "aide aux touristes". Même si là c'est plus de la com qu'autre chose, je trouve ça aberrant que certaines villes françaises touristiques ne traduisent pas certains choses en anglais. Je me souviens qu'une expo gratuite à Paris (sur les réformes sociales du 19eme) n'était que en Français. À Paris sérieux ...

De même à Lille, on est quand même près de l'Angleterre et rien n'est traduit en anglais pour les touristes (sans parler de notre niveau de langue :) )
Afficher tout
Je suis de Lille et ce que tu dis est faux !! Il y a pas mal de traduction en Anglais ;)

A regarder le sujet de l'anecdote et les commentaires, j'ai l'impression que beaucoup pense que les langues sont figées dans le temps alors qu'au contraire, il n'y a rien de plus vivant.
Il est normal d'avoir des mots anglais en français comme il existe des mots français en anglais mais également en espagnol, en italien, en allemand...etc. Et ce mélange est indépendant de notre volonté car il résulte des habitudes collectives et des évolutions de notre société. Il est évident que l'anglais prend une place plus importante car c'est la langue prédominante sur le vecteur de communication le plus imposant qu'est internet. Il n'y a rien de pédant aujourd'hui à dire dans une phrase en français certains mots anglais (brainstorming, cloud, back-up, server,...)
Moi je trouve au contraire que l'emploi forcé du français est parfois tout aussi ridicule. Suffit de regarder les mots pondus par la Commission d'enrichissement de la langue française pour franciser ce qui n'a pas besoin de l'être… comme "infox" et autres..

a écrit : Je suis de Lille et ce que tu dis est faux !! Il y a pas mal de traduction en Anglais ;) Je suis de Lille aussi c'est pour ça que je me suis permis de dire ça. Dis moi où tu as pu voir des traductions du coup

Rien que le slogan de air france, tout en anglais, c'est juste ridicule, et contre productif je crois.

a écrit : Je ne suis visiblement pas le seul à le penser ici, mais j'en rajoute une couche, plus virulente... Cette "académie de la carpette" est une connerie sans nom. Le français a perdu la bataille contre l'anglais, en termes de commerce international et de communication simple ; c'est un fait, évident, sans retour possible, et il ne sert à rien de le nier. Pire, à mon sens c'est même dangereux : tout le monde le sait, nous sommes nuls en anglais, handicapés de la communication ; et à l'heure de la mondialisation et des contacts internationaux, "handicapés" est le juste mot.
Qu'on ne s'y trompe pas, j'aime ma langue maternelle et la parle plutôt bien. Elle est riche et intéressante... Mais dès que je sors un peu de mon "trou", dès que je veux communiquer avec mes contemporains de la planète, c'est l'anglais ! Point ; c'est comme ça. Il faut l'admettre, arrêter de nous regarder le nombril, et en tenir compte dans l'éducation nationale, dès le premier âge.
Afficher tout
Votre position est assez classique, mais totalement hors sujet. Si je vous rejoins sur le fait que l'anglais est devenue la langue du commerce international et que vouloir imposer le français dans le monde des affaires est un combat d'arrière-garde, pour autant, le français doit rester la langue d'échange au quotidien en France. Vouloir à tout prix utiliser un mot anglo-saxon là où existe déjà un mot français est inutile. C'est une trahison envers notre langue si belle et si riche et souvent cela dénote une prétention: vouloir se démarquer du vulgum pecus en utilisant un mot qui fait plus moderne, plus "branché" (pour ne pas dire plus "hype"). Cela n'a rien à voir avec le fait qu'il est nécessaire, par ailleurs, que les français maîtrisent mieux l'anglais.
Sincerely yours!

a écrit : Votre position est assez classique, mais totalement hors sujet. Si je vous rejoins sur le fait que l'anglais est devenue la langue du commerce international et que vouloir imposer le français dans le monde des affaires est un combat d'arrière-garde, pour autant, le français doit rester la langue d'échange au quotidien en France. Vouloir à tout prix utiliser un mot anglo-saxon là où existe déjà un mot français est inutile. C'est une trahison envers notre langue si belle et si riche et souvent cela dénote une prétention: vouloir se démarquer du vulgum pecus en utilisant un mot qui fait plus moderne, plus "branché" (pour ne pas dire plus "hype"). Cela n'a rien à voir avec le fait qu'il est nécessaire, par ailleurs, que les français maîtrisent mieux l'anglais.
Sincerely yours!
Afficher tout
A l'inverse, vouloir à tout prix créer un mot français quand le mot anglais existe déjà et est utilisé par la majorité des gens est également inutile et parfois ridicule (à mon humble avis).
Par exemple, certains voudraient que nous arrêtions de dire "Spam" pour les emails indésirables mais que nous utilisions le néologisme "Pourriel".

a écrit : Rien que le slogan de air france, tout en anglais, c'est juste ridicule, et contre productif je crois. Air France est une compagnie qui travaille à l'international ; La majorité de sa clientelle ne parle pas français, et l'anglais est la langue du commerce international... Quoi de choquant ?

a écrit : A l'inverse, vouloir à tout prix créer un mot français quand le mot anglais existe déjà et est utilisé par la majorité des gens est également inutile et parfois ridicule (à mon humble avis).
Par exemple, certains voudraient que nous arrêtions de dire "Spam" pour les emails indésirables mais que nou
s utilisions le néologisme "Pourriel". Afficher tout
Il ne faut pas désespérer : il y a eu des trouvailles qui ont réussi à s'imposer car elles sont élégantes, comme par exemple ordinateur ou jeu décisif, alors que la plupart des langues utilisent les mots anglais (computer et tie break) car elles n'ont pas leur propre mot. Mais sinon il y a eu effectivement des bides quand l'équivalent français paraissait tellement artificiel qu'il n'a jamais réussi à s'imposer.

Vous pouvez mettre l'école Epitech dedans. Les élèves ne parlent même plus Français, ils parlent une sorte de Franglais très technique.

a écrit : Il ne faut pas désespérer : il y a eu des trouvailles qui ont réussi à s'imposer car elles sont élégantes, comme par exemple ordinateur ou jeu décisif, alors que la plupart des langues utilisent les mots anglais (computer et tie break) car elles n'ont pas leur propre mot. Mais sinon il y a eu effectivement des bides quand l'équivalent français paraissait tellement artificiel qu'il n'a jamais réussi à s'imposer. Afficher tout Je connais très peu de monde qui ne dit pas "tie-break" lorsque l'on parle de tennis.

Par contre mes collègues belges parlent de "coup de coins" pour les corners de foot et "coup de pied de but" pour les 6 mètres. A l'inverse ils disent "referee" pour arbitre et "autogoal" pour but contre son camp.
Pour ceux que ça intéresse : www.lequipe.fr/Football/Actualites/Comment-parler-foot-comme-un-belge/699539

Bref, je trouve que toutes les langues sont belles et qu'il n'est pas nécessaire de vouloir empêcher leur mélange qui arrivera que vous le vouliez ou non. Dans 400 ans, si l'humanité existe encore, nous serons tous métisses et nous parlerons tous un mélange d'anglais, de chinois et d'hindi

a écrit : Plutôt sympa cette anecdote. Je vais la forwarder à mes collègues. Lol! Euh pardon mdr...

a écrit : Et la "digitalisation", on en parle ? Oui justement sur mon commentaire plus haut

C’est comme quand on dit « selfie » alors que « auto-portrait » existe déjà ?
Ou que le mot « infox » ai du être « inventé » pour remplacer l’utilisation du terme « fake news » (alors que le mot « intox » désigne la même chose et existe depuis des années) ?

a écrit : "L'anglais n’est que du français mal prononcé." - Alexandre Dumas père Oui comme espagnols l'Italien le portugais.. .

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je connais très peu de monde qui ne dit pas "tie-break" lorsque l'on parle de tennis.

Par contre mes collègues belges parlent de "coup de coins" pour les corners de foot et "coup de pied de but" pour les 6 mètres. A l'inverse ils disent "referee" pour ar
bitre et "autogoal" pour but contre son camp.
Pour ceux que ça intéresse : www.lequipe.fr/Football/Actualites/Comment-parler-foot-comme-un-belge/699539

Bref, je trouve que toutes les langues sont belles et qu'il n'est pas nécessaire de vouloir empêcher leur mélange qui arrivera que vous le vouliez ou non. Dans 400 ans, si l'humanité existe encore, nous serons tous métisses et nous parlerons tous un mélange d'anglais, de chinois et d'hindi
Afficher tout
Dans le même domaine, il y a maintenant "tir au but" qui semble vouloir s'imposer face à "penalty" et heureusement ! parce que "penalty" est un barbarisme en plus d'être un mot étranger : quand on fait des tirs au but en fin de partie pour déterminer le vainqueur, ça n'a rien à voir avec des pénalités !

a écrit : D'un autre côté, on ne peut pas donner tort à Hidalgo pour le côté "aide aux touristes". Même si là c'est plus de la com qu'autre chose, je trouve ça aberrant que certaines villes françaises touristiques ne traduisent pas certains choses en anglais. Je me souviens qu'une expo gratuite à Paris (sur les réformes sociales du 19eme) n'était que en Français. À Paris sérieux ...

De même à Lille, on est quand même près de l'Angleterre et rien n'est traduit en anglais pour les touristes (sans parler de notre niveau de langue :) )
Afficher tout
Parce-que les villes touristiques anglaises ou américaines traduisent tout en français pour les touristes ???
Lorsque je suis allé à Londres ou à Miami je n'ai rien vu de tel...

Je pense, peut être à tord, que les secteurs où les anglicismes sont les plus présents dans notre langue sont ceux où les anglo saxons ont été précurseurs ou particulierement innovants (jai en tete l'informatique, la finance, le "marketing" par exemple). Après il y a aussi l'influence de la fameuse "globalisation" et de la culture mondialisée : musique / littérature / cinéma / séries en langue anglaise, le tout en "VOD" ou sur le "cloud". Pas de critique dans mon propos car je suis également grand consommateur de tout ça.

a écrit : Votre position est assez classique, mais totalement hors sujet. Si je vous rejoins sur le fait que l'anglais est devenue la langue du commerce international et que vouloir imposer le français dans le monde des affaires est un combat d'arrière-garde, pour autant, le français doit rester la langue d'échange au quotidien en France. Vouloir à tout prix utiliser un mot anglo-saxon là où existe déjà un mot français est inutile. C'est une trahison envers notre langue si belle et si riche et souvent cela dénote une prétention: vouloir se démarquer du vulgum pecus en utilisant un mot qui fait plus moderne, plus "branché" (pour ne pas dire plus "hype"). Cela n'a rien à voir avec le fait qu'il est nécessaire, par ailleurs, que les français maîtrisent mieux l'anglais.
Sincerely yours!
Afficher tout
Tout a fait d'accord, et de plus, on pourrait faire remarquer que les langues véhiculaires internationales évoluent : le Français l'a été, et ce n'est pas parce que l'Anglais domine largement le monde d'aujourd'hui que ca ne changera pas (le mandarin est déjà parlé par plus de gens que l'anglais).