Il ne fait pas bon être récompensé par l'académie de la carpette anglaise

Proposé par
le
dans

L'académie de la Carpette Anglaise est une institution parodique qui, depuis 1999, récompense chaque année des personnalités ou des organisations françaises prônant l'utilisation exagérée de l'anglais en France. Parmi les lauréats, on retrouve le groupe HEC, Guillaume Pépy ou encore Anne Hidalgo.


Tous les commentaires (71)

a écrit : Je suis de Lille aussi c'est pour ça que je me suis permis de dire ça. Dis moi où tu as pu voir des traductions du coup Va à la gare, dans les restaurants, à l'Opéra, dans les bars, dans les hôtels ...

a écrit : Président : Jean-Claude Van Damme Avec Mia Frye en conseillère!

a écrit : Je pense, peut être à tord, que les secteurs où les anglicismes sont les plus présents dans notre langue sont ceux où les anglo saxons ont été précurseurs ou particulierement innovants (jai en tete l'informatique, la finance, le "marketing" par exemple). Après il y a aussi l'influence de la fameuse "globalisation" et de la culture mondialisée : musique / littérature / cinéma / séries en langue anglaise, le tout en "VOD" ou sur le "cloud". Pas de critique dans mon propos car je suis également grand consommateur de tout ça. Afficher tout Je suis d’accord avec vous, dans ma discipline par exemple, la biologie, on utilise beaucoup d’anglicismes car impossible de traduire en français ou alors cela donne une expression à rallonge alors qu’un seul mot anglais suffit ! Et le fait que ces mots existent en anglais et n’ait pas d’équivalent en français est dû au fait que les anglo-saxons et plus particulièrement les américains sont très performants dans la recherche en bio :)

a écrit : Parce-que les villes touristiques anglaises ou américaines traduisent tout en français pour les touristes ???
Lorsque je suis allé à Londres ou à Miami je n'ai rien vu de tel...
Je reste speechless face à ce statement si dishonest.

Mdr lol. Les francaises tellement amere avec le perte de le francais comme le langue du monde. Peut etre un peu de reflexion sur les raisons pour ca. ...? Gender grammatique (!?!) superior tense system... Etc etc. L'anglais est absolutement superior.

a écrit : J'ai lu l'article Wiki et franchement, je suis partagé.
Autant, je suis aussi contre les anglicismes à outrance et la préservation du français
Autant j'ai quand même l'impression que cette académie exagère un peu et nie l'importance de l'anglais dans la société actuelle.
L'anglais c'est politique. C'est pas nier mais combattre.

Don't panic. Just borrow the words. English is a total mongrel language and we don't give a damn. More than 3/4 of our words are of foreign origin. So?!?

a écrit : Autant je suis contre l'utilisation à outrance de l'anglais dans la vie de tout les jours, autant la France devrait s'ouvrir un peu plus aux langues étrangères... Moi je suis contre l'utilisation de "tout" quand il faut employer "tous".

Je parle pas de mon voisin qui ne s'est pas s'occuper de ces affaires :)

a écrit : Rien que le slogan de air france, tout en anglais, c'est juste ridicule, et contre productif je crois. Toi-même tu emploies un anglicisme dans ta phrase. Juste c'est l'inverse de faux et ça ne doit pas servir à appuyer un propos comme le font les Anglais. Exemple qui a sûrement beaucoup influencé la populace : Just do it.

a écrit : Je ne suis visiblement pas le seul à le penser ici, mais j'en rajoute une couche, plus virulente... Cette "académie de la carpette" est une connerie sans nom. Le français a perdu la bataille contre l'anglais, en termes de commerce international et de communication simple ; c'est un fait, évident, sans retour possible, et il ne sert à rien de le nier. Pire, à mon sens c'est même dangereux : tout le monde le sait, nous sommes nuls en anglais, handicapés de la communication ; et à l'heure de la mondialisation et des contacts internationaux, "handicapés" est le juste mot.
Qu'on ne s'y trompe pas, j'aime ma langue maternelle et la parle plutôt bien. Elle est riche et intéressante... Mais dès que je sors un peu de mon "trou", dès que je veux communiquer avec mes contemporains de la planète, c'est l'anglais ! Point ; c'est comme ça. Il faut l'admettre, arrêter de nous regarder le nombril, et en tenir compte dans l'éducation nationale, dès le premier âge.
Afficher tout
Tout est dit...

a écrit : Autant je suis contre l'utilisation à outrance de l'anglais dans la vie de tout les jours, autant la France devrait s'ouvrir un peu plus aux langues étrangères... Elle le fait ,la deuxième langue la plus parlée en France , c'est l'arabe...ok ,je sors

Damn, Nice l’anecdote ;) J’adore les farouches défenseurs de notre « merveilleuse langue si riche « heureusement que le changement n’ait pas la seule constante dans cette univers sinon où irions nous, nous pauvre enfants perdu sans notre français si magnifique :’) Ça me tellement rire de lire autan de commentaire qui prône la «glottophobie» Faisons tous grève contre ces anglicisme répugnant qui souille nos enfants, c’est assez français là ? J’exagère de trop certes, néanmoins il faudrait clairement comprendre qu’une langue évolue que cela vous plaise ou non. Je vous invite donc à respecter le faite que j’aime autan le français que l’anglais et que si je veux mélanger ces deux langues c’est mon droit autan que je respect votre droit à être étroit d’esprit, et à ne voir le changement uniquement comme la pire choses ever. ;)

a écrit : Damn, Nice l’anecdote ;) J’adore les farouches défenseurs de notre « merveilleuse langue si riche « heureusement que le changement n’ait pas la seule constante dans cette univers sinon où irions nous, nous pauvre enfants perdu sans notre français si magnifique :’) Ça me tellement rire de lire autan de commentaire qui prône la «glottophobie» Faisons tous grève contre ces anglicisme répugnant qui souille nos enfants, c’est assez français là ? J’exagère de trop certes, néanmoins il faudrait clairement comprendre qu’une langue évolue que cela vous plaise ou non. Je vous invite donc à respecter le faite que j’aime autan le français que l’anglais et que si je veux mélanger ces deux langues c’est mon droit autan que je respect votre droit à être étroit d’esprit, et à ne voir le changement uniquement comme la pire choses ever. ;) Afficher tout D'accord mais ce serait bien que tu respectes un peu plus le français quand même parce que là...

a écrit : Pour le voir au quotidien dans mon entreprise et chez les clients que je conseille, il est fascinant de voir a quel point l'anglais rentre naturellement dans le langage des gens. J'avais même commencé un "dictionnaire du consultant" avec notamment les mots anglais (il existe des termes en français aussi mais HS ici) :
- monitorer
- scoper
- le pipe
- misleading
- challenger
Et un paquet d'autres ! J'ai même entendu un jour quelqu'un dire "Celui là il va me jéopardiser mon projet"... (De jeopardize, mettre en danger)
On comprend l'acharnement de certains a défendre l'utilisation du français !
Afficher tout
Effectivement...
En aviation, beaucoup disent "délayer" au lieu de "retarder" (to delay = retarder)
En surf des neiges (snowboard !), les gars parlent de leur "board" (planche)...

a écrit : Je ne suis visiblement pas le seul à le penser ici, mais j'en rajoute une couche, plus virulente... Cette "académie de la carpette" est une connerie sans nom. Le français a perdu la bataille contre l'anglais, en termes de commerce international et de communication simple ; c'est un fait, évident, sans retour possible, et il ne sert à rien de le nier. Pire, à mon sens c'est même dangereux : tout le monde le sait, nous sommes nuls en anglais, handicapés de la communication ; et à l'heure de la mondialisation et des contacts internationaux, "handicapés" est le juste mot.
Qu'on ne s'y trompe pas, j'aime ma langue maternelle et la parle plutôt bien. Elle est riche et intéressante... Mais dès que je sors un peu de mon "trou", dès que je veux communiquer avec mes contemporains de la planète, c'est l'anglais ! Point ; c'est comme ça. Il faut l'admettre, arrêter de nous regarder le nombril, et en tenir compte dans l'éducation nationale, dès le premier âge.
Afficher tout
J'étudie actuellement au Royaume-Uni et pour ma part, je ne trouve pas que les français soient à ce point les cancres de l'anglais à travers le monde (du moins ma génération).
Je partage un module d'anglais avec des gens de toutes nationalités ; du russe au chinois en passant par l'espagnol. Mon bilan: en moyenne les natifs d'une langue germanique ont quand même un meilleur niveau, mais on partage le même avec les autres langues latines (les chinois ont plus de difficultés, ce qui est compréhensible).
Évidemment c'est très relatif d'une personne à l'autre mais, sans chercher des excuses, l'origine linguistique à une importance.
À mon sens, des cours de linguistique seraient vraiment utile pour comprendre le fonctionnement d'une langue.

Ma réaction est plutôt mitigée : s’il s’agit de remettre en question et de corriger les mauvaises utilisations et approximations de termes techniques anglophones, je reconnais qu’il faut éviter les abus.

En revanche, utiliser ce genre d’argument pour essayer d’imposer artificiellement le français comme langue unique est dangereux : les meilleurs postes à l’international nécessitant une parfaite maitrise de l’anglais, il est risqué, voire dangereux, de sous-estimer l’importance de l’apprentissage de cette langue.
Les groupes internationaux doivent donc, il est vrai, souvent imposer l’usage de l’anglais pour faciliter les échanges en leur sein, ou autrement ils perdraient un temps fou en traduction ou en interprétariat dans les échanges par mail - oh pardon, courriel ;-) - ou lors des réunions.

a écrit : Effectivement...
En aviation, beaucoup disent "délayer" au lieu de "retarder" (to delay = retarder)
En surf des neiges (snowboard !), les gars parlent de leur "board" (planche)...
J'aime bien l'exemple du surf des neiges qui montre que les emprunteurs n'ont rien compris... Tant qu'à emprunter autant montrer que ce n'est pas sur un malentendu. Dans le mot anglais surfboard, surf veut dire vague et board veut dire planche. C'est donc une planche à vagues. De même en anglais pour la neige c'est snowboard, planche à neige. Alors pourquoi surf des neiges ? Sûrement par analogie avec le surfboard mais en prenant le mauvais mot ! C'est planche des neiges qu'il fallait dire. Tant qu'à choisir entre surf et board ceux qui ont voulu emprunter à l'anglais ont montré qu'ils ne comprenaient même pas ce qu'ils empruntaient ! Et ce n'est pas le seul exemple, je crois que comme l'anglais met les mots dans l'ordre inverse, nous croyons emprunter le mot principal en prenant le premier mot de l'expression alors qu'en fait c'est le complément !

a écrit : D'accord mais ce serait bien que tu respectes un peu plus le français quand même parce que là... Donc c’est ton seul argument que mon français a clairement des défauts, dis donc on se couche tous moins bêtes ici. Il n’y a que sur des apps comme SMCB ou il y a toujours une personne pour balancer ce magnifique argument. On vient de passer un moment de partage intense :’) merci

les plus ridicules dans ce domaine, ce sont quand même ceux qui remplacent les titres en anglais des films américains par d'autres titres en anglais... pour leur diffusion en France!

a écrit : "L'anglais n’est que du français mal prononcé." - Alexandre Dumas père C’est tellement vrai!!

Je bosse dans une société internationale, avec très peu de collègues francophones.
Et à tous les nouveaux venus un peu « courts » en vocabulaire anglais on leur suggère de balancer les mots qu’ils cherchent à traduire en français pur, et la plupart du temps c’est compris des anglais !!