Il ne fait pas bon être récompensé par l'académie de la carpette anglaise

Proposé par
le
dans

L'académie de la Carpette Anglaise est une institution parodique qui, depuis 1999, récompense chaque année des personnalités ou des organisations françaises prônant l'utilisation exagérée de l'anglais en France. Parmi les lauréats, on retrouve le groupe HEC, Guillaume Pépy ou encore Anne Hidalgo.


Tous les commentaires (71)

Si vous saviez le nombre de mots français ou latins intégrés dans la langue anglaise déjà... vous ne considériez ceci que comme un renvoi d’ascenseur !

a écrit : Autant je suis contre l'utilisation à outrance de l'anglais dans la vie de tout les jours, autant la France devrait s'ouvrir un peu plus aux langues étrangères... La France possède un fort taux de personnes bilingues, environ 20%. Certes pas en nécessairement en anglais, mais c'est une richesse dont on profite peu par contre

a écrit : Je suis de Lille et ce que tu dis est faux !! Il y a pas mal de traduction en Anglais ;) T’aurais pu répondre en ch’timi, pour le casser un peu plus ;-)

On va brainstormer à ce sujet ...

a écrit : Votre position est assez classique, mais totalement hors sujet. Si je vous rejoins sur le fait que l'anglais est devenue la langue du commerce international et que vouloir imposer le français dans le monde des affaires est un combat d'arrière-garde, pour autant, le français doit rester la langue d'échange au quotidien en France. Vouloir à tout prix utiliser un mot anglo-saxon là où existe déjà un mot français est inutile. C'est une trahison envers notre langue si belle et si riche et souvent cela dénote une prétention: vouloir se démarquer du vulgum pecus en utilisant un mot qui fait plus moderne, plus "branché" (pour ne pas dire plus "hype"). Cela n'a rien à voir avec le fait qu'il est nécessaire, par ailleurs, que les français maîtrisent mieux l'anglais.
Sincerely yours!
Afficher tout
Une langue évolue avec le temps et les apports extérieurs et ce n'est pas détruire le français mais le faire avancer. C'est pour ça qu'on parle une langue vivante.
Vous ne parlez pas le même français que vos arrières grands-parents qui ne parlaient pas le même français que leur arrières grands-parents etc.

a écrit : Si vous saviez le nombre de mots français ou latins intégrés dans la langue anglaise déjà... vous ne considériez ceci que comme un renvoi d’ascenseur ! 30% de l'anglais moderne dérive du français (ou plutôt du normand précisément) et un autre 30% du latin.
Ça fait 60% de l'anglais moderne tout de même !

a écrit : Parce-que les villes touristiques anglaises ou américaines traduisent tout en français pour les touristes ???
Lorsque je suis allé à Londres ou à Miami je n'ai rien vu de tel...
Peut être parce que la langue internationale et l'anglais et non le français ?
Ou que les touristes du monde entier se repose sur l'anglais pour communiquer que du français ?

a écrit : Il est possible d’accorder de l’importance à l’apprentissage de l’anglais (ce que je fais) sans détruire la nôtre avec des conneries d’anglicismes. C’est un pur effet de mode qui semble le plus prononcé à Paris et je souhaite bien que ça y reste Peut être parcequ'à Paris les gens sont plus ouverts que par chez toi...

a écrit : Pour le voir au quotidien dans mon entreprise et chez les clients que je conseille, il est fascinant de voir a quel point l'anglais rentre naturellement dans le langage des gens. J'avais même commencé un "dictionnaire du consultant" avec notamment les mots anglais (il existe des termes en français aussi mais HS ici) :
- monitorer
- scoper
- le pipe
- misleading
- challenger
Et un paquet d'autres ! J'ai même entendu un jour quelqu'un dire "Celui là il va me jéopardiser mon projet"... (De jeopardize, mettre en danger)
On comprend l'acharnement de certains a défendre l'utilisation du français !
Afficher tout
Ah le monde du conseil... de drôles de zouaves...

a écrit : Pour le voir au quotidien dans mon entreprise et chez les clients que je conseille, il est fascinant de voir a quel point l'anglais rentre naturellement dans le langage des gens. J'avais même commencé un "dictionnaire du consultant" avec notamment les mots anglais (il existe des termes en français aussi mais HS ici) :
- monitorer
- scoper
- le pipe
- misleading
- challenger
Et un paquet d'autres ! J'ai même entendu un jour quelqu'un dire "Celui là il va me jéopardiser mon projet"... (De jeopardize, mettre en danger)
On comprend l'acharnement de certains a défendre l'utilisation du français !
Afficher tout
Je pense que ASAP mériterait de figurer en tête de liste (ça veut dire As Soon As Possible : le plus tôt possible ), pour la bonne raison que les consultants, en plus de mélanger des mots d'anglais dans leurs phrases, sont toujours pressés donc pour tout ce qu'on vous demande, il faut toujours répondre ASAP !