Walter Freeman, spécialiste en lobotomies

Proposé par
Invité
le
dans

Au XXe siècle, la lobotomie était le traitement standard de nombreuses maladies mentales et troubles du comportement. Le docteur Walter Freeman a pratiqué près de 3500 lobotomies. Il insérait un pic à glace dans l’œil de ses patients et le remuait dans leur cerveau.


Commentaires préférés (3)

On parle souvent de lobotomie au cinéma ou dans les livres, personnellement, j'imaginais cela comme une sorte de trépanation, jusqu'à ce que je voie la scene finale de Sucker Punch, film soit dit en passant complètement sous évalué.

Dommage que l'on ne parle pas plus de cette barbarie lorsque l'on parle de la prise en charge des malades mentaux "à l'époque"...

a écrit : La guillautine est quand même une mort plus rapide... Tout ça par religion car on a pas le droit de tuer selon la bible a l époque (même maintenant) et que tous les problèmes vont être payés par les citoyens via les impôts (a l' époque !). Le capitalisme à en effet révolutionné la circulation de l argent. Je peux vous assurer que ces personnes étaient des zombies juste là pour coûter à la société afin que les groupes pharmaceutiques et les médecins se mettent plein les poches. Encore aujourd'hui pour certains malades... Mais c est un autre débat. Afficher tout La guillotine coupait la tête, la guillautine brûle simplement les yeux !

a écrit : La guillautine est quand même une mort plus rapide... Tout ça par religion car on a pas le droit de tuer selon la bible a l époque (même maintenant) et que tous les problèmes vont être payés par les citoyens via les impôts (a l' époque !). Le capitalisme à en effet révolutionné la circulation de l argent. Je peux vous assurer que ces personnes étaient des zombies juste là pour coûter à la société afin que les groupes pharmaceutiques et les médecins se mettent plein les poches. Encore aujourd'hui pour certains malades... Mais c est un autre débat. Afficher tout C'était pas non plus un complot international des méchants groupes pharmaceutiques comme tu le laisses penser. D'ailleurs je vois pas ce qu'ils viennent faire là.

Pour moi on faisait tout simplement comme on pouvait, sur des personnes que l'on de comprenait pas, avec les idées de la société et les moyens alors connus.
Au passage les méchants groupes pharmaceutiques sont des entreprises, on peut pas leur en vouloir de chercher le profit, c'est leurs raisons d'être comme toutes entreprises. Et ils ont probablement sauvé la vie de bien plus de personne que n'importe quelle entité de l'histoire. Ils ont eu bien plus de résultats que tout les philanthropes.


Tous les commentaires (75)

La guillautine est quand même une mort plus rapide... Tout ça par religion car on a pas le droit de tuer selon la bible a l époque (même maintenant) et que tous les problèmes vont être payés par les citoyens via les impôts (a l' époque !). Le capitalisme à en effet révolutionné la circulation de l argent. Je peux vous assurer que ces personnes étaient des zombies juste là pour coûter à la société afin que les groupes pharmaceutiques et les médecins se mettent plein les poches. Encore aujourd'hui pour certains malades... Mais c est un autre débat.

On parle souvent de lobotomie au cinéma ou dans les livres, personnellement, j'imaginais cela comme une sorte de trépanation, jusqu'à ce que je voie la scene finale de Sucker Punch, film soit dit en passant complètement sous évalué.

Dommage que l'on ne parle pas plus de cette barbarie lorsque l'on parle de la prise en charge des malades mentaux "à l'époque"...

a écrit : La guillautine est quand même une mort plus rapide... Tout ça par religion car on a pas le droit de tuer selon la bible a l époque (même maintenant) et que tous les problèmes vont être payés par les citoyens via les impôts (a l' époque !). Le capitalisme à en effet révolutionné la circulation de l argent. Je peux vous assurer que ces personnes étaient des zombies juste là pour coûter à la société afin que les groupes pharmaceutiques et les médecins se mettent plein les poches. Encore aujourd'hui pour certains malades... Mais c est un autre débat. Afficher tout La guillotine coupait la tête, la guillautine brûle simplement les yeux !

a écrit : La guillautine est quand même une mort plus rapide... Tout ça par religion car on a pas le droit de tuer selon la bible a l époque (même maintenant) et que tous les problèmes vont être payés par les citoyens via les impôts (a l' époque !). Le capitalisme à en effet révolutionné la circulation de l argent. Je peux vous assurer que ces personnes étaient des zombies juste là pour coûter à la société afin que les groupes pharmaceutiques et les médecins se mettent plein les poches. Encore aujourd'hui pour certains malades... Mais c est un autre débat. Afficher tout C'était pas non plus un complot international des méchants groupes pharmaceutiques comme tu le laisses penser. D'ailleurs je vois pas ce qu'ils viennent faire là.

Pour moi on faisait tout simplement comme on pouvait, sur des personnes que l'on de comprenait pas, avec les idées de la société et les moyens alors connus.
Au passage les méchants groupes pharmaceutiques sont des entreprises, on peut pas leur en vouloir de chercher le profit, c'est leurs raisons d'être comme toutes entreprises. Et ils ont probablement sauvé la vie de bien plus de personne que n'importe quelle entité de l'histoire. Ils ont eu bien plus de résultats que tout les philanthropes.

a écrit : On parle souvent de lobotomie au cinéma ou dans les livres, personnellement, j'imaginais cela comme une sorte de trépanation, jusqu'à ce que je voie la scene finale de Sucker Punch, film soit dit en passant complètement sous évalué.

Dommage que l'on ne parle pas plus de cette barbarie lors
que l'on parle de la prise en charge des malades mentaux "à l'époque"... Afficher tout
Je pense que qu'il y avait plusieurs méthode, notamment la trépanation qui utilisait justement un trépant, une sorte de foret pour percer le crâne.
La trépanation est encore utilisé de nos jours en neurochir, mais elle est bien mieux maîtrisée, notamment parce que le chirurgien estime guidé par un système de triangulation qui lui permet de savoir précisément où il se trouve dans le cerveau

a écrit : La guillautine est quand même une mort plus rapide... Tout ça par religion car on a pas le droit de tuer selon la bible a l époque (même maintenant) et que tous les problèmes vont être payés par les citoyens via les impôts (a l' époque !). Le capitalisme à en effet révolutionné la circulation de l argent. Je peux vous assurer que ces personnes étaient des zombies juste là pour coûter à la société afin que les groupes pharmaceutiques et les médecins se mettent plein les poches. Encore aujourd'hui pour certains malades... Mais c est un autre débat. Afficher tout T'as bien raison ! Les handicapés, les malades et les vieux dehors!! Ce qu'il en faut pas entendre....

a écrit : T'as bien raison ! Les handicapés, les malades et les vieux dehors!! Ce qu'il en faut pas entendre.... Il n'a rien dit de tel.

a écrit : La guillautine est quand même une mort plus rapide... Tout ça par religion car on a pas le droit de tuer selon la bible a l époque (même maintenant) et que tous les problèmes vont être payés par les citoyens via les impôts (a l' époque !). Le capitalisme à en effet révolutionné la circulation de l argent. Je peux vous assurer que ces personnes étaient des zombies juste là pour coûter à la société afin que les groupes pharmaceutiques et les médecins se mettent plein les poches. Encore aujourd'hui pour certains malades... Mais c est un autre débat. Afficher tout Entre les fautes, les sujets mélangés et les généralités, je n'ai malheureusement rien compris. Quel est le rapport entre la religion, la "guillautine", le capitalisme et la lobotomie ? Désormais la religion permet de tuer contrairement à l'époque ? Qui êtes-vous ou quels sont les arguments pour "pouvoir nous assurer que" ? J'aimerai simplement comprendre car je suis sûr qu'il y a une logique derrière ces propos.

Insérer un pic a glace dans le cerveau et le remuer c'est pas censé tuer çà ?

a écrit : On parle souvent de lobotomie au cinéma ou dans les livres, personnellement, j'imaginais cela comme une sorte de trépanation, jusqu'à ce que je voie la scene finale de Sucker Punch, film soit dit en passant complètement sous évalué.

Dommage que l'on ne parle pas plus de cette barbarie lors
que l'on parle de la prise en charge des malades mentaux "à l'époque"... Afficher tout
Un bon film, effectivemnt, Suckerpunch... Il y a aussi un excellent film de Scorsese (désolé pour le spoil) qui se termine pratiquement par une lobotomie, Shutter Island. Dans la scène finale, quand les psys comprennent que Leonardo est irrécupérable, ils décident de le lobotomiser et un infirmier s'approche de lui avec un pic à glace dissimulé sur un plateau...

a écrit : Entre les fautes, les sujets mélangés et les généralités, je n'ai malheureusement rien compris. Quel est le rapport entre la religion, la "guillautine", le capitalisme et la lobotomie ? Désormais la religion permet de tuer contrairement à l'époque ? Qui êtes-vous ou quels sont les arguments pour "pouvoir nous assurer que" ? J'aimerai simplement comprendre car je suis sûr qu'il y a une logique derrière ces propos. Afficher tout Quel charabia !

a écrit : Insérer un pic a glace dans le cerveau et le remuer c'est pas censé tuer çà ? Tu apprends ici des choses dont tu ne te doutais pas ! On peut quand même ajouter que c'était fait avec précision : en passant sur le côté de l'oeil, sans le crever, en visant une partie bien précise du cerveau en direction et en longueur, et en remuant avec une ampleur précise, afin de ne détruire que la partie souhaitée du cerveau. Si tu mélanges dans tous les sens, il y a des chances que ça tue la personne en effet. Alors que si une partie seulement du cerveau est détruite, selon la partie du cerveau concernée, dans des accidents ou par des armes par exemple, il a des gens qui ont survécu avec différents effets plus ou moins indésirables. C'est comme ça qu'on a commencé à comprendre le rôle des différentes zones du cerveau d'ailleurs : si la personne blessée devenait aveugle, c'était la zone de la vision qui avait été touchée, si elle devenait paralysée d'un côté c'était la zone motrice commandant ce côté du corps, etc.

La lobotomie était si populaire en médecine psychiatrique que le grand spécialiste de cette pratique, le neurochirurgien Egas Moniz, qui en avait détaillé les procédures pour permettre à ses confrères de la réaliser facilement et rapidement, a reçu le prix nobel de médecine pour ça.
Il y a quelques années, il avait été question de lui retirer à titre posthume, la lobotomie s'étant avérée être une pratique barbare ayant fait des milliers de victimes irrémédiablement mutilées, pour un résultat douteux. Finalement, l'académie Nobel y a renoncé car cela aurait impliqué de reprendre les dossiers des autres prix Nobel pour vérifier si les découvertes récompensées n'avaient pas été par la suite contredites scientifiquement...

a écrit : On parle souvent de lobotomie au cinéma ou dans les livres, personnellement, j'imaginais cela comme une sorte de trépanation, jusqu'à ce que je voie la scene finale de Sucker Punch, film soit dit en passant complètement sous évalué.

Dommage que l'on ne parle pas plus de cette barbarie lors
que l'on parle de la prise en charge des malades mentaux "à l'époque"... Afficher tout
En plus de Suckerpunch et Shutter Island, le film le plus connu ayant abordé le sujet de la lobotomie a été le chef d'oeuvre de Milos Forman, Vol au dessus d'un nid de coucou...

Ce classique du cinéma avec Sean Connery : Vol au dessus d’un nid de coucou, montre aussi cette pratique.

a écrit : Ce classique du cinéma avec Sean Connery : Vol au dessus d’un nid de coucou, montre aussi cette pratique. Exactement ! C’est un classique tout comme « à la poursuite d’octobre rouge » avec jack Nicholson !

a écrit : Tu apprends ici des choses dont tu ne te doutais pas ! On peut quand même ajouter que c'était fait avec précision : en passant sur le côté de l'oeil, sans le crever, en visant une partie bien précise du cerveau en direction et en longueur, et en remuant avec une ampleur précise, afin de ne détruire que la partie souhaitée du cerveau. Si tu mélanges dans tous les sens, il y a des chances que ça tue la personne en effet. Alors que si une partie seulement du cerveau est détruite, selon la partie du cerveau concernée, dans des accidents ou par des armes par exemple, il a des gens qui ont survécu avec différents effets plus ou moins indésirables. C'est comme ça qu'on a commencé à comprendre le rôle des différentes zones du cerveau d'ailleurs : si la personne blessée devenait aveugle, c'était la zone de la vision qui avait été touchée, si elle devenait paralysée d'un côté c'était la zone motrice commandant ce côté du corps, etc. Afficher tout La si elle devient aveugle c’est a cause du pic a glace non?





(Humour)

a écrit : Ce classique du cinéma avec Sean Connery : Vol au dessus d’un nid de coucou, montre aussi cette pratique. Avec Jack Nicholson