Dans l'Antiquité, le bleu n'existait pas

Proposé par
le

Tous les commentaires (49)

a écrit : C'est du vert Niasty, si on voit tout en nuances de vert.
"C'est quoi le vert swifi?!"...
Combien de nain faut il pour construire un tunnel de 28m dans du granit ?

a écrit : Curieux; dans le livre de l’Exode, il y a plusieurs mention du bleu, notamment pour le voile du tabernacle (chap 27v16 par exemple). Et il me semble pouvoir affirmer, sans citer de sources, que ce livre de l’Exode peut être associé aux Hébreux. Donc la seconde source me laisse très perplexe. Ce n'est pas parce qu'il n'y avait pas de mot spécifique que la couleur n'existait pas. Si chaque mot de chaque langue avait un équivalent exact dans toutes les autres langues, le travail des traducteurs perdrait son intérêt. Alors quand il faut traduire un mot qui désigne toute la gamme de couleurs allant du vert au bleu, le traducteur est bien obligé de choisir entre vert et bleu. Soit il s'aide du contexte où de connaissances historiques sur les teintures, soit il devine de son mieux et va marquer soit vert soit bleu.

C est faux après 3 voyages en Égypte le bleu était déjà la

a écrit : Oui, c'est tout à fait ça. La langue que l'on parle constitue une grille de lecture avec laquelle on appréhende le monde. Les mots que l'on connaît et utilise influence notre façon de voir le monde.

Ainsi les Inuits ont des dizaines de mots pour désigner la neige.

Et nous da
ns le Nord, on a 5 ou 6 mots pour désigner la pluie. Afficher tout
Et autant pour le maroille

a écrit : Dans l'illiade et l'odyssée la mer est de couleur verte ! Ou alors est ce l'herbe qui est de couleur bleue ? Sauf erreur de ma part la mer est couleur vigne dans l’Iliade et l’odyssée.