La catastrophe de Courrières : un immense drame et un miracle

Proposé par
le
dans

La catastrophe de Courrières est la catastrophe minière la plus meurtrière d'Europe. Due à l'origine à un coup de poussier dans une mine du nord en 1906, l'explosion fit 1099 morts et les recherches furent vite arrêtées car on dénombra 16 morts parmi les sauveteurs. Toutefois, 20 jours après le drame, 13 mineurs réussirent à remonter à la surface après avoir erré dans le noir. Un quatorzième survivant fut retrouvé seul 24 jours après la catastrophe.


Commentaires préférés (3)

Je me coucherais deux fois moins bête, le coup de poussiers, je ne connaissais pas.

Pour ceux comme moi : c'est une explosion suite à l'embrasement des poussières en suspension.
Contrairement au coup de grisou où c'est une explosion dû à une fuite de "gaz"

Le poussier est un ensemble de fines particules de poussières de carbone hautement inflammables présent durant l'exploitation des mines de charbon.

En suspension dans l'air, le poussier est à l'origine d'explosions meurtrières ; on parle aussi de coup de poussière.

Mon arrière-arrière grand-oncle en fut une des nombreuses victimes. Il est mort le 10 juin 1906, à la fosse n°4 de Sallaumines à l'âge de 39 ans, laissant derrière lui une femme et 5 enfants.
Les coups de grisou et les coups de poussier ont été la hantise de nombreux hommes de ma famille pendant des générations.


Tous les commentaires (79)

Je me coucherais deux fois moins bête, le coup de poussiers, je ne connaissais pas.

Pour ceux comme moi : c'est une explosion suite à l'embrasement des poussières en suspension.
Contrairement au coup de grisou où c'est une explosion dû à une fuite de "gaz"

Le poussier est un ensemble de fines particules de poussières de carbone hautement inflammables présent durant l'exploitation des mines de charbon.

En suspension dans l'air, le poussier est à l'origine d'explosions meurtrières ; on parle aussi de coup de poussière.

Ragondin, deux anecdotes du début du XXeme siècle, petite question, tu es le doyen de l'humanité ?

Posté le

android

(19)

Répondre

Même avec des explications, j'ai du mal à comprendre que de la poussière s'enflamme. Il paraît que même la poudre de riz s'enflamme instantanément.

Coup de poussier c’est un coup de grissous non ? (Je ne sais pas si grissous est un mot spécifique au Nord)

a écrit : Même avec des explications, j'ai du mal à comprendre que de la poussière s'enflamme. Il paraît que même la poudre de riz s'enflamme instantanément. Oui céréales, riz, orge, malt tout ce qui est conditionné en silo, qui fermente et dégage de la poussière.
Une des procédures au tribunal où je travaille fait état d'un déclenchement de l'incendie (mineur heureusement) dans un silo à riz, "potentiellement dûe à un appel sur un mobile"...
Dans tous les cas il est interdit d'y fumer, naturellement.

Mon arrière-arrière grand-oncle en fut une des nombreuses victimes. Il est mort le 10 juin 1906, à la fosse n°4 de Sallaumines à l'âge de 39 ans, laissant derrière lui une femme et 5 enfants.
Les coups de grisou et les coups de poussier ont été la hantise de nombreux hommes de ma famille pendant des générations.

a écrit : Ragondin, deux anecdotes du début du XXeme siècle, petite question, tu es le doyen de l'humanité ? Je suis le fils de Jeanne Calment, bien deviné :)

Posté le

android

(21)

Répondre

a écrit : Mon arrière-arrière grand-oncle en fut une des nombreuses victimes. Il est mort le 10 juin 1906, à la fosse n°4 de Sallaumines à l'âge de 39 ans, laissant derrière lui une femme et 5 enfants.
Les coups de grisou et les coups de poussier ont été la hantise de nombreux hommes de ma famille pendant des générations.
Je voulais dire "10 mars" bien entendu, pas juin ^^

a écrit : Mon arrière-arrière grand-oncle en fut une des nombreuses victimes. Il est mort le 10 juin 1906, à la fosse n°4 de Sallaumines à l'âge de 39 ans, laissant derrière lui une femme et 5 enfants.
Les coups de grisou et les coups de poussier ont été la hantise de nombreux hommes de ma famille pendant des générations.
désolé de te l'apprendre mais ton arrière grand oncle est mort le 10 mars 1906.

a écrit : Le poussier est un ensemble de fines particules de poussières de carbone hautement inflammables présent durant l'exploitation des mines de charbon.

En suspension dans l'air, le poussier est à l'origine d'explosions meurtrières ; on parle aussi de coup de poussière.
Est-ce le même phénomène pour les silos agricoles ? Qu'est ce qui rend les poussières inflammables ?

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Est-ce le même phénomène pour les silos agricoles ? Qu'est ce qui rend les poussières inflammables ? La surface de contact.
La poussière a une très grande surface de contact, chaque "graine" de poussière a sa surface et comme tout est suspension les surfaces ce multiplie.
Une minuscule étincelle sur une seule graine se transforme en explosion énorme du fais du nombre de graine.

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Le poussier est un ensemble de fines particules de poussières de carbone hautement inflammables présent durant l'exploitation des mines de charbon.

En suspension dans l'air, le poussier est à l'origine d'explosions meurtrières ; on parle aussi de coup de poussière.
Toutes les poussières de matériau inflammable peuvent donner une explosion avec une simple étincelle. C'est le même phénomène qui peut faire exploser les silos à grains à cause des petites particules en suspension dans l'air entre les grains (ce sont des petits fétus comme de la paille ou de la farine qui se détachent des grains donc c'est inflammable).

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Toutes les poussières de matériau inflammable peuvent donner une explosion avec une simple étincelle. C'est le même phénomène qui peut faire exploser les silos à grains à cause des petites particules en suspension dans l'air entre les grains (ce sont des petits fétus comme de la paille ou de la farine qui se détachent des grains donc c'est inflammable). Afficher tout Moi, j'ai bien l'impression que TOUTES les poussières sont inflammables en milieu confiné, quel que soit le matériau, et c'est ça que je trouve difficile à imaginer. Dans le cas d'un silo, ce sont des poussières de céréales, et dans le cas d'une mine (coup de poussier) c'est de la poussière de carbone. Le carbone n'est pas spécialement connu comme étant hautement inflammable.

Personne ne s’est demandé comment a survécu celui qu’on a revu après 24 jours ?

a écrit : Personne ne s’est demandé comment a survécu celui qu’on a revu après 24 jours ? Les mineurs ne remontaient pas du fond le midi pour manger, ils emportaient avec eux une gamelle. Et cette gamelle dépassait largement les besoins de la journée (par prudence j'imagine).
D'ailleurs quand le mineur remontait du fond en fin de journée, il distribuait à ses enfants (et y'en avait pas que 2...) le pain qu'il n'avait pas mangé. Pain qui était considéré comme magique par les petits qui se battaient pour en avoir. Ce pain était appelé "pain d'alouette" dans le Nord.
Donc j'imagine qu'en rationnant bien...

Ce qui est impressionnant dans cette histoire, c'est élan de solidarité des autres pays pour venir en aide aux mineurs. Je crois que l’Allemagne avait envoyé des secouristes vêtus de scaphandres autonomes ( une vraie révolution à l'époque) par exemple. Si on replace ça dans le contexte politique du début XXeme, c'est marquant.

En outre, cette catastrophe a fait office de coup de foudre dans le monde de la mine. Après ça, les mesures de sécurités ont été massivement renforcées partout dans le monde.

a écrit : Moi, j'ai bien l'impression que TOUTES les poussières sont inflammables en milieu confiné, quel que soit le matériau, et c'est ça que je trouve difficile à imaginer. Dans le cas d'un silo, ce sont des poussières de céréales, et dans le cas d'une mine (coup de poussier) c'est de la poussière de carbone. Le carbone n'est pas spécialement connu comme étant hautement inflammable. Afficher tout Si, si, c'est inflammable le charbon (et donc sa poussière). C'est d'ailleurs pour ça qu'on l'extrait du sol : parce que c'est un combustible. Si c'était une carrière de marbre, il n'y aurait pas à craindre d'explosion de poussière. Le principe des explosions de poussières c'est que la surface en contact avec l'oxygène de l'air (qui est le comburant nécessaire à la combustion) correspond à la totalité du matériau donc tout le volume brûle d'un coup, c'est ce qu'on appelle un mélange stochiométrique (si j'ai bonne mémoire) alors que quand on fait brûler des morceaux de charbon, ils brûlent en surface et l'oxygène se renouvelle, par la circulation d'air, au fur et à mesure qu'il est consommé donc c'est plus lent et il n'y a aucun risque que les gaz de combustion se détendent à la vitesse du son, ce qui créerait l'explosion (si j'ai bonne mémoire).

Posté le

android

(21)

Répondre