La catastrophe de Courrières : un immense drame et un miracle

Proposé par
le
dans

La catastrophe de Courrières est la catastrophe minière la plus meurtrière d'Europe. Due à l'origine à un coup de poussier dans une mine du nord en 1906, l'explosion fit 1099 morts et les recherches furent vite arrêtées car on dénombra 16 morts parmi les sauveteurs. Toutefois, 20 jours après le drame, 13 mineurs réussirent à remonter à la surface après avoir erré dans le noir. Un quatorzième survivant fut retrouvé seul 24 jours après la catastrophe.


Tous les commentaires (84)

Du coup c'est quoi qui provoque la mort? Le feu? L'asphyxie? La compression de l'onde de choc?

a écrit : Pour reprendre un peu les commentaires sur l'explosion due à la poussière en suspension, l'explosion est largement favorisée par le confinement. Sinon vous imaginez bien qu'avec notre atmosphère, étant remplie de poussière, on aurait le droit à un sacré feu d'artifice à tout moment.

C&#
039;est ce que l'on appelle un milieu ATEX (Atmosphère explosive) cela peut être soit une ATEX gaz soit une ATEX poussière. Et parmi ces ATEX gaz ou poussière il y a différents niveaux permettant aussi aux industriels notamment de choisir des équipements ou de mettre en place des consignes adaptés à ces zones.
Toute poussière (sucre, farine, bois, acier, métaux, etc...) est susceptible d'engendrer une explosion à partir du moment où l'atmosphère de la zone chargée de cette poussière se trouve entre la LIE et LSE (limite inférieur et supérieur d'explosivité). Cela est aussi valable pour le gaz. Il y a des vidéos intéressantes disponible sur YouTube par exemple où vous pouvez voir des ados faire une bataille de farine dans leur chambre et d'un coup une explosion survient...

Les solutions souvent envisagées (ici non exhaustives) pour éviter cela est soit de saturer l'atmosphère de cette poussière ou gaz (on est au dessus de la LSE) soit on inerte notamment à l'azote afin de retirer le comburant du fameux triangle du feu qu'est combustible-source d'énergie-comburant (oxygène). D'autres solutions existent.
Afficher tout
Merci extrêmement intéressant et clair. J'ignorai complètement pour la LSE.
Tu devrais bosser à "Sciences et vie", car leur article sur les explosions dans les silos est imbuvable (pour moi en tous cas).

a écrit : Moi, j'ai bien l'impression que TOUTES les poussières sont inflammables en milieu confiné, quel que soit le matériau, et c'est ça que je trouve difficile à imaginer. Dans le cas d'un silo, ce sont des poussières de céréales, et dans le cas d'une mine (coup de poussier) c'est de la poussière de carbone. Le carbone n'est pas spécialement connu comme étant hautement inflammable. Afficher tout Le carbone en question n'est autre que du charbon, qui est très inflammable, surtout lorsqu'il est réduit comme dans le cas de l'anecdote, en particules de très petite taille, en suspension dans l'air.
Ce qui le rend explosif dans ces circonstances est la présence d'oxygène entre chaque particule. C'est la même chose que pour le gaz, qui trop concentré ne sera que combustible, mais suffisamment "dilué" dans l'air devient explosif, par la réaction en chaîne qui se produit en cas d'inflammation d'une particule, qui enflammera les particules autour, qui elles mêmes en enflammeront plusieurs autres... c'est la déflagration. Si le mélange combustible-comburant (ici le comburant est l'oxygène de l'air) est trop concentré en combustible et donc pauvre en oxygène la déflagration ne se produit pas, à l'inverse si le mélange est trop pauvre en combustible la déflagration ne se produira pas non plus.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le carbone en question n'est autre que du charbon, qui est très inflammable, surtout lorsqu'il est réduit comme dans le cas de l'anecdote, en particules de très petite taille, en suspension dans l'air.
Ce qui le rend explosif dans ces circonstances est la présence d'oxygène entre chaque p
articule. C'est la même chose que pour le gaz, qui trop concentré ne sera que combustible, mais suffisamment "dilué" dans l'air devient explosif, par la réaction en chaîne qui se produit en cas d'inflammation d'une particule, qui enflammera les particules autour, qui elles mêmes en enflammeront plusieurs autres... c'est la déflagration. Si le mélange combustible-comburant (ici le comburant est l'oxygène de l'air) est trop concentré en combustible et donc pauvre en oxygène la déflagration ne se produit pas, à l'inverse si le mélange est trop pauvre en combustible la déflagration ne se produira pas non plus. Afficher tout
Le charbon et le butane ça brûle, ça explose, on est d'accord, ce n'est pas la question.
Mais pourquoi la poussière de riz, de maïs, de titane, d'acier... brûlent et explosent ?

a écrit : Le charbon et le butane ça brûle, ça explose, on est d'accord, ce n'est pas la question.
Mais pourquoi la poussière de riz, de maïs, de titane, d'acier... brûlent et explosent ?
Je suis d'accord avec toi, c'est contre-intuitif.

Scillabus nous l'explique bien. www.youtube.com/watch?v=ks4-qTnlIXM

a écrit : Lors d'un coup de poussière, ce n'est pas la poussière de charbon qui prend feu mais le carbone contenu dans le sol. Renseigne toi.
Les carrières de marbre sont à ciel ouvert, donc aucun risque.
PS La poussière de riz est très inflammable. Tu te chauffes au riz toi ?
N'importe quoi. Ça serait le carbone du sol et pas la poussière en suspension dans l'air qui brûle lors d'un coup de poussier ? Et c'est toi qui me conseille de me renseigner ? C'est pourtant pas compliqué de se renseigner : il y a les sources et les liens contenus dans ces sources... Je ne vais même pas relever toutes les erreurs de tes commentaires tellement il y en a. Alors applique-toi ton propre conseil : renseigne-toi.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Le charbon et le butane ça brûle, ça explose, on est d'accord, ce n'est pas la question.
Mais pourquoi la poussière de riz, de maïs, de titane, d'acier... brûlent et explosent ?
Ça explose tout simplement à chaque fois qu'il peut y avoir une réaction exothermique (qui produit de l'énergie) et que les conditions sont réunies pour que cette réaction soit brutale (proportion idéales du combustible et du carburant ce qui est le cas des poussières inflammables qui réagissent avec l'oxygène de l'air).

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : N'importe quoi. Ça serait le carbone du sol et pas la poussière en suspension dans l'air qui brûle lors d'un coup de poussier ? Et c'est toi qui me conseille de me renseigner ? C'est pourtant pas compliqué de se renseigner : il y a les sources et les liens contenus dans ces sources... Je ne vais même pas relever toutes les erreurs de tes commentaires tellement il y en a. Alors applique-toi ton propre conseil : renseigne-toi. Afficher tout Garde ton calme, tu t'emportes. Tu avais réussi à rester correct ces derniers temps, ne gâche pas tout.

Je parlais de la poussière de carbone. Le carbone contenu dans le sol est disséminé en poussière dans l'air par les opérations de forage.
Au début de l'activité minière, il n'y avait pas ou peu de coups de poussier car le forage manuel ne provoquait pas assez de poussière pour rendre l’atmosphère explosive.

a écrit : Ça explose tout simplement à chaque fois qu'il peut y avoir une réaction exothermique (qui produit de l'énergie) et que les conditions sont réunies pour que cette réaction soit brutale (proportion idéales du combustible et du carburant ce qui est le cas des poussières inflammables qui réagissent avec l'oxygène de l'air). Afficher tout Je sais lire et faire des copier-coller, merci. Et j'ai déjà lu ailleurs ce que tu viens de recopier. Et cela ne m'a pas éclairé.

Qu'est-ce qui fait que certaines poussières sont combustibles ? C'est-à-dire, qu'est-ce qui fait que certaines poussières sont susceptibles de subir une réaction exothermique et de s’enflammer au contact de l'air ?
On arrive à fabriquer des poussières qui n'explosent pas, du mortier par exemple. Où est la différence ?
Voilà, si pour toi cela te paraît naturel que du sucre en poudre puisse exploser et bien moi cela me paraît "contre-intuitif" comme dirait Tybsxckz, alors je m'interroge.

a écrit : Si, si, c'est inflammable le charbon (et donc sa poussière). C'est d'ailleurs pour ça qu'on l'extrait du sol : parce que c'est un combustible. Si c'était une carrière de marbre, il n'y aurait pas à craindre d'explosion de poussière. Le principe des explosions de poussières c'est que la surface en contact avec l'oxygène de l'air (qui est le comburant nécessaire à la combustion) correspond à la totalité du matériau donc tout le volume brûle d'un coup, c'est ce qu'on appelle un mélange stochiométrique (si j'ai bonne mémoire) alors que quand on fait brûler des morceaux de charbon, ils brûlent en surface et l'oxygène se renouvelle, par la circulation d'air, au fur et à mesure qu'il est consommé donc c'est plus lent et il n'y a aucun risque que les gaz de combustion se détendent à la vitesse du son, ce qui créerait l'explosion (si j'ai bonne mémoire). Afficher tout Très bien expliqué. Merci

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je sais lire et faire des copier-coller, merci. Et j'ai déjà lu ailleurs ce que tu viens de recopier. Et cela ne m'a pas éclairé.

Qu'est-ce qui fait que certaines poussières sont combustibles ? C'est-à-dire, qu'est-ce qui fait que certaines poussières sont susceptibles de subir une
réaction exothermique et de s’enflammer au contact de l'air ?
On arrive à fabriquer des poussières qui n'explosent pas, du mortier par exemple. Où est la différence ?
Voilà, si pour toi cela te paraît naturel que du sucre en poudre puisse exploser et bien moi cela me paraît "contre-intuitif" comme dirait Tybsxckz, alors je m'interroge.
Afficher tout
Comme je l'ai déjà dit plus haut, les poussières sont combustibles si le matériau dont elles sont constituées est combustible, c'est à dire peut faire une réaction avec l'oxygène de l'air. Le sucre brûle tout comme le riz que tu citais comme exemple : tu peux essayer avec un briquet. Pour la petite histoire ce sont des matières organiques et le carbone qu'elles contiennent se combine avec l'oxygène de l'air pour donner du gaz carbonique. En revanche le ciment, pas plus que le marbre ne peuvent brûler, tu peux essayer aussi.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Garde ton calme, tu t'emportes. Tu avais réussi à rester correct ces derniers temps, ne gâche pas tout.

Je parlais de la poussière de carbone. Le carbone contenu dans le sol est disséminé en poussière dans l'air par les opérations de forage.
Au début de l'activité minière, il n'
;y avait pas ou peu de coups de poussier car le forage manuel ne provoquait pas assez de poussière pour rendre l’atmosphère explosive. Afficher tout
Tu mélanges tout : carbone, charbon, dans le sol, sous forme de poussière... Si tu ne comprends vraiment pas à ce point là, au moins ne dis pas aux autres que c'est à eux de se renseigner !

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je sais lire et faire des copier-coller, merci. Et j'ai déjà lu ailleurs ce que tu viens de recopier. Et cela ne m'a pas éclairé.

Qu'est-ce qui fait que certaines poussières sont combustibles ? C'est-à-dire, qu'est-ce qui fait que certaines poussières sont susceptibles de subir une
réaction exothermique et de s’enflammer au contact de l'air ?
On arrive à fabriquer des poussières qui n'explosent pas, du mortier par exemple. Où est la différence ?
Voilà, si pour toi cela te paraît naturel que du sucre en poudre puisse exploser et bien moi cela me paraît "contre-intuitif" comme dirait Tybsxckz, alors je m'interroge.
Afficher tout
J’ai essayé de comprendre cette « contre-intuition » et je crois qu’elle est basée sur un faux postulat de départ. Les éléments que nous croyons apyres tel que le sucre ou la farine, ou le riz ne le sont pas. Ils sont tout à fait inflammables, car comme le dit AAPLR, ils sont organiques (constitués de carbone) et peuvent tout à fait réagir avec l’oxygène.

Tout dépend de la surface de contact entre le comburant et le combustible. En poudre, la surface est immense et le mélange comburant/combustible est extrême. Une petite flamme peut donc se propager de part en part d’un nuage de poussière d’un matériau inflammable si la distance entre les particules est suffisamment faible (d’où le paramètre de confinement qui entre en jeu).

Pour me convaincre, je me dis que finalement, chaque matériau a un niveau d’inflammabilité variable selon sa composition, mais également sa taille. Si tu jettes un livre dans un feu, il va mettre un certain temps à brûler alors qu’une feuille de papier brûlera quasiment instantanément. La différence est identique entre du riz et de la poudre de riz à une échelle plus petite. Cela fonctionne donc uniquement avec les poudres organiques et non minérales. L’explosibilité des différentes poudres est d’ailleurs testée dans des sphères de 20L dites de Kühner.

Si tu gères bien ton mélange, tu peux donc faire des boules de feu avec du chocolat en poudre.

a écrit : Un petit bémol a ton explication. Il n’y a pas que la poussière de chose inflammable qui peut exploser.. il y a aussi la poussière d’acier, d aluminium de titane... Si ça explose c'est qu'il y a une réaction exothermique. Je suppose qu'on ne peut pas parler de "brûler" pour de la poussière métallique mais si ça réagit avec l'oxygène de l'air (pour donner un oxyde dans ce cas) c'est quand même le même principe qu'avec la poussière de charbon.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Comme je l'ai déjà dit plus haut, les poussières sont combustibles si le matériau dont elles sont constituées est combustible, c'est à dire peut faire une réaction avec l'oxygène de l'air. Le sucre brûle tout comme le riz que tu citais comme exemple : tu peux essayer avec un briquet. Pour la petite histoire ce sont des matières organiques et le carbone qu'elles contiennent se combine avec l'oxygène de l'air pour donner du gaz carbonique. En revanche le ciment, pas plus que le marbre ne peuvent brûler, tu peux essayer aussi. Afficher tout J'étais arrivé à la même conclusion en cherchant. S'agissant des matières non métalliques, seules les matières carbonées peuvent devenir des poussières combustibles.

D'après les sources, on apprend que suite à cette catastrophe, un nouveau mot d'origine picarde viendra enrichir le vocabulaire français: le rescapé qui supplantera le mot réchappé.

a écrit : Le charbon et le butane ça brûle, ça explose, on est d'accord, ce n'est pas la question.
Mais pourquoi la poussière de riz, de maïs, de titane, d'acier... brûlent et explosent ?
Parce que ce sont aussi des combustibles tout simplement

Posté le

android

(0)

Répondre

Je pense à ces pauvres gars que l'explosion n'a pas tué, et qui sont resté piégés la dessous......

a écrit : Je pense à ces pauvres gars que l'explosion n'a pas tué, et qui sont resté piégés la dessous...... Ils ont du broyer du noir.

a écrit : Ok donc :
Mélange stœchiométrique de
Air ( comburant ) + poussière (carburant due à l’oxydation possible et grande surface de contact ) + étincelle = explosion

Merci pour les précisions ;)
Petite précision: pas besoin que le mélange soit strictement stœchiométrique, il suffit qu’il soit compris entre la LIE et la LSE.
Exemple : dans un moteur Diesel, le mélange est pauvre : le ratio carburant/air est inférieur à la stœchiométrie, mais ça brûle quand même :) !