L'Europe produit trop de lait écrémé

Proposé par
le
dans

Du fait de l'importante demande en beurre en Europe, il existe une surproduction de lait écrémé. Celui-ci est notamment écoulé sous forme de lait écrémé en poudre engraissé a l'huile de palme en Afrique. Ce "faux lait" bon marché concurrence les filières locales qui ne peuvent pas être concurrentielles.

En plus des problèmes alimentaires que ce lait provoque, la demande en huile de palme qui en découle provoque également un problème écologique. De plus ce faux lait bénéficiant du réseau de distribution des grands industriels (Nestlé, Lactalis...), on le retrouve facilement dans les magasins, tandis que les exploitants locaux ont beaucoup plus de mal a écouler leur "vrai lait" qui doit se vendre presque 50% plus cher.


Commentaires préférés (3)

Ah les joies du productivisme et de la mondialisation.

a écrit : Sachant qu'on est le seul animal à boire le lait d'un autre animal. Enfin bref, raclette ce soir? Euh j'arrive ! Je crois qu'on est les seuls à faire beaucoup de chose...

Je suis ivoirien ,j'ai 21 ans, quand j'étais plus jeune j'achetais souvent du lait en poudre à la supérette du quartier, et j'aimais vraiment ça.
Toutefois j'aurais bien aimé consommer du lait produit par nos vaches locales, mais mon pays à l'instar des autres pays ouest-africains ne produit pas assez de viande et de lait pour répondre à la demande en ressources animales.
Le pire c'est que les autorités ne font rien pour booster la production locale ,pas de projet d'envergure pour dynamiser la filière , la filière est désorganisée, la plupart des éleveurs sont des peuls (originaires des pays voisins) ,cette mauvaise organisation est source de conflits car les bêtes de ces éleveurs détruisent très souvent les plantations des fermiers locaux.

Posté le

android

(138)

Répondre


Tous les commentaires (109)

Le genre d'anecdote difficile à digérer.

Sachant qu'on est le seul animal à boire le lait d'un autre animal. Enfin bref, raclette ce soir? Euh j'arrive !

Posté le

android

(4)

Répondre

Ah les joies du productivisme et de la mondialisation.

C'est scandaleux en effet.

Mais comme à chaque fois je me dis que nous sommes tous bien hypocrites.
Dans la situation décrite ou une autre, on sait tous qu'on est pas capable de faire le bon choix, qu'on va privilégier un gain immédiat et rapide plutôt qu'un gain sur la durée. Et plutôt que de se faire violence, on va crier au scandale, pointer du doigt quelques responsables et réclamer une régulation des pouvoirs alors qu'on en soit-même le pouvoir de régulation le plus fort qui soit. Notre liberté de choix.
A tout ceux qui crie au scandale dans les commentaires, c'est bien de dénoncer ces actes mais commencez par vous informer sur le lait que vous achetez plutôt que de réclamer que quelqu'un d'autre fasse ce "travail" pour vous. Et ça vaut pour tous les aspects de nos vies.

a écrit : Sachant qu'on est le seul animal à boire le lait d'un autre animal. Enfin bref, raclette ce soir? Euh j'arrive ! Je crois qu'on est les seuls à faire beaucoup de chose...

a écrit : C'est scandaleux en effet.

Mais comme à chaque fois je me dis que nous sommes tous bien hypocrites.
Dans la situation décrite ou une autre, on sait tous qu'on est pas capable de faire le bon choix, qu'on va privilégier un gain immédiat et rapide plutôt qu'un gain sur la durée.
Et plutôt que de se faire violence, on va crier au scandale, pointer du doigt quelques responsables et réclamer une régulation des pouvoirs alors qu'on en soit-même le pouvoir de régulation le plus fort qui soit. Notre liberté de choix.
A tout ceux qui crie au scandale dans les commentaires, c'est bien de dénoncer ces actes mais commencez par vous informer sur le lait que vous achetez plutôt que de réclamer que quelqu'un d'autre fasse ce "travail" pour vous. Et ça vaut pour tous les aspects de nos vies.
Afficher tout
A part vivre en ermite et sans bien matériel on participe tous à créer ce système. Se renseigner pour acheter du beurre qui ne participe pas à ce phénomène ? Comment tu fais ça hein ? On est même pas capable de savoir à quelle filiale de quel grand groupe appartiennent les biens qu'on achète.

Je suis ivoirien ,j'ai 21 ans, quand j'étais plus jeune j'achetais souvent du lait en poudre à la supérette du quartier, et j'aimais vraiment ça.
Toutefois j'aurais bien aimé consommer du lait produit par nos vaches locales, mais mon pays à l'instar des autres pays ouest-africains ne produit pas assez de viande et de lait pour répondre à la demande en ressources animales.
Le pire c'est que les autorités ne font rien pour booster la production locale ,pas de projet d'envergure pour dynamiser la filière , la filière est désorganisée, la plupart des éleveurs sont des peuls (originaires des pays voisins) ,cette mauvaise organisation est source de conflits car les bêtes de ces éleveurs détruisent très souvent les plantations des fermiers locaux.

Posté le

android

(138)

Répondre

Petite vidéo qui fait bien le tour de Lactalis
youtu.be/kPS9vBJtGho
Je ne prend que du lait et beurre local donc j'ai le droit de critiquer

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : A part vivre en ermite et sans bien matériel on participe tous à créer ce système. Se renseigner pour acheter du beurre qui ne participe pas à ce phénomène ? Comment tu fais ça hein ? On est même pas capable de savoir à quelle filiale de quel grand groupe appartiennent les biens qu'on achète. Je souligne seulement que la première chose à faire, c'est agir à son niveau.
D'une manière générale, éviter les produits transformés et cuisiner soi même coûte à peu prêt pareil et permet de supprimer de sa consommation une grande partie des filières non-éthique.
On achète que des légumes de saison, de la viande, du poisson, de la laiterie et de l'épicerie (pâte riz) (tout en produit brut bien sûr). Là on a déjà fait 80% du travail. Et on peut vivre en plein coeur de Paris.
Reste plus qu'à être attentif à ce qu'on achète sur les quelques produits un peu transformés qui reste (beurre, crème, pâte...) et acheter des produits locaux et traçables pour le reste. (là c'est plus difficile quand on vit à Paris j'en conviens).
J'essaie de vivre sur ces principes c'est pas tout le temps facile et je ne vis pas en ermite.

Et bien sûr qu'on peut la plupart du temps savoir à quel filiale appartient à quel groupe, tu fais une simple recherche sur internet.

Il faut arrêter de se dire que se sont les grands méchants groupes qui sont uniquement responsables et que nous sommes de victimes. Ils ne font qu'utiliser nos tendances faignantes et prompt à aller vers la facilité mais ne nous obligent à rien.

a écrit : C'est scandaleux en effet.

Mais comme à chaque fois je me dis que nous sommes tous bien hypocrites.
Dans la situation décrite ou une autre, on sait tous qu'on est pas capable de faire le bon choix, qu'on va privilégier un gain immédiat et rapide plutôt qu'un gain sur la durée.
Et plutôt que de se faire violence, on va crier au scandale, pointer du doigt quelques responsables et réclamer une régulation des pouvoirs alors qu'on en soit-même le pouvoir de régulation le plus fort qui soit. Notre liberté de choix.
A tout ceux qui crie au scandale dans les commentaires, c'est bien de dénoncer ces actes mais commencez par vous informer sur le lait que vous achetez plutôt que de réclamer que quelqu'un d'autre fasse ce "travail" pour vous. Et ça vaut pour tous les aspects de nos vies.
Afficher tout
Je crois que c'est toi qui devrais t'informer avant de prétendre donner des conseils aux autres. Le problème ce n'est pas d'acheter du lait mais du beurre.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je crois que c'est toi qui devrais t'informer avant de prétendre donner des conseils aux autres. Le problème ce n'est pas d'acheter du lait mais du beurre. Effectivement désolé. J'avais essayé de me corriger mais je suis arrivé trop tard. Je pensais pas que quelqu'un allait relever ça plutôt que de répondre sur le fond.
J'aurai pas fait quelques coquilles ou fautes de grammaire aussi ?

a écrit : Effectivement désolé. J'avais essayé de me corriger mais je suis arrivé trop tard. Je pensais pas que quelqu'un allait relever ça plutôt que de répondre sur le fond.
J'aurai pas fait quelques coquilles ou fautes de grammaire aussi ?
Puisque tu le demandes, il y en a quelques unes mais c'est surtout "faignantes" dans ton 2e commentaire qui est désagréable à l'oeil, bien que ce soit une confusion courante et même pratiquement admise d'écrire feignant et feignante (avec un e quand même, même si c'est erroné avec un e, c'est encore pire avec un a) en parlant de paresseux, il vaut mieux écrire fainéant et fainéante parce que feignant c'est le participe présent du verbe feindre. Alors même si faire semblant (feindre) c'est un peu pareil que ne rien faire, ceux qui ne font rien (néant) s'écrivent fainéants.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : A part vivre en ermite et sans bien matériel on participe tous à créer ce système. Se renseigner pour acheter du beurre qui ne participe pas à ce phénomène ? Comment tu fais ça hein ? On est même pas capable de savoir à quelle filiale de quel grand groupe appartiennent les biens qu'on achète. Tu peux avoir toutes les infos avec internet. Et en lisant les ingrédients indiqués sur l'emballage du produit

Posté le

android

(2)

Répondre

Pour comprendre ce phénomène, il faut s'intéresser au fonctionnement de la pac (politique agricole commune européenne) qui vise à structurer le marché agricole sur tout domaine (élevage, culture,...). La production laitière en fait partie et est associée à ce qu'on appelle un OCM spécifique (organisation commune de marché ) (même si les ocm sont réunis en un unique ocm aujourd'hui au niveau européen). Cet ocm en gros prévoit la mis en place de quotas de production et les écarts de prix sont payés par le consommateur sur le marché européen.

Or, pour éviter que les agriculteurs travaillent au gré du marché et que leur salaire soit inconstant, l'UE a du coup L'OBLIGATION d'acheter les productions laitières (pour coller à l'anecdote) non vendues à l'échelle nationale et les revend à l'international au prix du marché (inférieur au prix du marché européen).

Parce que le lait ne peut être gardé indéfiniment, l'UE doit soit revendre le lait hors ue en y perdant, soit le transformer en un produit impérissable (lait en poudre).

Mon commentaire n'est pas là pour justifier les méthodes européennes mais à les remettre dans le contexte (de la pac) et permettre d'avoir une réflexion la plus adaptée à la recherche d'alternatives faisables. Trop facile de crier au scandale sans rien proposer. Ici oui il y a scandale puisque le lait en poudre est (quasi) impérissable et au vue des méthodes contraires aux politiques environnementales promues par l'UE, mais l'UE tente d'être la moins perdante dans cet OCM de la pac. L'une des solutions est de réformer la pac, au moins sur ce sujet.

En espérant vous avoir éclairés avec un commentaire clairement incomplet.

Source : cours d'économie sociale de l'Europe - sciences politiques - 2019

Posté le

android

(20)

Répondre

Je vais me faire descendre, mais même si je suis 100% d'accord avec fuust, on peut aussi attendre de certains pays qu'ils se prennent un peu en main, et pas juste crier contre les pays occidentaux dès que ça ne va pas chez eux.

Pourquoi notre agriculture survit encore tant bien que mal face aux pays à bas coûts ?
C'est parce qu'elle est très subventionnée. Rien n'empêche ces pays de faire autant... Rien sauf le manque d'argent de l'état. Mais parmi l'argent qui manque à l'état, il y a la manne énorme de la corruption et des détournements des fonds internationaux. Et c'est là qu'est le principal problème de ces pays, la corruption et le détournement de l'argent public. Et lorsqu'un dirigeant détourne de l'argent public, je ne comprends pas toutes les circonlocutions qui aboutissent à la conclusion que l'origine est forcément à chercher du coté des méchants occidentaux. Et pour la corruption, même si les sociétés ont une part de responsabilité, il faut être deux pour corrompre.
Je voudrais bien qu'on m'explique pourquoi certains pays comme la Corée, le Costa Rica, ou dans une moindre mesure le Viet-Nam, ont pu en quelques décennies avoir une progression fulgurante, et d'autres non, si c'est de la faute des occidentaux. On s'amuserait à plus corrompre ou enfoncer certains que d'autres ? Ou simplement certains pays ont mieux pris leur destin en main ?

Bon je laisse les tenants de la pensée unique et les tiers-mondistes se lâcher un peu.

a écrit : Sachant qu'on est le seul animal à boire le lait d'un autre animal. Enfin bref, raclette ce soir? Euh j'arrive ! 1) Certaines fourmis le font également.

2) L'humain est le seul animal à utiliser l'app SCMB.

Que prouve-t-on en disant cela?

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Tu peux avoir toutes les infos avec internet. Et en lisant les ingrédients indiqués sur l'emballage du produit Ben croire ça c'est une grosse erreur. Beaucoup d'entreprises sont détenues par d'autre dont le nom est confidentiel.
Et toi en lisant les ingrédients d'une boite de biscuit tu peux nous dire d’où vient le E214, d'où vient le plastique servant à l’emballe, qu'elle banque va en tirer un bénéfice,etc... ? (c'est un exemple hein)
Et après même si tu arrivais à trouver ces infos (ce qui est déjà presque impossible) comment tu tris les entreprises éthiques des autres (mêmes les journaleux d'investigations mettent des années pour trouver de petit résultat).

a écrit : Je souligne seulement que la première chose à faire, c'est agir à son niveau.
D'une manière générale, éviter les produits transformés et cuisiner soi même coûte à peu prêt pareil et permet de supprimer de sa consommation une grande partie des filières non-éthique.
On achète que des légumes de sais
on, de la viande, du poisson, de la laiterie et de l'épicerie (pâte riz) (tout en produit brut bien sûr). Là on a déjà fait 80% du travail. Et on peut vivre en plein coeur de Paris.
Reste plus qu'à être attentif à ce qu'on achète sur les quelques produits un peu transformés qui reste (beurre, crème, pâte...) et acheter des produits locaux et traçables pour le reste. (là c'est plus difficile quand on vit à Paris j'en conviens).
J'essaie de vivre sur ces principes c'est pas tout le temps facile et je ne vis pas en ermite.

Et bien sûr qu'on peut la plupart du temps savoir à quel filiale appartient à quel groupe, tu fais une simple recherche sur internet.

Il faut arrêter de se dire que se sont les grands méchants groupes qui sont uniquement responsables et que nous sommes de victimes. Ils ne font qu'utiliser nos tendances faignantes et prompt à aller vers la facilité mais ne nous obligent à rien.
Afficher tout
Sympa tes exemples (viandes, poisson, laiterie, riz) font tous partie de différents scandales alimentaires. viande -> pollution + surproduction, poisson -> surpêche + pollution, laiterie -> ben cette anecdote, riz + blé -> victime du trading.
Et pour ton histoire de filière transparente donne tes sources aux journalistes d'investigations et au fisc car a part les très grands groupes ben pour trouver les infos c'est tellement compliqué que c'est la spécialité de certains job.
En plus la plupart de ces produits ont surement du passer par Rungis qui est loin d'être un exemple en matière éthique.

a écrit : Tu peux avoir toutes les infos avec internet. Et en lisant les ingrédients indiqués sur l'emballage du produit Je ne suis pas sûr de mon info mais il me semble que même en lisant et décryptant tout ce qui est écrit sur une étiquette d'un emballage, on ne peut jamais être sûr car les industriels ont le droit de cacher une partie des ingrédients. Si on prend l'exemple du bio importé d'ailleurs, on pense acheter un produit sans pesticides mais c'est pas forcément le cas car les règles du bio du pays qui nous exporte ses produits sont peut être plus flexibles. Mais une fois importé, il est vendu comme 100% bio, et pourtant...

Posté le

android

(3)

Répondre