La mathématicienne qui devait se cacher

Proposé par
le

Mathématicienne française, Marie-Sophie Germain a dû lutter pour apprendre les mathématiques. Afin de l’empêcher d’étudier la nuit, son père confisquait ses bougies et pour obtenir les cours de l’École Polytechnique, réservés aux hommes, elle utilisa probablement un nom d’emprunt durant plus de 11 ans : Antoine Auguste Le Blanc.

À sa mort en 1831, le fonctionnaire chargé d’établir son certificat de décès la qualifie de "rentière" au lieu de scientifique, car « ce ne sont pas des affaires de femmes ».


Tous les commentaires (105)

a écrit : N'ayant eu aucune aide de mes parents non plus j'ai pu m'en sortir assez royalement je dirai, après je ne connais pas les loyers en Crous a Paris ou autre grande métropole mais ça doit être quand même accessible ?
J'étais boursier et travaillais tous les week-end et également les vacances etc

Au niveau frais fixe j'avais donc
le loyer 500 euros
L'essence 70 par semaine (300 par mois)
L'assurance de ma voiture 95
Mon forfait téléphonique 30
Donc en gros 900 euros par mois fixe, je ne me privais en rien niveau bouffe ni même sorties, j'engrangeais l'été et l'hiver je tapais un peu dans les réserves mais rien affolant.
Je partage cette expérience pour savoir si je suis un cas isolé à l'avoir vécu ainsi
Afficher tout
J'ai pas galéré non plus mais ça ne veut pas dire qu'il y a pas un gros problème. A Lyon y'a quand même un étudiant qui s'est immolé par le feu pour dénoncer la précarité étudiante...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Mais pourquoi tu continues à noircir le tableau comme ça ? Il y a 7 INSA en France alors on a quand même souvent un INSA dans sa région, quel que soit la région où on habite. Il y a des résidences et des restaurants universitaires sur place en quantités suffisante (dont le coût est entièrement couvert par les bourses d'études, je l'ai déjà dit). Et quant aux frais de train, figure-toi que les élèves-ingénieurs rentrent souvent chez leurs parents en faisant du co-voiturage : à 4 ou 5 dans une voiture c'est moins cher que le train. Et ceux qui habitent vraiment loin (car il faut penser aussi aux étudiants étrangers) et qui n'ont pas les moyens de rentrer chez eux pendant les petites ou même les grandes vacances, eh ben, il restent sur place... Et il y a donc des étudiants et notamment des étudiants étrangers qui passent l'été dans les résidences universitaires, et ceci dans toutes les résidences universitaires. Et les INSA c'est 1/10 de tous les diplômes d'ingénieur chaque année et peut-être même davantage alors c'est loin d'être une exception. A mon avis, il y a beaucoup moins de possibilités, en France, de faire une école de commerce si on n'a pas de gros moyens financiers, que de faire une école d'ingénieur. Alors bien sûr il faut avoir un bon dossier pour être admis dans un INSA et tu vas me dire que les élèves des familles qui n'ont pas de gros revenus sont aussi ceux qui ont le plus de difficultés à avoir un bon parcours scolaire jusqu'au bac, mais ce n'est pas à cause des écoles d'ingénieur si les classes défavorisées postulent moins ou avec de moins bons dossiers, car l'accès est le même pour tout le monde et les moyens financiers ne sont pas un frein compte tenu des couts et des bourses comme je l'ai déjà dit et répété. Alors si vous êtes dans ce cas, n'écoutez pas les gens qui essayent de vous décourager ou de vous faire apitoyer sur votre sort comme Pourquoipas et regardez bien ce qui existe comme études supérieures avec les conditions d'admission et les frais de scolarité et comme aides (bourses, allocations, etc.) et n'hésitez pas à voir des conseillers d'orientation et des assistantes sociales pour bien vous renseigner ! Afficher tout Je m appitoie pas. Au contraire. J ai réussit. J ai une carrière internationale etc. Mais juste je le voile pas la face en disant "c est facile tout le monde peut et en plus c est gratuit".
C est pas en prenant quelques exemples épars et en citant trois trucs gratuits qu on peut dire "tout le monde peut y arriver"
Mais bon je pense que tu comprendras pas mon point de vue on a visiblement pas la même idée de la société.
Pour info j ai pas besoin de regarder ce qu il y a comme aide etc. J ai un bac+5 obtenu y a 25 ans, et je vis très bien ma vie. Mais j ai conscience de la chance que j ai eu en droit du fait que j ai pas eu les moyens d aller en école d ingénieur ;)
Donc je noircis pas le tableau j essaie d en avoir une vision objective car c est pas en se voilant la face qu on améliore le système qui visiblement est nickel pour vous.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Mais pourquoi tu continues à noircir le tableau comme ça ? Il y a 7 INSA en France alors on a quand même souvent un INSA dans sa région, quel que soit la région où on habite. Il y a des résidences et des restaurants universitaires sur place en quantités suffisante (dont le coût est entièrement couvert par les bourses d'études, je l'ai déjà dit). Et quant aux frais de train, figure-toi que les élèves-ingénieurs rentrent souvent chez leurs parents en faisant du co-voiturage : à 4 ou 5 dans une voiture c'est moins cher que le train. Et ceux qui habitent vraiment loin (car il faut penser aussi aux étudiants étrangers) et qui n'ont pas les moyens de rentrer chez eux pendant les petites ou même les grandes vacances, eh ben, il restent sur place... Et il y a donc des étudiants et notamment des étudiants étrangers qui passent l'été dans les résidences universitaires, et ceci dans toutes les résidences universitaires. Et les INSA c'est 1/10 de tous les diplômes d'ingénieur chaque année et peut-être même davantage alors c'est loin d'être une exception. A mon avis, il y a beaucoup moins de possibilités, en France, de faire une école de commerce si on n'a pas de gros moyens financiers, que de faire une école d'ingénieur. Alors bien sûr il faut avoir un bon dossier pour être admis dans un INSA et tu vas me dire que les élèves des familles qui n'ont pas de gros revenus sont aussi ceux qui ont le plus de difficultés à avoir un bon parcours scolaire jusqu'au bac, mais ce n'est pas à cause des écoles d'ingénieur si les classes défavorisées postulent moins ou avec de moins bons dossiers, car l'accès est le même pour tout le monde et les moyens financiers ne sont pas un frein compte tenu des couts et des bourses comme je l'ai déjà dit et répété. Alors si vous êtes dans ce cas, n'écoutez pas les gens qui essayent de vous décourager ou de vous faire apitoyer sur votre sort comme Pourquoipas et regardez bien ce qui existe comme études supérieures avec les conditions d'admission et les frais de scolarité et comme aides (bourses, allocations, etc.) et n'hésitez pas à voir des conseillers d'orientation et des assistantes sociales pour bien vous renseigner ! Afficher tout www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/11/14/precarite-pres-de-20-des-etudiants-vivent-en-dessous-du-seuil-de-pauvrete_6019163_4355770.html

80% s en sortent donc tout va bien ?
Voila où je veux en venir en fait: c est pas parceque ça va pour 80% qu on doit pas aider les 20% restant. Pour moi bcp de maux de la société peuvent être guéri par l éducation. L éducation scolaire, l éducation au respect des autres, l éducation a l écoute des difficultés des moins nantis.
Mais bon c est un vieux pneu comme disait Coluche je crois.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : L’école d’ingénieur est gratuite pas les études dans leur ensemble. Personnellement j’ai du emprunter 20000€ pour couvrir mon logement ma nourriture et autres et je l’ai remboursé en travaillant par la suite. Je n’ai pu le faire que grâce à mes parents se portant caution.

Et tu apprendras également que la
proportion de femmes admises dans certaines grandes écoles a explosé cette annee du fait que les oraux n’ont pas eu lieu pour cause de COVID. Cela peut nous amener a penser (sans être prouvé totalement) qu’une certaine discrimination existe toujours.

www.challenges.fr/femmes/a-normale-sup-l-annulation-des-epreuves-orales-a-fait-bondir-la-part-des-femmes-admises_724816
Afficher tout
En réalité ce que tu dis est vrai mais os pour les écoles d’ingénieurs. Il a été montré que les femmes avaient été moins admises cette année que les années précédente. En effet dans ces études majoritairement masculines, il y a une discrimination positive des femmes dans le recrutement à l’oral.

a écrit : J'ai pas galéré non plus mais ça ne veut pas dire qu'il y a pas un gros problème. A Lyon y'a quand même un étudiant qui s'est immolé par le feu pour dénoncer la précarité étudiante... L'étudiant qui s'est immolé par le feu n'avait plus droit à une bourse d'études car il avait déjà changé de filière et redoublé plusieurs fois. En effet il y a cette règle, avec laquelle on peut être d'accord ou pas, mais qui existe : l'état ne finance pas avec une bourse d'études ceux qui changent d'avis ou qui redoublent. Quand tu as les moyens, tu peux te permettre de papilloner et rester étudiant tant que tu veux, car c'est à tes frais. Quand tu es boursier, tu ne touches pas la bourse d'études les années ou tu redoubles (mais tu touches à nouveau la bourse si tu réussis à passer en année supérieure après ton redoublement).

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/11/14/precarite-pres-de-20-des-etudiants-vivent-en-dessous-du-seuil-de-pauvrete_6019163_4355770.html

80% s en sortent donc tout va bien ?
Voila où je veux en venir en fait: c est pas parceque ça va pour 80% qu on doit pas aider les 20% restant. Pour m
oi bcp de maux de la société peuvent être guéri par l éducation. L éducation scolaire, l éducation au respect des autres, l éducation a l écoute des difficultés des moins nantis.
Mais bon c est un vieux pneu comme disait Coluche je crois.
Afficher tout
Si 80% s'en sortent, c'est triste pour les 20% qui restent mais tu ne peux pas non plus dire qu'il y a un grave problème d'accès aux études supérieures pour les revenus modestes. Et tu ne peux pas dire non plus que les 20% qui ne s'en sortent pas c'est parce qu'ils n'ont pas été aidés, il y à suffisamment d'aides pour s'en sortir avec de la volonté. Ceci dit, effectivement, c'est quand même plus facile quand tu as des parents qui peuvent te payer des cours particuliers ou même des "boîtes à bac" ou t'inscrire dans des écoles privées très chères.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : L'étudiant qui s'est immolé par le feu n'avait plus droit à une bourse d'études car il avait déjà changé de filière et redoublé plusieurs fois. En effet il y a cette règle, avec laquelle on peut être d'accord ou pas, mais qui existe : l'état ne finance pas avec une bourse d'études ceux qui changent d'avis ou qui redoublent. Quand tu as les moyens, tu peux te permettre de papilloner et rester étudiant tant que tu veux, car c'est à tes frais. Quand tu es boursier, tu ne touches pas la bourse d'études les années ou tu redoubles (mais tu touches à nouveau la bourse si tu réussis à passer en année supérieure après ton redoublement). Afficher tout Oui mais mais je pense que réduire la question à des histoires de bourses c'est passer à côté du sujet...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : En réalité ce que tu dis est vrai mais os pour les écoles d’ingénieurs. Il a été montré que les femmes avaient été moins admises cette année que les années précédente. En effet dans ces études majoritairement masculines, il y a une discrimination positive des femmes dans le recrutement à l’oral. Tiens question, a quoi ca sert l'épreuve d'oral dans une école d'ingénieur? Pour une langue étrangère je peux comprendre, mais pour inventer des machines et les réparer, ca sert a quoi??? Qu'es ce qu'on s'en balec que le concepteur du moteur Prometheus sachiasse parler la France où l'espagnol tant que ce P...N! de moteur fonctionne?

Ca me rapelle mon BEP de conducteur routier, il faut savoir parler anglais c'est éliminatoire.
...-MAIIIIS, en fait, je veux juste apprendre à conduire un camion, moi! Vroum vroum, vous comprendre? ^^

a écrit : Si 80% s'en sortent, c'est triste pour les 20% qui restent mais tu ne peux pas non plus dire qu'il y a un grave problème d'accès aux études supérieures pour les revenus modestes. Et tu ne peux pas dire non plus que les 20% qui ne s'en sortent pas c'est parce qu'ils n'ont pas été aidés, il y à suffisamment d'aides pour s'en sortir avec de la volonté. Ceci dit, effectivement, c'est quand même plus facile quand tu as des parents qui peuvent te payer des cours particuliers ou même des "boîtes à bac" ou t'inscrire dans des écoles privées très chères. Afficher tout tu rebascule le sujet. Et le pire, tu te contredis toi-même en disant que sans aides extérieures, c'est moins facile mais que c'est toujours possible.

DONC ce n'est pas possible pour tout le monde.

Tous ceux qui ont les capacités de faire une grande école peuvent le faire? Oui où non?
Et toi tu répond:
Ca dépend, si on a du fric, si on a de la chance, si on a pas un prof dans le nez, si on a une famille aidante, si on trouve un bon taf pendant les vacances, si ma tante en avait, si on s'exprime mal à l'oral, si... Sissi? Nonnon. DONC la réponse est NON. Point.

Ce que décidément tu ne veux pas comprendre, c'est que c'est pas parce que tu a réussi que toutes celles et ceux qui ont exactement les mêmes capacités que toi dans un domaine auront les mêmes chances, je peux te raconter ce que j'ai vécu, et pas dans des études supérieures, mais juste au collège et au lycée.

Cela dit, c'est la vie, et la vie est injuste, perso je l'ai compris depuis longtemps, et toi? T'est encore persuadé que le "rêve américain" (métaphore) où tout le monde peut réussir n'est pas un mensonge alors que c'est un concours, donc un mensonge?

a écrit : Tiens question, a quoi ca sert l'épreuve d'oral dans une école d'ingénieur? Pour une langue étrangère je peux comprendre, mais pour inventer des machines et les réparer, ca sert a quoi??? Qu'es ce qu'on s'en balec que le concepteur du moteur Prometheus sachiasse parler la France où l'espagnol tant que ce P...N! de moteur fonctionne?

Ca me rapelle mon BEP de conducteur routier, il faut savoir parler anglais c'est éliminatoire.
...-MAIIIIS, en fait, je veux juste apprendre à conduire un camion, moi! Vroum vroum, vous comprendre? ^^
Afficher tout
Être ingénieur ce n’est pas uniquement concevoir des objets ou gérer des projets c’est aussi savoir vendre son idée et expliquer sa solution aux clients et pour ça il faut savoir parler que ce soit en français, en anglais ou dans n’importe quelle langue.

a écrit : tu rebascule le sujet. Et le pire, tu te contredis toi-même en disant que sans aides extérieures, c'est moins facile mais que c'est toujours possible.

DONC ce n'est pas possible pour tout le monde.

Tous ceux qui ont les capacités de faire une grande école peuvent le faire? Oui o
ù non?
Et toi tu répond:
Ca dépend, si on a du fric, si on a de la chance, si on a pas un prof dans le nez, si on a une famille aidante, si on trouve un bon taf pendant les vacances, si ma tante en avait, si on s'exprime mal à l'oral, si... Sissi? Nonnon. DONC la réponse est NON. Point.

Ce que décidément tu ne veux pas comprendre, c'est que c'est pas parce que tu a réussi que toutes celles et ceux qui ont exactement les mêmes capacités que toi dans un domaine auront les mêmes chances, je peux te raconter ce que j'ai vécu, et pas dans des études supérieures, mais juste au collège et au lycée.

Cela dit, c'est la vie, et la vie est injuste, perso je l'ai compris depuis longtemps, et toi? T'est encore persuadé que le "rêve américain" (métaphore) où tout le monde peut réussir n'est pas un mensonge alors que c'est un concours, donc un mensonge?
Afficher tout
Certes la vie est injuste mais elle est faite de nuances et donc tout ce qui n'est pas parfait n'est pas forcément exécrable, tu peux avoir des choses qui sont assez bien sans pour autant être parfaites et il faut le reconnaitre. Il faut aussi savoir voir le verre à moitié plein plutôt que se plaindre qu'il est à moitié vide. Et donc même si c'est évidemment plus facile de faire des études, ou d'être en bonne santé, si tu as de gros revenus, il y a quand même en France des prestations et des aides de l'Etat qui permettent d'assurer un certaines équité entre la plupart des habitants. Donc même si le système et les mentalités pourraient encore être perfectible pour assurer davantage de réussite scolaire ou un meilleur accès aux soins pour les classes défavorisées, il faut quand même reconnaitre les progrès sociaux quand il y a en a et donc reconnaitre que tu n'es plus prédestiné à faire partie de la classe ouvrière si tu en es issu et mourir usé à 50 ans, comme dans les romans de Zola.

Et c'est pourquoi j'insiste pour encourager ceux qui veulent s'en sortir pour qu'ils sachent que c'est possible, plutôt que les décourager en leur expliquant qu'ils sont prédestinés et en leur mettant dans le crâne des excuses pour ne pas essayer plutôt que la volonté d'essayer. Quand on se renseigne un peu, il y a des aides pour tout : il y a même par exemple des aides des régions pour financer l'achat d'un ordinateur pour les élèves qui en ont besoin et dont les parents n'ont pas les moyens de l'acheter. Evidemment la vie est un concours, c'est même le principe qui est à la base de la sélection naturelle, et donc, même avec toutes les aides possibles, si tu n'es pas doué pour les études ou si tu n'es pas motivé pour travailler dur, ou si tu n'as pas de chance, il vaut mieux avoir des parents riches...

En revanche c'est faux de prétendre que je me fais l'avocat du rêve américain, car justement le rêve américain c'est de croire qu'on peut s'en sortir avec de la volonté sans aucune aide de l'Etat dans un système entièrement libéral, alors qu'en France on a un système social qui fait qu'il faut toujours de la volonté (et un peu de chance) mais en plus on aide tous ceux qui essaient.

a écrit : Être ingénieur ce n’est pas uniquement concevoir des objets ou gérer des projets c’est aussi savoir vendre son idée et expliquer sa solution aux clients et pour ça il faut savoir parler que ce soit en français, en anglais ou dans n’importe quelle langue. vendre son idée? Donc c'est être un peu commerçant aussi en gros? Je comprends mieux pourquoi c'est chiant et dur les études d'ingénieur! ^^

Petit point en plus c est juste dommage que la France devienne de moins en moins sociale a mon sens. Mais c est un autre débat. (J ai vécu aux usa, grosse fête, jamais autant gagné de ma vie... Mais suis rentré en France pour le côté social justement... Me faisait trop mal au cœur de voir des vieux travailler... Et des années après je me rends compte que la France devient petit a petit comme les usa... Depuis je me demande ce que je fous ici.)

Posté le

android

(1)

Répondre

J'ai fait une école d'ingénieur en alternance, je n'ai donc pas payé mes études, et j'ai payé mes loyers grâce aux aides étudiantes, à la CAF et à mes salaires. C'est certes une chance mais c'est extrêmement intéressant comme solution. Même si je pense que l'alternance forme plutôt des ingénieurs de terrains tandis que les écoles classiques forment des machines à calculer (j'exagère exprès mais c'est ce que j'ai ressenti quand on nous a mélangé 2 mois avec Supaero Toulouse).

Bref, je suis une femme. J'ai côtoyé quelques femmes pendant mes études et dans mon métier. En vrai, on nous présente peu les métiers plutôt "masculins", même si en bac S SVT il y avait plus de femmes (et encore, mais perso j'ai fait S Sciences de l'Ingenieur). Perso j'ai toujours été un peu garçon manqué et à force de côtoyer des femmes dans ce milieu (peu), je constate vraiment que c'est une chose qui nous définit bien. J'entends par là qu'on est très facilement intéressées par de la mécanique, de l'électronique, là ou d'autres femmes s'intéressent plutôt à des choses littéraires ou à des métiers "sociaux" (professeurs, aide à la personne, infirmières, psy, etc.) par exemple. C'est je pense une question de personnalité, mais nous sommes sûrement façonnés par notre éducation...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Certes la vie est injuste mais elle est faite de nuances et donc tout ce qui n'est pas parfait n'est pas forcément exécrable, tu peux avoir des choses qui sont assez bien sans pour autant être parfaites et il faut le reconnaitre. Il faut aussi savoir voir le verre à moitié plein plutôt que se plaindre qu';il est à moitié vide. Et donc même si c'est évidemment plus facile de faire des études, ou d'être en bonne santé, si tu as de gros revenus, il y a quand même en France des prestations et des aides de l'Etat qui permettent d'assurer un certaines équité entre la plupart des habitants. Donc même si le système et les mentalités pourraient encore être perfectible pour assurer davantage de réussite scolaire ou un meilleur accès aux soins pour les classes défavorisées, il faut quand même reconnaitre les progrès sociaux quand il y a en a et donc reconnaitre que tu n'es plus prédestiné à faire partie de la classe ouvrière si tu en es issu et mourir usé à 50 ans, comme dans les romans de Zola.

Et c'est pourquoi j'insiste pour encourager ceux qui veulent s'en sortir pour qu'ils sachent que c'est possible, plutôt que les décourager en leur expliquant qu'ils sont prédestinés et en leur mettant dans le crâne des excuses pour ne pas essayer plutôt que la volonté d'essayer. Quand on se renseigne un peu, il y a des aides pour tout : il y a même par exemple des aides des régions pour financer l'achat d'un ordinateur pour les élèves qui en ont besoin et dont les parents n'ont pas les moyens de l'acheter. Evidemment la vie est un concours, c'est même le principe qui est à la base de la sélection naturelle, et donc, même avec toutes les aides possibles, si tu n'es pas doué pour les études ou si tu n'es pas motivé pour travailler dur, ou si tu n'as pas de chance, il vaut mieux avoir des parents riches...

En revanche c'est faux de prétendre que je me fais l'avocat du rêve américain, car justement le rêve américain c'est de croire qu'on peut s'en sortir avec de la volonté sans aucune aide de l'Etat dans un système entièrement libéral, alors qu'en France on a un système social qui fait qu'il faut toujours de la volonté (et un peu de chance) mais en plus on aide tous ceux qui essaient.
Afficher tout
Merci d avoir clarifié ton propos.
Réellement. Suis d accord. C était juste le côté "la France c est le top" qui me chagrinait perso.
C est pas si facile si t as pas un mini de chance et facile si y a de l argent. Et c est ça qu il faut améliorer a mon sens.
Les exemples on en trouvera tjs dans un sens ou l autre. Mais plus on facilite l éducation plus la société peut évoluer et s affranchir des injustices innées. Sur ça je pense on est d accord ;)
On refera pas le monde mais si on peut l améliorer ....

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Petit point en plus c est juste dommage que la France devienne de moins en moins sociale a mon sens. Mais c est un autre débat. (J ai vécu aux usa, grosse fête, jamais autant gagné de ma vie... Mais suis rentré en France pour le côté social justement... Me faisait trop mal au cœur de voir des vieux travailler... Et des années après je me rends compte que la France devient petit a petit comme les usa... Depuis je me demande ce que je fous ici.) Afficher tout En effet aux USA c'est la grosse fête tant et tu as l'impression de bien gagner ta vie tant que tu es en bonne santé et que tu n'as pas d'enfants, mais s'il t'arrive une maladie ou un accident ou des enfants, il vaut mieux vivre en France. J'avais vu le cas d'un ami Etasunien avec qui j'étais parti en week-end loin de chez lui, il avait pris un coup à la tête et avait brièvement perdu connaissance. Il ne voulait pas aller à la l'hôpital ni voir un médecin car sa mutuelle ne lui aurait couvert les frais que s'il voyait son médecin habituel dans sa ville de résidence ! Je n'ai pas tout compris tellement ça m'a paru hallucinant mais pourtant c'était quelqu'un qui avait un revenu confortable et donc à priori une bonne couverture santé ce que d'autres Etasuniens n'ont même pas et pourtant il n'était même pas couvert en cas d'accident loin de chez lui ! Donc aux USA avec un revenu confortable, tu n'as même pas le même niveau d'accès aux soins qu'un pauvre en France. Et c'est pareil pour les études supérieures.

a écrit : Certes la vie est injuste mais elle est faite de nuances et donc tout ce qui n'est pas parfait n'est pas forcément exécrable, tu peux avoir des choses qui sont assez bien sans pour autant être parfaites et il faut le reconnaitre. Il faut aussi savoir voir le verre à moitié plein plutôt que se plaindre qu';il est à moitié vide. Et donc même si c'est évidemment plus facile de faire des études, ou d'être en bonne santé, si tu as de gros revenus, il y a quand même en France des prestations et des aides de l'Etat qui permettent d'assurer un certaines équité entre la plupart des habitants. Donc même si le système et les mentalités pourraient encore être perfectible pour assurer davantage de réussite scolaire ou un meilleur accès aux soins pour les classes défavorisées, il faut quand même reconnaitre les progrès sociaux quand il y a en a et donc reconnaitre que tu n'es plus prédestiné à faire partie de la classe ouvrière si tu en es issu et mourir usé à 50 ans, comme dans les romans de Zola.

Et c'est pourquoi j'insiste pour encourager ceux qui veulent s'en sortir pour qu'ils sachent que c'est possible, plutôt que les décourager en leur expliquant qu'ils sont prédestinés et en leur mettant dans le crâne des excuses pour ne pas essayer plutôt que la volonté d'essayer. Quand on se renseigne un peu, il y a des aides pour tout : il y a même par exemple des aides des régions pour financer l'achat d'un ordinateur pour les élèves qui en ont besoin et dont les parents n'ont pas les moyens de l'acheter. Evidemment la vie est un concours, c'est même le principe qui est à la base de la sélection naturelle, et donc, même avec toutes les aides possibles, si tu n'es pas doué pour les études ou si tu n'es pas motivé pour travailler dur, ou si tu n'as pas de chance, il vaut mieux avoir des parents riches...

En revanche c'est faux de prétendre que je me fais l'avocat du rêve américain, car justement le rêve américain c'est de croire qu'on peut s'en sortir avec de la volonté sans aucune aide de l'Etat dans un système entièrement libéral, alors qu'en France on a un système social qui fait qu'il faut toujours de la volonté (et un peu de chance) mais en plus on aide tous ceux qui essaient.
Afficher tout
Moi qui pensais que notre civilisation n'était pas un concours, finalement, je suis d'accord avec toi: que le meilleur gagne.

Moi je vais m'achetter un bout de terrain au fin fond de la cambrousse, un fusil a pompe, et je vivrai dans mon coin. C'est mon plus cher objectif.

Que veux tu que je te dise... Que j'ai échoué? En tout cas, les voies de garage, j'ai bien connu, eh ben je me suis garé :)

BREF, on va pas s'engueuler pour si peu? ;)

a écrit : En effet aux USA c'est la grosse fête tant et tu as l'impression de bien gagner ta vie tant que tu es en bonne santé et que tu n'as pas d'enfants, mais s'il t'arrive une maladie ou un accident ou des enfants, il vaut mieux vivre en France. J'avais vu le cas d'un ami Etasunien avec qui j'étais parti en week-end loin de chez lui, il avait pris un coup à la tête et avait brièvement perdu connaissance. Il ne voulait pas aller à la l'hôpital ni voir un médecin car sa mutuelle ne lui aurait couvert les frais que s'il voyait son médecin habituel dans sa ville de résidence ! Je n'ai pas tout compris tellement ça m'a paru hallucinant mais pourtant c'était quelqu'un qui avait un revenu confortable et donc à priori une bonne couverture santé ce que d'autres Etasuniens n'ont même pas et pourtant il n'était même pas couvert en cas d'accident loin de chez lui ! Donc aux USA avec un revenu confortable, tu n'as même pas le même niveau d'accès aux soins qu'un pauvre en France. Et c'est pareil pour les études supérieures. Afficher tout Regarde bien les lois ces 20 dernières années... La France se rapproche des usa a grand pas sur le sujet.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Moi qui pensais que notre civilisation n'était pas un concours, finalement, je suis d'accord avec toi: que le meilleur gagne.

Moi je vais m'achetter un bout de terrain au fin fond de la cambrousse, un fusil a pompe, et je vivrai dans mon coin. C'est mon plus cher objectif.

Que veux tu que je te dise... Que j'ai échoué? En tout cas, les voies de garage, j'ai bien connu, eh ben je me suis garé :)

BREF, on va pas s'engueuler pour si peu? ;)
Afficher tout
Oublie la civilisation ;)
Juste soit heureux : a force de côtoyer tous les milieux... Il faut un minimum pour l être..et 20 a 35%dez français l ont pas... Mais si t es au dessus le bonheur est pas dans la réussite ;)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Regarde bien les lois ces 20 dernières années... La France se rapproche des usa a grand pas sur le sujet. Ca c'est encore le pessimise qui parle... Je ne pense pas qu'on va se rapprocher au point que, quand tu auras une commotion cérébrale, tu hésiteras à te faire examiner parce que c'est trop cher même avec une bonne assurance.